25/05/2018

La fille de Sherwood

 

Marianne vit dans la forêt,

et elle rêve, elle rêve, elle rêve

des filles et des garçons

qui dansent et chantent

la liberté, l'égalité, la fraternité.

 

Marianne est la fille de Sherwood.

Elle prend aux riches

et redonne aux plus pauvres.

Marianne aime Robin

même si on la traite de putain

à la Cour du Shérif de Nottingham.

Marianne aime Robin

et trouve que le monde

est chagrin et en manque d'amour.

 

Marianne, petite Française,

aime les sucettes à la fraise

et envoie aux pives

ceux qui font la loi injuste

en faveur des riches

en volant aux pauvres

leur dignité et leur liberté.

 

Marianne aime la liberté.

Et personne ne peut

lui dicter sa vie

et sa façon d'aimer.

Marianne aime Robin.

 

Dans le cortège de tête

à la Marée populaire

avec Act Up et Strass.

 

Stop aux hypocrisies!

Strass Debout, où comment exclure les filles de joie...

Organe indépendant des prostituées de France, le Strass (qui porte pourtant bien son nom, la Strasse égale la rue en Allemand), l'organisation syndicale du travail sexuel a été bannie de la marée humaine sous la pression des Effrontées, entre autres...

La France a-t-elle envie de perpétuer les hypocrisies et les non-dits sous l'ère de la France insoumise et autres mouvements de gauche? La France ne veut-elle pas, une bonne fois pour toute, accepter que les filles de joie indépendantes et solidaires sont mieux protégées par l'Etat et mieux respectées si elles savent se faire respecter de leurs clients et en ayant éliminé les sales intermédiaires que sont les maquereaux et autres mafieux qui les soumettent à la prostitution?

C'est une erreur que de vouloir exclure un syndicat qui donne de la dignité au métier de prostituée, prostitué. Jean-Luc Mélenchon a dit, et redirait sans doute, qu'aucun parent digne de ce nom n'aimerait que leur fille ou leur fis fasse de la prostitution un métier temporaire ou longue durée. Ce qui est exact. Mais il oublie de dire que faire le métier d'actrice porno ou même actrice à Hollywood passe bien souvent par des petits arrangements avec son corps sous la pression des mâles dominants qui détiennent le pouvoir économique...

Alors la discrimination envers les prostituées de la rue est un gros scandale et ça suffit! On peut à la fois lutter contre la prostitution en éduquant nos filles et nos garçons et accepter dans le même temps (je sais, ça fait Emmanuel Macron et c'est pas bien du tout) que parfois des filles et des garçons choisissent ce métier par accident de parcours ou simplement par désir de vivre des aventures (comme dirait  François Ruffin, et là c'est une meilleure référence pour la gauche gauche anarchiste) qui sortent de l'extraordinaire et rentrent même dans la marginalité de l'existence.

Quand il y aura une ex-prostituée présidente de la France, on pourra dire que l'esclavage sexuel et la soumission des femmes aux hommes seront définitivement actés dans le passé de la France. C'est ce que ne comprennent pas forcément les mouvements féministes de la Gauche française.

http://ma.lumiere.rouge.blogs.liberation.fr/2018/05/24/ma...

2018-05-25 07.38.422.png

La Marée humaine et les maquereaux

(Strass Debout 26 Mai 2018)

24/05/2018

Vas-tu venir à la maison?

Les saisons passent.

Le printemps s'en va

et s'en vient

mais je t'attends

en ces lieux secrets

où tu viendras cet été

t'étendre sur ma peau

pour prendre d'amour

ce que tu convoites

dans tes rêves galopins 

quand tu t'en vas si loin,

si loin, si loin de mon corps.

 

Troisième été,

je ne suis toujours pas

tombé sur la tête.

Je suis toujours celui,

celui qui n'a pas été

mais celui qui est,

et celui qui sera

encore dans ta vie.

Troisième été,

je ne suis toujours pas

lassé de nos saisons,

de nos baisers floraison,

de notre déraison,

de notre passion,

de nos corps qui batifolent,

de nos nuits très très folles

qui n'existent que dans nos rêves

et qui ne durent jamais plus

que le temps d'une heure

volée à l'horloge 

de notre époque

qui a oublié l'amour

sur les autoroutes

de la consommation.

 

Cet été, oseras-tu

venir t'étendre sur le divan

pour prolonger

tous nos moments de bonheur?

 

Cet été, seras-tu enfin

un peu plus que mon ange

et un peu plus mon amour

osant se poser sans crainte

quelque part dans ma vie

en déposant tes valises

sur les ailes de mon coeur

afin de voler à deux

dans l'existence?

 

Trois saisons d'amour

pour oublier l'enfer

d'une vie solitaire.

Trois saisons d'amour

pour apprendre la confiance,

la solidarité, la vie à deux

en toute liberté,

en toute indépendance,

en toute harmonie.

 

J'ai toujours dit

que tu étais la femme de ma vie.

Et tu l'es toujours.

Je me fous de mon âge

mais je te comprends.

Je me fous de mes dettes

mais je te comprends.

Je me fous de tout

parce que toi je t'aime

et que toi tu m'aimes.

Je me fous de la mort

parce que j'aime la vie

avec toi.

Je me fous de tous les cancans

et des

"T'as-vu cette blonde?

Elle sort avec un vieux.

Il doit être plein de fric

pour qu'elle sorte

avec ce vieux chauve." 

 

La genèse d'une Civilisation mondiale

Les gens pensent

que le Marché a gagné,

que le Veau d'Or est partout,

omniprésent, omniscient, omnipotent.

Cela fait beaucoup d'hommes

et très peu de femmes au pouvoir.

Cela fait gouvernement brutal,

casse sociale, éducation vandale,

le chacun pour soi,

Facebook,

Google,

Windows,

Apple,

le mur des illuminations

au service du Grand Capital

sous couvert de civilisation mondiale.

 

Mais chacun,

mais chacune

essaye d'aller à la rencontre

de son moi narcissique

pour prendre et obtenir ses "like"

et devenir quelque'un.

Chacun, chacune

y va de son tweet

et suis la route du mégalomaniaque

Donald sur le chemin

de l'extase perverse

de son petit moi,

de son pouvoir,

de son illusoire pouvoir

personnel,

le temps d'être cité,

le temps d'être intégré

dans la fenêtre médiatique

l'espace d'une fraction

de seconde

où "Je" a obtenu

une parcelle de lumière

dans le monde des Ténèbres.

 

J'étais quelqu'un

sur la Toile

il y a deux minutes

parce qu'un média

a parlé de mon tweet.

J'étais quelqu'un

sur la Toile

parce que la photo

de mon visage apparaît

sur Facebook

ou à la télévision.

J'étais quelqu'un

et pour rester quelqu'un

je dois continuer

à me montrer

de toutes les façons,

même de façon indécente,

même de façon peu glorieuse,

même de façon terrifiante

en devenant tueur et terroriste.

 

Plaire au Veau d'Or

et s'en repaître.

Plaire et s'enrichir

de biens matériels.

Plaire et s'appauvrir

de vie intérieure,

de connaissance, de culture;

créer son masque,

créer son image,

et prétendre

que je suis beau, belle

comme elle,

blindé, verrouillé,

sans aspérité,

telle une poupée,

vide et absente

de contradictions,

de passions divergentes,

de feu intérieur

qui veut crier sa révolte

contre ce monde

qui détruit l'intime

pour préférer la marchandisation

de tout,

des corps,

des esprits,

du vivant,

au service de la petite élite

qui vole tous les pouvoirs

y compris en s'appuyant

sur la légitimité

du vote démocratique.

 

C'est pas ma façon d'agir.

C'est pas ma façon d'être.

C'est pas moi ni toi.

C'est pas vous.

C'est pas nous.

 

Alors tous et toutes

aux marées populaires

du 26 mai 2018.

 

C'est notre seule chance

de créer la genèse

d'une Civilisation mondiale

qui sorte de la barbarie consumériste

et propose une nouveau savoir-faire,

une autre façon de vivre,

une vision du monde

qui s'oppose à la vision totalitaire

des quelques milliardaires

qui imposent de plus en plus

brutalement et cyniquement

leur monde

à la Terre entière.

 

Le collectif est seul capable

de répondre

à cette individualisation forcenée

de notre civilisation à bout de souffle

à force de tout donner

aux marchands du temple

et plus rien à l'essence

de ce qui fait notre essentiel,

soit l'amour et l'échange,

le partage et la gratuité du geste,

la spontanéité de l'être

qui casse l'image médiatique

et le tout intérêt économique.

 

Je ne suis pas produit

de consommation.

Je ne suis pas une machine

qui produit sans savoir

pourquoi et pour qui je travaille,

sans savoir qui mérite

les fruits de notre travail collectif,

sans savoir que je suis responsable

du monde dans lequel

je veux que mes enfants

et petits enfants grandissent

et vivront demain

ou mourront alors

dans des catastrophes naturelles

créées de la main de l'Homme,

dans des guerres atroces

à cause de la Haine

du tous contre tous

toujours plus manifeste,

toujours plus débordante,

toujours plus envahissante,

toujours plus la seule réponse

détestable et animale

des femmes et des hommes blessés

par ce mur du Capital

qui se dresse et veut

nous impuissanter,

nous réduire à néant

en nous soumettant définitivement

au monde des Macron,

ces cyclopes au coeur violent

qui ne voient que d'un oeil avide,

alcoolique, et insensé 

cette vision rivée sur la Bourse

et les profits faramineux

comme seule vérité d'existence,

la Vérité du fric tout-puissant

et la mort lente de la Terre,

de l'Humanité 

au bout du chemin.

 

Tous et toutes

aux marées populaires

du 26 mai 2018.

 

C'est notre réponse collective

au monde que nous ne voulons plus

et au monde que nous voulons

construire par nos rêves,

nos forces vitales

d'êtres humains qui reprennent

leur destin en mains.

 

Warren Buffet n'a pas gagné

le rapport de force.

Le peuple est de retour.

 

"Si jamais vous vous retrouvez dans un bateau qui coule, l'énergie pour changer de bateau est plus productive que l'énergie pour colmater les trous."

Warren Buffet

 

 

"Leur Titanic financier coule sous le poids de leurs richesses. Mais eux regardent encore le migrant se noyer dans la mer en se marrant cyniquement sans imaginer que celles et ceux qui lui portent secours déploient des énergies tellement puissantes, novatrices, et solidaires qu'ils vont finir par être tous renversés et terrassés par le fruit de nos humanités et de nos marées populaires." 

Un participant à la marée populaire du 26 mai 2018

 

Change de bateau! Le leur est pourri 

et entraîne le monde dans la Catastrophe.

 

22/05/2018

Le plan banlieue de la FI, c'est Daesh et le terrorisme?

Maman Biberon Mélenchon a-t-elle une tête d'imam extrémiste qui pousse les jeunes désoeuvrés, chômeurs, éjectés de la start-up entreprise de Macron, vers le terrorisme?

Pour Malek Boutih ça semble très affirmatif. La FI ne serait qu'un nid saoudien (grassement payé par les princes du Golf, pas comme le PSG soutenu par le beautiful people parisien) prêt à mettre à feu et à sang la France. D'ailleurs, les attentats de Paris en 2015, et l'attaque sur la rédaction de Charlie Hebdo, sont signés France insoumise.

Vous avez tout compris, Monsieur Boutih. Au prochain attentat sur le territoire français, portez plainte contre Cheikh François Ruffin qui est un fakir hyper dangereux prêt à destituer votre président Macron et à instaurer la charia populaire au pouvoir quand il sera devenu président de toutes les Françaises et de tous les Français (car ce qu'Allah veut se réalise un jour ou l'autre...).

Cher Monsieur Boutih, vous faites du Zemmour à l'envers. Un insoumis, une insoumise, ne sera jamais un pion avancé de l'échiquier du wahhabisme. Mais, par contre, si la France des Sarkozy, Hollande, Macron n'avait plus l'indécence de bisouter et câliner les princes du Golf, allant jusqu'à la honte suprême d'offrir la Légion d'honneur à sa majesté royale d'Arabie Saoudite contre l'achat juteux de quelques avions militaires sophistiqués sortis des usines Dassault, on pourrait alors demander à Lafarge-Holcim, le cimentier franco-suisse qui a engraissé Daesh pour nourrir davantage de très braves actionnaires, de bétonner vos certitudes magistrales sur l'obélisque de Ramsès II se dressant à Paris sous le nom d'obélisque de la Concorde en y ajoutant que la France insoumise a tenu, dans les années 2010-2020 un langage hiéroglyphstique mystérieux dont Malek Boutih ne maîtrisait ni les symboles ni le plan visionnaire à part celui qui lui faisait tant peur: qu'un député élu par le peuple aussi méchant et haineux que François Ruffin devienne un jour le fakir président de la République décidant de remplacer le bonnet phrygien par le pschent de l'empire des pharaons, histoire de vous donner une leçon de terrorisme culturel et histoire de ramener les deux terres, la banlieue africo-arabophone et la capitale blanche, dans la même République solidaire et fraternelle.

Bonnet phrygien by cyrille   
 La coiffe de pharaon, le pschent, dont François Ruffin a décidé qu'il serait le symbole de la VIème République en le démocratisant afin que chaque Française et chaque Français obtiennent le pouvoir pharaonique d'être citoyenne et citoyen à part entière de la République française (c'est une Fakir news, attention au Fake).
 
P.S. Attention, cher Malek Boutih, à 2 minutes 17 secondes de ce Blues offert ci-dessus, il y a une Che Guevara en jupon qui apparaît dans toute sa beauté métissée. Elle pourrait bien foutre le feu à la République FI et à son plan érotico-kalachnilovenique.