29/07/2016

Sans nom et sans visage, le terrorisme?

"Y'en a assez de faire de la pub aux terroristes et de glorifier leurs horreurs sur les médias." 

Le dégoût provoqué par les auteurs d'attentats, tous plus horribles les uns que les autres, semble atteindre nos grands médias qui se piquent de vouloir faire disparaître identités et photos des auteurs d'actes terroristes abjectes.

Si l'on suit cette logique, alors il faudrait aussi faire disparaître identités et photos de nos assassins et violeurs bien de chez nous qui ont commis des atrocités sans nom sur leur(s) victime(s). Des procès sans nom, des portraits écrits par la presse de l'assassin sans visage... Cela ne fera aucune publicité pour leurs exploits et ne donnera pas envie à de futurs assassins et violeurs de devenir les héros médiatiques de leurs exploits macabres.

On pourrait aussi effacer l'image et l'identité d'Hitler et de Staline; de Pinochet et de Pol Pot. On pourrait même ne plus parler d'un certain Kim menaçant le monde entier d'un largage de bombe atomique après avoir fait ses chers études en Suisse qui ne lui on servit en rien si ce n'est à asservir son peuple. On pourrait même oublier l'identité des rois du pétrole, parrains des terroristes, effacer Ben Laden de la table des exploits macabres pour ne pas faire de la propagande à al qaïda. On pourrait aller jusqu'à radier François Hollande de son droit à l'image et à son identité  pour avoir décerné la Légion d'honneur au diffuseur en chef du wahhabisme premier responsable de cette flambée planétaire de terrorisme islamiste. On pourrait effacer bien des noms et des visages si on voulait un monde parfait, sans tache, et sans reproche.

Mais le monde est ce qu'il est. Tout criminel a aussi une histoire, une identité, une image. Le nier c'est le déshumaniser même si lui-même à déshumaniser ses victimes par ses actes impardonnables. Ne faisons donc pas comme eux en considérant l'autre comme inexistant mais ne leur accordons pas du tout notre complaisance. Il faut être impitoyable avec l'idéologie développée qu'ils servent et réserver à ces "monstres" un procès équitable pour autant qu'il soient encore en vie... Ce sont là nos valeurs démocratiques qui sont en jeu. La loi du talion n'est pas notre loi.

 

 

28/07/2016

Du champ d'eau au champ de pétrole

 

 

 

20160718_193713 (1)1.jpg

 

 

 

20160718_193713 (1)11111.jpg

 

 

 

20160718_193713 (1)111.jpg

 

 

 

20160718_193713 (1)1111.jpg

Un pavé dans le cauchemar

Brave République de Genève et son Office du Tourisme.

En cette époque de terrorisme à la mode, la fashion party genevoise fait tout ce qu'elle peut pour attirer les parrains du terrorisme sur son territoire.

On le sait. Le monde est divisé en deux. La racaille d'un côté considérée comme délinquante dès qu'elle commet un rap un brin provocateur envers la police. Et la jet-set de l'autre qui organise cocktail mondain sur la piste de danse du ventre mou des démocraties et prosélytisme islamo-fasciste dans l'arrière-boutique conduisant de plus en plus d'innocents à se faire tuer chez nous.

La fascination pour les parrains du crime a toujours existé... Quand le porte-monnaie est archi-plein tout le monde se met à plat-ventre. Même la République de Genève et ses commerçants.

Si les dieux de l'hôtellerie pouvaient être un peu plus regardants sur les visées criminels de leurs visiteurs, ce serait assez sympa. Mais on sait que l'industrie du luxe ne compte pas beaucoup d'anges au-dessus de tout soupçon. Les démons du crime seraient plutôt en surabondance dans ce milieu là. Et sans eux, adieu luxe, calme, et volupté pour nos 5 étoiles et bijouteries de la Rue du Rhône.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/visiteurs-pays-golfe-encore-desirer/story/1201153

2016-07-19 10.56.133333.png

Par le trou de la serrure

 

2016-07-19 10.56.1333333.png

27/07/2016

Le Coran: criminogène parce que non actualisé à notre modernité

Il est des choses taboues dont il faut parler avec l'urgence de la Foi.

Si le Coran entraîne tant de jeunes hommes et de jeunes femmes à se radicaliser et finalement à s'auto-détruire dans des attentats terroristes c'est que son intouchable caractère sacré provoque des dégâts psychiques conséquents auprès de jeunes musulmans sensés haïr notre modèle de vie occidental alors qu'ils s'y vautrent parfois davantage que les Occidentaux eux-mêmes et qu'ils finissent par haïr leur propre vie et celles des autres, sans aucune valeur pour eux, afin de gagner les faveurs d'Allah.

Ces choses taboues doivent être dites et redites. L'islam rigoriste ne peut survivre sur notre planète donc il s'auto-détruit en entraînant le monde entier dans son sillage. Le musulman ne craint pas la mort puisque la vie n'est qu'une épreuve lui permettant d'accéder au Royaume d'Allah. Le musulman préfère la mort si la vie fait de lui un être qui vit dans le péché et l'éloignement des principes religieux. Le musulman qui ne remet pas en question les textes sacrés se voit donc soumis à une double pression intenable pour beaucoup d'entre eux: d'un côté, il doit se désolidariser des êtres qui vivent dans le péché et ne pas être en contact avec ces personnes, effet sectaire garanti, tout en aimant faire la fête et s'amuser à "l'Occidental". De l'autre, il ne peut quitter sa culture d'origine pour en explorer une autre (la seule vraie religion est l'islam) et s'ouvrir à d'autres courants de pensée et de spiritualité.

Son identité religieuse revient sans cesse, tel un mantra qu'il se répète. Et elle est donc bien plus forte que son identité nationale si effectivement on lui demande d'être un soldat d'Allah et de ne suivre que la Loi du Coran et rien d'autre. Pour un musulman radicalisé, il n'existe qu'une seule Vérité révélée et cette Vérité est entièrement visible dans le Coran. Tout le reste n'est que tentatives de Satan pour renier Allah et son Livre. C'est pourquoi même le meilleur des musulmans qui se comporte de façon très humaine et noble avec l'Humanité entière n'est pas un bon musulman s'il ne pratique pas sa religion et ne suit pas les interdits du Livre. Il est même un ennemi de la communauté religieuse qui, elle, suit le Prophète et son Livre (...le Livre d'Allah mais personne ne peut douter que si la perfection du Prophète ne peut être touchée et remise en question alors le Prophète est bien Allah lui-même...).

Il faut rappeler ici que la plupart des terroristes qui ont sévi en France ne sont pas issus de l'immigration et de pays en proie à l'intégrisme islamiste mais bien des jeunes issues de familles musulmanes françaises qui sont à l'écoute des voix radicales prônant un islam strict, intolérant, mortifère, et scandaleusement pourvoyeur de terrorisme dans le monde.

Notre modernité ne peut vivre avec des textes anciens sacrés si on ne les actualise pas en fonction des lois dont les démocraties se sont dotées pour éviter le retour aux théocraties. D'un autre côté, notre modernité ne peut accepter le double jeu occidental qui permet à cette idéologie fasciste d'un autre âge (être adepte de la pureté absolue d'un texte met toujours en exergue son fascisme) au nom d'intérêts financiers supérieurs. A la fin, ce sont deux fascismes, l'un élitiste par la religion, l'autre élitiste par le Capital, d'égale dangerosité qui s'alimentent mutuellement pour régner sur le monde en fracassant nos sociétés et les peuples en nous entraînant vers un chaos planétaire.

 

26/07/2016

Daechéance islamiste

Les enragés peuvent tout. Même punis par nos sociétés, ils se réclament de l'impunité divine. Même munis d'un bracelet électronique, ils ont le temps d'accomplir leur forfait.

Un prêtre assassiné; une autre victime très grièvement blessée. Le bilan n'est pas lourd par le nombre. Il est lourd par le symbole. Pour la première fois, l'Eglise catholique de France subit un meurtre horrible contre l'un de ses prêtres. 

Cela va peut-être mettre un terme à la politique extrêmement cynique de la France qui traite avec des régimes qui soutiennent un islam complètement dépassé et hors de notre temps. Visés par cette religion de la folie, Qatar et Arabie Saoudite au premier rang. 

Il n'est plus possible de dire pas d'amalgame en refusant de mettre en question un islam totalitaire et déconnecté des réalités démocratiques de nos sociétés qui prolifère dans certains pays arabes soutenu qu'il est par l'argent du pétrole et d'autres sources financières se développant grâce aux facilités du néolibéralisme.

Nos gouvernements occidentaux doivent choisir: ou la démocratie et un fort recul de l'idéologie néolibérale au profit d'une solidarité internationale permettant de changer peu à peu des régimes corrompus et d'un autre âge ou continuer tel quel et provoquer le cataclysme tant redouté, le clash civilisationnel entre Occident et Orient.

IL est impossible d'accepter des principes religieux qui rentrent en conflit flagrant avec notre modernité et qui créent des dégâts monstrueux dans les cerveaux de jeunes pousses prêtes à se sacrifier pour les illusions qu'on leur promet une fois suicidé dans un attentat contre les "infidèles". 

Les Occidentaux ne peuvent pas nier leur responsabilité. François Hollande le premier, lui qui a décerné la Légion d'honneur au cheikh d'Arabie Saoudite en échange d'un négoce prodigieux d'armes militaires. La Légion d'honneur à un wahhabite, à celui qui prône la décapitation d'infidèles, la lapidation de la femme et de l'homme adultère, la vente d'esclaves, et l'emprisonnement de la femme sous le niqab?! Et puis quoi encore! Il faut aussi lécher les pieds aux princes d'Arabie qui financent les mosquées pour imposer les principes écrits ci-dessus et aussi nourrir et payer les terroristes, leurs familles, qui tuent nos jeunes et moins jeunes?!

Fini les jeux hypocrites de pouvoir. IL est temps de jouer carte sur table et de parler de ce que l'islam est en train de provoquer de très mal sur cette Terre avec cette volonté folle de rester figé dans un carcan théologique valable du temps du Prophète mais complètement dépassé pour notre temps de libertés individuelles et de sociétés ouvertes sur le monde. 

Pour plaire à Allah, faut-il que l'être humain provoque la fin de l'Histoire des Hommes?