05/03/2015

Madonna marine dans son café noir vénitien

Entre Jeanne d'Arc et le Christ au féminin, la rencontre aurait pu renversé des montagnes de...nazis. Peace & Love.

Il ne faut pas exagérer. Ces deux femmes n'ont tout simplement rien à se dire si ce n'est des critiques virulentes réciproques qui auraient pu finir en crêpage de chignon...ou combat de boxe...pour le plus grand plaisir de la twittosphère.

On ne réconcilie pas deux visions du monde diamétralement opposées. On fait avec. C'est la loi de la démocratie. Mieux vaut donc un café qui refroidit et personne en face de soi que quelqu'un qui ne comprendra jamais votre monde et qui le démolit avec mépris. Une rencontre destructrice n'est jamais positive et elle laisse des cicatrices surtout si elle est médiatisée.

Si Madonna était un pivert et Marine le Pen une belette, le rendez-vous café noir aurait donné un masque de carnaval.


2015-03-05 08.51.4666.PNG

 

 

04/03/2015

Félicité amoureuse

20130821_1843544.JPG

Et si la lumière de l'amour n'était que courants électriques

qui passent entre deux êtres?

20130821_18435444.JPG

Et si l'amour s'inventait au fur et à mesure des couleurs entrevues?

20130821_184354444.JPG

Et si l'amour n'était que jeu de lumières libérant le meilleur de nous-mêmes?

 

20130821_1843544444.JPG

Hatay, août 2013, à deux encablures de la guerre

La Culture bobo et la Voiture dodo

Allô maman Sommaruga, pourquoi tu joues du piano et tu vas au cinéma ? Il y a un Saloon Auto qui t'attend et tu veux pas y aller... Blasphème et choléra, tu seras châtiée pour cela.

700'000 visiteurs...moins une, Et d'importance : Madame la Présidente de la Confédération. Cela compte.

Il y a quelques semaines de ça, j'ai participé à la journée porte ouverte au musée Dürrenmatt à Neuchâtel. C'était un dimanche. Un public nombreux d'une quarantaine de personnes(!), selon les paroles mêmes de la Guide, des bobos sans doute, avaient décidé de suivre les œuvres du cher peintre et écrivain disparu sous la bonne conduite de la connaisseuse d'art.

Quand on compare le nombre de visiteurs d'un salon culte consacré à la bagnole avec celui d'une personnalité culte d'un petit pays comme la Suisse, la bagnole a un attrait irrésistible sur l'être humain alors que l'art...serait réservé aux bobos.

Dürrenmatt n'a pas eu droit à la visite de la jeune dame de Berne. Il n'en a pas fait tout un foin, Et si, pour une fois, une Présidente de la Confédération consacre plus de journées à la culture qu'aux foires commerciales, cela pourrait être un exemple pour notre jeunesse.

On attend de voir. 40 personnes fascinés par un peintre contre 700'000 fascinés par la voiture, Il y a de la marge d'ici à ce que l'art bouscule et renverse les mœurs matérialistes de notre temps.

 

03/03/2015

Saloon Auto

20130821_190357777.JPG

L'art décapité

20130810_185859999999999999999999.JPG

L'ART  DÉCAPITÉ