30/05/2015

Un petit air de Chicago plane sur la FIFA



 Cinquante milles dollars si vous nous débarrassez de Prince Ali

 



C'est fait. Bon boulot! On rempile pour cinq ans!


 

 "Il est temps de porter plainte contre une certaine presse.

 Faites-moi condamner et bannir ce blogueur

qui puise ses stupides sources dans la Tintinologie."

 

 "Ils veulent s'attaquer à nos amis Russes et Qataris et par là, ils cherchent ma perte, notre perte.

 Je peux déclencher une guerre mondiale si je veux. Et

c'est d'ailleurs pour cela que je mérite le prix Nobel de la Paix.

Ce n'est pas ce blanc bec d'Ali le Cham qui fera tomber Al Blatter »

 

 

 

29/05/2015

FIFA : les sans-voix de Blatter qui engrangent les milliards...

Perversion du système. Paroles fourbes et mensongères. La FIFA actuelle dirigée par le Suisse Blatter serait la garante des pays les plus pauvres dans le monde, un Suisse porte-parole des sans-voix... C'est pourquoi le Qatar a eu droit à sa Coupe du Monde. LOL.

Comme dans la chute de Kadhafi, une pensée d'extrême-gauche et tiers-mondiste accorde aux dictateurs le droit d'être les résistants contre le système impérialiste américain et européen alors qu'ils sont les tyrans qui mettent à genoux leur propre peuple.

Blatter ne sert  et ne serre jamais la main des sans-voix. Il sert et serre la poigne de fer des hommes les plus riches du monde et fait de juteuses affaires avec eux. Dans le lot, pas une seule femme admise dans le cercle du saint des saint temple de la FIFA. C'est dire vers qui se tourne le pouvoir de la FIFA et dans quelles mains toutes-puissantes sont remises faveurs et prébendes de l'omniprésente FIFA.

Souvenez-vous de l'Afrique du Sud, un pays où les plus pauvres se proposaient de devenir des marchands ambulants pour profiter un petit peu de la manne du Mondial. Balayer par la loi des affaires du roi du cambouis et du pétrole footballistique qui a donné tous les droits aux produits des sponsors, eux-mêmes soumis au racket des dirigeants de la FIFA pour exercer leurs talents publicitaires afin de vendre leur marque en exclusivité et porter le deal pour le monde entier. Nike, Adidas, Coca-Cola, Mac-Donald, etc. Je ne savais pas que ces marques représentaient l'Afrique et les pauvres de notre planète. LOL. Russie et Qatar. Je ne savais pas que ces deux pays actuellement dirigés, le premier par un tsar, le second par un système politico-religieux qui permet l'esclavage et la lapidation dans ses lois, étaient des pays où les plus déshérités comme les dissidents politiques étaient admis au cénacle des télévisions des pays en question... On ne dira pas non plus que le Qatar a l'équipe de foot la plus prestigieuse devant toutes les autres équipes arabes pour mériter l'organisation d'une Coupe du Monde en fonction de la ferveur populaire...

Mais le foot de Mr Blatter propose l'ouverture par la diplomatie plutôt que la rupture des ponts. Certes. Mais faut-il pour cela oublier que les peuples du monde ont tous le droit de s'exprimer, de travailler dans des conditions dignes, et de pas être les esclaves corvéables à merci de quelques riches que ce soit qui sont les organisateurs d'une Coupe du Monde?

Monsieur Blatter, citoyen suisse, a-t-il oublié notre idéal helvétique en permettant que les grands chefs anti-démocratiques du monde accaparent de plus en plus de pouvoir grâce au football, ce sport de rue par excellence? Le sport préféré parce u'il peut se jouer avec un caillou comme balle et deux cailloux comme poteaux des buts, sport magique des largués du système, des gosses de Belém ou de Kasserine, départ de la révolution de Jasmin pour les révolutions arabes qui ont connu des soubresauts dramatiques et l'incompréhension de la gauche tiers-mondiste toujours persuadée que derrière la révolution se cache le grand Satan Américain. S'il manque un Che Guevara à la tête du peuple, et que les révolutionnaires sont des gens acquis au marché et à un monde libéral éclairé, ils sont forcément des traîtres à la cause du peuple alors que les dictateurs en place étaient eux des protecteurs du peuple... Aller comprendre ce retournement de dialectique. Moi, je ne le comprendrai jamais.

Travestissement de la cause révolutionnaire. Le peuple veut d'abord mieux vivre, avec plus de liberté d'entreprise et de parole, et plus de sécurité et de protections des plus faibles avant de savoir si les gens qui arrivent au pouvoir sont de gauche ou de droite. Le peuple ne regarde pas si les révolutionnaires qui prennent le pouvoir ont telle ou telle philosophie pour parvenir à améliorer la cause du peuple. Le peuple regarde les résultats et les comportements de leurs chefs et se foutent de l'idéologie si l'idéal qui tient au cœur du peuple est partagé d'une grande majorité et respecté par les chefs et leur feuille politique de route.

Monsieur Blatter s'est appuyé sur les puissants qui ont du ressentiment voir de la haine pour l'Occident. Il ne s'est en aucun cas appuyé sur les sans-droits qui n'ont jamais leur mot à dire dans le système corrompu de Monsieur Blatter.

A l'heure du vote, il faudra le retenir. Le Prince Ali a peut-être d'autres propositions plus intéressantes pour la FIFA et le football.

 

FIFA: Aladdin contre le mauvais génie des hommes

Aladdin sera-t-il de retour dans les gradins du sport le plus universel? Aladdin pourra-t-il faire changer les mentalités et faire passer les esprits corrompus vers des esprits sains conscients de l'importance d'être des exemples positifs pour les peuples?

Dans le sport, on dit que pour réussir pour de vrai, il faut un esprit sain dans un corps sain. En amour, on dit que sans cet esprit sain, la relation est vouée à l'échec et à l'éclatement du couple.

Le Prince Ali va-t-il être élu pour faire la révolution au sein des organes de la Fifa? L'hiver de l'Humanité connaîtra-t-il un nouveau printemps et des désirs encore plus grands de transformer le monde en démocratie pour la liberté des peuples contre les fers, les dictatures, les violences, les corruptions.

Cet homme n'a plus besoin d'argent. Il en a été couvert par ses origines princières. Cet homme a un vrai sens moral et une conception du football qui pourrait faire tout changer.

La FIFA a besoin d'une lumière merveilleuse qui fait rêver les foules sans pour autant être une lumière fallacieuse qui corrompt les coeurs et donne au crime ses habits de lumière luciférienne. Sans elle, le football perd sa valeur universelle de rassemblement des peuples pour la Paix. Sepp Blatter a fait ce qu'il croyait devoir faire en libérant le mauvais génie de l'amphore.

Le Prince Ali a le devoir de remettre en prison ce mauvais génie qui cause trop de torts au football en général et à la FIFA en particulier.

Les pays africains et asiatiques ne peuvent pas ignorer qu'à force de faire vivre le mauvais génie des hommes, les catastrophes planétaires vont pleuvoir davantage sur leurs peuples. A eux de prendre leur responsabilité dans le choix du Président da la Fédération la plus influente du sport mondiale.

 

28/05/2015

FIFA ; société à but non lucratif

S'il ne faudrait dire qu'une seule chose de grotesque, de profondément hypocrite et choquant sur le système du football mondial, c'est qu'il représente une société à but non lucratif et que tels sont ses statuts privilégiés encore actuels. C'est comme dire à Google que l'on accepte qu'elle vive sous le même régime à but non lucratif que la FIFA.

Uniquement durant l'année du Mondial, la FIFA brasse près d'un milliard de dollars. Le nombre de ses fonctionnaires dépasse celui de l'ONU ! Et qui paient tous ces gens ? Les télévisions du monde entier, les spectateurs des matches de foot, les sponsors (a-t-on déjà vu une société à but non lucratif se faire sponsoriser par des marques de luxe en échange d'une présence publicitaire et de leurs produits exclusifs sur les lieux des matches retransmis mondialement?). Si c'est le cas, alors tout le monde peut créer des sociétés à but non lucratif et être exempté d'impôts.

La FIFA ne représente plus le sport amateur depuis des lustres. Tout s'est professionnaliser. Tout s'est globaliser. Il y a 50 ans, le roi Pelé touchait des cacahuètes en échange de son génie. La plupart des footballeurs de première division exerçaient encore des jobs à mi-temps hors du milieu footballistique pour pouvoir vivre et faire vivre leur famille s'il étaient mariés. Impensable aujourd'hui dans un monde envahit par les salaires mirobolants des acteurs de foot, les sponsors, et les droits télévisés multipliés par mille et plus depuis l'époque de la dream team brésilienne.

La FIFA engrange des gains considérables qu'elle redistribue « en famille » autour du roi « Sepp Blatter » qui laisse royalement faire. Les grands dictateurs du monde qui tiennent le pouvoir dans leur pays respectif adorent Sepp Blatter, à commencer par Vladimir Poutine...qui s'inquiète pour sa Coupe du monde 2018...

La FIFA ne peut plus exister dans sa forme actuelle. Elle doit de plier aux vertus démocratiques ou mourir. Le football mérite une cause commune : celle des peuples, de leur solidarité, de leur lutte incessante contre l'exploitation éhontée et la pauvreté qui en découle.

Personnellement, je suis tellement heureux de suivre la Coupe du Monde de football comme des milliards de personnes sur cette Terre. Mais je suis aussi tellement triste que le sport préféré des habitants de notre planète continue à creuser le lit des inégalités, à cultiver la loi des clans, des dictatures, de l'esclavagisme.

Ce temps est révolu. Le football mondial mérite nettement mieux. Et les peuples du monde exigent une vision beaucoup plus moderne de partage et de solidarité entre les peuples avec des chefs qui se plient aux exigences démocratiques et à la transparence des fonds redistribués par la poule aux œufs d'or qu'est devenu le football.

Sepp Blatter est Suisse. Honte à lui d'avoir choisi le clan de la mafia et pas l'idéal démocratique qu'il aurait du défendre bec et ongle pour faire prospérer la justice à travers le football. C'est sa grande, très grande faute. Et pour cela, la moindre des choses serait qu'il démissionne de ses fonctions et part sponsoriser avec ses propres millions de petits clubs de foot amateurs ici en Suisse ou au fin fond de l'Afrique.

Une façon de rattraper ses errements au milieu des caïmans qui, hélas, règnent de plus en plus sur notre monde.

« Gatsby croyait en la lumière verte, à cet orgasme imminent qui année après année, reflue avant que nous l’ayons atteint. Nous avons échoué cette fois-ci, mais cela ne fait rien : demain nous serons plus rapides, nous étendrons nos bras plus loin.et, un beau matin... C’est ainsi que nous nous débattons, comme des barques à contre courant, sans cesse repoussés vers le passé. »

Gatsby le Magnifique.

20130607_14114222.JPG

 

20130823_100842.JPG

 

20130712_1353344.JPG

 

 

Die Blätter sind tot

Tous corrompus. Mais pas seulement les instances du foot. Tous ceux aussi qui courent pour obtenir une part du gâteau sans faire trop d'efforts, sans jamais mouiller le maillot, comme on dit dans le sport.

Tous pourris. Mais pas seulement les pontes de la FIFA. Tout ceux aussi qui ont profité du système en écrasant les sans-grades, en couvrant les gradins du sport de boue et de mensonges, de gens peu recommandables, de personnes qui ne savent que spéculer sur les appétits et les vanités humaines.

Donnez aux riches. Ils deviendront toujours plus riches. Exploitez les pauvres. Ils deviendront encore plus pauvres.

La FIFA paie et paiera en justice pour offrir des Coupe du Monde aux profiteurs, aux esclavagistes qui n'ont aucun sens de la valeur universelle du football et qui exploitent les peuples en leur offrant leur opium. C'est l'Amérique qui ose s'attaquer aux impunis. Mais de quelle Amérique il s'agit? De celle qui défend encore la liberté et la démocratie universelle ou celle qui défend ses intérêts stricts et sa puissance mondiale afin de dominer toujours plus le monde?