02/05/2016

1er Mai 2016: Paris s'affole...NuiT DebouT réveille tout le monde...

à écouter en simultané avec la vidéo ci-dessous...sur Facebook

 

 
 
 
Jean-Marie Gumy
12 min ·
Google Photos
·
 

1er mai 2016, Paris s'affole. Nuit Debout réveille tout le monde...

 
 
 
 

Nuit Debout: être ingouvernable c'est devenir maître de soi

"Soyons ingouvernables". Un des slogans imposés par Nuit Debout au spectacle de la manif du 1er Mai et qui a fait réagir certaines personnes ne signifie en rien que cette jeunesse ne sait pas se discipliner et suivre une ligne de conduite collective. Elle ne veut tout simplement plus suivre la ligne injuste et scandaleuse tracée de nos gouvernements.

Ce slogan signifie que les jeunes ont en assez d'être gouvernés par des gens qui nous prennent pour des cons, qui demandent que l'on vote pour eux sur un programme alléchant et qui au final font le jeu exclusif des plus riches tout en ignorant une majorité de la population qui subit les plans drastiques d'austérité et permet aux Panama Papers d'exister encore, après le scandale boursier de 2008, loin de toute atteinte institutionnelle. La gangstérisme et l'incivilité des grands patrons et cadres, c'est cela auquel s'attaquent les jeunes d'aujourd'hui et rejettent d'un bloc sous le slogan "soyons ingouvernables". Un anarchisme au service d'une nouvelle société dont j'ai envie d'en toucher un mot au lendemain de la manif du 1er Mai.

Le constat amer fait par les partis de gauche et d'extrême gauche est accablant pour la politique libérale de notre monde qui n'est d'ailleurs plus une politique libérale mais une politique de prédation pure et dure qui permet à ce fameux 1% de la population mondiale de s'enrichir de façon éhontée et sans responsabilité de leurs devoirs démocratiques.

Faut-il pour autant en revenir aux vieilles lunes du marxisme avec la nationalisation des grandes industries? Il y a déjà une erreur économique fondamentale de base dans cette façon d'envisager la chose. Dans ce monde global, c'est quoi la nationalisation d'une multinationale? Quel Etat va bien pouvoir bénéficier de la nationalisation de Mac Donald, par exemple? Ensuite ou s'arrêtera la nationalisation des biens de production? Une PME est-elle aussi concernée, de même qu'un restaurant de quartier? Plus de patrons du tout? Uniquement des personnes payées de façon égalitaire pour un job ou même pour pas de job du tout? Et qui voudra alors travailler dans ce système là où celles et ceux qui ne bénéficient pas d'emploi auront les mêmes droits économiques? Ce sera les plus masos qui iront ramasser les ordures des autres et qui paieront pour tous les autres qui se la couleront douce en fumant des pétards? (Je suis volontairement provocateur pour faire réfléchir cette jeunesse que j'aime dans sa révolte). Et qui voudra prendre un poste à responsabilité s'il n'a rien de plus économiquement en retour? J'imagine un médecin, une infirmière, même un chef de cuisine, salaire égal mais responsabilité totale individuelle si un patient porte plainte pour erreur médicale ou plat avarié? Le plongeur qui lave les assiettes dans la cuisine devra-t-il être solidaire du chef et aller au tribunal avec lui quand la partie plaignante demandera des indemnités au restaurateur et au cuisinier qui auront commis une erreur d'hygiène?

Franchement, les gars, comme les filles, le marxisme c'est très intéressant pour étudier nos problèmes actuels de redistribution du capital mais ce n'est pas parce que le constat est juste que les remèdes d'un autre temps pourrait être remis au goût du jour d'autant que le communisme n'a jamais vraiment réussi à faire ses preuves ni en Russie, ni en Chine, ni à Cuba.

Par contre, on peut très bien imaginer d'autres remèdes. Une multinationale ne pourrait avoir son siège sociale que dans un pays qui a admis une nouvelle charte internationale déontologique comprenant le paiement intégral des impôts, l'octroi d'un dividende salarial, en plus du dividende actionnaire, qui permettrait une redistribution des bénéfices de l'entreprise, et même un dividende social placé dans un fond commun international qui servirait à financer toutes sortes de situations de précarité à commencer par les vagues de migrations imposées par les guerres encore actuelles, le dérèglement climatiques, etc. En cas d'établissement du siège social de la multinationale dans un pays qui ne respecte pas la charte internationale, l'entreprise n'aurait plus le droit de fabriquer des biens de production et commercer dans les pays qui ont signé la charte. J'imagine mal Mac Donald partir aux îles Caïmans et perdre toutes ses entreprises en Europe et aux Etats-Unis, par exemple, si nos Etats signent cette future charte. 

Pour les PME, et afin que les patrons ne meurent pas de misère, on pourrait instituer la règle du 10%. Et ce serait quoi cette règle? Et bien simplement le patron d'une entreprise peut au maximum recevoir 10% du chiffre d'affaire annuel de l'entreprise. Ainsi une PME qui fait 1 million de chiffre d'affaires annuel, le patron pourrait au maximum s'octroyer un salaire de 100'000 francs annuel. Si l'entreprise tourne bien et génère des bénéfices importants, et que le bénéfice final va au-delà du 10% du CA, une redistribution devrait se faire équitablement au sein de l'entreprise entre employés et patron. On pourrait aussi créer un salaire maximal autorisé pour tous les patrons en fonction du coût de la vie de chaque pays. Par exemple, 200'000 francs annuel pour un patron d'une importante PME ou de multinationale.

Bref sans passer de Charybde en Scylla, soit du capitalisme sauvage au communisme totalitaire, il y a des possibilité de gérer le capital mondial des biens produits pour une meilleure répartition des richesses entre nous. Et il y a aussi, ce fameux revenu universel citoyen qui ne devrait en réalité être qu'un droit réservé et limité à toutes celles et tous ceux qui ont des activités bénévoles et qui participent de la société. Ce revenu serait un auxiliaire et non un salaire total pour aider celles et ceux qui consacrent leur vie à toutes sortes d'activités non rémunératrices mais validées par l'Etat. Ainsi même un sans-emploi de longue durée aurait droit à quelque chose d'un peu plus motivant que l'aide sociale...

Il est venu le temps de créer un grand chambardement économique et financier mondial. Et si nous sommes ingouvernables et même pas gérables par les autorités du monde actuel c'est que ces autorités ont gravement failli à l'ordre du monde au bénéfice du désordre financier mondial actuel.

Ce n'est donc pas la loser attitude qui domine à Nuit Debout comme l'écrit une journaliste du Figaro. C'est la win attitude pour tous. Lire ici:

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/05/02/31003-20160502ARTFIG00098-nuit-debout-le-triomphe-de-la-loser-attitude.php

 

Paris: 1er Mai sous les gaz lacrymogènes

La technique de l'enfumage, nos grands élus la connaissent par coeur. Et comme la rue ne veut plus de cette politique qui nous parle vraie mais nous raconte bien trop souvent de vrais gros mensonges juste assez gros pour assommer le peuple et ne le réveiller que par de petits groupes révolutionnaires qui aimeraient changer la façon d'envisager les rapports humains entre nous tous.

Las. IL faut bien dire nous aussi la vérité. La plupart des gens n'en ont pas encore assez de se faire maltraiter ou ignorer au quotidien. Ils préfèrent leur écran tv, leur petite vie tranquille à l'ombre des puissantes fortunes planétaires et ne plus se poser de questions trop sérieuses qui les mettraient en danger de perdre tout dans l'histoire, leur travail, leur épouse, et même leur vie. C'est que la révolution est exigeante et affaire de coeur. Elle ne s'embarrasse pas de discours frigides et de vaines paroles. Elle veut vraiment changer le rapport de force et le rendre enfin plus égalitaire, plus humain, plus près de la vraie démocratie. La révolution va au front, elle se confronte aux CRS non pas pour leur faire du mal et recevoir en retour du mal. Elle essaye de les faire sourire alors qu'ils n'en ont pas le droit, de les faire discuter alors que les ordres sont de ne pas discuter avec les révolutionnaires. Et la révolution insiste parce que la révolution est humaine et qu'elle ne veut pas de la violence physique. Elle veut changer le rapport de force par la non-violence, la dissidence, la poésie, l'amour.

La révolution se présente sous le visage de jeunes filles en fleur et en pleurs qui supplient les CRS de laisser passer le cortège, de ne pas provoquer les manifestants en bloquant leur droit de circuler dans la rue et en jetant des lacrymos sur la foule composée aussi de familles et de jeunes ados. La révolution lance ses slogans en disant que personne n'aime la police mais sur le ton du je t'aime moi non plus cher au grand Serge. La révolution chante et taquine. Et les filles sont mutines alors que les garçons butinent leur miel. La révolution est belle et saine. Elle porte le nom de jeunesse d'esprit et ouverture des coeurs, rebelle mais pas assassine, la révolution Nuit Debout se fait tout en douceur mais avec la fermeté morale dont sont capables ces jeunes gens et jeunes filles qui ont compris qu'il faudra une éternité de patience pour faire rentrer dans les moeurs des comportements moins prédateurs, des luttes ouvrières moins fatigantes et contraignantes à cause de rapports de force qui entraînent toutes sortes de maladies mentales chez les êtres humains.

J'étais au premier rang de la manif avec mon muguet et ma rose à la boutonnière. Et j'ai vu que les migrants sans papier gardaient leur sourire légendaire malgré leur situation et leur vie en danger. J'ai vu des étudiants et étudiantes qui, entre deux salves de lacrymos, des yeux brûlés, et une crainte que tout dégénère vers la violence, ont su garder le sourire, charier les CRS qui ont même souris alors que rien ne prêtait à sourire tant la tension était grande par moment et que les bombes de gaz auraient très bien plus blessé des personnes gravement. J'ai vu aussi quelques anciens et anciennes courageuses être au front et dénoncer le comportement irresponsable de ce gouvernement qui paralysait le cortège. 

A la fin, après une heure de blocage et de jets de lacrymos, le cortège s'est remis à marcher au rythme de la tortue chère à cette jeunesse Debout qui aime les improvisations poétiques avec cette tortue tout en carton comme bouclier. Le fer des CRS contre le carton des étudiants. Le rapport de force est bien là et le risque de vivre dans des zones de bidonvilles au lieu de jolies maisons grandit au fur et à mesure que la révolution robotique arrive. Saurons-nous, grâce à ce mouvement Nuit Debout et à tous les autres mouvements populaires sur la planète, éviter l'immense catastrophe que nous réserverait un avenir construit sur les mêmes valeurs actuelles d'exploitation humaine et de dégradation de notre environnement? 

Il est temps de changer les mentalités. Nuit Debout y contribue et quelques jeunes très actifs en son sein étaient en tête du cortège en face même des CRS qui empêchaient le cortège d'avancer. Tout un symbole... Les syndicats, bien présents, étaient plus à l'arrière dans le cortège.

Paris. Il a plu les lacrymogènes sous le soleil. A Nation, à République, les gens gazés ont continué de sourire malgré les yeux brûlés. Nous n'avons pas perdu notre patience et notre non-violence. Et les quelques casseurs qui voulaient que tout dégénère en guerre et en victimes n'ont pas réussi leurs actes de déstabilisation.

Pour finir, il restera quelques jolis souvenirs photographiques de ce 1er Mai 2016 pas comme les autres. Paris était en fleur et ni la rose ni le muguet n'ont plié devant le danger d'être révolutionnaire.

P.S. l'album photos suivra prochainement. Je viens de voir, à mon retour en Suisse, que la vidéo proposée ci-dessus n'est pas autorisée en Suisse pour des raisons de droits(:- Alors je vous propose, à vous Suisses et Suissesses, une vidéo de Cohen qui porte le même titre:

01/05/2016

Nuit Debout: si le muguet rendait muet l'amour?

Un symbole pour Nuit Debout? Quelqu'un a lancé l'idée. Beaucoup aiment. D'autres n'aiment pas au nom du refus de l'esprit sectaire...que cela pourrait engendrer...

Le muguet fait partie du 1er mai. Il est un signe porte-bonheur. Par les temps qui courent, nous avons tous besoin d'un signe qui nous donne du bonheur... et non  recevoir le coup d'assommoir cher à Zola et récolter une gueule de bois rendue possible par le cynisme de certains et de certaines qui n'ont aucune notion de décence humaine dans leurs échanges virtuels et réels avec d'autres être humains... La déchéance humaine, je l'ai rencontrée pas plus tard hier. Et elle fait peine à voir...150 euros pour tromper l'amour et les sentiments humains... Est-ce que cela en vaut la peine, "Mélanie"? C'est à toi de voir. L'argent au-dessus de tout scrupule et de tout honneur de la personne portant le mensonge du langage à des profondeurs abyssales...juste pour obtenir quelques euros d'un inconnu que tu ne rencontreras donc jamais...puisque 150 euros sont tellement plus importants que la rencontre vraie et sincère avec un homme t'ayant démasqué bien avant mais qui a voulu aller voir jusqu'où tu oserais te renier dans ton comportement humain...avec l'infime espoir, pourtant, que cet homme pourrait quand même croire à tes blablabla virtuels à la fin du jeu et te découvrir pour de vrai... Mais non. Ton seul jeu c'est de piquer de la thune à n'importe quel coût humain, à faire de ta propre vie une totale supercherie des sentiments.

Mais tout ça, c'est le monde d'avant, c'est leur monde, c'est ton monde aussi, hélas, le monde que nous ne voulons plus à Nuit Debout. Le monde de la consommation effrénée qui te pousse à commettre un crime d'amour virtuel pour t'acheter peut-être un sac à main de plus ou mettre de côté pour une vie pépère à perpétuité...

Je suis à Paris. J'attends un signe, du ciel, de toi, de moi, de nous tous qui nous posons des tas de questions sur l'avenir de ce monde en voie de décomposition avancée. Le muguet est une fée clochette des bois. Il est discret, secret, caché dans les herbes folles. Il pourrait bien rendre aussi muet d'amour... et muguet d'amour un garçon qui cherche désespérément une Belle de Nuit Debout, une révolutionnaire au foulard rouge qui a compris le message du révolutionnaire muet et qui lui redonne goût aux choses nous unissant, aux liens nous rassemblant, aux désirs qui sont communs à tous et à toutes: l'amour est essentiel à nos vie. L'amour est essentiel à Nuit Debout.

Alors pourquoi pas un brin de muguet pour ce matin de 1er mai? Histoire aussi de me redonner le goût de sourire quand tout est morne plaine et cynisme à vomir. On lâche rien. Surtout pas l'Amour.

 

30/04/2016

Le monde est un Fake-Up

Si tu te soulèves

pour faire la révolution

préviens tes soeurs et tes frères.

Il n'y a plus d'humanité en ce monde.

Seulement la bête immonde

avec son argent et son manque d'évolution.

 

Si tu te soulèves

et qu'elle te laisse seul sur la grève

avec tes sentiments et ses tristes leurres

il est temps de dire qu'il est l'heure

de sonner le temps de la révolution.

 

Et tant pis si tu meurs

d'une overdose d'amour.

Toi au moins tu aura été passionné.

Et tant pis si tu meurs

d'une overdose au coeur.

Toi au moins tu auras risqué ta vie

au poker menteur

de toutes leurs illusions qui t'accablent

de tous ces gens qui pensent fric

obsédés qu'ils et qu'elles sont

par l'unique but de se faire de la thune

au prix du pire cynisme glauque,

de la pire indécence,

de la pire inhumanité.

 

Mentir n'est rien.

Ce qui fait mal c'est l'impossible confiance

entre les êtres humains.

Tricher n'est rien.

Ce qui fait mal c'est d'être un objet de pure financement

et non le vrai sujet de ton coeur.

 

Toi qui me lis sans doute et qui sait pourquoi

tu peux jouer, jouer, encore jouer,

pour te faire plaisir

avec ton petit rire narquois et cynique

du gagnant de cette duperie

que je devine.

 

Tu as réduit ton humanité à néant

par ton anéantissement personnel.

Tu n'es plus l'Être.

tu n'es que l'Avoir.

 

Et tu penses en jeter

dans ce monde d'illusions.

Mais à la fin, tu auras perdu

le fil de ton humanité.

Et à la fin, il n'y aura que l'abandon,

la perte, et la déraison.

 

S'il y a Révolution

c'est que celles et ceux qui sont restés humains

ne veulent plus des restes pour les chiens.

Ils veulent chasser les cyniques et les sans-paroles

pour redonner la dignité aux sans toi (un amour vrai),

aux sans-toit, aux sans-abris, aux sans-amours (vrai).

 

Parce que l'amour sera éternellement plus fort

que ton putain de cynisme

qui réduit ton esprit à une somme d'argent

au service de ton capitalisme.

T'as raté l'amour, frère ou soeur.

Ne rate pas ta sortie, "Mélanie".

 

Ce soir, 61 Mars je ferai Nuit Debout

de tout mon être en oubliant ton néant.