20/10/2021

Chappatte, Divico, et César

Le grand dessinateur de presse helvète vient de réaliser une fresque moderne qu'un peintre, ou un graffeur, pourrait reproduire sur un grand mur d'une ville de Suisse.

https://www.letemps.ch/images/chapatte/bataille-vaccinati...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arnold_von_Winkelried

Ce dessin correspond, de façon génial, au sentiment profond qu'une partie des Suisses et Suissesses ressentent face à l'agression vaccinale imposée par les Etats pour en finir, supposément, avec le SARS-COV2.

Nous y voyons une armée de l'Empire prosélyte charger les réfractaires avec des lances sous forme de seringues remplies de vaccins anti-covid représentant la mondialisation médicale venue affronter et prendre d'assaut l'armée celtique de Divico (qui dans le rôle?) réfractaire à toute injection que les armées de César (Bill Gates et compagnie) veulent nous imposer de force alors même que nous incombe la responsabilité du choix de l'injection et des conséquences personnelles sur l'état de notre santé en cas de complications pour notre corps suite à cette injection.

Un peu l'idée que l'armée du "Puits de Science" nous offre gratos l'injection pour voir si son arme, supposée fatale, a bien les capacités de soumettre nos corps à ses inventions de laboratoire en échange d'une protection sensée nous rendre invulnérables face au virus mais dépendants aussi totalement de l'armée du "Puits de Science" sur le moyen et le long terme sans plus jamais pouvoir faire un retour en arrière à cause des barrières monstrueuses de l'Etat (l'apartheid social) créées pour empêcher les résistants et résistantes à l'armée mondialiste d'être trop nombreux et nombreuses à refuser ce "chemin sacré" vers les temples et les églises des gourous du tout médical.

Venez à moi, vous tous et toutes qui êtes fatigué-e-s de la covid et chargé-e-s de moult craintes et d'angoisses, et je vous donnerai du repos. Prenez mon vaccin dans vos corps et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez de la sécurité pour vos vies et le retour au droit de circuler librement.…

Remix de Matthieu 11.28 et 11.29

Chappatte et son trait de génie résument en un dessin le sentiment profond d'une Helvétie agressée par une armée de blouses blanches dirigée par des maîtres de technoscience qui pensent pouvoir nous soumettre à leurs produits et nous programmer de façon définitive et sans retour, comme des ordinateurs ou des smartphones, avec comme conséquences des mises à jour régulières mais obligatoires pour nos corps afin que nous conservions nos droits et puissions accéder à nos "libertés" citoyennes. Sinon, citoyens et citoyennes de seconde zone dangereux-ses et propagateurs-trices d'un virus libertaire et libérateur parce que s'opposant aux volontés totalitaires de César...

Nous sommes le virus. Ils sont la solution, pure de vérité et véritable solution à nos soucis, pour protéger la population presque toute entière acquise à Rome (NYC Wall Street) contre les virus que nous sommes nous les réfractaires solidaires derrière notre vieux sage Divico (?) défait par César Bill Gates...

Un sacré cépage, ce Divico, digne résistant et goûteux vin spirituel protégeant du mildiou, de la peste, du choléra, et de la pourriture grise de cette mondialisation à outrance issue de notre Civilisation moderne.

Santé et bonne humeur, chères lectrices et lecteurs d'Helvétie. Le combat continue...avec ou sans Divico.

https://www.revuevitiarbohorti.ch/wp-content/uploads/2014...

 

19/10/2021

Le ton alarmant de l'OFSP

Faut-il vraiment prendre connaissance et tenir compte des dernières nouvelles plus qu'alarmantes que rassurantes de l'OFSP?

Selon l'Office fédéral de la Santé publique, nous voilà au départ d'une quasi 5ème vague de contamination due, bien entendu, aux personnes qui ne se vaccinent pas mais qui vivent pourtant un semi-confinement forcé sans contact avec les vacciné-e-s dans les murs des établissements publics, théâtres, cinémas, discothèques, bars de nuit, clubs, piscine, fitness, foires, manifestations sportives et autres, j'en passe et des meilleures encore.

Mais face à la réalité des chiffres, les arguments de l'OFSP sont-ils valides? Et sommes-nous dans une situation si alarmante que cela?

Portugal, 98% et plus de la population, de 12 ans jusqu'à la fin de vie, vaccinée. Moyenne sur 7 jour de 341 personnes à l'hôpital dont 58 personnes aux urgences. Suisse, pas encore 65% de la population entièrement vaccinée pour la totalité de la population, soit sans doute 75% à 77% de la population des plus de 14 ans entièrement vaccinée (1,3 millions d'enfants de moins de 14 ans vivant en Suisse sur 8,6 millions, soit environ 12% de personnes. Au 14 octobre, 401 hospitalisations en moyenne sur 7 jours, 141 personnes aux urgences.

Le Portugal fait péniblement mieux que la Suisse alors que la quasi totalité de la population est vaccinée. Les chiffres sont sans doute plus inquiétants encore pour le Portugal que pour notre pays puisque le vaccin tant vanté et totalitairement accepté par le peuple portugais n'arrive pas à empêcher les cas graves d'hospitalisation des personnes et ceci à un niveau presque aussi élevé que la Suisse.

La Suisse a tout redonné aux vacciné-e-s et tout repris aux non-vacciné-e-s. La Confédération demande en plus que le peuple se prononce clairement pour le pass sanitaire qui sera un outil entièrement aux mains du pouvoir une fois que le peuple suisse aura validé la demande du Conseil fédéral et du Parlement.

Cette politique du tout-au-vaccin est lamentable. Il est tellement incompréhensible que les Suissesses et Suisses ne regardent pas plutôt du côté de la Suède ou de l'Angleterre que du côté du Portugal ou de la France, gouvernement centraux, ex-dictature pour le Portugal habitué à obéir aux ordres des militaires (ce qui a été le cas pour toute la campagne de vaccination) et gouvernement autoritariste et quasi absolutiste en France depuis que la Vème République est au service des milliardaires plus que du peuple français.

Le Conseil fédéral, ainsi que les médias, porteront une tache indélébile et une responsabilité totale dans le vote orienté en faveur du pass sanitaire qui devient désormais un outil obligatoire, un objet de culte et d'adoration des populations vaccinées qui semblent, pour la majorité tellement silencieuse que ça en devient carrément une lâcheté, ne plus pouvoir s'en passer en admettant tellement facilement que la population non-vaccinée soit rejetée et exclue de la vie sociale.

L'OFSP pousse plein vent dans la direction du pass sanitaire imposé et donne des nouvelles très alarmantes pour que la population suive au doigt et à l'oeil ses "recommandations" qui sont en réalité des diktats des milieux sanitaires. Si dégradation de la situation il y a cet hiver, cela sera du aux millions de contacts rapprochés des gens vaccinés qui ne respectent plus les gestes barrières et vivent une vie "normale". Alors que les puni-e-s seront encore et toujours les non-vacciné-e-s qui entretiennent avec le virus une cohabitation nettement plus saine en connaissant le danger et en respectant au mieux la désinfection, les gestes barrières, et la distanciation entre les personnes. C'est en tout cas mon point de vue parce que personne, parmi les non-vacciné-e-s, n'a franchement envie de se retrouver à l'hôpital voir à la morgue.

La dégradation des relations humaines dans notre pays ne pourra aller qu'en s'aggravant si la situation actuelle perdure. Quand on sait que la France de Macron prévoit déjà le pass sanitaire obligatoire jusqu'à fin juillet, on peut prévoir des évènements très graves qui se passeront dans ce pays d'ici là. Faire monter la frustration chez une minorité de personnes et la contraindre à vivre un authentique apartheid social n'est absolument pas adéquat pour la santé mentale des personnes concernées par une telle exclusion.

Aux Suisses et Suissesses de peut-être faire mieux en étant plus démocrates et humains que l'empereur Macron et sa tendance glaciale a décidé de la vie des gens sans tenir compte des minorités qui ont choisi une autre ligne de défense que la vaccination pour faire face au coronavirus.

 

 

Pourquoi la Suède peut vivre (très bien) sans pass sanitaire?

Avec un taux inférieur à 70% de personnes vaccinées, la Suède fait aussi bien, voir mieux, que le Portugal et ses minimum 98% de personnes entièrement vaccinées et cela sans avoir instauré un pass sanitaire pour sa population.

La Suède, au contraire de la Suisse, ne se pose pas de questions en rapport avec les pays étrangers et l'Union Européenne. Elle applique sa politique non-contraignante pour sa population et se porte comme un charme.

Ce qui motivent nos autorités dans le choix délibéré de maintenir, pour très longtemps voir pour toujours, son droit à nous imposer le pass sanitaire est totalement irrationnel. Actuellement, le taux d'infection dans notre pays reste stable.  Le nombre de personnes vaccinées s'approchent gentiment mais sûrement du taux de vaccination suédois. Pourtant, politiciens et médias s'emploient à défendre le OUI en faveur du pass sanitaire pour la votation du 28 novembre prochain ce qui permettrait à la Confédération de nous imposer pour longtemps, voir pour toujours, une politique d'apartheid et de discrimination dans notre pays.

Cela entraîne une déstabilisation pour la sécurité et la paix dans notre pays. A l'extrême-droite, il se développe des discours de haine délirants même pas honni par l'UDC qui accepte quasiment sans broncher le dernier discours, fort applaudi par la population présente lors d'une manif anti-pass sanitaire, de leur député schwytzois David Beeler qui engage, par la parole, une quasi guerre civile et qui serait prêt à donner son sang pour la cause, soit l'abandon du pass sanitaire!

L'ADN du Suisse et de la Suissesse ne se retrouve pas du tout dans l'instauration de ce pass sanitaire. C'est contre nos propres convictions profondes que le peuple est appelé à voter OUI en faveur du pass sanitaire. Le fait que les médias soient unanimement en faveur de ce pass produit exactement ce que recherchent les complotistes: l'adhésion d'une bonne partie de la population à leur thèse. C'est extrêmement dangereux pour le pays et son équilibre fédéral d'autant que d'autres pays qui font partie de notre cercle démocratique, la Suède, le Royaume-Uni, entre autres, ont renoncé au pass sanitaire et aux restrictions.

Voir et peindre le diable chez nous sur la face des non-vacciné-e-s alors que d'autres non-vacciné-e-s ne subissent pas les mêmes exclusions dans d'autres pays qui nous sont proches, provoque un supplément d'incompréhension parmi nos compatriotes très attaché-e-s aux libertés individuelles qui refusent le pass sanitaire provoquant des réactions délirantes et des mots qui vont trop loin.

L'émotion que suscite ce certificat sanitaire parmi une bonne partie de la population doit être comprise et assumée par Berne et nos autorités fédérales qui, avec l'appui intégral des médias du pays, s'engage dans un bras de fer n'ayant pas lieu d'être avec les partisans et partisanes du NON au pass sanitaire. Si la Suède y arrive sans effort et réussit à rassembler sa population autour de la même politique non intrusive dans la vie des gens avec un joli succès en faveur de la vaccination, soit près de 70% de personnes vaccinées qui n'en veulent pas plus que ça au 30% de personnes qui ne se vaccinent pas encore, il n'y a aucune raison pour que la Suisse fasse moins bien et impose des mesures indignes de notre pays et sa démocratie en poussant le peuple à voter pour ses mesures indignes et anti-constitutionnelles.

Le discours délirant de l'élu local David Beeler, symptôme d'une Suisse qui va mal et qui ne se retrouve plus du tout dans nos institutions, dans le Matin:

https://www.lematin.ch/story/genocide-ludc-schwytzoise-so...  

18/10/2021

Pas de géométrie variable, le pass sanitaire est une insanité

Une partie des personnes sympathisantes de l'UDC sont dans la même opinion que j'ai concernant l'application d'un pass covid.

J'aurais préféré que la Gauche se positionne également clairement contre l'introduction du certificat sanitaire. Très étonné qu'elle adhère à l'emprise des entreprises pharmaceutiques sur nos vies alors qu'elle condamne en même temps l'utilisation des pesticides dans nos champs. Sans compter la réalité de la discrimination voir de l'apartheid (car si c'est pour du long terme, ce sera de l'apartheid et non juste une mesure sanitaire provisoire) contre les personnes non-vaccinées.

Il est vrai que l'UDC propose souvent des initiatives de fermeture des frontières à l'immigration ainsi que de nouvelles lois policières pour contrer le terrorisme tout en permettant à l'Etat fouineur de pénétrer plus profondément, et sans notre accord, dans les arcanes de nos vies citoyennes. Mais pour une fois qu'une bonne partie des sympathisants et sympathisantes de l'UDC ont tout mon soutien sur le sujet du pass sanitaire, je ne vais pas les exclure de mon champ de vision sous prétexte qu'ils et elles ne sont pas des anarchistes libertaires prêts à défendre des migrants et migrantes débarquant au pays ou des militants militantes d'extinction Rebellion qui font un sitting sur les axes d'accès routiers pour que la société se tourne radicalement vers un monde moins matérialiste et ultra-capitaliste.

Je suis prêt à descendre dans la rue avec les sonneurs et sonneuses de cloche et parler Swiss Tütsch avec mon charabia pour continuer le combat. Ma liberté ne dépend pas de ma couleur politique. Elle s'exprime à chaque fois que l'Etat ou des groupes d'individus veulent bafouer, sous un prétexte ou un autre, ce qui fait sens commun à nos démocraties: l'impossibilité de créer des catégories de citoyens et de sous-citoyens en fonction de leur couleur de peau, de leurs origines, de leur situation sociale, de leurs métiers (prostitué-e-s, par exemple), ou, aujourd'hui, en fonction de leur pedigree sanitaire.

La liberté ne s'achète pas à travers une vaccination partiellement efficace et qui ne permet d'éradiquer ni la maladie ni la contamination. Ma liberté ne s'arrête pas à celles des autres quand les autres peuvent aussi bien contaminer que tomber malades, voir mourir de la maladie, même en étant vaccinés. Le vaccin n'est pas la Vérité bienfaitrice et inoffensive qu'on nous vante et qu'on nous vend et qui pourrait classer définitivement les personnes en bons citoyens et citoyennes et les autres personnes, refusant la vaccination, en parias et en exclus des lieux sociaux.

Si je fais cause commune avec des personnes qui n'ont pas souvent les mêmes idées que moi sur beaucoup de sujets, c'est que nos idéaux de démocratie et de démocratie se rejoignent au moins sur ce sujet de la vaccination.

A Gauche, on pourrait s'en inspirer pour rejoindre le camp du NON au pass sanitaire.

Pas d'arroseur arrosé, Monsieur Felley. Juste des arroseurs et arroseuses épris-es de liberté et d'inspiration profonde prise sur nos montagnes et notre plancher des vaches afin que pousse un bel edelweiss sur le Cervin le 28 novembre prochain.

 

https://www.lematin.ch/story/loi-covid-19-la-dictature-sa...  

 

La 3éme dose va s'imposer partout

Avec l'automne et l'hiver, les personnes vaccinées à l'hiver dernier et au printemps n'auront pas le choix autre que de se faire injecter une 3ème dose si elles veulent éviter les risques plus élevés d'hospitalisation, voir de mort, suite à une contamination à la covid.

Le Moderna étant suspendu dans bien des pays pour raison de dangers cardiaques augmentés en cas d'injection de 3ème dose de ce produit toxique pour notre coeur, ce sera le Pfizer imposé partout, sauf à vouloir prendre le risque du Moderna pour des raisons de stratégie économique décidée au plus haut niveau politique de notre pays. Mais ça, c'est une autre histoire de gros sous et d'influences lobbyistes.

Avec le pass sanitaire imposé et prolongeable à volonté, la population suisse se verra contrainte de suivre les obligations et les délais de validité du pass sanitaire pour pouvoir vivre normalement sans discrimination. Hors le vaccin, et cela se vérifie chaque jour un peu plus partout en Europe avec l'augmentation des cas de contamination qui reprend sa valse d'automne, ne peut être réellement efficace au-delà des 6 à 9 mois après la seconde injection, en particulier dans les catégories d'âge à partir de 50 ans.

Ces vaccins n'ont absolument pas réussi à éradiquer le virus. Celui-ci se porte comme un charme et s'attaque de plus belle à notre santé. Preuve en est le taux de vacciné-e-s très élevé qui oscille de 75% à 100% dans nos pays européens de l'Ouest. Ces vaccins n'ont pas fait la preuve que l'on pourra éviter de s'en passer durant une longue période comme la plupart des vrais vaccins qui nous protègent pour une durée de 10 ans voir bien davantage contre les maladies contagieuses historiques. Plus grave encore, on ne sait pas du tout quel rôle ces vaccins peuvent jouer et joueront dans les mutations et la résistance du virus ni s'ils seront au final peut-être responsables de la présence chronique et éternelle du virus dans nos vies pour cause de mutation rendant impossible la disparation naturelle de ce dernier comme cela fut le cas pour la grippe espagnole dont l'absence de vaccin condamna les populations à vivre avec pour un temps mais qui permit tout de même sa disparition après plusieurs années grâce à l'immunité naturelle acquise par les populations.

De cela, les laboratoires et les politiques n'en parlent jamais. Et pour cause. Personne, dans ces milieux-là, n'a intérêt à briser un tabou alors que la science est incapable de prédire l'influence des vaccins sur la résistance du virus. Seule compte l'efficacité vaccinale et la poursuite de notre économie sans passer par des confinements et des restrictions collectives qui touchent toute la population. Dans un sens, c'est une logique purement matérialiste qui prévaut quitte à créer cet apartheid qui ne dit pas son nom envers les personnes qui ne font pas confiance aux vaccins actuels pour libérer nos vie de ce super virus qui ne veut pas mourir.

Il reste quelques semaines aux personnes vaccinées pour se mettre à douter et peut-être de déposer, le 28 novembre, un vote contre ce droit honteux d'imposer ce certificat covid source de bien plus de mal que de bien pour la santé mentale de la population de notre pays et sa démocratie vacillante. Quant à la santé physique, celles et ceux qui estiment et acceptent que leurs corps soient désormais programmés pour des mises à jour régulières de vaccin Moderna ou Pfizer, voir par de nouveaux produits merveilleux qui font de nos corps, en réalité, la propriété médicale de ces entreprises en restant un vaste champ de recherche pour les laboratoires en même temps qu'ils nous ramassent notre argent (car rien n'est gratis, n'est-ce pas), ils et elles se sentent sans doute investi d'une mission divine, à travers la propagande gouvernementale et ses sermons moralisateurs, pour sauver l'Humanité mais surtout l'Economie et le business. Grand bien leur en fasse si une telle Eglise, fruit d'une science expérimentale bien trop souvent corrompue, leur va comme un gant. Ils et elles devraient pourtant songer que le diable sévit dans les rangs du clergé scientifique comme dans d'autres Eglises, et que bien des gourous du genre ne font que profiter de la naïveté et de la croyance doctrinale de leurs ouailles pour enfoncer le clou et promettre un paradis de chimie à nos corps si faibles qu'ils ne peuvent lutter contre un virus ne tuant, dans l'immense majorité des cas, que des personnes en mauvaise santé ou très âgées. Nous avons oublié que Mère Nature, quand elle voit une espèce animale se développer au-delà d'un certain seuil, crée de la sélection naturelle pour rétablir l'équilibre. Et de ça, les hommes et les femmes modernes n'en tirent aucune sagesse. Au contraire, ils imaginent qu'ils sont au-dessus du règne animal, végétal, et minéral et que, dans leur toute-puissance, ils vont réussir à chaque coup d'empêcher un méchant virus d'être mortel pour notre espèce.

Mais, chères soeurs et frères, rendons-nous tous les six mois dans nos chapelles Sixtine de la pharma et du Vatican pour obtenir notre Graal et notre pass sanitaire qui permettra à nos vies de continuer à consommer comme si de rien n'était. Le virus aboie, la caravane vaccinale passe et nous sauve. Provisoirement.