06/01/2008

Pascal Couchepin: le permis de s'autopolluer à dix balles

Première bonne mauvaise nouvelle de l'année, notre Conseiller fédéral le plus XXL de la décennie après Christoph Blocher se la joue frime bio et droit à l'air pur.

Demandons à la Chine si l'air est encore pur quelque part sur la planète ou si l'industrie s'est gênée de nous gâcher l'atmosphère en contre-partie de nos délires de liberté en tous genres.

Dix balles le paquet de clopes! Et dire que les Misérables de Hugo se réfugient au bistrot pour consommer leur ultime parcelle de liberté, le canon et la clope, afin d'oublier l'absence de liens les unissant à la majorité de la société qui file en TGV vers les plages azurées et les filles papier glacé. Taxez la misère sociale, Monsieur le Ministre, mais n'oubliez pas les people dans vos choix politiques.

Je vous fais une proposition audacieuse pour ce début 2008. Demandez la taxe à deux balles sur les Gratuits, cette presse qu'on aime ou déteste comme la clope. On nous les jette à la tête partout où la visibilité règne sur les citoyens. Ils polluent nos esprits, anhilent nos résistances, comme la clope nos poumons. Mais c'est délicieux de s'offrir les people au petit déj. Nos cerveaux s'avachissent dans les trains de banlieue, le bling-bling gagne un terrain fulgurant, et demain des terroristes jetteront la bombe sur une Civilisation qui cultive jalousement ses vices en évitant de s'instruire sur l'état déplorable de nos relations avec les cultures venues d'ailleurs.

A défaut d'être parfait, un fumeur a bien compris que l'air que vous lui offrez de force n'est qu'une illusion de plus au milieu d'un monde en pleine dévastation. Il reste toujours un cheveux d'ange de blonde dans la soupe de Kappel. C'est ça la Suisse. Bonne et heureuse année 2008, Monsieur le Président.

 

 
 
 
 
 

 

Les commentaires sont fermés.