24/02/2008

Kosovo: un embryon né d'une réelle volonté de paix européenne

La population albanaise du Kosovo vient de fêter, de manière unilatérale, son accès à l'indépendance. Sur un autre plan, elle promet de respecter sa minorité serbe après des années de conflit meurtrier.

Grâce à la volonté internationale, l'Europe a réussi à enrayer l'énorme incendie balkanique qui menaçait la paix acquise sur son territoire depuis soixante ans. La guerre du Kosovo est sans doute la divine exception qui confirme la règle générale que toute guerre militaire engagée est devenue obsolète et méprisable sur notre planète. La réussite de cette guerre viendrait-elle du fait que seules des considérations humaines et la volonté d'éviter la propagation des foyers de haine meurtrière à tout le Continent tenaient de langue politique dans les officines diplomatiques? Fort possible. Là où il n'y a pas de considération bassement matérialiste réside sans doute le secret des victoires humaines les plus compliquées.

Nous pouvons parier que les populations serbe et kosovare, dès lors qu'elles ont échoué dans leur mariage, réussissent leur divorce et que demain soit plus riant que hier pour les populations meurtries par la guerre. Tous les espoirs sont permis. Il en va de la volonté des peuples à s'apprécier au-delà des différences, parfois énormes, qui nous séparent dans nos intimités respectives.

Si nous comprenons que l'alchimie des peuples, l'amour et la nostalgie, la haine et le rejet, l'ouverture et la fermeture, rejoint l'alchimie du couple, sa liberté, son autonomie, sa dépendance, sa prison parfois, voir son crime, nous pouvons avoir un début de compréhension pour la singularité de chaque conflit, de chaque lutte identitaire qui habite cette planète. Nous pouvons lutter, par amour, pour la liberté, pour la reconnaissance de l'Autre. Nous pouvons aussi, par haine intime, lutter pour l'enfermement, la soumission, la torture et le crime. C'est le double visage de l'Islam, du Judaïsme, du Christianisme aussi. C'est ici que les croyances spirituelles rejoignent les nations dans leur construction, leur séparation ou leur destruction. Le Kosovo et la Serbie sont peut-être au début d'un processus qui chassera leur vieux démon commun de haine réciproque hors du temple de la Civilisation humaine. On ne peut qu'encourager les capitales du monde entier à fortifier ce nouvel élan balkanique, ce rameau de paix embryonnaire né au cœur d'un volcan de violence et d'incompréhensions mutuelles dominant ce monde suicidaire. Le Kosovo est-il symboliquement notre nouvelle terre de Galilée à tous? Kosovo, An 8 après la fin de la guerre. Soyons assez timbrés pour imaginer que l'on a changé de millénaire là-bas, sur cette terre pauvre et sans richesses naturelles autre que de nombreuses richesses humaines. La plus frappante image de ce 17 février restera ce nouveau drapeau kosovar aux couleurs de l'Europe planté au milieu de tous ces autres drapeaux internationaux. Qui peut dire la dimension humaine et l'origine divine d'une telle osmose dans ce temps de conflits planétaires qui ne trouvent jamais d'issue positive? La haine n'est que le résultat du dépit amoureux quand l'amour n'a pas su protéger ses enfants contre l'abus, le viol, la violence, l'enfermement.

 

 

En politique, il n'y a pas de gros mots.

Il n'y a que des visions du monde qui divergent.

17:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

moi je pense que le kosovo montre clairement sa volonté de vivre en paix avec les minorités de son pays en affichant les 6 étoiles qui sont sur notre nouveau drapeau. Elles representes toute les nationalités minorités ou pas qui vivent dans nos frontières. les proserbe peuvent dirent se qu'ils veulent nous avons largement prouvés nos motivation se qi n'est pas leur cas vu que les erbes du nord de mitrovica menacent de faire sessesion et de se ratacher a la serbie. Un pays qui va jusqu'au point d'afficher un autre pays (que sois disant il n'acceptera jamais) sur son drapeau national moi je ne sais pas se qu'il faut de plus pour prouver notre bonne foie à vivre en paix avec tout le monde..

Écrit par : qendresa | 06/03/2008

Les commentaires sont fermés.