02/03/2008

Du latin cunnus, con

Le con, qui signifie sexe féminin, prend le pouvoir en terre de République française. Nous allons ériger un Monument au Con, cher Nicolas Sarkosy. Car nous avons le courage de nos oignons. Inspirez-vous de certaines photographies et donnez le travail à un maître guidé par Rodin, ou mieux encore, par L'Abandon de Camille Claudel, son amoureuse artiste baisée par lui à tous les points de vue et qui a fini dans un asile de dingues par la faute du Grand Maître.

Les Français savent très bien qui ils ont élu. Ce n'est pas depuis hier que le petit Bigard, fils de Jean-Marie, manie l'humour avec vulgarité. Du sous-Coluche, en veux-tu, en voilà. Chez nous, en Suisse, nous avons notre Coluchepin, qui se débrouille pas mal côté pine avec des gags sur la fellation manquée des saintes nitouches. Le pouvoir se dévergonde. Pourquoi pas, après tout? Si le porno existe, cumule les milliards de recettes, il faut bien des spectateurs et des intéressés pour générer ce pognon.

Alors on vous pose une question: Qu'est-ce qui fait la différence entre un Président français qui se met au niveau de l'irrespect d'un quidam et un écrivain non respecté qui se fait e… en permanence par plus intelligent que lui? Nous avons notre idée là-dessus: le premier y a va au culot et baise tout le monde. Le deuxième ôte sa culotte et désigne son cul. Baiser ou être baisé, telle est la question mon cher William.

Comme beaucoup de femmes préfèrent encore les baiseurs agrégés de leur con aux libérateurs mésestimés de leur intelligence, les enculés risquent de déprimer grave pour un sacré moment, cher JFK. Et dire que les femmes vont avoir pitié du petit Nicolas, iront le consoler en le serrant bien fort dans les bras pour le réchauffer alors qu'elles jetteront à la rue leur ami un peu trop envahissant et déstabilisant… Les enculés peuvent enfiler rapido leur doudoune s'ils ne veulent pas congeler trop vite sur la banquise. Ils auront toujours froid au cœur et les couilles castrées par le monde entier. Restera leur art de pédé dégénéré. Chers amis et fidèles d'Aqua Concert, on va bientôt écouter du Farinelli sur TSR1. Quelle voix sublimissime! Au moment où Castro quitte le pouvoir. Vive Fidèle Castré le Soprano basse!

C'était en direct du domicile de l'Elysée culinaire, quelque part en Suisse, où le bracelet électronique de chez Cartier entoure depuis quinze ans la cheville gauche du con damné soussigné suite à un film XXX tourné sur le bleu Léman avec quelques naïades atomiques qui pirataient férocement son piranha. Les pêcheurs de petit papier l'ont rejeté au lac sans autre forme de procès. Ce que ça peut faire peur, un baiseur suisse de filles étrangères.

 

P.S. Celui qui aime la zizique, la Ruse et ses vers luisants (j'ai bien écrit vers luisants comme poésie reluisante à la manière de Mister Proper) va se prendre un pain à la récré s'il se permet de filer du mauvais coton avec la -Ruse. Fais gaffe, hein, Patrick. Occupe-toi de sa sœur roumaine que t'as connu à Bulle-gare un jour à la boutique Moi de Mai d'en face de la station, si tu veux, mais laisse ton yogourt au frigidaire avec elle… Casse-toi de l'Everest qu'j'y fonde encore mon soleil, pauvre con. Rigole, c'est de l'humour! Le con cul pissant son jus ne connaîtra jamais rien à la concupiscence qui est la science des Aqua Yogis concertistes – dont le maître penseur absolu s'est écrasé dans un ravin d'incertitudes graves – permettant d'atteindre la plénitude musicale de la jouissance au sommet de l'Everest et cela sans gêne et sans bouteille d'oxygène.

 

17:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.