02/03/2008

Théologie des droits humains

Dieu s'oppose-t-il à la réalisation de l'homme? Quel dieu?

La Foi en l'être humain s'oppose-t-elle à la Foi en Dieu? De nombreuses questions interpellent notre monde. Les droits humains rentrent en contradiction avec les Dix Commandements. Cela n'est que partiellement vrai. Les devoirs de la Charte moderne des droits de l'homme sont contraignants. Ils imposent la liberté, l'égalité, la fraternité, la solidarité, la recherche de la vérité, la véracité des faits, la transparence dans les relations, la clarté des aspirations, la protections des populations, des biens (c'est vital en ce jour-ci) et des ressources naturelles, le respect des conventions privées et collectives signées, l'amélioration des conditions d'existence pour tous, etc.

En lieu et place de commandements orchestrés par le Ciel, les droits humains proposent la liberté en toute conscience et en toute connaissance de cause. Avoir la Foi en ce qu'on dit, en ce qu'on fait et pourquoi on le fait. Cela s'oppose-t-il au plan de Dieu des chrétiens, des musulmans ou des juifs? Nous pouvons y voir, plutôt qu'une opposition, une convergence supérieure d'intérêts mutuels: protection de l'humanité et de son environnement. Avec un avantage substantiel en faveur des droits humains: la liberté souveraine, intellectuelle et corporelle, de l'être humain. Et un avantage définitif en faveur des droits humains: les dogmes laïques sont en perpétuelle évolution sans jamais exclure la possibilité de Dieu. Ce qui, en démocratie, est prioritaire devant, par exemple, l'infaillibilité papale ou les fatwas de l'islam.

En se nourrissant du corps et du sang du Christ, les chrétiens ne se nourrissent-ils pas de la plus belle des libertés proposées par un citoyen du monde mort pour ses convictions: celle de la puissance universelle de l'amour?

Après l'Apocalypse, l'être humain régnera sur le Royaume de Dieu, en paix et en harmonie sur la Terre. C'est écrit dans le Livre de Jean mais ce sont les humains qui sont chargés de réussir cette tâche suprême… avec le retour du Christ… Au boulot, le bonhomme est parmi nous. Il ne faut pas l'attendre plus longtemps. Tout seul, il est un humain vraiment si marginal et si faible. Il faudrait lui donner un sérieux coup de main à ce cinglé-là qui ne parle qu'avec ses foutus mots d'amour, ses mots de tous les jours, ses idioties de toute éternité qui n'ont aucune valeur en Bourse... Un peu comme les actions divines d'Ospel, le saint patron de la banque suisse intouchable sur son trône d'argent…

Quand le Christ n'aura plus le désir de Marie-Madeleine, il perdra sa verve et se souviendra de la Croix. Ne s'est-il pas donné aux Romains par chagrin d'amour pour elle, elle qui le voulait fortuné et people parmi les people du Trône? C'est ma question iconoclaste du jour. Roméo et Juliette du Christianisme, nos deux acteurs…

 

P.S. Saint-Germain, Saint-Martin, et les Dits de Saint-Marcel au fond du trou économique d'Aqua Concert avec le Loch Ness en prime et les vierges du paradis en subprime… C'est pas merveilleux tout ça?

 

 

"Du dessus des nuages et du Ciel

Moi, Marcel Ospel,

Vous dis à vous mes enfants du dessous du brouillard

Que bientôt veut pleuvoir dividendes et dollars.

Je vais singapouriser nos emplois et nos fonds

Mais vous, actionnaires, resterez à l'abri de la lame de fond."

 

Sur ton dos, invisible, et même un peu plus lourde

que celle de chacun, pèse par trop ta croix.

La mode n'étant plus aux miracles de Lourdes,

tu pries Dame Lulu de t'aimer, à bon droit.

 


 

Les amours inventées ne restent jamais sourdes

au cœur en feu de qui est condamné au froid!

 

Toi qui voguais heureux, au piano des Abbesses,

sur un Danube bleu, à tes doigts soutirés.

 

Les cloches mécaniques sonnent tes départs

vers les Atlantides secrets de ton esprit!

 

N'empêche que tu sais alléger ton fardeau.

E urêka! Quel plaisir de vivre en eau profonde,

S ans le poids de la croix qui te casse le dos!

T ant est qu'à la piscine, en plus, ton œil s'inonde,

I nspiré de voir tant de Lulus en cadeau!

 

Georges Pélégry, Les Dits de Saint-Marcel, extraits, 1989, Presse du Démocrate, Delémont

 

 

The Mist, film de Frank Darabont 2008

"ça pourrait être pire"

"Actionnaires de l'U.B.S.

attendant l'Apocalypse devant la Halle Saint-Jacques

et les Non-Dits réfléchis de Saint-Marcel du Ciel,

le monstre qui perd sa boule pour toujours

dans les petites rues de Singapour"

(d'après une idée originale de Joëlle Kuntz, journaliste au Temps)

 

17:31 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.