27/04/2008

Sex Toys, girls and prostitution

De plus en plus de livres, dits érotiques trash, sont écrits par des femmes alors que les sex toys font partie de la panoplie médicale féminine d'urgence palliant l'absence provisoire, ou la présence complice, d'un mâle.

Alors que l'on parle de l'exploitation sexuelle de la femme par l'homme, de nombreuses filles n'hésitent plus à ne voir en l'homme qu'un objet de plaisir ou, éventuellement, une tirelire pour de futures belles vacances balnéaires. Parfois, elles cumulent les deux avantages et font bingo sur toute la ligne. Personne ne parle d'exploitation de l'homme par la femme. Cela fait moche dans le paysage machiste qu'un connard d'homme se laisse aller à de telles manipulations féminines. Quelque soit l'angle de vue, cet homme-là est pris pour cible par les femmes et les hommes "bien sous tous rapports". Soit il devient un pur cocu fini dont tout le monde se fout de sa gueule, soit il reste un pur dégueulasse qui tente d'exploiter ces pauvres malheureuses coincées contre un mur pour cent balles. Pas très maligne l'analyse actuelle du monde sur les relations hommes-femmes.


S'il y a toujours plus d'offres sur le marché et plus assez de demandes, les femmes se demandent-elles parfois pourquoi tant de leurs congénères féminines se prostituent régulièrement ou occasionnellement? Trop faciles de penser qu'elles le font toutes par besoin absolu d'argent ou sous la domination outrageante d'un homme violent. Beaucoup de ces femmes assument très bien leur vie et ne détestent pas le goût du sexe avec avantages financiers à la clef. Alors pourquoi continuer à faire de la prostitution un acte dégradant et tabou? Certaines filles se sentent nettement plus valorisées quand leurs soupirants ont de l'attention pour elles, qu'ils dépensent sans compter alors que d'autres couchent en ne recevant que mépris et rejets des hommes les lendemains de beuveries mutuelles. Qu'est-ce qui est le plus dégradant pour une femme? N'être prise que pour la petite pute d'un soir qu'un macho baise gratis ou la Princesse Consort couverte d'attentions généreuses par un homme qui la dévisage de son regard amoureux?


Quand les filles jouent avec leurs sex toys, rêvent-elles encore à l'homme de leur vie?… Ou, comme beaucoup d'hommes qui ne voient qu'un trou et béance chez une femme, les femmes ne voient plus en l'homme qu'un pic à glace qui transpercent leurs chairs à défaut de transpercer leurs cœurs?

Chères lectrices, chers lecteurs, à vous de faire la suite du commentaire…


528409359.jpg


Si une fille demande du levain

en échange de son vase

demande à Bouddha si ta main

ira l'amener à l'extase

20:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Ne serait-ce pas plutôt aux hommes d'apprende à ne pas utiliser les femmes en tant que sextoys ?...

Écrit par : la_passante | 28/04/2008

"Si une fille demande du LEVAIN, en échange de son vase, demande à Bouddha si ta main ira l'amener à l'extase."
… Et, de toute façon, ce n’est que lorsque tu l’auras bien en main qu’elle prendra son «pied» !

Maintenant que je suis un vieux CROUTON, je comprends mieux pourquoi il fut un temps où l’utilisation de "MA MIE" était de mise pour plaire à une femme.
C'était l'époque, définitivement révolue, où une femme a encore très peur de faire un BÂTARD et ne permet de PÉTRIR ses BAGUETTES que bien au dessous de son « vase », ou alors, bien au-dessus de ses MICHES… ce qui GÂCHE légèrement le plaisir.
Si tu insistes, elle «Bouddah» mort ou elle te file un grand PAIN AUX NOIX, si bien que le LEVAIN retombe illico. Tu parts en BRIOCHE et ce n’est qu’au mariage, donc avec la FICELLE… non !... avec la corde au cou, que tu as, éventuellement, fini de manger ton PAIN NOIR.. Car, à ce moment là, elle te «reçois» comme PAIN BÉNIT en défaisant ses TRESSES sans beurre. (Le beurre n’est arrivé que bien plus tard, avec « Le Dernier Tango à Paris » !)… Et pour ceux que les femmes n’intéressent pas, il reste le PAIN À LA GRECQUE !

Écrit par : Père Siffleur | 28/04/2008

les sextoys sont a la femme ce que le film porno est a l'homme ...
un moyen de se detendre sans culpabilité.

Écrit par : sextoys | 26/04/2009

Les commentaires sont fermés.