08/06/2008

UDC, un virage politique décisif sinon rien

L'UDC n'a plus le choix. Ou elle réinvente le corpus vivendi qui la relie à l'Helvétie ou elle ira d'échec en échec dans le futur. Les Suisses, dans leur grande majorité, ont compris que le message blochérien n'a plus d'avenir ou alors que marginalement comme avec Le Pen en France.

L'Europe nous appelle chaque jour un peu plus. Nous ne pouvons pas rester en marge de notre propre histoire continentale. Contre vents et marées, malgré l'exclusion pour l'une ou la mise à l'écart pour l'autre, Eveline Widmer-Schlumpf et Samuel Schmid continuent de dire qu'ils sont UDC. Est-ce alors un divorce, un simulacre de divorce, ou alors un retour aux sources spirituelles de ce grand parti?

Adolf Ogi, notre beau sapin, roi et prof de ch'tis, aimerait sans doute croire à la sagesse des chefs UDC et pouvoir hisser la bannière olympique confédérale. Il y a, en Suisse, une formule magique à sauver. A l'image de notre équipe de football, ce sont les complémentarités qui soudent notre Gouvernement. Mme Schlumpf et Mr Schmid l'ont bien compris. Ils craignent tous les deux un gouvernement exclusivement composé de forces de gauche ou de droite. Ce n'est ni dans les traditions ni dans le respect de l'identité suisse.

La formule magique n'explosera pas. Ou alors, un scénario catastrophe à la Belge avec une Romandie plutôt à gauche et une Suisse alémanique plutôt à droite exacerberaient les tensions entre régions. Les Suisses ne veulent ni d'un bloc rose-vert ni d'un bloc bleu-orange qui dirigeraient le pays peut-être en alternance, mais ce n'est pas sûr du tout, la droite étant perpétuellement majoritaire en Suisse. Ils désirent toujours le maintien durable de l'arc-en-ciel.

Mr Blocher, après avoir été son chef charismatique, est aujourd'hui le fossoyeur de son parti. Il ne faudrait pas qu'il devienne le fossoyeur du pays tout entier par son entêtement et son maintien au sommet de l'UDC. A qui les Suisses font-ils confiance désormais? A Mr Blocher, hors du gouvernement? Ou à Mme Widmer-Schlumpf et Mr Schmid, au sommet du pays?

Comme lors d'un divorce, les membres de l'UDC doivent choisir entre les guerriers qui cherchent toujours la guerre ou les guerriers révolutionnaires qui cherchent la paix. A notre avis, les adhérants de l'UDC feraient mieux d'envisager la paix. La guerre a déjà suffisamment fait de dégâts en vingt ans de conflits ouverts. Nos enfants n'ont pas tous reçu une image positive de l'Europe et du monde. Pour la Suisse, ce sont des dégâts collatéraux qui peuvent coûter très chers au pays sur le moyen et long terme. Les tribus d'Indiens suisses devraient savoir que hors la Réserve, point de salut si en plus on devient l'ennemi de nos amis. Mr Blocher n'a pas vraiment la figure idéale de l'ami de l'Europe et de la planète. On est très loin d'un seigneur de guerre international et respecté tel que Nelson Mandela.


P.S. Les garçons, si vous voulez aller en quart de final, imaginez Mandela, pas Blocher, en développant votre jeu. Vous allez le faire pour la Suisse, pour Köbi, pour Alex, pour tous les autres blessés, pour vos compagnes, vos enfants et pour vous. "Sans la nommer", on a envie de la suivre jusqu'au bout de la nuit… (G. Moustaki – Cali dans l'oreille, la révolution permanente vous tend ses bras jusqu'à la finale. Pour gagner la Coupe d'Europe et chopper la niaque au vol, il faut avoir la mentalité anti-apartheid d'un membre à part entière du club. HOP SUISSE!

La stratégie du Poisson Rouge*

à la place de la tactique du Requin


1171008388.jpg

(remix de Chappatte paru dans Le Temps)


Le ballon est exigeant, capricieux, déroutant,

vicieux, vertueux, rebelle, libre, aérien,

mystérieux, sensuel, voyageur, infidèle.

Mais comme une femme, il revient toujours

au centre du foyer

lorsqu'un goal a été marqué.

Et il faut le jouer, le rejouer encore

pour le séduire à soi.

Viser son cœur et ses rondeurs

et l'emmener au sommet, tout au sommet.


Révolution permanente,

telle le cœur d'un amante.


215477523.jpg
"A Los Angeles, je suis comme un poisson dans l'eau,
portée par mes rêves."
L'ange: Lauriane Gill 


*Le poisson rouge passe les mailles du filet et gagne les paradis exotiques. Le requin reste coincé, attiré par un leurre, et meurt terrassé dans son rideau de fer…

17:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) |

Commentaires

Marrant... ça fait depuis 1992 que les adeptes du journalisme-pillet-romand ambiant annoncent à l'unisson la fin de l'udc et de Ch. Blocher... rien de nouveau sous le ciel médiatique romand.

Tiens, voilà un vrai défi pour les média romands: tenter de trouver une ligne propre plutôt que de suivre comme des moutons le prédicateur euro-romantique Pillet et répéter sans discernement aucun sa litanie contre l'UDC.

Journalistes, émancipez-vous. Faites valoir un point de vue personnel. Osez!

Écrit par : Jean-Jean | 08/06/2008

Dites-moi, cher Monsieur, à quel titre vous mêlez-vous des affaires internes de l'UDC ?

Ensuite, permettez-moi de vous dire que votre comparaison avec Le Pen est particulièrement mal venue.

Le FN a été éliminé - provisoirement ? - de la scène politique française, parce que Sarkozy est parvenu à faire croire qu'il allait mettre en oeuvre, en version soft, la politique hard que préconisait Jean-Marie Le Pen.

Mais, en France, le problème de la surpopulation étrangère et de la non-intégration de l'immigration allogène est loin d'être résolu. Il aurait plutôt tendance à s'aggraver... Ce qui fait que l'avenir du mouvement national reste très ouvert.

""L'Europe nous appelle chaque jour un peu plus."

Vous peut-être... Mais vous n'êtes pas représentatif, désolé... :o)

Écrit par : Scipion | 08/06/2008

Bravo ! Moi j'applaudis !! l'article !

Non mais maintenant Blocher menace les Grisons... toute l'économie d'un canton !!
Mais il se prend pour qui ??!!
Après s'en être pris à Mme Schlumpf !
C'est une honte selon moi !

Bravo M. Le journaliste bel article...

Écrit par : Cassoulet | 08/06/2008

Un virage politique sinon rien?

Cher monsieur, apprenez que jusqu'à preuve du contraire l'UDC est la première force politique du pays... Il serait peut-être bien de l'admettre une bonne fois pour toutes!

Des dissidents qui veulent renverser la vapeur? Qu'ils le fassent, après tout les dissidents ne représentent qu'une fraction infinitésimalement petite de l'électorat UDC.

La formule magique n'explosera pas? Elle a déjà explosé... grâce à l'action conjointe des PDC, des socialistes et des communistes, jaloux du succès incontestable de l'UDC. Mais comme l'a dit Oskar Freysinger "Un orgaseme de 5 minutes dont la facture devra se être payée pendant les 10 prochaines années".

L'UDC traversera certes quelques tempêtes au cours des prochains mois pour cause de lessive interne mais c'est le seul moyen d'épurer la machine et de se débarrasser du linge sale, afin de lui permettre de continuer sur sa lancée et de perpétrer son ascension fulgurante!

Écrit par : Vincent | 09/06/2008

Première force politique de Suisse ? Elle est bien bonne ! Elle ne représente que 29% des 48% (des votants) des 49% (des "ayant le droit de vote") de ce pays, soit 1 personne sur 8 ! Un groupuscule d'extrême-droite, rien d'autre. De plus l'UDC est en train d'imploser, elle est quasi inexistante dans les exécutifs de tous les cantons et ne possèdent que 8 sièges sur 48 aux Etats. Elle ne parvient à faire passer qu'une seule de ses initiatives sur 5 depuis 12 ans... Quelle force ! Un vers solitaire plutôt dont la tête a été coupée et que tout le reste du corps va suivre.
Quant aux menaces des moutons de l'UDC, depuis le temps... on attend encore. Pour l'instant, l'UDC ne s'oppose qu'à elle-même.
Toujours esseulée, l'UDC a décidément bien peu de pouvoir. Et comme tous les partis d'extrême droite, elle ne dépassera pas les 15 ans. Engagée sur la pente descendante, elle accumule les gaffes de Blocher. Tant mieux ! Au revoir !!

Écrit par : Verrabien | 09/06/2008

L'UDC me fait penser à Federer contre Nadal.

- Blocher exclu du Conseil fédéral : "aucun problème"
- giflée lors des dernières votations (alors qu'on allait voir ce qu'on allait voir...) : "pas grave"
- l'UDC implose : "tant mieux"

Parfait, on va donc continuer puisque ça lui convient si bien.

Federer contre Nadal : "J'ai bien jouer". Oui, c'est comme cela qu'on gagne...

Écrit par : Verrabien | 09/06/2008

Et que représentent les socialistes (ou peut-être même communistes???) dont vous faites partie?? 20% des 49%, un groupuscule d'extrême gauche, soit une personne sur 10?? Alors?? tel est pris qui croyait prendre cher monsieur...Désolé pour vous mais la Suisse n'est pas un pays communiste ni même socialiste. Acceptez le ou alors quittez ce pays...

Et je maintiens, oui, l'UDC est la première force politique du pays, prêt d'un siège sur 3 au national... Uns siège sur 3, ce qui fait 33%!! C'est cela un groupuscule d'après vous?? Et c'est cela que vous appelez la démocratie? Marginaliser le plus grand courant de pensée de ce pays?? On est plus très loin du fascisme là...chercher à imposer sa volonté alors qu'on représente à peine un électeur sur 10?? Mouais...
peut-être devriez vous revoir votre arithmétique cher monsieur... et peut-être devriez vous revoir votre copie également. L'UDC n'a cessé de renforcer sa position depuis plusieurs décennies.... Si c'est ça un au revoir, alors peut-être ne devez vous pas connaître la signification de ce mot, auquel cas je ne saurais mieux vous suggérer d'ouvrir un dictionnaire pour en apprendre la définition...
Rendez vous aux élections fédérales de 2011! On en reparlera lorsque l'UDC aura franchi le cap des 40%. Mais après tout, ce sont des gens comme vous qu'il nous faut remercier, car à force de vouloir nous museler tels de vilains fascistes que vous êtes (opposés à la liberté d'expression de surcroît) et bien vous n'avez cessé d'asseoir notre succès et notre progression! Merci encore!!

L'UDC n'a réussi à faire passer qu'une initiative?? Et combien les socialistes en ont ils fait passer?? En tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'à chaque initiative, l'UDC obtient un succès allant bien au delà de sa base électorale...Mais bon, peut-être est-ce un fait que vous ne voulez pas admettre??

Mais bon, patientons gentiement, ce gouvernement de centre gauche ne durera pas éternellement...

Au revoir la politique de centre gauche et longue vie à l'UDC!

Écrit par : Vincent | 09/06/2008

Et ce qu'il faut bien constater également, c'est que l'UDC est tellement "faible" comme vous dites que l'intégralité des autres partis tous bords confondus sont obligés de s'allier ensemble pour espérer les faire taire... C'est ça que vous appelez être faibles??

Des démocrates chrétiens vendant leur âme au diable (communistes socialistes et Verts), socialistes obligés de devoir élir une membre (qui ne l'est plsu d'ailleurs fort heureusement) de leur parti ennemi??

Et c'est cela que vous appelez une défaite de l'UDC?? J'appelerai cela une défaite de l'UDC le jour où l'on sera obligé tout comme vous de vendre notre âme au diable...jour qui n'est pas prêt d'arriver!!!
A la différence de tous les autres partis nous pouvons faire cavalier seul et nous pouvons nous en vanter!!

Pas de messes basses, pas de basses alliances en coulisse, c'est ça la force et la grandeur de l'UDC!

Écrit par : Vincent | 09/06/2008

Vous, l'auteur, parlez d'1 échec, mais après combien de victoires ? Rien que depuis le 13.12.2007. Et puis n'oubliez pas la claque que Christophe Darbellay s'est prise dans le Valais !

Raconter des salades, ça va 1 moment, mais il faut redescendre sur Terre, de temps à autre et arrêter de rêver...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 09/06/2008

La faiblesse de l'UDC est son incapacité à trouver des alliances. Résultat, elle pourrait même obtenir 40% des voix, elle ne parviendrait toujours pas à faire passer ses projets. Tant mieux ! A force d'être extrêmiste, on se retrouve tout seul. Et on disparaît.

Socialistes, Verts, un zeste de PDC et de radicaux donnent la majorité des démocrates de ce pays contre les extrêmistes de l'UDC. Telle est la force des démocraties et de la liberté.

La faiblesse de l'UDC est aussi celle de ne rien avoir compris et retenu de l'histoire. La fin est toujours la même : 15 ans et raus. Vous n'aimez pas les lois et la liberté de notre pays que 75% des Suisses soutiennent. Vous n'aimez pas la Suisse.

Le système politique suisse est tel qu'aucun parti politique seul ne peut obtenir quoi que ce soit. Chacun doit s'allier avec un autre. Pour contrer Blocher ou tout au chose. Ceci ne démontre pas du tout la force de l'UDC. Elle ne l'a toujours pas compris...

Quant au diable, il est à l'extrême-droite chez les racistes, les homophobes et les antisémites. Chez ce club de milliardaire zurichois qui a fait main basse sur l'UDC et qui mène ce groupuscule droit contre le mur. A force de fomenter des putschs et des complots, même contre l'UDC elle-même, tout se retourne contre vous. Tous ces sentiments de vengeance, vos campagnes d'insultes et de haine ne font que retourner les gens contre vous. Parfait ! Continuez !

Vous vous noyez et vous nous dites que l'eau est bonne...

Écrit par : Verrabien | 09/06/2008

Blague à part en 1848, les radicaux avait 7 conseillers fédéraux sur 7.
Ils sont toujours là...en 2008...160 ans après...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 09/06/2008

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre d’un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un seul mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser le rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,
Tu seras un homme, mon fils.

par Rudyard Kipling

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 09/06/2008

Non, la force d'un parti c'est jsutement d'avoir un tel soutien électoral que nulle alliance ne lui est nécessaire pour faire passer ses idées...
Les autres partis sont tellement marginaux que jamais seuls ils ne pourront faire passer une quelconque idée...

Extrêmistes?? Je crois que le mot est mal placé...qui essaie désespérément depusi des années de museler près d'un suisse sur 3? Ce n'est certainement pas l'UDC. L'UDC prône la concordance et la liberté d'expression, valeurs fondamentales de toute démocratie qui se respecte. Or vous, bande des 4, vous voulez lutter contre cette liberté d'expression en faisant taire près d'un suisse sur 3...et c'est cela que vous appelez la démocratie? EH bien elle est belle votre démocratie. Peut-être s'agit il d'une démocratie à la Hitler ou à la Poutine mais certainement pas une démocratie au sens usuel du terme!
Le seul parti qui ne s'est jamais opposé à la concordance est l'UDC. VOus y avez clairement mis un terme en refusant à l'UDC le droit de faire entendre sa voix au gouvernement. Il faudra en assumer les conséquences!

15 ans et raus? Tiens donc, comme je l'ai mentionné cela fait près de 40 ans que l'UDC n'arrête pas de progresser, progression quasi exponentielle d'ailleurs...la mauvaise nouvelle c'est que cette croissance s'arrêtera forcémment un jour, effectivement il est difficile de croître au delà de 100%!!
MAis par contre j'ai du mal à rallier vos soit disant 15 années avec la progression historique de l'UDC sur les 40 dernières années! Peut-être avez vous râté un épisode ou peut-être votre ordinateur ne permet pas de remonter aussi loin dans l'histoire...

Jusqu'à preuve du contraire les partis qui n'arrêtent pas de dégringoler depuis des années sont les Socialistes, les PDC et les radicaux. Pas l'UDC!Il serait peut-être bon de commencer à le reconnaître. Et le seul parti qui est présent partout en Suisse est l'UDC. Où sont présents les PDC, à part quelques cantons reculés de Suisse centrale?

Et contrairement à vous, nous aimons notre pays! Et nous attachons une grande importance à la démocratie et à la liberté, la preuve en est notre attachement sans failles à nos droits fondamentaux que sont le droit de référendum et le droit d'initiative, deux droits que je suis sûrs vous verriez un malin plaisir à voir disparâitre!
Mais c'est ça peut-être votre démocratie, vouloir concentrer le pouvoir entre les mains d'un pouvoir oligarchique de politiciens corrompus et ne représentant qu'accessoirement la voix du peuple.

Écrit par : Vincent | 09/06/2008

Et pour en revenir au 49% des 48% des ayants droits de ce pays dont vous parliez tout à l'heure, peut-être qu'un ou deux commentaires s'imposent:
- les 49% faisaient sans doute allusion au taux d'abstention de 51%. Eh bien si les gens sont assez stupides pour s'abstenir, c'est qu'ils se désintéressent de la politique de leur pays et donc je ne vois pas pourquoi ils devraient avoir voix au chapître. La possibilité de donner leur avis leur est donnée par la constitution, ils ne la saisissent pas, c'est leur problème! Comment, ils oseraient venir se plaincre après coup alors qu'ils ne sont même pas capables d'exercer leurs droits civiques? Mais c'est un comble!!
- et même en acceptant votre argument complètemewnt dépourvu de sens, 30% des 49% des 4 millions de Suisse votants, ça fait toujours 588'000 citoyens, ce qui est quand même un poil plus que 30 ou 40 petits députés socialistes qui se courent après, ou encore bien plus que les 125 parlementaires qui se sont prononcés contre l'élection de Christoph Blocher...
-48% d'ayants droits? Ah parce qu'évidemment les étrangers devraient avoir le droit de voter? Et peut-être devrait on retirer le droit de vote aux Suisses également tant qu'on y est? Ainsi nous autres n'aurions que des devoirs, accomplir notre service militaire ou encore payer une taxe d'exemption faramineuse de 3% alors que les étrangers, eux, n'auraient que des avantages?
mais pourquoi pas après tout...

Écrit par : Vincent | 09/06/2008

Cher Victor, Rudyard Kipling, s'il était vivant et Suisse, se ferait incendier la mèche, comme on dit. J'aime bien vos commentaires et votre élévation spirituelle. Est-ce la Roumanie? Est-ce l'expérience de la vie? Je vous dédie ce petit poème:

Le monde rappe et tisse une toile.
Mais les frileux ont peur des étoiles.

Ils regardent le ciel et voient le Néant
Alors que les peintres vont y puiser l'Enfant.

Les hommes, ces étranges créatures,
Vivent dans un bouillon de culture.

IL y a ceux qui nagent dans l'Océan et s'y plaisent
Comme des poissons adultes évitant les falaises.

Et puis, il y a les autres qui frôlent leurs murs
En pensant que de l'autre côté il n'y a qu'hérétiques et impurs.

Écrit par : pachaKmac | 06/07/2008

Les commentaires sont fermés.