06/07/2008

E(u)ro foot 2008 - 21 juin

Samedi 21 juin: "Depuis mon arrivée à ce poste, il y a quatre ans, je suis passé du statut de Dieu vivant à celui d'incapable. Le calme et la solidarité peuvent mener très loin. Au bout de quatre ans, il est temps de changer d'environnement et de trouver un autre challenge." Marco van Basten. "En cas de triomphe le 29 juin, (il) aura récupéré son statut de Dieu vivant dans la galerie du mythe oranje". Le Temps.

 

Samedi 21 juin: "Quand elle veut noyer son poisson rouge, elle dit qu'elle donne Buffon à son Oranje. Elle a bon appétit, aujourd'hui. Débordement phénoménal dans l'axe du terrain, longue diagonale sur son flanc gauche, centre tendu au premier poteau, pirouette Bielmann sur le Rhin, et hop dans sa toile entre les ailerons rouges de son petit squale. Macho Testostérone, le Mozart du Requiem footballistique, regarde en face, groggy. Si les filles jouaient au foot avec les garçons, les balles finiraient toutes dans les buts sur des bananes tendues de 38 mètres de long tirées depuis les piquets de corner. Et puis, t'imagines, toi, une Panenka de Mihaela Rusenlove à la 92ème minute et ces play-boys, tous gardiens du Temple macho, du Bosphore à l'Espagne, qui lui tombent sur le portemanteau l'un après l'autre. Fashion foot X, gang bang, quel spectacle gay, le foot actuel! Les bourgeois n'aiment pas les bordels mais ils s'y rendent volontiers entre deux sessions des chambres pour siroter l'apéro. C'est vraiment paradoxal, un bourgeois gentilhomme. Ou alors total faux-cul. Je vote, ce jour, pour le nouveau Parti Bourgeois Suisse. Le PaBo pour les intimes. Ce nom me plaît. Bien mieux qu'un vilain UDC, votez tous pour une PaBo (une pute en langue blochérienne). Mais si Blocher devient PaBo compatible avec l'extension à la libre circulation des personnes, alors peut-être que l'UDC ne sert plus à rien du tout. La leçon commence à être écoutée, on dirait. Nous sommes bientôt Européens. Et une nouvelle vie commencera pour elle et moi. Ajax, notre fils virtuel, notre future tornade orange, fera des bulles dans la baignoire d'Amsterdam. En souvenir de cette belle équipe néerlandaise morte à Berne entre les bras de Milky Way et à Bâle dans la gueule des Russes. La différence entre l'équipe russe de Guus Hiddink et celle de Marco van Basten? Le premier a dit: "Je trinquerai avec vous lorsque nous serons champions d'Europe". Le deuxième a répondu: "Au bout de quatre ans, il est temps de changer d'environnement et de trouver un autre challenge". Le premier est 100% avec l'équipe. Le deuxième avait envie de solder ses engagements auprès des filles de joie. Quand on aime, on gagne d'abord, on trinque ensuite. Entre empire et vampire, il n'y a que le v de la victoire pour séparer l'enfer du paradis. Hélas! Hiddink, deux jours plus tard,  va aussi choisir l'option van Basten pour le match des Russes contre l'Espagne. Normal. Le monde de la nuit, c'est trop fascinant pour les hommes. Les filles sont faciles et joyeuses, elles sont si belles qu'on a envie que la nuit ne se termine jamais. Effectivement, sur le terrain, ce sera la nuit polaire et Inuits complète, la fin des grandes Lumières footballistiques de 2008. Mais personne n'osera dire que le foot, ça se perd dans les nuits de "Biture & Luxure", le club le mieux fréquenté par les footballeurs. Plus personne ne regarderait alors le foot. Je le sais, parce que, à part quelques courageux lecteurs, personne ne me lit. Tellement cela fait désordre d'en parler dans les cénacles. J.E.

 

picture056.jpg

 

Bâle, 21 juin 2008:

"Soudain, les poissons oranges se firent russes."

 

picture011.jpg

 

"Les Pays-Bas se noient dans l'essoreuse russe"

in Le Temps 23 juin 08

"Chers Oranje, vous m'avez fait pleurer de rire le 17.

Le 21, vous me faites mourir de rire

sans vos chaussettes bleues passées à la machine."

 

Votre bien aimée Dr 777 Dress es Doctor honoris causa,

Univers City of Bucarest

Les commentaires sont fermés.