06/07/2008

E(u)ro foot 2008 - 23 juin

(cinquième match, demi-finale)

 

Lundi 23 juin: "Les sanglots longs des violons de l'Euro bercent mon cœur du concert de leurs rots." S.B.

 

Lundi 23 juin: "J'y reviens encore. La Suisse a eu pas mal de poisse. Si un chaman pouvait intervenir, il dirait que le mauvais œil s'est emparé de l'équipe nationale incapable d'éclaircir ses rapports avec le monde. La Suisse fait pleins d'efforts, travaille à la perfection, s'engage à fond. Seulement la Suisse refuse sa place centrale en Europe. Enlevez le libero à une Suisse qui n'existe pas et mettez-y un bunker à la place. Vous verrez alors combien de blessés cela provoque dans toute l'équipe. Alors, une Europe qui n'existe pas? On commence par l'Italie de Berlusconi, on continue par l'Autriche, la France, la Hollande, la Pologne. On met un point d'orgue final provisoire à ce malheur européen avec le référendum irlandais sur le Traité de Lisbonne en attendant les nouveaux éclopés britanniques. Je pense à l'ex poisson volant de la Nati, le Suisse Johann Vogel. C'est peut-être le péché d'orgueil de Köbi Kuhn d'avoir éliminé notre stratège vieillissant. C'est comme si, à l'époque, les Allemands s'étaient privés de Beckenbauer. Impossible. Moi je verrais bien les Red Fishes rejoindre le club continental et donner une victoire magistrale à l'Europe en 2012 en évitant ainsi la fin du monde prévue par Maya l'Abeille après une suite de déconvenues malencontreuses. Le Continent entier attend ce goal de leur libero naturel, la Suisse, ce petit pays aux montagnes vertigineuses et aux gens si accueillants qu'elle s'est éliminée dès l'ouverture du club en 2008. Si sa Sainteté Nicolas de Pflue, pape de France et de Navarre, daignait se déplacer en Suisse pour promouvoir l'idéal européen…Et puis, peut-être qu'avec Eveline Widmer-Schlumpf en tant que Franz Beckenbauer de la politique, la Suisse existera bientôt pour l'Europe, petite mais démocratiquement impériale... Même le bailli suisse, Blocher, semble tourner sa crème politique à la vitesse d'une souris pour sauver sa peau et sortir du seau bilatéral dans lequel il est tombé par trop de gourmandise. Une victoire de la Suisse pour beurre contre le Portugal, c'est le salaire de la peur, Mr Blocher Aragonés. Contre l'Allemagne, il n'est pas dit que la Suisse se serait arrêtée aussi nette. Alors, on l'aurait vue énorme comme ça en demi-finale contre les Russes. Un peu comme un Indiana Jones revenu de nulle part, son chapeau sauvé des fourmis argentées. Il faut recycler Blocher en entraîneur national pour avoir le plaisir de le voir encore gesticuler comme un beau diable.

"Aux minettes, je suis capable de leurs mettre un but toutes les minutes dans les mirettes". Qui disait ça? Casanova, pardi. Mais son propre cœur savait-il être aimé de son continent libre-échangiste et sans foi? Le cœur chaud de l'Helvétie dans le corps froid de l'Europe en 2012? Dites 28 = 1. La mariée sera belle. Milky, quand elle croit en toi, elle te donne la pêche de Dieu! Mais quand tu tombes devant elle, perdant, délirant de défaitisme, alors c'est Niagara et le les chutes du Zambèze réunies qui te secouent dans le même tumulte intime. Elle te donne un cours de rafting, vite fait, bien fait pour que tu réchappes de la mort. C'est l'entraîneuse la plus cruelle au monde, la plus niaqueuse aussi... et la meilleure dans les rapides. On dirait le Sud, le temps dure longtemps, et toujours en été. Heureusement que les poissons rouges sont paresseux à leurs heures sinon ils mourraient tous d'une crise cardiaque avec cette fille. Un crâne de cristal passe les chutes et les courants en riant. Chuuut. Faites silence et parler à votre avocat pour faire sortir de l'ordinateur cette drôle d'histoire. Un objecteur qui a déserté son école de recrue pour se retrouver sur les canaux à Venise, ne peut pas être un mauvais capitaine libre échangiste. Un bobo à la mer, vous trouvez ça normal, vous? A la Suisse, les beaux matches; à l'Autriche, les crashs. Est-ce que la finale à Vienne sera aussi un horrible bunker ou Mozart, enfin, interviendra divinement pour faire jouer sa Flûte enchantée devant le monde entier? J.E.

 

picture060.jpg

 

Balthus, "Le Lever" (1975 – 1978)

"L'oiseau européen sera-t-il dévoré par son propre chat?"

ou

"L'oiseau qui vole est-il l'égal du félin prédateur?"

Les commentaires sont fermés.