06/07/2008

E(u)ro foot 2008 - 7 juin

(1er match de poule)

 

Samedi 7 juin: "Il est en retard, Stéphane. Fait chier. Remonte pas assez vite le terrain. On s'est fait bouffer tout cru par les Praguois. Pourtant "nous sommes les requins", dit Gross du F.C. Bâle à KK. Erreur de stratégie. La Suisse est bien trop petite pour se montrer requin en ce monde. "Nous serons champions d'Europe!" Il faudrait déjà être dans l'Europe pour prétendre en être son Champion. Je repense au poisson rouge dans son bocal qui nourrissait un journaliste de ses libres lettres sans faire partie de l'équipe. Je vous offre un dé à coudre YSL en souvenir de ses bulles d'oxygène disparues dans les coulisses de votre bureau, cher Stefano del Monarquo… pour ne plus vous piquez au fuseau et finir silencieux pour cent ans en pâle Beau au Bois Dormant réveillé douloureusement par une princesse au strip-tease et un capitaine Vampire qui refusent de perdre pour toujours leur espoir d'une union durable. Les bilatérales semblaient être la moins pire des solutions. Et pourtant… le gros poisson a fini par être lassé et il a laissé tomber son petit poisson dans la mouise.

 

Quand aux splendides reliques des footeuses L & N, si vous pouviez faire à votre tour le pigeon voyageur et me les rendre… Un ami à qui l'on parle, on peut lui faire un cadeau d'enfant. Mais à un inconnu, on ne devrait jamais offrir ses shooting extraordinaires. Il risquerait de nous envoyer nous faire pendre…Je ferai le vilain bourdon jusqu'à ce que Godot décide de venir. Vous avez pris mon énergie pour négligeable ou dangereuse ou perverse ou, que sais-je, folle et prostituée. Il pourrait bien en être de la sorte pour la Suisse vis-à-vis de l'Europe. A force de se croire plus intelligent et plus beau, on devient idiot. A force de se la jouer solo, on finit seul comme une fille de la rue qui n'arrive pas arrêter le métier pour s'engager dans une vraie relation. La fille magnifique en vitrine, là-bas, combien? Vous parlez d'UBS, celle qui s'est shootée aux subprimes? Heuu.Oui.

 

En attendant, dans ce premier match, les Tchèques n'étaient pas invincibles. La Suisse a perdu Alex Frei, son meilleur buteur. A part ça, les hymnes nationaux sont de retour. Il faut faire avec. Ils font partie du folklore. Imaginez une fête folklorique sans chants patriotes? Imaginez une poya fribourgeoise sans "Lioba"? Par contre, l'UEFA aurai pu inauguré une nouvelle façon de mieux souder l'Europe: ajouter l'hymne européen aux deux hymnes nationaux. Pour le prochain Championnat d'Europe, cher Nicolas Sarkosy? Impossible? La Turquie, la Russie, l'Ukraine, Israël et tant d'autres… dont la Suisse, ne font pas encore partie de l'Europe? Mais alors, ce serait une preuve de plus que l'hymne européen n'a pas été créé pour la guerre, qu'il est un idéal mondial pour la paix, l'interculturalité, la mixité, la fraternité. Un ballon, une planète, une humanité. Les Français se trompent sur Nicolas Sarkosy. Il est le plus fidèle à lui-même des Présidents que la France ait connu. Ses qualités et ses défauts, ils les a amenés avec lui sur le trône. Refuser de lui rendre son salut, c'est être plus beauf que lui, et surtout plus con. Nicolas, je l'estime davantage maintenant. Parce qu'il est resté le même et qu'il salue la petite main d'un technicien sans envergure qui, lui, se prend alors pour le Président des Français ou d'une multinationale qui ne s'intéresse pas d'un iota au salut d'un de ses employés. Un comble de la beaufitude à la Française. Alors patron technicien, on veut peut-être prendre la place de Nicolas? J.E.

Les commentaires sont fermés.