19/10/2008

Tant de choses à dire comme…

Tant de choses à dire comme…


Tant de choses… comme te dire

que le monde roule à rougir

sa bosse dans nos délires.


Tant de choses qui explosent

tant de choses qui implosent

tant de choses qui osent

tant de choses qui indisposent


Tant de choses que les économiciens

tant de choses que les politiciens

tant de choses que les théoriciens

tant de choses que les martiens


Tant de choses… comment te dire…

ni bourreaux ni pendus

des hommes, des hommes

et encore des hommes… perdus.

Des femmes, des femmes

et encore des femmes… perdues.


Rappelle-toi,

nous avons tous été un jour enfants.

Cruels, sans logique structurée,

tout de suite amoureux,

tout de suite haineux.

Rires et pleurs

dans la même heure,

la même douleur,

le même bonheur.


plus loin de l'enfance, la guerre,

horrible et absurde.


L'âge adulte serait de dire

oui à l'enfant qui vit en nous.

A une seule condition:


Chercher à chérir l'amour

malgré la laideur du monde.

Chercher à vivre l'amour

grâce à la beauté du monde.


Béatitudes.


N'est-ce pas la seule chose qui compte

et qui ne calcule pas?


L'amour.


Donner sens

donner jouvence

donner jouissance

donner naissance et renaissance


Tu avais bien des raisons

pour te méfier de moi.

Maintenant aurais-tu une seule raison

de m'accorder ta confiance?


Créer l'Arche d'alliance

et briser la méfiance.


Rétablir la confiance.

picture024.jpg

 

10:43 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.