18/11/2008

Le recours à Dieu, maladie psychique?

Si l'on en croit le Matin Orange, Ingrid Betancourt serait malade. Malade de quoi? Malade de Dieu. Tel un virus mortel, le bonhomme du Ciel aurait mis son grappin sur elle grâce à la prise d'otage dont elle a subi les ravages.


Nous aimerions dire aux ennemis de Dieu qu'ils fassent gaffe de ne pas tomber dans les griffes du Diable. Il lui arrive d'être parfois aussi irrationnel que Dieu. La preuve devant nous: tous ces banquiers qui nous ont entraîné dans la Chute. Alors un peu de respect et de modestie envers Mme Betancourt qui a vécu l'enfer dans la jungle. elle n'a ni pété un câble ni perdu les pédales. Au contraire, sans sa croyance en Dieu, elle serait sans doute morte. Alors même s'il n'existe pas, cet Invisible, il est quand même à l'origine de la survie de cette femme. Sa famille, ses amis, le monde entier peut Lui dire merci, à cet Invisible.


Et puis, si en devenant croyant, on était sensé contracter une maladie aux yeux des athées, on pourrait rappeler à ces incroyants que le procès fait par l'Eglise aux homosexuels et autres déviants était justement de considérer ces êtres comme malade. Comme quoi, chaque croyance hermétique a ses dogmes intouchables et son clergé stupide qui exclu l'Autre a défaut de prendre en considération son point de vue et sa propre vision du monde…


Au fait, la pornographie, une maladie honteuse, un enfermement, ou un bienfait et une libération des corps pour des êtres humains qui ont été piégés longtemps par la religion dogmatique de leurs parents?


Si on nous laisse un jour le micro, nous pourrons peut-être développer en public le thème "Dieu et notre modernité"

19:41 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.