05/04/2009

Les patrons séquestrés devraient réagir

Les ouvriers français ont découvert un nouveau sport: le rapt des patrons. Bon. Je rigole même si ce n'est franchement pas si drôle. Il faut quand même dire qu'ils méritent ce qu'ils récoltent, nos braves patrons. Savent-ils au moins qu'en nombre ils sont nettement minoritaires? Réalisent-ils qu'en démocratie la majorité l'emporte sur la minorité? Alors je n'ai qu'un seul conseil, chers patrons: si vous voulez sauver votre peau et vos privilèges, renégociez les conditions de la richesse en créant un pacte démocratique universel, redistribuez une partie de vos bonus, imaginez un monde vert qui créera des emplois durables et des gens heureux. C'est simple et radical. Ce n'est pas une connerie de rêveur. 1789, n'est pas si loin. Et la France est toujours prête à refaire le coup. Elle est restée une enfant de la Révolution.

17:05 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.