05/04/2009

T.V.A., la bonne idée de Mme Miauton

Supprimez l'impôt direct et le remplacer par une T.V.A. à taux très différenciés suivant la catégorie de produits et de services? C'est une excellente solution. Qui consomme paie l'impôt. Qui achète du luxe a les moyens d'en payer les taxes.

 

Un bémol parmi d'autres qui devrait être résolu: les familles avec enfants devraient alors recevoir des aides directes de l'Etat pour compenser les dépenses indispensables à l'éducation de leurs enfants. Car qui dit enfants dit nourriture, vêtements, logement, ameublement, loisirs, vacances, consommés par une catégorie de personnes qui ne gagnent pas leur vie. Comme les déductions fiscales pour familles n'existeraient plus, il faudrait bien trouver une solution viable pour les parents ayant charges d'enfants.

 

Ainsi, les problèmes d'évasion fiscale se résoudraient d'eux-mêmes. Qui achèterait son yacht payerait en sus 50% en T.V.A. du prix du petit bateau de luxe acheté. Cela me convient. Justice fiscale à la consommation. Enfin! Et le peuple ne se sentirait plus rouler dans la farine fiscale des riches quand il visite à Bâle les zones inaccessibles du luxe de la montre.

 

Enfin, avantage non négligeable pour les ultra pudiques de la vie privée, plus personne, à part celles soupçonnées de tremper dans le crime organisé, n'aurait à dévoiler la situation de leurs comptes en banque aux Etats. La Suisse pourrait travailler tranquillement avec les compétences bancaires qu'on lui connaît. Plus de liste blanche, grise, ou noire. "La Suisse, pardon hein, vous n'y êtes plus nul part." Sarkosy n'aurait plus à faire de leçons indélicates à la Suisse, lui le traître, le repenti, qui longtemps a servi de couverture aux riches Français, et cela sur territoire suisse grâce à son étude d'avocats. "Opération ROC", le dernier James Bond de la Finance dans un chalet suisse pour recycler les ordures financières en matière verte organique…

16:56 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.