13/04/2009

Suisse et Europe, mariage de raison ou d'amour?

 

Nous allons bientôt tenter de célébrer un mariage de raison à défaut d'un mariage d'amour: celui de la Suisse et de l'Europe.

 

C'est dommage. Un mariage de raison sous-entend que les intérêts économiques priment sur toute autre considération. L'amour des cultures pourra encore attendre…

 

Le Gouvernement suisse prépare un terrain d'entente et marche sur des œufs. C'est un peu comme si la Suisse cherchait à marier sa fille sans son accord intime à un fils d'une famille riche et puissante dont le fils n'a pas non plus donné son accord. Quelle misère!

 

Genève et Vaud ont raté leur première tentative de demande en mariage parce que la demande en amour réciproque n'a pas été respectée. La Suisse et l'Europe feront le même constat. Il faut d'abord créer le désir, provoquer la séduction, échanger dans les champs, sous les marronniers, des convictions, des gages d'amour, des promesses d'avenir avant de parler mariage de raison.

 

J'ai envie d'un mariage d'amour de la Suisse avec l'Europe, d'autant que nous sommes le cœur de l'Europe. Le mariage de raison doit être avancé comme soutien économique fort et nécessaire à la réussite du mariage romantique sur la durée. Je crois que ce n'est que de cette manière que les Suisses diront oui à l'Europe et que l'Europe accueillera avec bonheur le cœur de la petite Suisse en son sein.

 

Suis-je si loin de la réalité d'un beau mariage en fanfare entre la Suisse et l'Europe?

 

12:52 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (7) |

Commentaires

salut a tous

Écrit par : adel | 02/02/2010

J'AI VECU DANS VOTRE FUTUR ET CA N'A PAS MARCHE

par Vladimir Bukovsky

Il est étonnant qu’après avoir enterré un monstre, l’URSS, on en construise un autre tout semblable, l’Union Européenne.

Qu’est-ce au juste que l’Union européenne ?

Nous le saurons peut-être en examinant sa version soviétique.

L’URSS était gouvernée par quinze personnes non-élues qui se cooptaient mutuellement et n’avaient à répondre à personne. L’Union européenne est gouvernée par deux douzaines de gens cooptés, qui se réunissent à huis-clos, ne répondent à personne et ne sont pas limogeables.

On pourrait dire que l’UE a un parlement élu. L’URSS aussi avait une sorte de parlement, le Soviet Suprême. Nous avalisions sans discussions les décisions du Politburo tout comme le Parlement européen où le temps de parole de chaque groupe est rationné et souvent se limite à une minute par intervenant.

A l’UE, il y a des centaines de milliers d’eurocrates avec leurs émoluments énormes, leur personnel, leurs larbins, leurs bonus, leurs privilèges, leur immunité judiciaire à vie, simplement transférés d’un poste à un autre quoi qu’ils fassent, bien ou mal. N’est-ce pas l’URSS tout crachée ?

L’URSS fut créée par la contrainte, très souvent avec occupation armée. On est en train de créer l’UE, pas par la force armée, non, mais par la contrainte et la terreur économique. Pour continuer d’exister, l’URSS s’est étendue toujours plus loin. Dès qu’elle a cessé de s’étendre, elle a commencé à s’écrouler. Je soupçonne qu’il sera de même pour l’Europe.

On nous avait dit que le but de l’URSS était de créer une nouvelle entité historique, le Peuple Soviétique. Il fallait oublier nos nationalités, nos traditions et nos coutumes. Même chose avec l’UE semble-t-il. Ils ne veulent pas que vous soyez anglais ou français. Ils veulent faire de vous tous une nouvelle entité historique, des Européens et vous forcer à vivre en communauté multinationale.
73 ans de ce système en URSS se sont soldés par plus de conflits ethniques que nulle part ailleurs dans le monde. Un des buts grandioses de l’URSS était de détruire les Etats-nations. C’est exactement ce que nous voyons aujourd’hui en Europe. Bruxelles a l’intention de phagocyter les états-nations pour qu’ils cessent d’exister.

Le système soviétique était corrompu du haut jusqu’en bas. C’est la même chose pour l’UE. Les activités antidémocratiques que nous voyions en URSS fleurissent en Union européenne. Ceux qui s’y opposent ou les dénoncent sont bâillonnés ou punis. Rien n’a changé.

En URSS, nous avions le Goulag. Je crois que nous l’avons aussi dans l’UE. Un goulag intellectuel nommé « politiquement correct ». Essayez de dire ce que vous pensez sur des questions de race ou de sexualité et si vos opinions ne sont pas les bonnes, vous serez ostracisé. C’est le commencement du Goulag. C’est le commencement de la perte de votre liberté. En URSS, on pensait que seul un état fédéral éviterait la guerre. On vous raconte exactement la même chose dans l’UE. Bref, c’est la même idéologie dans les deux systèmes. L’UE est le vieux modèle soviétique habillé à l’occidentale.

Mais, comme l’Union soviétique l’Union européenne porte en elle, les germes de sa propre perte. Hélas quand elle s’écroulera, parce qu’elle s’écroulera, elle laissera derrière elle une immense destruction et de gigantesques problèmes économiques et ethniques.

L’ancien système soviétique était irréformable. De même l’Union Européenne. Mais il y a une alternative à être gouvernés par deux douzaines de ronds-de-cuir à Bruxelles. L’indépendance. Vous n’êtes pas forcés d’accepter ce qu’ils vous réservent. On ne vous a jamais demandé si vous vouliez vous joindre à eux.

J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché.

Vladimir Bukovsky

Écrit par : Scipion | 03/02/2010

Comme quoi, y en a qui arrivent encore à prendre ce joyeux drille de Bukovsky au sérieux...me semblait que ses vidéos foireuses étaient passées de mode

Écrit par : Tapioca | 03/02/2010

Tu démontres que Bukovsky se trompe ou tu la fermes, Tapioca.

Écrit par : Scipion | 03/02/2010

Tapioca est encore un de ces bobos incapable de faire le démonstration de ce qu'il avance. Pathétique.

Écrit par : Géo | 03/02/2010

Tapioca tu dois confondres avec Charles Bukowsky....

Un vrai génie celui là au moins....

Écrit par : Vincent | 03/02/2010

Scipion, votre démonstration est pertinente, j'en conviens. Comme vous, je déteste les monstres bureaucratiques qui dirigent dans des sphères tellement hautes qu'elles deviennent aveugle à la réalité des peuples. Mais voilà. Il me semble que l'Europe, avec ses maladresses et ses sorties de route, se construit sur un autre genre de légitimité que l'ex URSS. Il me semble qu'avec son pouvoir mou, c'est-à-dire une multiplicité d'Etat qui gardent leur souveraineté et leur capacité de s'opposer à un projet européen qui semble être en défaveur de la population du dit pays, l'Europe est petit à petit un modèle de souveraineté qui se calque peu ou proue sur le modèle suisse. Attention! Je ne dis pas que l'Europe possède une démocratie aussi perfectionnée et directe que la Suisse, mais elle semble vouloir tenir compte des minorités et de l'avis des petits et moyens pays. Au contraire de l'URSS, l'Europe d'aujourd'hui fonctionne selon la démocratie des cercles. On va du plus petit au plus grand et inversément. Pour ce qui est de l'ostracisme sur des idées sulfureuses ou carrément racistes, c'est le prix à payer pour garder une démocratie saine et à l'abri d'opinions scabreuses qui déstabilisent et jettent de l'huile sur le feu des communautés. Si vous êtes racistes, vous pouvez toujours le crier au bistrot ou dans la rue avec le risque de vous faire rentrer dedans. C'est aussi le prix de la démocratie. Vous pouvez même l'écrire sur les blogs sans vous faire attaquer par la ligue antiraciste avec une plainte pénale tant que vous ne traitez pas directement tel ou tel personne de "sale négro. Retourne dans ton pays de pédé". Peut-on dès lors parler d'ostracisme? A ce moment-là, les actrices et les acteurs porno souffrent d'ostracisme parce qu'ils ne sont pas les bienvenus dans tous les milieux... Il faut savoir raison garder, Scipion. Si j'allume, je risque bien de me faire allumer. Pour moi, c'est déjà fait depuis très longtemps et je continue quand même à m'exprimer et à soutenir un régime bourgeois et démocratique plutôt que le populisme et la destruction des structures au profit d'une dictature déguisée en démocratie. Vous voyez ma patience et ma sagesse individuelle. Mon combat, je le mène en assumant mes actes et mes paroles même s'ils déplaisent et qu'en fin de compte je risque solitude et rejet de certaines et de certains. Bonne journée à vous et merci de donner vos opinions sous cet article. Cela me fait très plaisir de lire des choses intelligentes après tant d'inepties vues et lues dans certains commentaires à travers les blogs.

Écrit par : pachakmac | 03/02/2010

Les commentaires sont fermés.