04/05/2009

Pardonnez aux filles

Elles sont chieuses et dépensières, pètent un câble ou sautent d'humeur comme de string en passant du nirvana amoureux à la glace polaire, vous demandent des choses qu'elles savent impossibles d'obtenir.

 

Qui, elles? Les filles, bien sûr. Même la fièvre A (A pour acheteuse) de ces dames serait due aux hormones et aux cycles menstruels.

 

Mais je vous le dis en vérité. Pardonnez aux filles. Sans elles, plus de jolies petits ventres aux rondeurs magiques sur les plages, plus de belles jambes télescopiques montées sur leurs escarpins, plus de regards solaires qui pendant les semaines de pluie et de mousson, vous font mousser votre virilité comme du houblon de Cocagne.

 

Mais plus que du poil, du bidonnant, du musculeux, du brut, du guttural, du singe. Soit nous, hommes de tous milieux et de toutes conditions. Que la planète serait plus déprimante sans les magiciennes descendues de Vénus.

 

picture046.jpg

 

 

 

15:06 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.