04/05/2009

Première image de Bernard Haller vue du paradis

 

picture037.jpg

picture037.jpg
picture037.jpg

 

Première image de Bernard Haller vue du paradis

« Les enfants, A est la première lettre de la fièvre d'Amour,

pas de la grippe porcine. Dites maintenant AAAAtchoum! »

 

Nos défunts nous enseignent à travers l'art. C'est l'art qui nous donne sens à l'existence et qui nous fait vivre par delà le Royaume des Morts. La religion est un art spirituel très structuré qui nous conforte et nous fige parfois dans l'enfance de nos certitudes. L'intolérance aux autres qui peut en découler détruit ce qui est appelé à advenir à travers une sorte d'avortement tragique de la vie naissante. S'ensuit alors une sorte d'apocalypse négative plutôt que constructive dans l'esprit des populations touchées par les dogmes.

 

Le terrorisme islamique, par exemple, est en pleine phase d'apocalypse négative à la suite de son sentiment de supériorité par rapport à l'Occident désordonné selon sa vision coranique très rétrograde qui se réfère sans cesse au passé et absolument pas au possible devenir des populations nouvelles et de leur développement technologique. La science nous enseigne d'abord que nos certitudes ne peuvent être que provisoires et incertaines. La science est à la fois destructrice de croyances et bâtisseuses de nouveaux rêves. En cela, elle rejoint la métaphysique qui sans cesse doit renouveler l'éthique de nos humanités et se positionner pour distinguer au mieux la part de Bien et de Mal dans la recherche de nos connaissances humaines et scientifiques.

 

15:01 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.