24/05/2009

Palme de Cannes: la finale sur la Croisette

Ce dimanche, la canicule a frappé violemment le cerveau de Buzz Tournesol. Notre envoyé spécial, le paparazzo Tilt Delate a expédié en exclusivité à 24 Heures chrono ses clichés pris lors de la cérémonie finale en l'honneur de la remise de la Palme d'Or 2009. C'est le film tourné en quatrième dimension, « Les rêves extraordinaires de Mr Buzz Tournesol » réalisé par Onri Fort Dracula, l'auteur d'Apocalypse Today qui a remporté la Palme la plus convoitée du Festival.

 

picture052_1.jpg

 

D'abord il fallait aller décrocher cette foutue lune.

PFFF! Ils sont dingues ces astronautes

pour s'enfermer entre quatre murs de cinéma

alors que dehors règne la canicule...

 

picture029_2.jpg

 

D'abord il fallait aller décrocher cette foutue lune

tout en ne se prenant ni pour une montgolfière

à hydrogène chaud ni pour un canasson obsédé sexuel.

PFFFFF! Dur. Très dur.

Le ballon rouge rendaient les stars si désirables.

 

picture003_1.jpg

 

D'abord il fallait aller décrocher cette foutue lune.

Ensuite il fallait embrasser les pieds du jury.

PFFFFFF. Jouer les canéphores au venin inopérant,

Non merci.

 

picture049_3.jpg

 

D'abord il fallait aller décrocher cette foutue lune,

Et se reprendre, aux origines, le coup de canne fatal

reçu jadis sur la Croisette par Le Temps.CH.

PFFFFFFFFFF. « T'es arseniquement inapte à l'art »

déclarait alors le jury presse 1995 du Festival.

 

picture024.jpg

 

D'abord il fallait aller décrocher cette foutue lune.

Enfin recevoir la tête haute et fière

le pied d'or palmé et poilu

des mains nostalgiques d'Isabelle Huppert.

« PFFFFFFFFFFFFFF!

Buzz Tournesol a descendu trop de cannettes de bière »

a dit le red en chef de 24 Heures chrono

à la vue de cette image prise sur les Marches du Sacre.

 

110920081411.jpg

 

D'abord il fallait marcher sur cette foutue lune.

La belle noyade de Buzz Tournesol,

quelque part sur Terre,

se dorant la pilule without son canezou

en attendant tranquillement

le succès de son paparazzo.

 

picture044_2.jpg

 

L'Encensoir, l'arme fatale

qui tua Buzz Tournesol

lors de sa tournée promotionnelle

sur la Cannebière de 1995

 

P.S. Entendu à Cannes cette année. « Ce qui distingue une naïade ordinaire d'une noyade extraordinaire, c'est que la première se noie tout de suite dans la station de pompage alors que la seconde pompe si bien l'artiste qu'elle noie d'abord son porte-monnaie dans les boutiques avant de passer à sa station de pompage pour remplir d'aise son splendide châssis en regarnissant, au passage, le porte-monnaie de son glorieux artiste enfin reconnu VIP ».

 

N.B. L'Arche de Noé a coulé le renard Gaspar. L'Encensoir va-t-il encore une fois tuer le savanturier Buzz Tournesol ,et Blanche, son oie aux jolis Pichons? Le bénéfice du doute reste permis. « Le Ruban blanc » a gagné la Palme d'Or. On peut le voir aussi comme un signe de Dieu pour continuer à combattre dignement aux racines du Mal humain. Merci le cinéma. Merci Cannes. A l'année prochaine.

 

 

22:37 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.