25/05/2009

Economie: mauvaises nouvelles du front

picture003_3.jpg

Boutique Yendi, Delémont, 23 mai 2009

La Californie est en quasi situation de faillite économique, des banques américaines coulent par dizaines. A cela vient s'ajouter l'analyse de Marc Faber dans Le Temps de ce samedi sur fond de scénario catastrophe. Cet homme reconnu des milieux financiers en arrive à la conclusion que les Etats seraient mis en faillite dans les dix ans à venir à cause de la mise en action quasi systématique de la planche à billets.

 

Et après cela? La guerre? Mettez un requin blessé au milieu d'autres requins dans un univers sombre

et tous les requins se boufferont entre eux. Pour échapper au pire scénario catastrophe, il n'y a qu'une seule méthode valable: que les poissons plus petits soient solidaires entre eux pendant que les requins bouffent leur propre système de pensée malsain à toute la communauté. Il semble que les pécheurs s'attachent à leur manière de diva de vouloir exiger plus pour moins de réussite, voir de faillite entraînant casse économique, chute d'entreprises et chômage. Pour lutter de manière efficace avec nos armes de poissons rouges (sans référence au Rideau de fer), il faut abandonner les requins dans leur paniers de crabes, et s'en séparer (l'UBS risque gros si son arrogance perdure, Monsieur Villiger).

 

Et après cela? La paix. Grâce au cinéma, à l'art, la culture? On regardera une immense mare de sang s'agglutiner dans un endroit du fond de l'océan humain, et tout autour des poissons magnifiques d'agilité et de technologie qui vaqueront à leurs occupations comme si de rien n'était. C'est mon scénario optimiste. Donc de loin mon préféré et le préférable pour l'humanité.

 

Ne laissons pas les requins nous contaminer et nous entraîner dans des guerres horribles. Ne laissons pas les dictatures de type fascistes, communistes ou religieux envahir nos démocraties par abandon de vigilance et découragement devant la masse de mauvaises nouvelles qui nous tombent sur la figure.

 

Personnellement, cela fait pas mal d'années que je joue en marge du système sans vouloir la mort du système mais en voulant sauver ma peau et mon bonheur qui se situe dans des eaux de bien-être matériel qui conviennent à l'amour de ma vie pour construire notre nid d'amour. Sans plus mais pas moins. Louable combat? Je le pense. Ainsi je n'ai abandonné ni mes liens de solidarité ni mes liens d'humanités. Je vous écris. Je vous envoie des messages d'amour et d'espoir,alors que cela fait longtemps que je pourrais être mort ou abonné à la violence et l'anarchie. Ne cédons ni à la haine ni à la peur. Comme le capitaine sur son paquebot en plein cyclone, croyons à la fin du cauchemar et battons-nous pour cela. Nous avons le choix entre cette attitude ou le désir d'en découdre et d'entrer en guerre avec d'autres citoyens de la Terre sous des prétextes plus ou moins mensongers et criminogènes.

 

Ecoutez les puissants. Ils ont parfois des solutions intéressantes aux problèmes. Mais écoutez encore plus les gens qui ont été jetés un jour dans une poubelle et qui, pareil à un chien reniflant la trace de son maître, reviennent au bercail en désignant avec ingénuité l'erreur du maître.

 

La naïveté combative et durable est un sentiment plus noble que l'agressivité négative et captive de sa course à l'amas de biens matériels . La première, élève l'être humain du côté de l'art et de la culture; la seconde, le rabaisse au niveau du crime, de la fraude et de la guerre. Quand tout semble aller de travers dans votre vie, faites le choix judicieux de l'art, la culture, ou la science pour donner une chance à nos enfants d'hériter d'une planète habitable et désirable.

 

picture052_2.jpg

 

20:57 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

les movaises frequentayion

Écrit par : bagoury | 29/10/2012

Les commentaires sont fermés.