21/08/2009

Une nappe de pétrole sur les droits humains

Mais que se passe-t-il donc dans nos démocraties? La Suisse qui s'excuse dans l'affaire Kadhafi. L'Ecosse qui libère un terroriste, non repenti il faut le souligner, coupable de la mort de très nombreux passagers d'un avion civil et s'en ira se pavaner en héros à Tripoli!

C'est n'importe quoi! Le cynisme économique l'emporte sur toute autre considération. Cela préfigure mal de la suite. La victoire aux nobles coupables de violence, comme au Moyen-Age! Pas un mot de notre Président concernant le tabassage des domestiques par Hannibal. Pas un mot d'excuse, dans l'accord prévu entre la Suisse et la Libye, des dictateurs libyens pour brutalité envers des employés de maison, pas un mot d'excuse non plus des dictateurs sur les outrances verbales des Kadhafi Père et Fils demandant la disparition pure et simple de la Suisse ou son atomisation nucléaire!

Alors nous n'avons plus aucune raison de garder une loi sur le racisme et l'antisémitisme car elle est totalement décrédibilisée par la Confédération elle-même. Pourquoi un simple citoyen n'aurait-il pas le droit d'injurier un individu ou un peuple si les Kadhafi peuvent se permettre officiellement de le faire avec la Suisse?

Un désastre en droits humanitaires qui fera aller l'ONU droit dans le mur. C'est la fin des démocraties telles que l'idéal humaniste l'imaginait et le vrai commencement des dictatures économiques qui dirigeront le monde ces prochaines décennies. A moins que les guerres nous aient tous éliminés dans une destruction globale de la Terre.

Deux Suisses sont presque libres. Mais triste Suisse, triste monde où d'ores et déjà l'économie dicte sa loi, sa dictature. La violence urbaine va s'amplifier, les psys vont être encore une fois appelés au secours par une société désemparée. Mais le vrai mal, celui de la loi du fric, ne sera nullement remis en cause. Et pour cause. Elle nous mène par le bout du nez!

 

 

picture0544.jpg

 

L'or des fous tuera encore les enfants

mais que vaut la vie d'un enfant face au pétrole des fous?

 

00:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (18) |

Commentaires

"triste monde où d'ores et déjà l'économie dicte sa loi, sa dictature."

Lecture bien étrange de votre part... Tout laisse à penser que c'est les rapports de force qui dictent les actions des gouvernements "démocratiques", rien à voir avec l'économie (qui est précisément l'atténuation des rapports de force par la concurrence).

;o)

Écrit par : Trid | 21/08/2009

Notre conseille fédéral le montre, ce n'est pas l'économie qui passae avant, ni l'Etat de droit, c'est juste la loi du plus fort

Écrit par : dddnews | 21/08/2009

Trid, quand je parle de dictature par l'économie, c'est que justement elle nous tient par la barbichette. Je suis d'accord avec vous, dans un rapport sain et démocratique, que l'économie contribue grandement à l'atténuation des rapports de force quand les richesses sont redistribuées par un processus démocratique reconnu de tous. Ce qui, hélas, me semble remis en question quand nous bradons notre démocratie en échange d'une "normalisation" de nos rapports avec une famille de dictateurs qui, elle, en contrepartie des excuses suisses en raison d'une éventuelle disproportion policière lors de son intervention à Genève auprès d'Hannibal, ne s'excuse ni sur ses paroles haineuses envers un pays souverain et libre, ni ne s'excuse envers l'atteinte à l'intégrité physique de ses domestiques (et cela en plein Genève, ville symbole des droits humains!). Quel outrage pour nous. Je n'attaque pas le capitalisme. J'attaque son vice, sa dérive, sa criminalité. Vous pouvez aimer le sexe mais condamner certaines pratiques et dérives. De même avec le capitalisme qui nous conduit de plus en plus à capituler et à brader les droits humains en échange de nos accords commerciaux. Nous connaissons cela par esemple avec la Chine, la Russie, et maintenant même au sein de l'Europe avec un certain Monsieur Berlusconi, et dans une moindre mesure, un certain Monsieur Sarkosy. Prédation de l'espace public et des médias par des groupes financiers et d'intérêts de plus en plus puissants qui remettent en cause les bases fondamentales de nos démocraties issues des Lumières. Voilà mon cri d'alarme. J'aime l'argent comme tout le monde et, en toute cruauté, j'en ressens le manque au quotidien. Ce n'est pas pour cela que je vais en faire mon veau d'or. Il y a des choses plus importantes que l'argent. L'amour, la rencontre, l'échange, par exemple.

Écrit par : pachakmac | 21/08/2009

Tout-à-fait d'accord avec vous, et les peuples de ce monde devraient s'élever, et se poser en dirigieants et oser dire:

LA CROISSANCE COMME BAREME VITAL ONT EN VEUT PLUS

L'évolution de ces cinquantes dernières années ont fait des dégats incommensurables et maintenant on en constate les premiers ravages!
(dérive des mentalités, le mensonge des états et de la finance,(les
maîtres du monde) irrespect, incivilités............pollutions multiples
et variées ..............nourritures aux animaux avant les humains ...................etc!

Il faut inventer un autre modèle de vie, nous sommes -la petite Suisse- seule au monde en ce moment, et bien c'est le moment, à notre petite échelle de réinventer une manière de vivre qui respecte les Etres avant les avoirs!
Un très fort symbole et signal de la part d'un pays dont la finance est un moteur due son PIB.
Qu'importe avant cela notre pays était sobre et simple et sa force était dans son union, alors osons revenir à ces valeurs de BASE.
La transition ne sera pas facile, mais d'autres avant nous dans ce pays ont osés faire face, seuls contre tous et un pour tous, tous pour un!

Écrit par : Corélande | 21/08/2009

Bonjour,

Deux constatations :

1) M.Merz s'est excusé personnellement : «J’exprime mes excuses au peuple libyen pour l’arrestation injuste de diplomates libyens par la police de Genève.». Il ne l'a pas fait "au nom de la Suisse" et il a parlé à la première personne du singulier. Nous verrons par la suite s'il a engagé ou non la Suisse par ses propos ... intéressant.
S'il a engagé la Suisse, je réfute ces excuses.

2) L'UBS viole sciemment des lois aux Etats-Unis. Le gouvernement suisse (par au moins trois de ses ministres) vole à son secours pour lui éviter un procès.
De quel droit et sur quelle base légale ?

Un peu marre de l'hypocrisie ...

Écrit par : Jacky | 21/08/2009

Lançons une initiative pour changer le nom de la Suisse. Je propose: La Carpette

Écrit par : robert | 21/08/2009

notre pays est par trop habitué à jouer les médiateurs pour les autres, nous ne savons pas nous battre lorsque nous sommes en conflit ! Pires, nous nous montrons par trop conciliant par peur de paraître méchant! Il est temps de montrer les crocs et tant pis si dorénavant l'on nous traite de méchant ! Finalement, nous devrions prendre un peu de la méthode israélienne et apprendre à cogner au lieu de baisser l'échine !

Écrit par : Steeve | 21/08/2009

La justice et la police genevoise devraient observer une journée de deuil cantonal et organiser une marche silencieuse...

Écrit par : robert | 21/08/2009

«Il est temps de montrer les crocs et tant pis si dorénavant l'on nous traite de méchant !»

Montrer les crocs avec quoi? Avec des soldats qui tapent le carton?

Écrit par : caglivo | 21/08/2009

pis attendez ! Merz a signé un truc qui dit qu'on doit plus traiter méchament les Lybiens en Suisse et que l'on doit faciliter les procédures envers eux... lesquelles ? on sait pas (encore).

Écrit par : Louise | 21/08/2009

> Louise a dit : que l'on doit faciliter les procédures envers eux... lesquelles ? on sait pas (encore).
>
Entre autres : les procédures de libération en cas d'emprisonnement pour acte de terrorisme ... voir l'Ecosse ...
A-t-on encore suffisamment de tapis rouges ?

Écrit par : Jacky | 21/08/2009

@steeve

"notre pays est par trop habitué à jouer les médiateurs pour les autres, nous ne savons pas nous battre lorsque nous sommes en conflit ! Pires, nous nous montrons par trop conciliant par peur de paraître méchant!"

Je partage votre avis à 110%

Écrit par : DdDnews | 21/08/2009

Corélande, je viens d'apprendre que 97,3%, j'écris bien 97,3% des valeurs de Wall Street sont en fait des valeurs fictives, même pas spéculatives mais fictives!!! Wall Street fonctionne entre euphorie et panique avec comme maquillage des équations mathématiques qui sont autant de couvertures et de pare-feu pour couvrir le mirage économique des puissants. Je l'ai pêché sur RSR1 il y a quinze minutes à peine.Après cela, on nous donne des leçons de rationalité par des profs d'université qui ont appris à détecter le Graal comme des voyantes donnent votre horoscope quotidien. Vous avez raison. La Suisse réfléchit à un autre modèle. Des citoyennes et des citoyens anonymes essayent d'inventer et d'écrire de nouvelles perspectives au-delà des schémas prescrits par nos autorités. Tout le monde a droit aux erreurs de jugements et d'appréciation d'une situation mais nos représentants à l'Etat n'ont pas le droit de mentir en permanence sur la situation de Wall Street. Lors de l'affolement général en octobre dernier, nous avons été quelques uns à demander une fermeture des Bourses dans le monde entier afin que les économistes se réunissent dans le but de donner d'autres règles moins folles à la spéculation. Etait-ce utopique et impossible à mettre sur pied? Peut-être. Mais alors il faut se rappeler ce chiffre: 97,3% des valeurs boursières sont en fait du vent, rien que du vent. Vous voyez venir l'oeil du cyclone, Corélande? Nous avons fermé nos volets, calfeutré nos portes, renforcés nos murs mentaux face à ce monde-là. Reste à trouver le chemin de la sortie quand nous rouvrirons nos portes et constaterons le désastre. Y aura-t-il assez d'humanité et de volonté démocratique dans le monde pour éviter un scénario à la Mad Max ou, plus grave encore, une atomisation définitive de la planète par des fous qui nous aurons exterminés et rayés de la planète bleue? Bonne journée à tous. Don't worry, be happy, comme dans un certain film avec Will Smith. Notre fin du monde à nous sera joyeuse et constructive.

Écrit par : pachakmac | 21/08/2009

Est-ce que vous croyez vraiment que ce type-là, qui signe Pachakmac, pense vraiment ce qu'il écrit : "C'est n'importe quoi! Le cynisme économique l'emporte sur toute autre considération. Cela préfigure mal de la suite. La victoire aux nobles coupables de violence, comme au Moyen-Age!"
Pauvre chouquinet, ta maman ne t'a donc rien dit ?

Écrit par : Géo | 21/08/2009

@ Géo

En ce qui concerne les valeurs traitées à Wall Street pachakmac a partiellement raison si l'on se réfère aux valeurs traitées hors-bourse ou "over the counter".

Quant aux actions dites "domestic" ce n'est guère plus brillant.Un très grand nombre d'entreprises ne se remettront pas de la crise.

Écrit par : Hypolithe | 21/08/2009

Ben Géo. Vous ne vous en sortez plus avec votre cuti. Non. Je n'ai pas besoin du mépris des gens comme vous. Il y a longtemps que je me bats tout seul, comme un grand, voir un géant, devant le silence de beaucoup. Alors rien qu'à vous lire sans cesse plein de ressentiments, je me lasse de vouloir croire à un échange sain avec vous. Je n'aime pas la haine. Je n'aime pas le mépris. c'est ainsi. Mais je ne suis même pas un gentil comme Mr Merz. J'ai appris à cultiver une certaine cruauté. Ce qui n'empêche pas mon empathie et mon amour pour les humains. J'ai bien écrit amour et non haine.

Écrit par : pachakmac | 21/08/2009

"97,3% des valeurs boursières sont en fait du vent, rien que du vent".
Oui, Pachakmac je le sais ayant travaillé dans ce milieu de nombreuses années!
C'est pour cela qu'en 2003, j'ai totalement changé ma vie et aujourd'hui c'est que du bonheur!
Les hedges funds sont les trucs les plus pervers que les hommes (George Soros le premier)aient pu inventer. La spéculation sur les matières premières sont inadmissibles et l'ouverture des marchés à tout vent a ouvert la porte au pire, qui est à venir!
Pour ma part, je ressens ce "déboussollement ambiant" comme une panique aux niveaux des états, car tout devient ingérable.
Nous sommes donc dans une crise structurelle et non conjoncturelle, et il faut revoir tous les fondamentaux.
Aucun chef d'état n'aura ce courage, donc autant commencer par la base.
Une bonne référence pour comprendre tout cela: www.morningbull.blog.tdg.ch

Écrit par : Corélande | 22/08/2009

Depuis deux jours, les Arabes et les musulmans sont remontés très très très haut dans l'estime des Suisses!

Chauffés à blanc comme ils le sont en ce moment, mmh, mmh, ça promet un score de derrière les fagots pour l'initiative anti-minarets!

Écrit par : caglivo | 22/08/2009

Les commentaires sont fermés.