26/08/2009

La tente suisse en Libye

L'attente devient insupportable. Comme s'il n'y avait pas de fin à l'humiliation du gouvernement suisse.

Un faible espoir était né hier matin d'un règlement rapide du sort des otages et de leur liberté obtenue sur les bases d'un accord scandaleusement en faveur des Libyens. On espérait soudain qu'en retour de balancier, Kadhafi revienne à de meilleurs sentiments et qu'il offre l'égalité du match à la Suisse en ne mettant pas notre Président dans la situation d'une démission obligatoire.

Et bien, cela semblait un faux espoir et, je le reconnais, dans mon dernier billet j'ai espéré trop vite d'un changement d'attitude des Libyens. En fait, « le démantèlement de la Suisse, le jet d'une bombe atomique sur la Suisse » ne sont pas que des mots en l'air dans la bouche du clan Kadhafi. On a de plus en plus l'impression qu'ils pensent ce qu'ils disent, ce qui rend d'autant plus scandaleux notre mise à terre volontaire par l'intermédiaire de notre gouvernement suisse et par l'attitude des démocraties occidentales qui, à travers leur gouvernements respectifs, se taisent comme il n'est plus permis de se taire dans une pareille situation.

Que font Obama, Sarkosy, Merkel? Qui va enfin oser dire quelque chose dans l'affaire de cette prise d'otages suisses? S'il est impossible d'obtenir un déblocage de la situation, notre avion nationale, ce beau Falcon, doit devenir notre tente sur territoire libyen et rester là-bas aussi longtemps que nos otages ne reviendront pas avec lui. Faisons de ce symbole aérien de notre aviation civile notre acte de résistance face à la dictature. Ce sera notre « Coup de Gibraltar », notre refus de se laisser bafouer sur nos droits démocratiques par un despote maurien. C'est difficile à oser car nous n'avons pas l'habitude d'agir ainsi. Mais quand une dictature veut nous défaire, nous ne pouvons pas rester les bras ballants à se raconter des contes de fées sur une réconciliation qui n'arrive jamais.

Il est temps de se mobiliser en citoyennes et citoyens suisses, de rester unis et déterminés.

 

 

picture048_555.jpg

 

Bon baiser de Gibraltar

 

 

picture048_55.jpg

 

La démocratie fragilisée face aux malabars

 

 

DSC00245555.JPG

 

Qui sont les barbares?

 

 

DSC0024555.JPG

 

Les pirates de l'air, les otages, ou l'hôtesse de bar?

 

 

Les commentaires sont fermés.