17/09/2009

Burkhalter jumeau d'Obama, star system en moins

Dans les journaux, sur les blogs, on s'est déjà lourdement trompé sur le profil de notre nouveau Conseiller fédéral. La faute au système suisse qui n'aime pas les têtes qui dépassent. S'ils veulent survivre et grimper tout en haut, les premiers de classe doivent s'élever et se positionner dans le secret de leur conscience avant de laisser leur génie s'envoler et d'arriver au pinacle de la reconnaissance.

 

picture042_2333.JPG

 

White & ...

 

Nous sommes tellement aveuglés par notre volonté farouche de ne jamais élevé quelqu'un au rang de star, nous le voyons parfaitement avec des artistes suisses reconnus dans le monde entier mais qui chez nous ne dépassent pas le rang de trublions de la nation, que lorsqu'une star en devenir se pointe dans le microcosme politique, nous avons tôt fait de lui trouver tous les défauts du monde, y compris celui de personnalités foncièrement ennuyeuse et terne.

Est-ce que vous trouvez Obama franchement rigolo quand il parle de l'assurance maladie obligatoire, de fonctionnement boursier, ou de guerre en Afghanistan? Restons réalistes. Il y a de courts moments à la franche rigolade, la mouche présidentielle américaine en était un fantastique (quelle classe ce Barack!), et les autres, beaucoup moins drôles, plus longs et fastidieux où femmes et hommes d'Etat doivent conduire au succès politique en gardant leur sérieux, une rigueur essentielle à la bonne compréhension, une intelligence oratoire solaire, et j'en passe.

Alors, regardons bien cet homme, Didier Burkhalter. Il pourrait bien devenir la coqueluche helvétique, l'homme providentiel dont la Suisse a besoin pour se réformer de fond en comble. Pour réussir cette nouvelle fondue fédérale, nous avons déjà dans notre viseur la tronche d'un demi-Obama. Reste à accomplir l'autre moitié. N'en démolissons pas stupidement le tableau à moitié accompli par des allusions aussi assassines que stupides. Laissez l'artiste travaillé. Il en a sous la caboche, cet homme. Et n'en déplaise aux faiseurs de rois, il semble avoir nettement plus de classe politique qu'un certain Christoph Blocher. D'ailleurs, premier « effet Burkhalter ». Vous avez remarqué comme Marty et Lüscher ont su se désister et parler de concordance à l'Assemblée fédérale?

Le peintre Didi Burkha est déjà à ses pinceaux...prêt à accomplir des miracles politiques...au nom du Conseil fédéral. Il ne faudrait tout de même pas exagérer sa grandeur...

 

picture042_23333.jpg

 

... & Black

 

«Une élection au Conseil fédéral

peut marquer le pays. »

signé D.Burkhalter, hier matin juste après son élection.

 

picture042_244.jpg

 

1er lever de lune, hier soir au TJ du 19.30 heures.

 

« Il est des voyages qui font avancer l'humanité »

 

Sally Ride, première Américaine dans l'espace.

Buzz Aldrin, Apollo 11, premier pas sur la lune en 1969.

Didier Burkhalter, 1er commandant du « Swiss Orbiter » pour Mars.

Jim Lovell, commandant d'Apollo 13.

 

picture034_211.jpg

 

« Attention à la femme fatale

au sac Louis Vuitton, cher commandant de bord. »

Votre analyste de bord.

 

17:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.