17/09/2009

Les Verts, une élection doublement ratée

Les Verts n'ont pas proposé une candidature à l'élection au Conseil fédéral. Ce parti a préféré renoncer à la possibilité d'un vote vert pour un candidat de ses rangs et il a soutenu le candidat PDC Schwaller au détriment d'un des candidats du PLR.

C'était un choix mal dirigé. Mieux valait légitimement réclamer un siège au Conseil fédéral plutôt que vouloir en donner un deuxième à un parti qui ne récolte que 5% à 6% de voix en plus qu'eux sur la scène fédérale. Même si le PDC n'est pas très loin du PLR au nombre de sièges, vouloir « tirer » la droite vers le centre en cassant définitivement la formule magique ne pouvait que produire un mauvais effet sur les forces de droite au lieu d'alimenter un début de confiance pour un éventuel siège à prendre aux socialistes en 2011.

La journée a été complétée par un choix négatif contre l'envoi de soldats suisses dans les eaux somaliennes. Le projet Atalante, soutenu par le Conseil fédéral et par les partis PDC et PLR, a été renvoyé aux Etats par l'alliance UDC, PS, Verts.

Force de progrès mais trop conservatrice en matière de politique étrangère et de défense des acquis sociaux, les Verts sont devant un choix douloureux: soit ils commencent à réfléchir en parti gouvernemental de l'ouverture sociale et écologique, soit ils restent campés sur leurs positions et ils ne sont pas prêts à faire partie du Gouvernement suisse. Les socialistes ne leurs feront aucun cadeau et ne céderont pas de gaité de coeur un de leur siège historique. Le PLR cherche sur la gauche un parti qui a la fibre sociale-libérale, innovant , prêt à tenter des expériences sociales nouvelles. Il ne s'agit pas d'opportunisme. Il s'agit de l'avenir du pays. Les Verts n'ont-ils pas envie de se libérer de la tutelle socialiste et d'essayer de nouvelles pistes recyclables en vrais projets de société? La Suisse n'a jamais gouverné à gauche mais sa politique sociale n'est pas la plus désastreuse d'Europe non plus. Alors pourquoi ne pas regarder enfin de l'autre côté de la barrière idéologique? Les Verts libéraux auront sans doute un Conseiller fédéral avant vous si vous persistez systématiquement à voter avec le PS...voir les UDC.

 

La réponse avant 2011, s'il vous plaît. Un Vert ou une Verte au Gouvernement est une chose importante pour le développement économique en direction des énergies renouvelables. Couplé au bien social, c'est l'avenir d'un monde responsable et démocratique qui en est l'enjeu. Il est temps d'arriver à maturité et de prendre votre place dans le concert du Gouvernement fédéral.

 

08:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.