18/09/2009

Stop Nucléaire!

Une nouvelle qui m'a fait sortir de mon sommeil et bondir de mon lit, ce matin vers 06 heures. Tellement elle est incroyable et dite sur un ton neutre, sans énervement (juste avant la promo de « Biosphère », un nouveau magazine de RSR1 sur le développement durable!), à part la journaliste qui a rajouté sur un ton un brin sarcastique qu'elle n'irait plus se baigner en Méditerranée.

Alors je ne sais pas si j'hallucine, elle n'a pas été reprise plus tard, ou si j'ai bien entendu. Suite à la découverte de l'épave d'un cargo contenant des fûts de déchets radioactifs et coulé en 1995, il semblerait que l'on aurait la mafia calabraise impliquée dans l'affaire en pirate des eaux, les responsables de la centrale nucléaire en commanditaire... et les autorités politiques du Continent qui ont soit fermé les yeux soit agi avec une incompétence dramatique en la matière. Les pirates auraient donc été payés, par la direction de la centrale concernée, bien en-dessous du coût réel de recyclage des déchets. Quant à l'équipage du dit bateau, on ne sait pas s'il était au courant et complice ou s'il a coulé corps et biens ou sauvé in extrémis. Mais comme pour se débarrasser d'un cargo incognito, il y faudrait plutôt de la complicité qu'une prise de risque de voir des naufragés parlés...

Et ce n'était pas fini. La suite de la brève donne froid dans le dos. Selon l'aveu d'un mafieux repenti, il semblerait que ce soit des dizaines, voir des centaines de cargos qui ont subi le même sort! Dans l'ignorance générale ou la complicité globale des autorités! Car comment des cargos contenant de telles matières ne sont pas sous surveillance d'Etat! Car comment, dès les premières disparitions, n'a-t-on pas enquêté sérieusement sur les causes de naufrage!

Si cette nouvelle n'est pas un canular, c'est tout le système économique autour de l'énergie atomique qui est fautif, tous les Etats nucléaires qui sont pris dans cette pieuvre infernale de l'abandon des fûts radioactifs en Méditerranée. Et si tout cela est vrai, les lobbies du nucléaire ont perdu toute crédibilité devant la société civile. Il ne reste plus qu'à se rabattre de toute urgence sur les énergies renouvelables en espérant que Dieu (puisque seul lui désormais peut nous épargner encore d'une radioactivité générale) nous permettra de toujours nous baigner en Méditerranée et de manger du poisson pour autant qu'eux aussi survivent au désastre programmé!

La Mer devient une bombe radioactive à retardement. Et tout le monde se tait. C'est pire que Ben Laden. Et tout le monde le sait. On envoie nos soldats en Somalie, peut-être. Et ici, nos soldats dorment tranquilles dans les casernes alors que des bombes nucléaires coulées par les mafias sont sous la mer, prêtes à nous tuer demain... A quand des soldats sur les cargos nucléaires?

 

Et vous, chères blogueuses et blogueurs, ça vous fait quoi ce genre de nouvelle insensée?

 

08:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

J'ai lu cette info dans la Tribune de ce jour, et j'en aurais fait un billet si vous ne l'aviez pas fait. C'est gravissime et d'un degré d'irresponsabilité inqualifiable. Que la mafia se moque de la vie des humains et de la Terre, pas étonnant. Mais qu'une entreprise ait joué à ce jeu me laisse pantois. Et les médecins de la région concernée ont déjà noté un taux de cancers supérieur à la moyenne nationale.

Comment qualifier cela? De crime contre l'humanité peut-être. Et je ne sais pas si la justice des tribunaux suffit à enrayer ces pratiques. Peut-être faudrait-il réhabiliter le western: des rafales de Kala contre tous ceux qui sont impliqués dans cela.

Désolé de ce commentaire un peu épidermique, mais comment rester calme devant l'innomable?

Bien à vous Pachakmac, et merci d'en avoir parlé ici.

Écrit par : hommelibre | 18/09/2009

Oui. Il faut peut-être bien encadré cette bande d'irresponsable par nos militaires, européens ou suisses. Sarkosy devrait s'en mêler de toute urgence et Burkhalter a peut-être trouvé un angle d'attaque pour faire passer ce projet "Atalante" qui devrait être étendu au transport à bon port des déchets nucléaires . Dans les mers, ils se passent des choses invraisemblables à l'abri des caméras et des bavards. Ce monde est d'une terrible désolation. Enfin, une bonne nouvelle de Russie et d'Amérique. Il semble que l'on est en train de se souder ensemble contre la barbarie, la mafia, la corruption généralisée. Russie en plus, les équilibres de la planète risquent de changer en faveur de la démocratie. C'est une des bonnes nouvelles de cette journée. Etre (dans le sens spirituel et matériel) ou ne plus exister, tel est le défi prioritaire de notre civilisation actuelle.

Écrit par : pachakmac | 18/09/2009

Cela ne me fait rien pour l'instant, Pachakmac. J'attends la prochaine nouvelle qui prouvera que les océans sont eux aussi des décharges nucléaires à ciel ouvert.
Le pouvoir du fric n'a pas fini de détruire la Terre et nous aussi par la même occasion.

Bien à vous

(ç_ç)

Écrit par : Loredana | 18/09/2009

Bonjour Loredana, bonjour John. Oui, oui. Compliquer tout ça. Nous faisons partie du "projet" et nous polluons. Tous coupables, alors? Oui. Tous coupables. A des degrés divers. Cela n'empêche pas de réfléchir à changer, d'inciter les gens à prendre conscience de leurs responsabilité. Je viens d'écrire un nouvel article sur nos deux positions possibles. Sans moralité, sans accusation, nous pouvons prendre parti pour l'une ou l'autre. Mais il est clair que dans une des deux possibilité, l'humanité est condamnée à disparaître à court terme alors que dans la deuxième, nous aurons au minimum accompli un devoir d'humanité envers notre race pour éviter un génocide global de l'humanité. Une espèce qui ne mérite pas d'être sur Terre, l'humanité? Peut-être. Mais alors, ce serait faire un grand honneur à Hitler qui voyait en tout humain autre que blond aux yeux bleus une tare à éliminer définitivement. Ne soyons pas nazi envers nous-mêmes, désirant supprimer par notre haine atroce l'essence même de notre existence. Cette nuit vers 5 heures du mat, j'ai faits un rêve étrange. Ma maman, décédée, encore jeune, encore belle, m'embrassait et me remerciait de l'aimer et de la protéger. Normalement c'est la maman qui protège ses enfants. En plus, quand c'est une maman décédée, c'est en général elle qui appelle son enfant dans l'au-delà (c'est un rêve qui, jadis, est arrivé à ma grand-maman une semaine avant de mourir). Bizarre le monde des rêves. Bon après-midi à tous les deux.

Écrit par : pachakmac | 18/09/2009

Le monde des rêves est bizarre ... mais vos pensées aussi.

Il ne faut pas attribuer aux rêves une quelconque réalité.

Bonne fin d'après-midi à vous aussi.

(o_~)

Écrit par : Loredana | 18/09/2009

Si cette info se confirme,l'Italie a bien un problème avec l'état de droit.Le scandale des déchets napolitains le confirme aussi.

L'éradication de la maffia scicilienne ou Calabraise doit être une affaire européenne et non plus un problème italo-italien.

Mais les écologistes portent aussi une certaine responsabilité à vouloir toujours s'opposer au stockage de déchets radioactif de façon sécurisée.Celà ce fini par un débaras de ces dernières,notemment dans les pays pauvres contre payement avec tout les risques qui s'en suivent.

D.J

Écrit par : D.J | 18/09/2009

Vous n'avez pas tort, DJ. Oui. Loredana, je suis conscient d'être un type assez bizarre. Je souhaiterais parfois être un peu plus dans la norme pour me fondre dans la masse... et avoir moins de soucis avec la vie. Mets d'où vient-elle cette étrangeté? Là est la question. Car dans ma vie quotidienne, je me comporte exactement comme un être simple, qui sait s'amuser avec les autres, qui raconte des banalités tout ce qu'il y a de plus stupides ou "rien à voir". Beauf sur les bords, écoutant les grosses vannes et l'humour gras des stammtisch ou des sorties entre potes. Bref, rien ne me distingue des autres. Alors d'où vient l'étrangeté de mon monde intérieur? Aucune idée. Si ce n'est qu'il existe en moi. Bon dimanche à vous deux.

Écrit par : pachakmac | 20/09/2009

Les commentaires sont fermés.