22/09/2009

La guerre des minarets

 

picture050_11.jpg

 

Affiche UDC contre les minarets

 

Oskar Freysinger, qui soutient l'affiche, et le parti UDC poursuivent leur combat sur le terrain de la peur. Avec son Dark Vador à l'affiche et ses minarets transformés en missiles, nous avons les forces du Mal qui affrontent les forces du Bien. On croyait Bush et Blocher derrière nous. Les revoilà revenus par la bande annonce.

C'est une catastrophe. Etes-vous conscients d'amplifier la xénophobie, l'incompréhension mutuelle, la parano antimusulmane, Mesdames et Messieurs de l'UDC? Etes-vous conscients de vouloir radicaliser le discours en entraînant de jeunes musulmans à choisir l'extrémisme religieux plutôt que de chercher le dialogue, la compréhension mutuelle, l'échange philosophique avec nous?

En fait, vos affiches servent la cause des Mollahs les plus extrémistes en jetant les foules musulmanes dans leurs bras. Vous cherchez la guerre? Vous l'aurez. Savez-vous ce que m'a répondu il y a environ cinq ans une amie, une jeune étudiante en droits, musulmane ouverte, sortant en boîtes de nuit, n'ayant pas peur d'assumer sa part « occidentale » d'elle-mêmes? Et bien cette jeune fille bien sous tous rapports, dont le père est responsable de la mosquée d'une ville française, m'a dit ceci à la question que je lui posais « Que fais-tu si le monde se radicalise et que l'Occident (ou l'inverse) déclare la guerre aux pays musulmans? » Elle m'a dit, sans aucune hésitation: « Je me bats du côté des Musulmans. » La confiance des enfants retourne toujours du côté des pères quand un étranger attaque frontalement et bassement l'honneur des parents.

Et voilà, chers membres de l'UDC. Petit à petit nous créons le terrain pour arriver à cette horreur-là.  Dans le climat de peur que vous insufflez, vous faites presque aussi fort que le Président iranien. Alors je dis « NON » à votre affiche comme à vos phrases assassines qui sèment le doute, phrases puisées dans le discours et l'argumentaire des musulmans extrémistes. Et j'espère, vous le premier Mr Freysinger, que vous aurez encore la chance de dialoguer avec des Musulmans modérés qui restent la majorité chez nous. Avec de telles affiches foutant la crainte au lieu de choisir l'humour pour dire vos angoisses envers cette érection éventuelle de minarets, vous allez donner à notre diplomatie suisse moins de crédibilité et offrir encore plus de suspicion dans les cercles musulmans. C'est très triste et décevant de la part d'un poète maintenant reconnu d'un jury littéraire...

 

 

picture034_255.jpg

 

 

 

 

 

 

 

16:46 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (22) |

Commentaires

Elle me parle cette affiche, je sais maintenant ce que je ne veux pas voir pour le futur de mon pays!
C'est moi la femme voilée!

Écrit par : Corélande | 22/09/2009

."C'est très triste et décevant de la part d'un poète maintenant reconnu d'un jury littéraire..."
Et comme disait le regretté Bernard Haller "Il ne faut pas poéter plus haut qu'on peut"...
La tactique du hérisson, évidemment, fonctionne un certain temps ; mais vient toujours un renard pour pisser sur le hérisson et le "bouffer".
Est-ce vraiment cela que souhaite le peuple suisse ? Se faire "bouffer" à cause de son intolérance ?
Ci-git Oscar Freysinger; il était contre les minarets.

Écrit par : Michel Sommer | 22/09/2009

Qu'attendez-vous donc du pouêt-pouêt des latrines alpestres ?
A part qu'il a pris un sérieux coup de vieux, son discours devient de plus en plus laborieux.
S'il continue dans cette voie, dans six mois, il ne s'exprimera plus que par des onomatopées incompréhensibles pour celui qui ne comprend pas les hurlements du "politicayon" UDC.

Écrit par : Hypolithe | 23/09/2009

Corélande, vous avez trop peur des étrangers, et en particulier des Musulmans. Je connais votre attachement à Mr Blocher, et votre nostalgie de ne plus le voir à la direction du pays. Mais vous savez, certains généraux mènent à la débâcle d'un peuple suivant leur façon de gouverner. Souvenez-vous de Milosevic. Souvenez-vous de Belgrade sous les bombes de l'OTAN. Et maintenant allez vous promenez à Belgrade. J'ai un frère qui en revient. Ebloui par l'hospitalité, par la nourriture, par les filles. C'est vrai. C'était l'été, il était accompagné d'un ami serbe qui facilitait bien les contacts. Mais franchement quand on entend ça, on se demande comment les Serbes ont bien plus plongé dans la guerre. Et de l'autre côté, j'ai été de très nombreuses années, à travers mes relations professionnelles, en contact avec les Kosovars. La même impression d'un peuple qui sait vivre, qui aime sa culture et ses traditions, qui désire une ouverture avec les autres cultures. Et pourtant, il y a eu la guerre avec toutes ces tragédies. Voilà où mène la peur de l'Autre et les Généraux trop nationalistes et haineux. Corélande, je ne peux pas vous demander de me faire confiance. Je peux juste vous avertir d'où viennent les vrais dangers pour l'être humain. Bonne journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 23/09/2009

Attachée à la véracité des évènements, je crois me rappeler que la guerre en Yougoslavie a éclaté après la mort du Général Tito!
Dès lors se sont bien des ethnies qui se sont affrontées dans un bain de sang, ne sachant pas se comprendre et se respecter!
Je trouve donc déplorable que vous me disiez que ces gens aiment leur culture et leurs traditions, que vous vantiez cela comme admirable, et qu'en contre partie, vous vous permettiez de me donner la leçon contraire, alors que j'affirme clairement, également, mon attachement à notre culture et nos traditions HELVETIQUES. Votre bon coeur vous égare et vous voile la face...déjà!
Si vous voulez faire des étales de généraux malfaisants pour argumenter contre ma reconnaissance et respectabilité envers Monsieur Christoph Blocher, qui n'en a jamais été un, je crois que vous avez oublié les plus importants en Europe ces dernières décennies; le Général Guisan et le Général de Gaulle. Sans eux vous et moi ne serions probablement pas libres! Les machiavels je vous les laisse si se sont eux les références qui vous conviennent.
Pacha que les beaux rayons de ce jour, vous éclaire!

Écrit par : Corélande | 23/09/2009

Bien écrit Corélande. On ne va pas se réconcilier sur ce sujet. La véracité des faits n'est pas la vérité. Je ne prétends pas détruire la réputation de Mr Blocher. Il a sa vision du monde. J'ai la mienne. Vous adhérez à la sienne. C'est votre droit le plus strict. La lumière du ciel est pour tous. Heureusement. Lui, il nous dispute pas. Soit il fait pleuvoir, soit il nous offre sa chaleur. C'est la vie. A plus tard, chère Corélande.

Écrit par : pachakmac | 23/09/2009

"La véracité des faits n'est pas la vérité".
????????????????????????????????????????
Définition véracité : -Qualité de ce qui est attaché à la vérité-"
Vous venez-là mon cher de nous faire la démonstration des contorsions récurrentes qui induisent bon nombre de gens en erreur et en jetant le trouble afin de les faire adhérer à votre point de vue et vision des choses!
Voire plus loin dans l'orientation des votes! Grave, très grave!

Écrit par : Corélande | 23/09/2009

Non, Corélande. Vous donnez une réponse erronée. La véracité, c'est ce qui vous semble vrai pour vous, la vérité. Prenez l'exemple malheureux d'un divorce. Vous avez la position de l'épouse. Vous avez votre vérité. J'ai la position de l'époux. J'ai ma vérité. Sans être de mauvaise foi, nous pouvons chacun des deux voir notre vérité personnelle qui n'est pas commune au deux. Exactement comme avec Mr Blocher. Vous n'avez pas la même vision et la même lecture que moi. Ce n'est pas pour ça que je prétends que vous êtes d'une mauvaise foi totale. Au contraire, je sens de l'authenticité dans vos propos. De même pour moi. Vous voyez, Corélande, c'est aussi pour ça que dans les religions, les interprétations de Dieu sont différentes. Allez, bonne après-midi. Ne vous prenez pas trop la tête. Je vous accorde volontiers que l'influence des personnalités dans les votations à son importance. Mais elle sous-entend aussi que les personnes qui lisent ou écoutent vous accordent un certain crédit et au minimum un début de confiance. Car l'être humain reste libre de ses choix, de ses goûts, de ses amours. C'est bien la moindre des choses dans une démocratie et c'est pour ça que je n'aime pas les leaders qui manipulent à outrance les gens. Un leader doit rester critique envers ses choix, envers sa manière de communiquer, envers les commentaires, bon, mauvais, positifs, négatifs, qu'il reçoit. Ne pas jeter la pierre aux opposants mais leurs adresser poliment la parole.

Écrit par : pachakmac | 24/09/2009

Définition véracité : -Qualité de ce qui est attaché à la vérité-"
source dictionnaire hachette!
Avant de divorcer mieux vaut avoir un bon dictionnaire contre un mauvais futur-ex-mari!

Écrit par : Corélande | 24/09/2009

«Voile sur la République», un documentaire à voir absolument !

Rediffusion: Samedi 26 septembre 2009 / 04h40 / FRANCE 2

Filles et femmes voilées, enterrement religieux d'un athée contre sa volonté, mariage annulé pour cause de non-virginité de l'épousée, piscines à horaires réservés, mosquées sous influences étrangères, création d'un lycée privé musulman... Autant de signes, selon le documentariste Bernard Debord, que «l'islam peine à trouver sa place dans la République» et que les autorités françaises, notamment dans la métropole lilloise, jouent avec le feu.
Un documentaire sans concession sur une question d'actualité, dont on ressort dubitatif sur la façon dont la République, ses institutions et ses élus se prennent les pieds dans les tapis de prière.
Le reportage est ponctué d'interviews de Leila Babès ou d'Omero Marongiu, sociologues des religions dénonçant «la mécanique sectaire de l'islam» à l'oeuvre dans la métropole ou «l'enfermement identitaire des musulmans», on comprend la volonté de Bernard Debord de dénoncer.
«Un peu plus d'islam chaque jour», telle serait la méthode employée par les radicaux, selon les grands témoins du reportage.

Documentaire de Bernard Debord (France, 2009). 60 mn. Inédit.

Blog de Leila Babès:
http://leilababes.canalblog.com/

Écrit par : robert | 25/09/2009

Merci Robert. Toute bonne information est bonne à connaître. Corélande, vous le faites exprès où quoi? Oui la véracité est attachée à la vérité. Mais encore une fois. Votre vérité n'est pas celle des autres. Chacun vit sa vie. Devant un Tribunal, le Juge recueille les témoignages, cherche la véracité de chacun d'eux. Il sait très bien que la vérité de chacun est subjective. Il cherche d'abord à déterminer si le témoin est de bonne foi ou s'il dit des choses fallacieuses pour nuire à une des parties concernée. C'est la recherche de la concordance des témoignages. Au bout des séances, le Juge se forge son idée, son évaluation de la situation, après écoute des avocats, de la partie civile et du présumé coupable. Cela me paraît assez clair. Je pense pas lire le dico très différemment de vous. Bonne journée.

Écrit par : pachakmac | 25/09/2009

Pacha, Merci! vous avez parfaitement démontré comment le journalisme, dans sa grande majorité, fait pour manipuler la vérité et produire à grand renfort de sa toute puissance, un vrai lavage de cerveau afin que le conditionnement mène à la volonté politique que vous déterminez de concert!

Écrit par : Corélande | 25/09/2009

Mais non, Corélande! Soit on négocie ensemble le virage planétaire, soit on va à l'autodestruction. Nous n'avons pas le choix du voyage. Juste le choix des armes pour définir le moins mauvais plan pour tous. A moins qu'on abandonne la bataille et qu'on laisse le terrain aux pire prédateurs qui continueront et amplifieront leur mise à sac de la planète jusqu'à disparition de l'être humain. Avons-nous vraiment une autre solution, Corélande. Je suis prêt à tout plaquer à chaque seconde de ma vie tellement cela me coûte en énergie et en solitude. J'aimerais profiter beaucoup plus de ma vie dans des endroits paradisiaques. Ma conscience me dit non. Jusqu'à quand? je n'en sais rien. J'ai pas un programme pour moi dans la tête. Voilà. Maintenant si vous pensez que je monte une immense machination avec la complicité de la presse, c'est trop me donner d'honneur. Je suis parfaitement isolé... à ce jour. Demain, je n'en sais rien du tout. Cela fait un sacré bout de temps que les journalistes m'ont laissé sur la route. Raisons? Demandez-le à celles et ceux qui ont si bien verrouillés leurs consciences.

Écrit par : pachakmac | 25/09/2009

« Avec son Dark Vador à l'affiche et ses minarets transformés en missiles, nous avons les forces du Mal qui affrontent les forces du Bien. »

C'est donc cela, la fameuse affiche ? Il se trouve qu'elle est parfaitement en phase avec les propos qu'un certain Erdogan tenait en 1998 : "Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats."

Depuis, de « certain », il a passé à « Recep Tayyip » Erdogan, premier ministre de Turquie, mais il n'a pas tempéré sa perception de l’Occident ennemi. L’an dernier, il déclarait aux Turcs d'Allemagne : "L'assimilation est un crime contre l'humanité.", contre l’humanité musulmane s’entend, puisque la défection d’un musulman est le contraire d’une perte, pour le reste du monde.

Et bien, figurez-vous que c’est ce même fanatique frappe violemment à la porte de l'Union - qu'ils disent - européenne, et qu'il y trouve des oreilles complaisantes. En particulier, chez ceux qui craignent qu'il ne devienne plus fanatique encore, en cas de rejet... Ce qui cette fois est parfaitement en phase avec votre attitude à vous.

Vous préconisez le dialogue, la compréhension mutuelle et l’échange philosophique, en nous menaçant de foudres extrémistes si nous ne chouchoutons pas les « jeunes musulmans », ce qui signifie que, nolens volens, vous les considérez comme des fanatiques potentiels.

Ce qui constitue la preuve irréfutable de l’existence d’un gros, d’un très gros problème. Et ce problème fait que le chantage à la fanatisation est en passe de devenir un des thèmes majeurs de nos relations avec l'Islam ! Et c'est vous qui osez parler de la prétendue peur des autres ?

Voyez-vous, l'explication par la peur est la pire qui soit, parce qu'elle vous empêche d'aller à l'essentiel.

Et l'essentiel, c'est que, des siècles d'histoire le montrent et le démontrent, certains peuples, certaines sociétés, certaines civilisations, ne sont pas faits pour vivre ensemble. Ceux qui croient qu’on peut faire abstraction de ce type de réalités auront des réveils violents et douloureux.

Écrit par : Scipion | 25/09/2009

"...vous avez parfaitement démontré comment le journalisme, dans sa grande majorité, fait pour manipuler la vérité et produire à grand renfort de sa toute puissance..."

Il ne faut pas exagérer sa puissance, chère Corélande. Chez nous, les exemples ne sont pas rares de décisions populaires allant contre l'unanimité des grands médias, ceux de l'ancien Triangle d'Or Edipresse-Ringier-SSR...

Écrit par : Scipion | 25/09/2009

"Mais non, Corélande! Soit on négocie ensemble le virage planétaire, soit on va à l'autodestruction."

Allons, allons, Pachakamak ! Vous devez êtes assez grand pour savoir qu'on peut tout prévoir à l'exception de l'avenir.

Et vous devriez savoir aussi que l'homme n'est pas un être de raison qu'on peut convaincre avec des arguments rationnels. Surtout quand il est frustré, à raison ou A TORT, et convaincu d'être dans son bon droit.

Quoi qu'il en soit, ce ne sont pas des négociations placées sous l'égide de la Raison qui ont mis fin à la Guerre froide. Et pourtant il y avait de quoi avec la perspective d'une apocalypse nucléaire !Non, c'est le fait que Reagan, avec un projet complètement DEraisonnable, l'IDS, a fixé la barre financière tellement haut que les Soviétiques ne pouvaient plus suivre !

Vous devriez y penser ! Surtout si, il y a une trentaine d’années, vous faisiez partie de ceux qui scandaient « Plutôt rouges que morts ! », ou qui auraient pu le scander. Eux aussi ils parlaient de virage planétaire et d’autodestruction... Comme quoi, si l’histoire ne repasse pas les plats, sa carte n’est pas très étoffée.

Écrit par : Scipion | 25/09/2009

Ah non! Scipion. Plutôt morts que rouges! Vous vous trompez sur moi. J'aime pas l'armée (je suis objecteur) qui représente trop une forme d'oppression et de machine à ne plus penser. Mais vous pouvez compter sur moi pour la résistance! Pour le reste, votre discours se tient. Vous pensez, et toute l'Histoire des humains le prouve, qu'à un certain moment, seul la guerre, la violence a raison de la folie destructrice de certains mouvements collectifs. Je suis pas très loin de votre position. Simplement, sur les cendres de Mai 68, j'ai voulu m'accrocher à une nouvelle vision du monde, à une façon plus cérébrale et philosophique de casser le moule de sa propre dictature (car chaque être humain est doué et armé au fanatisme quand il croit, quand il aime, quand il soutient une équipe de foot). La différence, c'est que certains humains font l'effort de combattre leur foi la plus irrationnelle pour s'ouvrir à d'autres mondes, d'autres amours, d'autres idées, d'autres équipes sportives, alors que certains sont incapables de quitter le berceau de leurs croyances haineuses et fanatiques pour s'épanouir dans la joie de l'ouverture et de la non-violence. C'est sur ce chemin-là que je tente d'amener les gens. Maintenant si Obama doit bombarder en dernier recours les lieux nucléaires iraniens, il le fera. Il aura aussi obtenu ma carte blanche probable. Ce sera une défaite de plus pour toute l'humanité, mais peut-être une victoire provisoire pour sauver l'humanité. Que nous réserverait en dernière instance ce conflit? Une guerre mondiale? L'avenir n'est pas écrit. Néanmoins, on peut essayer d'envisager les scénarios. C'est notre liberté et notre devoir d'être humain. Bonne journée à vous. Je comprends votre position à vous et Corélande bien que je ne l'apprécie pas à cause des conséquences qui nous ramènent toujours au conflit guerrier entre nous. C'est haïssable et détestable de finir par faire la vraie guerre entre nous. Mais je suis un idéaliste. C'est toute ma folie. Et de de cette folie est née ma mise à l'écart du monde officiel...

Écrit par : pachakmac | 26/09/2009

Je ne comprends pas comment vous pouvez certifier que la voie de "l'ouverture
s'assimile à la joie et la non-violence et que la volonté de préserver des acquis, des traditions, des fondements de société, des valeurs non dénuées d'amour mènent à la haine et au fanatisme. Cela semble un vrai paradoxe, car vous reprocher cela à l'UDC mais par contre vous nous dites qu'il faut nous ouvrir à un monde musulman qui lui justement veut s'imposer sans ouverture et avec ses symboles dans un monde occidental aux valeurs différentes.
Pour une juste équité et un vrai consentement mutuel, il faudrait alors que les valeurs occidentales soit respectées et implantées de la même manière dans le monde musulman, dès lors nous pourrions parler d'une possible nouvelle vision d'un monde juste et respectueux des uns et des autres. Mais reconnaissez que nous en sommes tellement loin, que c'est de l'ordre de l'irréel!

Cordiales salutations à vous Scipion et en filin comme les rayons du soleil qui se cachent encore, je suis d'accord pour les votations antérieures, quoique des doutes sur les deux dernières et je me demande si justement les sondages et les médias n'ont pas plus d'impact qu'auparavant! A vérifier tout prochainement.
Si la chaleur n'est pas à l'extérieur, qu'elle soit en votre intérieur!
Beau week-end!

Écrit par : Corélande | 26/09/2009

" Vous pensez, et toute l'Histoire des humains le prouve, qu'à un certain moment, seul la guerre, la violence a raison de la folie destructrice de certains mouvements collectifs."

Ce n'est pas automatique. C'est du cas par cas. Et personne ne sait comment faire pour bien faire. Le recours à la guerre est toujours prématuré pour les uns et tardif pour les autres.

La deuxième guerre d'Irak est exemplaire de ce genre de dilemme. Il faudrait savoir ce qu'aurait été la suite de l'histoire avec Saddam et ses deux timbrés de fils aux commandes, pour juger de l'opportunité ou de l'inopportunité de l'action militaire...

Pour Hitler, on sait depuis longtemps qu'il aurait été opportun, et sans danger, d'intervenir lors de la remilitarisation de la Rhénanie, en mars 1936... Pourtant les raisons de ne pas intervenir ont, à l'époque, c'est-à-dire dans l'ignorance de ce qui allait suivre, ont paru supérieures aux raisons d'intervenir.

S'agissant de l'islamisation de l'Europe occidentale, s'il paraît urgent d'intervenir, c'est que les musulmans ont passé de quelques dizaines de milliers dans les années 50 à une masse de 15 à 17 millions d'individus selon les estimations officielles.

Ce nombre serait supportable si les musulmans étaient répartis sur l'ensemble du territoire, mais du fait du communautarisme inhérent à toute immigration alterculturelle, ils tendent à ghettoïser les zones où ils s'installent et que les de souche quittent progressivement.

Et il faut aller chercher des auteurs américains pour trouver des gens qui s'inquiètent des conséquences de ce processus, à l'instar d'un Christopher Caldwell, qui écrit en substance :

"La Grande-Bretagne et le reste de l’Union européenne ignorent une bombe à retardement démographique : un afflux important d’immigrés ces dernières années, dont des millions de musulmans, changera entièrement la face du continent au cours des 20 prochaines années, et cependant aucun décideur politique n’en parle."

On en est là. "Affaire à suivre" comme disent les médiateux, qui... ne suivent jamais rien !

Écrit par : Scipion | 26/09/2009

"Beau week-end!"

A vous aussi...

Écrit par : Scipion | 26/09/2009

Oui, Corélande, j'approuve votre comm sur le refus du monde musulman d'accepter des valeurs étrangères intégrées à leur monde à eux. Je suis avec vous et avec Scipion à chaque fois qu'il faut dénoncer des ouvertures unilatérales qui ne correspondent évidemment pas à une démocratie réciproque reconnue. Mais notre force est justement la démocratie. On ne va pas devenir à notre tour intolérant! C'est là que l'on se fait piéger par les dictateurs qui profitent des point faibles de la démocratie. A nous de jouer sur nos points forts. Et notre comportement envers les étrangers est justement une de nos valeurs forces qui intègrent et qui ouvrent à plus de richesse pour tous. Lisez le dernier billet que je vais poser tout-à-l'heure. Il contient toute cette richesse et cette force d'ouverture que nous, Suisses, possédons. Bien à vous. Bon dimanche ensoleillé.

Écrit par : pachakmac | 26/09/2009

Avec le monde musulman, la voie de la tolérance démocratique ne mène nulle part. Pour changer le rapport de force, pour être respecté et entendu, il faut leur appliquer les mêmes méthodes qu'ils appliquent à nous-mêmes: exiger le respect des cultes juifs et chrétiens en terre d'Islam, menacer de sanctions économiques et de représailles les récalcitrants.

Écrit par : petard | 26/09/2009

Les commentaires sont fermés.