25/09/2009

Forces poétiques

Forces

 

picture034_288.jpg

 

Sophie, dessin au crayon du 04 août 09

 

Dans ce qu'il paraît,

N'est pas tortures

Ce que l'on voit.

Dans ce que l'on est né,

Rien n'est jamais sûr

Comme on le croit.

Dans ce que l'on vit,

Sera droiture

Le véritable soi...

 

Voir le soleil,

Escalader les falaises.

Entendre clapoter l'eau

Loin des mirages

Que les êtres se forgent,

Se perdant de ça même

Si loin de leurs Terres

Voilant leurs faces

D'Ombres Chinoises

Berçant leurs sommeils.

 

Quel sera, l'étincelle,

L'éclair où le luciole,

Capable d'allumer cette lumière

Qui déchirera les voiles,

Montrant cette supercherie

Du jeu de miroirs,

Double, trouble leurre!

S'en libérer soi seul,

Et cette toute l'Humanité

Qui s'en trouvera avancée!

 

Saule pleure

Vert et rumeur,

Le soleil froid

De l'hiver sur toi

Glace ta ramille,

Te met le bois en charpille.

 

Pourtant,

La patience t'habite.

Sans aucunes pensées

Ta sève retirée

A l'abri du temps apocalyptique

Trouve seule son chemin,

Ramenant à la Vie

Bois, feuilles, fleurs et fruits

Quand voilà le printemps!

 

Sophie, 20 juillet 09

 

 

picture034_2888.JPG

 

Sophie, dessin au crayon, 04 août 09

 

 

P.S. Sophie a été ma première épouse, maman de Manon ma fille aînée. Texte et dessin m'ont été offert par elle pour mes 50 ans. Sophie était ma Princesse Indi, et j'étais son Prince Adji. Elle a fait le voyage des Etats-Unis en ma compagnie et a connu Yellow Thunder Camp, le camp Sioux. Le texte et les images ci-joints sont décernés au peuple libyen, à leur tente bédouine, et à son roi des rois d'Afrique.

 

N.B. Pour la presse helvétique. Personne ne dompte un lion du désert. Lui seul détient le secret de sa propre libération et de celles de ses hôtes. Ne pas rallumer les feus de l'humiliation s.v.p. Si le Colonel Kadhafi sent qu'il est traité comme le caniche des Suisses, nos otages ne reverront jamais le jour. Merci de votre humanité égale pour TOUS. Le Colonel a beaucoup de tort. Ce n'est pas pour cela qu'il faut chercher à l'humilier encore une fois, une fois de trop pour deux personnes suisses qui attendent encore leur liberté...

 

picture058_44.jpg

 

Sophie, dessin au crayon, 04 août 09

 

08:27 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.