30/10/2009

Halloween et Toussaint

Au coeur de l'automne, deux fêtes se succèdent, voir se chevauchent, dans les couleurs flamboyantes de la nature.

Halloween plaît aux enfants. Elle indispose nombre d'adultes qui ne comprennent pas l'importation de cette fête américaine dans nos contrées. D'origine celte, donc européenne, cette fête a pourtant pris pied chez nous, dans nos assiettes, et dans nos nouveaux rites modernes. Les gamins se ruent sur les courges pour les transformer en gentils monstres de la nuit illuminés par la flamme des bougie, la flamme de l'espérance et de la paix. Les parents ou les autres personnes s'occupant des enfants aident à donner des allures de bête carnivores aux végétaux pacifiques de leurs enfants tout en se racontant des histoires de films gore, de fantômes, de disparition, de résurrection de vampires et autres malheureuses créatures, zombies laissés pour morts par la société, partis sans laisser d'adresse, tomber dans la bouche du monstre capitaliste.

Cette fête nous donne aussi l'envie de nous retrouver sur la place du marché pour trouver les courges succulentes qui vont finir dans nos assiettes. Un légume qui convient autant à la confection de plats salés que sucrés, à des décorations subtiles avec ces fils spaghetti. C'est le côté gastronome de cette fête pour tous les gens qui passent plus de temps dans leur cuisine que devant la télévision.

C'est alors que succède la Toussaint, la fête religieuse de tous les morts. Les familles se rendent au cimetière, vont prier sur les tombes ou juste faire un petit signe de souvenir à leurs proches décédés.

Nous assistons pendant ces deux jours à la réconciliation des vivants avec leurs morts, à la troublante sensation de notre totale fragilité devant notre propre existence et celles de nos proches. Nous frissonnons d'effroi en imaginant quelques films que nous avons vu au cinéma ou à la télévision; nous nous enlaçons entre femmes et hommes pour nous rassurer sur la force indestructible de l'amour; nos enfants se blottissent dans nos bras et nous demandent de leur raconter une histoire de loup garou ou de vieille sorcière, nos vies semblent prendre la couleur des arbres, flamboyantes, intenses, émotives, poétiques, comme une ultime et fantastique victoire de l'agonie de la vie sur la mort.

Bon week-end d'Halloween et de Toussaint à toutes et à tous.

 

picture034_24444.JPG

 

Surnaturel technologique et nature

 

picture051_888.jpg

 

Cherchez l'intruse...

 

picture022_77.jpg

 

Alors Paris, on la fait ensemble cette bonne soupe?

 

picture034_55.jpg

 

Lôzane bouge!

Brélaz a croqué à la soupe de Paris.

Mais c'est lui qui enfante l'avenir vert.

Et elle qui colore le ciel de son Matin Orange.

L'homme enceinte et accouche dans la douleur!

Mais de quel exploit est-elle donc encore capable, cette Paris?

Coucher avec un potimarron

et lui faire un enfant illégitime dans le dos?

 

 

 

08:48 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (14)

29/10/2009

Hafid Ouardiri, la voix musulmane modérée

Dans notre pays, un homme à l'air sévère incarne la voix des musulmans telle qu'on voudrait plus souvent l'entendre dans la rue et dans les médias.

Cet homme, c'est Hafid Ouardiri, un personnage qui ose apporter une parole apaisante au sein de la communauté musulmane. C'est le premier leader de la communauté islamique pratiquante à écrire un texte dans les médias concernant l'affaire Kadhafi, qui plus est émouvant et donnant une remarquable image de l'esprit de tolérance de l'islam (Matin Orange du 29 octobre),

J'ai personnellement demandé à un autre leader islamique de la place genevoise, Mr Hani Ramadan, dans un commentaire laissé sur son blog tenu dans la tdg, et il y a quelques semaines déjà, de se prononcer sur l'affaire Kadhafi. A ma connaissance et sauf manque d'attention de ma part, aucun de ses derniers billets laissés sur son blog n'a mis en évidence sa position de musulman et de citoyen de Genève. Plus dérangeant, je n'ai jamais reçu le moindre mot ou signe d'intérêt de sa part malgré ma demande. Hors un blog, à l'évidence, cela a été créé pour échanger avec ses lecteurs et ses lectrices... quand ceux-ci en exprime le désir.

Pour revenir à la lettre de Monsieur Ouardiri adressée à Muammar Kadhafi, je trouve que c'est sans aucun doute possible la plus belle et la plus convaincante des 10 lettres parmi d'autres personnalités suisses (Monsieur Ouardiri ne précise pas dans sa lettre de quel pays européen il est le citoyen). Je tiens à le remercier chaleureusement pour son courage d'homme et sa façon de défendre l'islam. Il est certainement, tout en restant un religieux convaincu et convaincant, une de ses personnalités proche du monde des Nouvelles Lumières orientales.

A la veille de la détestable votation sur les minarets, il était temps qu'une grande et belle voix de l'islam s'affiche en première page médiatique dans le différent explosif entretenu entre la Suisse et la Libye.

Monsieur Muammar Kadhafi, un homme fidèle au Coran vous a parlé avec son coeur de citoyen de Genève. J'espère avec lui que vous saurez répondre avec classe à son Wassalam.

 

 

picture037_665.jpg

 

Minaret et mosquée de Boukhara

Ouzbékistan

« Les nouvelles couleurs de l'islam »

 

« L'honneur est du côté de celui qui privilégie le pardon »

Hafid Ouardiri, Président de la Fondation de l'Entre-Connaissance

Le Matin Orange, 29 octobre 2009

 

 

Photos-005991.JPG

 

« N'importe quoi peut devenir flamenco »

Israel Galvãn, danseur, influencé par Kafka

 

« Vu d'hélicoptère, Jésus est-il bien traité dans la BD? »

Saint Jean le Clerc de l'Apocalypse, « Histoire Vivante » RSR1, 29 octobre 2009

 

 

P.S. A méditer durant votre soirée: vous préférez les matchs de baise-ball à ceux de bitch-volley? Si vous trouvez la question de mauvais goût, lisez l'actualité. Une femme de Philadelphie amatrice de philatélie sportive s'est fait pincée pour deal de prostitution. Comme quoi, certaines femmes sont prêtes à tout pour voir leurs idoles du stade... C'est de la BDphillies.

 

 

 

 

16:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Docteur K et Missise Way

Dany Boon, le réalisateur des « Ch'tis » n'aimait pas porter le K-Way, sorte de coupe-vent qu'on enfile par la tête qui peut être fabriqué sous sa forme ciré ou coton.

Sorte de carcan, voir de camisole de force, le K-Way n'est plus guère un vêtement porté par les jeunes sauf sous sa forme rappeuse. Après avoir été l'habit des marins et des petits enfants, il est devenu celui de la révolte.

Camisole de force ou protection contre l'invasion extérieure soudaine? Enfant, Dany Boon n'aimait pas le K-Way. Adulte et célèbre, il pourrait bien retrouver les vertus du K-Way. Histoire à suivre...

L'autre volet de ce billet, c'est la question qui s'est faufilée à l'insu de mon plein gré dans mon esprit. Si Docteur K et Missile, pardon Missise Way se mariaient un jour, ils formeraient le couple K-Way. Et si le grain de folie qui habite les deux personnages principaux de ce blog s'unissait pour un mariage, se fabriquerait-il alors une camisole de force emprisonnant leur personnalité dans un sidérant conformisme bourgeois?

Chères lectrices, chers lecteurs, je vous laisse le soin de la réponse. Ce qui est sûr, c'est que, admettons qu'elle et moi soyons alors célèbres et reconnus, nous nous retrouvions au restaurant à s'asseoir dos aux gens pour ne pas être épiés du regard, face au mur, à vouloir raser le mur pour y voir la mer... Je vous explique pas la gueule et la déprime du repas de couple en tête-à-mur.

Comme têtes de tronches jamais contentes de ce qu'elles ont, nous sommes bien les meilleurs du monde. Heiiiiiiiinn! Qu'est-ce que t'a dit? Couchepiiiiiin Président d'Europe? Tu m'as pas dit qu'il voulait être Président libyyyyyyen pour offrir de nouvelles bottes au Colonel Kadhafiiiiiiii?

 

picture0377_5.jpg

 

Dany Ch'tis Boon:

« Ma fabrique d'armes à moi. Le cinéma »

Et si Pascal Couchepin invitait

Mouammar Kadhafi à une psychanalyse sur le divan de la Fondation Gianadda

pour créer une oeuvre dadaïste?

 

 

 

09:03 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

28/10/2009

Coupe de l'América: raté géostratégique

La justice américaine a donné encore une fois raison à Oracle dans le conflit de milliardaires entre les deux équipes leader de la Coupe de l'América.

Il est regrettable que l'impossibilité d'organiser la 33ème Coupe de l'América dans un lieu tel que Ras Al-Khayma en invoquant la raison de l'interdiction de naviguer dans l'hémisphère nord, à l'exception de Valence, durant la période hivernale ait eu le dessus sur toute autre considération plus rationnelle et plus intelligente. Le deed of Gift ne pouvait pas prévoir qu'un jour le choix d'un lieu nautique pourrait être stratégique pour la paix dans la monde...

Nous vivons un moment charnière et capital dans l'entente entre les peuples. L'Amérique perd du terrain sur tous les fronts où elle a engagé ses troupes militaires. La Suisse, quant à elle, patauge avec son affaire Kadhafi et son initiative anti-minaret. La plus belle façon de donner une autre image de l'Amérique et de la Suisse en plein centre du monde musulman était justement l'organisation de cette Coupe prestigieuse sur territoire arabe. La mer, les voiles, et le Défi. Quel plus beau événement marketing pour promouvoir les valeurs occidentales en cet Orient qui saigne et tente sans cesse de soigner ses plaies purulentes au milieu de populations de plus en plus dévouées à l'intégrisme par abandon des forces démocratiques à leur sort peu enviable? Tellement plus belle que la guerre et les crimes commis, cette compétition, qui intéresse toutes les catégories sociales et de très nombreux pays du monde, avait de quoi inventer du rêve, de l'insolite, de la poésie, et des échanges fructueux entre nous et le monde musulman.

La justice américaine et le Team Oracle ont sans doute commis une grosse bourde...de milliardaire. Sans compter que les Emirats Arabes Unis ont déjà dépensé des sommes folles qui vont se perdre dans un gigantesque mirage si, définitivement, ce site n'est pas retenu. On peut s'attendre, suite à ce couac, à un retour d'animosité des princes de là-bas qui auront beau fait de dire que l'Amérique ne tient jamais un langage positif avec eux et ne sait que faire souffrir des peuples qui n'ont jamais demandé à être bombardés.

J'encourage le Team Alinghi a faire appel devant la Cour américaine et au Team Oracle emmené par son fabuleux skipper Russel Couts de bien réfléchir à la géostratégie de notre monde. Il est bien d'être un génie des airs et des vagues sur la mer. Il est encore mieux de savoir renifler avec son nez les vents de la politique et de la culture.

Vivement la bataille sur l'eau et le déroulement de cette 33ème Coupe de l'América... en espérant que Ras Al-Khayma soit finalement retenu. Un petit miracle a réalisé pour une énorme compétition sur l'eau? Peut-être...

 

 

picture02000019.JPG

 

 

 

 

 

 

 

16:06 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (7)

27/10/2009

Olympiades du lancer de bottes

Je fais la proposition iconoclaste que Saignelégier devienne la première capitale du monde qui organisera les olympiades mondiales du lancer de chaussures.

En installant les figurines les plus détestées, les plus contestées, les plus félonnes, les équipes d'athlètes de chaque pays du monde amèneraient leurs trois figures préférées. De plus, les pipoles les plus connues mondialement seraient proposées par internet comme candidat(e)s aux figurines. Les dix premières seraient retenues pour les Olympiades. Paris Hilton, personne n'en doute, ferait partie du lot. Et les filles pourraient user de leurs escarpins sur la beauté américaine qui occupe en permanence la Une des médias (a-t-elle payé un abonnement annuel, cette belle, pour avoir droit à son pain médiatique quotidien?).

Imaginer la prairie du Marché Concours couverte de ses figurines amènerait sans nulle doute possible les journalistes du monde entier. Le journaliste irakien qui a initié la mode du lancer de godasses serait l'invité d'honneur de cette première manifestation. Quant aux règles du jeu, elles seraient simples. Un maximum de 300 figurines + 10 all stars team (les cents premiers pays inscrits participeraient), 3 athlètes masculins, 3 athlètes féminines, par pays au maximum. Classement par équipe (2 meilleurs athlètes) et individuel, classement masculin et féminin. Chaque candidat(e) devrait viser la figure de la totalité des personnalités à une distance de 7 mètres, en référence aux bottes de 7 lieues, avec un escarpin pour les filles, et une botte pour les garçons. Le / la candidat(e) ayant touché le plus de figurine serait sacré champion ou championne olympique de la discipline. Les points acquis contre les 10 méga stars choisies conteraient double. En cas d'égalité pour les trois premières places, un barrage serait organisé.

Taignons, je vous tends une perche pour vous faire encore plus connaître. Et comme nous aimons la fête et la castagne folklorique dans nos belles Franches-Montagnes, nul doute que nous serions les meilleurs candidats à l'organisation de ces Jeux Olympiques. La flamme olympique serait même une magnifique botte féminine plaquée or, et elle serait amenée sur place après un marathon franc-montagnard par une sélection de grands reporters ayant réalisé des reportages significatifs. En guise de médailles et récompenses, des botte or, argent, bronze, « Petit Poucet » pour les garçons et un escarpin or, argent, bronze « Cendrillon » pour les filles.

Amis Taignons, Saignelégier, ne rate pas le coche! Que celles et ceux qui se sentent l'âme d'investir leur énergie dans ces Jeux olympiques se lancent sans chaussures sur l'événement.

 

 

picture0242_5.jpg

 

Lancer de bottes paysannes à Saignelégier.

A l'arrière-plan, cuvettes W.C.

à sièges éjectables réservées aux polis Titiens et polies Titiennes.

(du Titien pour notre ami Père Siffleur)

 

 

picture022_66.jpg

 

« Jeune femme à sa toilette »

Titien

 

 

picture034_44.jpg

 

Le Chat a perdu ses bottes

dans « Le Quotidien Jurassien »

 

 

picture037_44.jpg

 

« Il y a toujours un ciel bleu derrière les nuages »

mots tatouage de Timea Bacsinszky

inscrits à son pied à Istanbul avant sa victoire tennistique du Luxembourg.

(ndlr, Timea est comme un personnage de BD de Tintin.

Elle n'est pas récupérée, ni récupérable.

Elle est intégrée à la trame de mon blog.

Que personne ne se croit autoriser de penser

que je tente de manipuler qui que ce soit)

 

P.S. Etant donné que les Suisses choisiraient sans doute Hannibal pour représenter une des figurine, et Mouammar pour une deuxième, en cet an de Grâce 2009, il serait conseillé de mettre un éléphant à la place d'Hannibal et un tigre à la place de Mouammar, histoire de ne pas froisser les bonnes relations diplomatiques qu'entretiennent la Suisse et la Libye.

 

 

 

 

 

 

16:51 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4)