02/01/2010

DC Decon, reporter photographe à Djerba (1er jour)

« Je ressemblerai au petit berger qui chante sur l'alpe en gardant ses troupeaux; personne ne l'entend, mais il est heureux; il ne chante que pour lui-même. » C.F. Ramuz

1er jour. Samedi 26 décembre 2009, 12h.30. Dans le train intercity qui me conduit jusqu'à Bâle, je capte l'esprit ramuzien posé là devant mes yeux qui se demandent vers quelle destination l'agent secret 00con, plus connu sous le pseudo de DC Decon ou « La Tête de Mule » pour les habitués de sa filière diplomatique sauvage, a décidé de mener sa dernière bataille samouraï.

A Bâle, il fait froid. 5 degrés à tout casser. A 15heures, DC Decon coupe toute liaison avec sa famille et ses relations. Il retire sa puce yallow pour une puce lebara à la façon d'une pute qui change de peau comme de string. Désormais DJ Decon s'est abandonné à lui-même. En cas de disparition, cela sera aussi visible qu'une mission impossible. Ce disque disparaîtra dans trois secondes. En cas de problèmes vous ne serez ni reconnu ni soutenu par le gouvernement et les services officiels de Mme Micheline Calmy-Rey, cheffe du Département des Affaires étrangères. DC Decon fait face à son destin. A lui de réussir sa mission ou de disparaître à tout jamais dans les sables tunisiens.

Dans l'avion, premiers signes de succès. Assis au premier rang, côté couloir, il tombe en face d'une magnifique hôtesse de l'air tunisienne. Leurs yeux et leurs sourires complices se croisent à maintes reprises durant le vol. DC Decon est parti dans ses rêves des Mille et Une Nuits. Plus rien ne va le détourner de sa mission baptisé la mission « K d'0 de Saint-Sylvestre» par son QG installé dans le bunker de la Montagne Magique.

Vol sans problème. Arrivée à l'aéroport Melita Djerba vers 20.30 où DC Decon trouve son Guide tunisien qui a de la peine à rassembler toutes ses brebis. Départ en car pour l'Hôtel Laïco Djerba. Le chauffeur se plante à deux reprises. Une première fois, il joue le coup des Dupont-Dupond dans le Crabe aux Pinces d'Or. La seconde fois, il roule sur un tronçon fermé à la circulation avant d'entreprendre une marche arrière d'un kilomètre. Le Guide, très bavard jusque-là ne dit plus rien, avant d'annoncer qu'ils ont eu un petit problème parce que les pierres ont été mal déplacées. Rires dans le car. Tout le monde se demande si le chauffeur joue une partie de curling sur le sable avec un autocar plein d'adultes et d'enfants impatients de commencer leurs vacances.

Le car dépose DJ Decon et ses ultimes compagnons d'infortune dans la dernière station hôtelière. Il est bientôt 22.30. Le Guide, un brin nerveux, dit a tout le monde qu'il faut aller manger avant de prendre possession des chambres. DC Decon s'installe seul à une table quand une grande blonde demande si elle peut s'asseoir à sa table étant tout aussi esseulée que lui. DC Decon se dit alors que tout baigne pour lui. Après l'hôtesse de l'air, la belle blonde. C'est parti pour jouer les James Bond. Petite discussion sympa durant laquelle DC Decon apprend que Nicole est Maire d'une petite bourgade française. Et voilà comment la politique s'invite à la table de discussion. Pas de vin ni de fromages pour la très sexy Nicole. DC Decon rit sous cape. La petite française n'est plus chez elle et elle perd ses repères. « OH, LA VACHE! » s'exclame pour la première fois Madame Nicole. Elle répètera ça à satiété durant toute la semaine. DC Decon adore déjà la belle Niiiicole ou Jaaaane. C'est comme vous voulez.Et même Nicole Kidmann, c'est encore mieux.

Les deux formeront dès lors le couple d'animateurs le plus marrant de toute la nouvelle vie du Laïco Djerba Hôtel. Jane et Tarzan à la mer durant toute la belle semaine qui s'annonce. Leurs chambres, hasard des dieux ou de Mahomet, sont presque voisines. Que demande donc le bon peuple de la République Sarkosy.

Un petit saut à la disco. Première prise de température. A Djerba la Chaude, le thermomètre est monté à 27 degrés aujourd'hui. Chaleur jamais connue en cette saison dans la région. Et la semaine entière est annoncée sous les auspices d'une température estivale au niveau de Paris. DC Decon se dit qu'il est béni des dieux et que la réussite est de son côté. Il est temps d'aller dormir et d'écouter le journal sur France 24 avant de trouver un sommeil réparateur. Révolution iranienne dans le sang, tentative d'attentat contre un avion Delta, sont à la Une. Rien de si réjouissant et pourtant DC Decon se sent d'aplomb pour se frotter au monde musulman. Une bonne douche et bonne nuit.

Fin de la première journée.

 

Photos-0096_11.jpg

 

DC Decon, la grenouille qui se sent

déjà plus grosse que le boeuf

en jouant à l'âne gris.

 

Photos-00566.jpg

 

DC Decon: « Muammar Kadhafi, me voilà! »

 

Photos-00888.jpg

 

La famille de DC Decon aux premières loges

pour assister aux frasques de l'agent leur père et grand-père.

 

P.S. Bonne et heureuse année à toutes les personnes qui viennent sur ce blog et aux autres aussi. Je suis de retour, bien vivant, en pleine forme, et avec le sentiment d'avoir accompli quelque chose de bien pour la Suisse, les Suisses, et l'échange entre les cultures. Reste le plus important. Le retour de nos otages. Chaque jour de cette semaine, je vous raconte avec un humour décalé mes aventures djerbiennes. Bonne lecture à tous.

 

23:16 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.