18/02/2010

Un hymne européen à l'amour

Voilà. Aujourd'hui nous assistons à la résolution de la crise helvético-libyenne grâce à la diplomatie internationale qui, enfin, a comprise que nous sommes tous soudés à travers nos liens démocratiques. Une Europe qui commence à réaliser sa force d'attraction mais aussi sa fragilité devant le monde des dictatures et des injustices. Une Europe imparfaite, et qui le restera, mais tellement plus sensible, romantique, cultivée, amoureuse, heureuse d'offrir du sens et de l'épanouissement à la vie des êtres humains plutôt qu'à la destruction, le chaos, la mort trouvée dans des guerres fratricides.

Une chanson, que dis-je, un hymne à l'amour « Just call my name » qui n'est pas un titre racoleur pour petites annonces X mais un titre d' Ambassadrice de l'Amour. Avec toujours ce diable de Blackmore et Candice, cette diablesse, sa compagne magique de sensualité.

Que la Suisse s'envole et convole enfin en juste noces avec l'Union Européenne, l'endroit où les peuples du monde ont décidé de dire une fois pour toute merde à la violence, merde à la guerre, merde aux injustices définitives. Et celles et ceux qui ne veulent pas de cette utopie peuvent toujours rejoindre les zones talibanes.

 

SMOKE ON THE WATER WITH PLEASURE, SENSUALITY, EROTISM, PASSION !

 

P.S: Petite phrase ci-dessus envoyée directement à destination de la Libye afin qu'elle rejoigne définitivement le clan des démocraties en libérant les deux otages suisses. Pour l'affaire Hannibal Kadhafi, il existe des procédés plus démocratiques que le rapt d'individus pour régler ce problème d'honneur entre vous et nous. Harak allàhou fik Monsieur Muammar Kadhafi.

 

11:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.