05/03/2010

La TdG ne s'excusera pas pour les photos

 

Liberté de la presse. Les photos d'Hannibal Kadhafi publiées par la TdG ne feront pas l'objet d'un mea culpa du rédacteur en chef de ce quotidien.

Il ne donnera pas non plus l'origine de la source. Nous pouvons retenir deux choses au moins. La liberté de la presse ne peut pas violer ses principes, et la décision du rédacteur en chef est tout-à-fait juste et légitime. Sinon l'arbitraire s'installerait partout, ce qui est déjà parfois le cas avec le dévoilement d'identité pour certains cas judiciaires et pas pour d'autres.

Par contre, il est vrai que le responsable de ce journal aurait pu nous donner les raisons de son autorisation à diffuser ces photos dans la TdG. L'humiliation, comme il le dit lui-même? Mais alors faut-il rajouter de l'humiliation à l'humiliation pour se faire respecter et écouter? Difficile à accepter cette explication-là. J'espère simplement que ce n'était pas sous le désir de vengeance que cette décision délicate a été prise. Car nos otages n'avaient pas besoin d'un acte vengeur pour être libéré mais d'un acte réparateur.

Bref. C'est déjà du passé. Le mal a été fait. Et apparemment, l'auteur de la fuite n'a pas l'intention de se dénoncer lui-même. Il faudra donc y aller au forceps judiciaire. Peut-être l'auteur ne se rend-il pas compte qu'il est en liberté, lui, alors que deux autres personnes ont payé sans doute à cause de sa faute (car c'est une faute punissable par la loi suisse) un prolongement de leur peine loin de leurs familles. Pour cela, Max Göldi et Rachid Hamdani ne vous diront sans doute pas merci, Monsieur de la Source (je dis « Monsieur » parce qu'une Dame se serait dénoncée spontanément à l'heure où j'écris ces lignes car elle aurait compris la souffrance endurée et prolongée de nos deux otages...).

Je laisse, en musique, le train passé sur mon corps et me demande si tant de photos et de vidéos prises dans la vie d'une femme et d'un homme peuvent parfois nous blesser quand elles sont publiées à grande échelle sur l'Internet...

 

14:36 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (26) |

Commentaires

Elles sont où ces photos ?

Écrit par : Sabourjian | 05/03/2010

Je trouve ces photos humiliantes Jusqu'où pouvons-nous aller sous prétexte de liberté d'expression????

Écrit par : la Franchise | 06/03/2010

Les photos sont offensantes, chère Fatima. Il n'y a pas de doute là-dessus. Des photos judiciaires sont toujours offensantes si elles paraissent au grand jour. Le rédacteur en chef de la TdG a fait un choix assez douteux mais c'était sa liberté à "l'information". Rappelez-vous Monica Lewinsky et Bill Clinton. On aurait pu choisir la censure, ne jamais accepter de parler de cette histoire d'adultère dans le bureau ovale. La démocratie a ses côtés pervers et voyeurs. Ce n'est pas un régime parfait. C'est juste moins répressif et plus permissif que la dictature. On apprend mieux à partir de la transparence que du non-dit. Cela ne veut pas dire que la transparence ne fait pas de dégâts sur nos psychologies. Pour réparer nos erreurs passées, nous avons besoin de la parole, de l'image, de la confrontation des idées et des faits. On peut aussi choisir l'oubli. Mais dans ce cas là, l'oubli subsiste dans l'inconscient de nos cerveaux et marque de toute façon à jamais notre parcours de vie. Bonne soirée à vous. Et surtout, que Max Göldi retrouve sa liberté.

Écrit par : pachakmac | 06/03/2010

Je ne vois pas en quoi les photos du fils du grand chamelier hirsute sont offensantes.
J'ose espérer que Fatima se retrouvera samedi à l'Helvetiaplatz à Berne pour montrer qu'elle n'a rien à cirer de Kadhafi.

Écrit par : Bordam | 06/03/2010

"Je ne vois pas en quoi les photos du fils du grand chamelier hirsute sont offensantes."

Eux, le grand chamelier et son fils, ils voient, et c'est pour cela que la Suisse a des problèmes...

Écrit par : Scipion | 06/03/2010

En russe le terme Schweizer (Suisse) signifie laquai, portier !
L'histoire de la Suisse est très particulière, le peuple Suisse a évolué au travers des siècles passés dans une forme d'autarcie étouffante.
Les influences culturelles et les différents courants artistiques n'ont fait qu'effleurer les noyaux durs au pouvoir helvétique, sur la brèche en imposant un certain nivellement par le bas.
La Suisse afin de conserver ses acquis bien souvent hors de l'espace temps entretient avec une attention très minutieuse, ses vielles manies défensives.
Ce qui a fait des Suisses, des citoyens méfiants et peu ouverts à toutes tentatives d'innovations, à certaines traditions peu reluisantes héritées de passés peux glorieux de subsister dans le socle de leur dynamique cognitive.
Le constat malheureux que confirme la confrontation entre la Suisse et le reste des nations moderne, se révèle au niveau des mentalités, les Suisses sont bien trop souvent encore ancrés dans des craintes injustifiées et injustifiables.

Écrit par : Sabourjian | 06/03/2010

Scipion, ce qui fait peut être la différence, c'est que dans les journaux libyens, il n'y avait pas de photos d'identification policière des deux otages !

Écrit par : Sabourjian | 06/03/2010

D'ailleurs, comment ces photos ont abouties dans les mains des journaux ?

Écrit par : Sabourjian | 06/03/2010

"L'histoire de la Suisse est très particulière, le peuple Suisse a évolué au travers des siècles passés dans une forme d'autarcie étouffante."

Cet inconvénient est compensé par un énorme avantage : 80 % des habitants du pays habitent dans un lieu qui est à moins de cinq heures de marche de la frontière la plus proche, ce qui fait que même en cas de grève simultanée des transports publics et des pompistes, la plupart des étouffés peuvent s'arracher quand ils veulent.

Et s'ils sont grabataires ou en chaises roulantes, on se dévouera pour les pousser dehors, ce qui représentera des économies pour nos assurances sociales. Parce qu'en plus des qualités et défauts que nous possédons, nous savons aussi compter.

Bon retour à Erevan, Sabourjian

Écrit par : Scipion | 06/03/2010

Merci Scipion, c'est exactement ce que je voulais dire, une bande de paranos ayant mauvaise conscience, des milliers de milliards pleins de sang dans ses banques pourries !

Écrit par : Sabourjian | 06/03/2010

"...une bande de paranos ayant mauvaise conscience..."

Mauvaise conscience ? Tu veux rire ? En partant du principe qu'un pays est le produit du peuple qui l'habite et que, par voie de conséquence, quand on est Haïtien, on produit Haïti, quand on est Bangladeshi, on produit le Bangla-dèche et quand on est Burkinabé, on produit le Burkina Faso, je me demande bien comment nous ne serions pas fiers et heureux d'être ce que nous sommes.

Et, peut-être, quand on sait ce qu'on sait et qu'on voit ce qu'on voit, plus fiers et plus heureux encore de ne pas être ce que nous ne sommes pas.

J'imagine mal que c'est exactement ce que tu voulais dire :o)

Écrit par : Scipion | 06/03/2010

Tu dis ça parce que tu bosse pour l'ubs, le jour où elle te jettera comme une merde tu parlera autrement !

Écrit par : Sabourjian | 06/03/2010

pachakmac

je ne pourrai pas être d'accord avec vous. La liberté d'expression doit avoir une limie.

Elle était ridicule l'histoire de Monica et Clinton.Cette histoire ne regardait que les protagonistes eux même et bien évidemment l'épouse de Clinton.

Je n'ai aucune sympathie pour Berlosconi pourtant j'étais contre la publication des photos de ses invités.

Il faut juger les acteurs, politiciens pour leur travail et non pour leur vie privée. Ce sont des êtres humains et ont des familles.

Vous imaginez ce que peuvent ressentir leurs proches?

Peut-être, je suis une rêveuse!!!

Écrit par : la Franchise | 06/03/2010

Scipion, votre inculture fait que vous ignorer l'origine de mon nom, en fait je suis l'un des plus gros dépositaire de fric sale dans les banques suisses, quand à la Franchise, c'est un sujet que j^éviterais si j'étais à votre place si vous tenez à rester respectable !

Écrit par : Sabourjian | 06/03/2010

Sabourjian ????????

Écrit par : Fatima_la Franchise | 06/03/2010

D'accord avec vous, Fatima, quand il s'agit de gens anonymes. Pour les gens exposés, c'est plus délicats de séparer vie privée et vie publique. Regardez ce qui arrive avec le clergé et la pédophilie quand on tente de garder certaines réalités secrètes. Oui, les personnalités ont le droit à leur vie privée. Oui, il est difficile de mettre la limite entre le dire et le non-dire. La démocratie avance au feeling et aux décisions multipolaires, presse, politique, blogs, réseaux sociaux, et non pas sur le choix pyramidale de quelques personnes au pouvoir qui décident de ce que l'on doit dire et de ce que l'on doit interdire de parler et d'exposer. C'est tout-à-fait vrai de penser que la démocratie connait ses dérives et génère sa propre perversion. Mais dans l'ensemble mieux vaut trop en dire, trop filmer ou photographier (regardez ce qui se passe en matière de manipulation et d'horreurs supplémentaires dans les conflits guerriers si les journalistes sont interdits de territoire) que de poser une chape de plomb en faveur d'un régime autoritaire (l'Iran, par exemple, qui tente en vain d'empêcher la diffusion démocratique des images et des manifestations estudiantines contre le régime). J'apprécie votre façon de vouloir protéger la sphère intime de toute personne. Cependant, nous ne sommes plus à l'époque de Versailles et Louis XIV qui cachaient leurs moeurs dépravées derrière des murs de pierres tout en accueillant cardinaux et papes en leurs manèges... Bonne soirée à vous et bravo pour votre courage dans la manifestation de cette après-midi à Berne.

Écrit par : pachakmac | 06/03/2010

Cinglant polémiste... :

"...une bande de paranos ayant mauvaise conscience..."

...voyant extralucide... :

"Tu dis ça parce que tu bosse pour l'ubs..."

...et mythomane :

"...je suis l'un des plus gros dépositaire de fric sale dans les banques suisses..."

...ça fait beaucoup pour un seul homme. Tu serais pas des fois un collectif, ça se porte beaucoup, à gauche, ces temps-ci ?

Écrit par : Scipion | 06/03/2010

"Bonne soirée à vous et bravo pour votre courage dans la manifestation de cette après-midi à Berne."

Cinquante manifestants selon les organisateurs (sur 300'000 musulmans, soit 0,017 %), quarante-huit selon la police. Quel bide !

Il démontre deux choses :

- 1. L'immense majorité des musulmans n'a rien à cirer du vote du 29 novembre et ne cherche même pas à donner une bonne image de la communauté.

- 2. L'écrasante majorité des musulmans n'a pas souhaité se solidariser avec leur pays d'adoption face aux menaces islamiques du Fou de Tripoli.

On s'en souviendra. Mais en attendant, on constate déjà que l'interdiction des minarets était à la fois justifiée et opportune.

Écrit par : Scipion | 06/03/2010

6 pion, vous mettez les pieds sur un terrain minés, du Fou de Tripoli !
Ce fou qui fournit 45% du pétrole helvétique, qui est plus fou dans cette histoire !
Qui a abrité son magot pendant des décennies, qui a spolié le peuple libyen, depuis où le libyen fou était conseillé dans la conduite de sa dictature, qui a soutenu kadhafi lors des attentats de lockerbie et de l'airbus abattu aux frontières du désert tchadien ?

Écrit par : Sabourjian | 07/03/2010

"Ce fou qui fournit 45% du pétrole helvétique, qui est plus fou dans cette histoire !"

Il y a une faute - de frappe, évidemment -, c'est 84,5 % pour le pétrole. Mais c'est aussi 92,3 % pour les dattes et 99,1 % pour les dromadaires...

Écrit par : Scipion | 07/03/2010

Bis repetita (lire mon dernier commentaire). Vous avez besoin de doubler la mise pour vous rassurer, Scipion? Une fois, cela suffit. On sait que vous avez envie de mettre en échec la communauté musulmane. Et moi, comme j'ai passé de très belles années de labeur en compagnie de collègues de travail provenant du Kosovo, je fais tout pour vous contrer car ces gens méritent notre estime, notre respect, notre solidarité. Comme chez nous, il y a des éléments perturbateurs qui refusent de s'intégrer, qui commettent de petits ou grands délits. Cela ne concerne qu'une minorité. Vous savez quoi, Scipion? Une journaliste vient de passer 6 mois dans la peau d'une femme de ménage. Parmi toutes les vexations, ce qui l'a le plus frappé c'était de constater qu'à son salut, les gens qui la croisaient ne répondaient pas et semblaient ne pas comprendre ce salut. Elle a résumé ainsi: "En précarité, vous n'existez pas, vous êtes tout simplement absent au monde, et même plus défendu des syndicats". Alors, il ne faut jamais s'étonner quand des gens décident un jour de se venger et d'utiliser la violence contre ceux qui leur refusent le droit d'exister. Ce n'est pas mon chemin, car très jeune déjà j'ai choisi le chemin de la non-violence et de l'intelligence pour me défendre. Mais si je ne possédais pas cette arme de l'intelligence, je suppose que j'aurais pu à un moment de ma vie jeter une bombe quelque part contre des gens qui m'ont ignoré au pire moment de mon existence...

Écrit par : pachakmac | 07/03/2010

"Et moi, comme j'ai passé de très belles années de labeur en compagnie de collègues de travail provenant du Kosovo, je fais tout pour vous contrer car ces gens méritent notre estime, notre respect, notre solidarité. Comme chez nous, il y a des éléments perturbateurs qui refusent de s'intégrer, qui commettent de petits ou grands délits. Cela ne concerne qu'une minorité."

Ce n'est pas mon problème. En aucune manière.

Si la minorité d'"éléments perturbateurs qui refusent de s'intégrer, qui commettent de petits ou grands délits" est le prix à payer pour avoir aussi des "gens (qui) méritent notre estime, notre respect, notre solidarité", c'est beaucoup trop cher, même si aucun homicide n'est à déplorer.

Écrit par : Scipion | 07/03/2010

Quand Jean-Pierre G. le fameux pédophile genevois ayant violé plusieurs petits garçons, il n'y a même pas son nom, comme quoi entre pédophiles et journalistes, il y a un code d'honneur !

Écrit par : Sabourjian | 07/03/2010

Très pratique, la Genève internationale, bal des dictateurs non-stop venant des pires totalitarismes les plus sanguinaires, banques privées avec comptes à numéros et conseils pratiques et supports logistiques avec barbouzes à la clé, ong avec qui planifier les futures entraides avec partenariats sur doubles comptes à numéros, grand choix de marchands d'armes toutes catégories, de la famille ojeh avec pignon sur cours sous couvert TAG et de start-up très pratiques, avec aussi les services de contrôles douaniers à la carte, choix de révérences douanières avec ou sans tapis rouge.
Luxueux complexes immobiliers pour officines de multinationales avec accès direct pour toutes forme de collaborateurs spécialisés en génocides inter-planétaire.
Ah oui, j'oubliai, l'udc qui court derrière les réfugiés sans papiers avec prisons pleines de voleurs de poules.
Service de justice et police obéissant à tous les caprices des oligarques et autres prestations.
Il ne manquait plus qu'un logo, pour faire parfait paradis criminalo-fiscalo-de-bonne-fammillo !

Écrit par : Sabourjian | 08/03/2010

Je voulais jsute revenir sur l'article de lundi dans lequel il annonçait (TDG) victorieusement l'impunité d'une avocat J-P. Garbaed suite à son inculpation pour pédophilie sur des garçons de 14 ans, à Genève il y a 3 ou 4 ans !
Le sursis autant pour l'amende que pour la peine ridicule de prison de 15 mois, ce type n'en était pas à son premier viol, il se fait prendre suite aux traumatismes consécutifs à ses actes monstrueux et la totale impunité tant en justice que dans l'article de la TDG, si l'on compare avec l'affaire Polanski, c'est une invitation aux pédophiles de sévir en Suisse ! Dans le cas de Polanski, il s'agissait d'une affaire commise il y a 32 ans avec une fille de 13 ans et demi, qui a retiré sa plainte et il a été incarcéré 2 mois en préventive à Zurich puis il est en résidence surveillée depuis plusieurs mois avec un bracelet électronique et en plus il a été invité officiellement en Suisse pour participé à un festival !
Est-ce que c'est parce que Garbade est anti-sioniste à s'en méprendre qu'il a jouit d'autant de complaisance ou est ce que c'est par ce que Polanski est Juif qu'il a droit à tout cette hargne ?

Écrit par : Sabourjian | 10/03/2010

Les commentaires sont fermés.