29/03/2010

Décodage pascal pour nous les Suisses

Admettons que le clan Kadhafi nous fasse jouer à son jeu de l'oie fabriqué par ses propres règles du jeu exclusives. Admettons aussi que la liberté de Max Göldi est notre Graal à atteindre. Et essayons de lire les cases de ce début de semaine, samedi et dimanche des Rameaux compris, symbole de la paix entre nous tous.

Samedi 27 mars, Case 617:

« Opération Barabbas ».

En clair, le transfert. Le roi Kadhafi (Hérode) a fait céder l'Europe (Ponce Pilate) qui voulait dans un premier temps défendre le Suisse (Max Göldi, Jésus) avant de se rétracter et de se laver les mains. Hérode ordonne la crucifixion de Jésus en échange des visas commerciaux avec Ponce Pilate. Hérode sauve Barabbas sous la demande de son peuple et crucifie le gentil Jésus. Les grands criminels du royaume sont sauvés de la pendaison et transférer dans la section « Grand Luxe » en lieu et place de Jésus qui ne saurait partager le même réfectoire que ces grands criminels. Paroles de Libyen. C'est pourquoi Jésus Max Göldi est sorti de sa cellule et crucifié sur la Croix helvétique.

En off, l'humiliation et la crucifixion. « Vous les Suisses (les Chrétiens) on vous a crucifié votre messie pour vous être opposés aux dignitaires libyen en les interdisant de territoire dans tout l'espace Schengen. Vous aviez pourtant une fenêtre d'opportunité pour la libération du Suisse il y a trois semaines quand mon fils Hannibal, geste exceptionnel, unique et honorifique, a rendu visite à Max. Vous n'avez absolument pas su agir devant ce geste de bonne volonté. Voilà votre punition. Ponce Pilate Zapaterro, de l'Union européenne s'est finalement lavé les mains et rallié à notre cause commune à tous en déclarant que nous, Libyens, pouvions faire ce que bon nous semblait de votre saint concitoyen du moment que le business retournait à sa normalité.

Dimanche 28 mars, Case 618:

« La cellule sans fenêtre »

En clair, la descente au tombeau. On porte Max Jésus jusqu'à son tombeau et on lui signifie que rien n'a changé pour sa situation. Sauf qu'il n'est plus une monnaie d'échange mais un mort-vivant en sursis. Il n'y a plus de fenêtre d'opportunité. « Tes amis suisses ont lamentablement échoué dans leur opération décollage du sol libyen et sauvetage. Maintenant tu vas dormir dans l'obscurité de notre nuit ». Paroles imaginées prononcées par Hannibal Kadhafi.

En off, la cellule sans fenêtre est un pur symbole bédouin. Vous les Suisses n'avez pas su ouvrir la fenêtre à votre ami. Alors on lui a supprimé le jour pour vous faire comprendre vos erreurs. Quand Max retrouvera une cellule avec fenêtre, selon notre bon vouloir, préparez alors rapidement votre offre substantielle. Ou Max retournera au cachot.

Lundi 29 mars, case 619

« L'eau chaude du coeur »

En clair, le reniement. Max Jésus ne peut plus se laver avec de l'eau chaude. Le Roi Hérode lui avait accordé l'eau chaude dans le but d'un rapprochement avec les Suisses. Mais comme ceux-ci ont failli et se sont tus, tandis que le coq chantait trois fois une semaine devant la porte du Palais fédéral, Le Roi a décidé que l'eau froide était suffisante à ce pauvre Suisse ayant soudain si peu de valeur divine à côté de toutes les richesses de la Terre.

En Off, la liberté. « Quand je redonnerai de l'eau chaude à votre prisonnier, alors préparez-vous à me recevoir devant un tribunal d'arbitrage international. Ensuite mon coeur saura rendre grâce à votre homme ». Paroles imaginées de la bouche du leader et révolutionnaire libyen, Muammar Kadhafi, roi des roi d'Afrique.

 

P.S. Commentaire de lucrece 88 sous la vidéo « Jeu de l'oie et révolutionnaire »:

« Hu, hu. Ouais, j'ai trouvé le cimetière des calendriers dans la vallée des années perdues.

La vie s'écoule, la vie s'enfuit »

 

 

 

23:27 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.