30/03/2010

Le baisemain de Berlusconi à Kadhafi vu par...

Il est inutile de chercher une explication là où l'évidence règne en maître. En ce jour de grand événement pour la physique et le CERN, il est bien de rappeler que les grandes collisions poétiques sont souvent oubliées au profit de la connerie humaine. Un seul exemple frappant la face de Dieu dans le grand collisionneur de hadron, là où le bozon de Higgs ne se cherche et se trouve (?) qu'à une vitesse vertigineuse grâce à des gens très éduqués et enseignés dans leur domaine de prédilection. Ces gens savent ce qu'ils cherchent. Et nous, nous les écoutons quasi religieusement. Dans un autre domaine, tout aussi important pour l'avenir de l'être humain, en poésie, très peu de personnes cherchent et encore moins écoutent religieusement les poètes. Ils préfèrent largement commenter la berlusconnerie et la soumission humaine. La preuve instantanée?

Des millions et des millions de connexion internet aujourd'hui même pour le baisemain ridicule et soumis de Berlusconi à Kadhafi. lors du sommet de la Ligue Arabe... Et, à ce jour, plus de 9 mois après sa mise en service sur Y Tube, seulement un peu plus de 1700 connexion et 1 seul commentaire (MAGNIFIQUE!) pour le plus beau baisemain (ou est-ce un bras d'honneur du poète?) de la poésie contemporaine à l'Humanité. Un baisemain qui cogne sans pudeur sur notre soumission, nos compromissions, nos lâchetés quotidiennes.

Les poètes sont les très grands oubliés de notre monde. Si les scientifiques détiennent les clefs de la science, eux, les poètes, détiennent les clefs spirituelles pour ouvrir le monde et sauver notre civilisation contre sa propre barbarie.

 

« Le vers doit faire l'amour dans la tête des populations. On se bat! » Léo Ferré

 

15:31 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

j'ai entendu parler de ce baiser, mais je pensais que c'est une blague. Nous sommes dirigés par des marionnettes. L'argent pousse les gens à faire n'importe quoi. Comment a-t-il pu faire une connerie pareil alors que notre otage est dans une cellule sans fenêtre ni eau chaude, y en a marre.

Écrit par : Fatima_la Franchise | 30/03/2010

Bonsoir Fatima, le cynisme a ceci de caractéristique qu'il ne s'embarrasse pas de morale ni de culpabilité. Il vit pour lui-même, se régénère par lui-même, pense pour lui-même, agit pour lui-même sans aucune considération des besoins, des attentes, des espoirs de l'Autre. Notre monde vit comme ça. En tout cas dans les sphères de pouvoir et chez les gens qui pensent que Darwin a donné la règle de survie générale pour toute l'existence. Sauf que... les dinosaures ont disparu un jour malgré leur puissance. La théorie n'est pas parfaite. Elle se heurte au dessein de Dieu, ou de la spiritualité si vous préférez. C'est terrible à dire mais pour des gens simples comme vous et moi. Berlusconi, Kadhafi et tous les autres sont sans doute des Aliens dont nous devons nous méfier avec la plus grande sagacité; des monstres froids qui se nourrissent de nos chairs sans se dire que nous avons peut-être quelque chose d'essentiel à partager avec eux. C'est le règne du Cynisme, du pouvoir de l'argent et du sexe. Non le règne de l'Amour auquel vous et moi aspirons. Des jours, nous avons presque envie de quitter la planète pour voir si ailleurs les dieux nous ont construit notre paradis à nous, celui où les gens se considèrent et s'aiment avant de se bouffer mutuellement comme d'horribles dinosaures cannibales. Bonne soirée, Fatima.

Écrit par : pachakmac | 30/03/2010

Dans le même registre, que penser d'un Obama obséquieux se cassant en deux face au roi d'Arabie Saoudite ? A t-il été pris d'un mal de dos soudain ou tentait-il de déposer un baiser sur la royale babouche ?

Autre hypothèse, est-il toujours un apostat de l'islam comme il l'a revendiqué lors de sa campagne pré électorale ou bien est-ce là que réside l'explication ?

Écrit par : Giona | 31/03/2010

Les commentaires sont fermés.