13/04/2010

Pseudos et transparence, anonyme lâcheté

Un être humain vivant en société démocratique n'a aucune raison de se cacher. A moins de commettre des choses illicites. A moins d'être soi-même un petit dictateur en puissance qui aimerait bien tordre le cou à toutes celles et ceux qui ne pensent pas comme elle ou lui.

On me rétorquera: « Et le risque de perdre sa place de travail? » Oui. C'est hélas possible car tout reste de l'ordre du possible dans ce monde brutal et sans pitié. Mais alors si je ne veux pas prendre le risque, je m'abstiens de tous commentaires...car le silence est d'or.

On me rétorquera; « Et ma crainte que mes proches connaissent mon identité sexuelle? » Oui. Tout est dangereux en ce monde. La liberté est dangereuse. Mais si tu es libre, pourquoi te mettre des chaînes par rapport à ta propre famille et tes amis?

On me rétorquera: « Je refuse de me marginaliser. Alors je me cache sous un pseudo ». Oui, c'est une attitude compréhensible, encore que. Si tu te caches, tu avoues que tes idées sont faibles, qu'elles prennent la poudre d'escampette devant les idées dominantes. Tu aimerais changer le monde? C'est foutu. T'as déjà perdu. Cela ne sert à rien de commenter. Tu perds ton temps. Va plutôt t'amuser sur la plage.

On peut en rajouter encore. Mais ça suffit. Je n'aime pas l'anonymat sauf dans des situations extrêmes où la vie de personnes peut être mise en danger de mort.

Alors un petit effort de tous et peut-être que les blogs auront la chance un jour de voir la Société des Anonymes fondre comme neige au soleil. Cela pour le plus grand bien d'une communauté adulte et responsable de ses paroles comme de ses actes.

 

Commentaires

Dites "Pachakmac" vous vous y mettez vous aussi à jouer les pères moralisateurs ?

Il me semble pas avoir vu vos noms et prénoms sur les commentaires que vous faites chez les autres blogueurs ?!?!

Faites ce que je dis mais pas ce que je fais, c'est la devise actuelle de la plateforme TG/24H. Pas vrai ?

A une prochaine .... ou pas

(#_#)

Écrit par : Loredana | 13/04/2010

Loredana

Je pense que ce n'est pas pareil pour Pasha car sa photo est visible. Il est loin d'être anonyme.

Écrit par : Fatima_la Franchise | 13/04/2010

Certaines personnes signent avec des pseudos, mais restent très correctes et polies et ceci ne me dérangent nullement. Le problème sont les personnes qui se cachent derrière des pseudos d'institutions ou de nom de grande personnalités afin de diffamer et d'insulter.

je signe avec mon prénom, par contre tous les blogueurs ont mon nom de famille et prénom. On peut me retrouver facilement sur Directoires.

Écrit par : Fatima_la Franchise | 13/04/2010

Maintenant le bouchon va encore plus loin, puisque des usurpateurs ont réussi à s'approprier des pseudos afin écrire des insanités et insultes sur le compte des dits-pseudos-usurpés.

Alors selon votre désir de transparence, qu'en sera-t-il dès lors que les noms et prénoms seront clairement libellés......? Il faudra s'attendre à des rétorsions portant atteinte à la vie privée, voire pire, exemple à la Schengen-attitude-bandits-EU à son domicile!

Nous sommes dans un monde violent, dépourvu des valeurs fondamentales de respect et de devoirs envers autrui. Alors n'attendez pas que grâce à la transparence tout cela s'arrête et que la liberté d'expression soit érigée au pinacle de la bonté universelle.

Écrit par : Corélande | 13/04/2010

Usurper l'identité d'un blogueur est une chose malhonnête, mais créer plusieurs blogs sous des identités différentes pour souffler le chaud et le froid en vue de ranimer le public défaillant d'un organe de presse, s'appelle de la manipulation journalistique. Qui de Pacha Comique, de Soeur Kalashnikov ou même de Gilbert Salem est objectivement aux commandes à chaque opus ?

Quant au cas de Géo......

Écrit par : Rabbit | 13/04/2010

Pas ça! K Mac!
... Ou alors "Pacha K Mac" serait-il votre véritable identité! Vous seriez un vrai descendant de la civilisation des Limas! (Non! Les femmes des Limas ne sont pas les limaces.)

Plus sérieusement! Je remarque que les gens, dont Loredana, ne cliquent jamais sur "à propos". Si ils le faisaient, ils constateraient que, comme pour moi, le véritable patronyme s'y trouve... Ce qui n'avance pas grand monde, surtout que nos vrais noms peuvent faire penser à des pseudos (le mien surtout).

Plus grave, par contre, comme le dit Corélande,c'est l'usurpation de pseudo... Pour le reste de son commentaire je n'ai pas tout compris!

Écrit par : Père Siffleur | 13/04/2010

bonjour à tous. Chère Loredana, je laisse en principe mon URL et tout un chacun peut cliquer à volonté sur mon blog. Ensuite, j'ai un nom qui, pour des raisons de protections légitimes des données (sans doute plus par soucis de protection de mes proches impliqués dans certains de mes commentaires sans avoir forcément demander à l'être) 24 Heures a décidé de doubler mon pseudo pacha k mac au lieu de garder en clair mon nom. Alors pour celles et ceux qui n'ont pas relevé mon nom quand il était encore visible, je le donne ici en clair: Jean-Marie Gumy, nom qui apparaît encore dans les quelques commentaires que je laisse sur Marges 2010 le blog de Mr Cornu, médiateur d'Edipress.

Les pseudo ne me dérangent pas outre mesure, chère Loredana. Dans votre cas, en tout cas pas. Dans les commentaires critiques et pas injurieux non plus. Pour les autres, le pseudo me dérange. Car blesser une personne n'est déjà pas très positif pour le dialogue (je sais très bien que je peux être aussi blessant si on ne prend pas au cinquième degré certaines de mes répliques). Mais blesser une personne sous pseudo laisse le sentiment d'une attaque de missile sans droit de réponse. Répondre dans le vide à un fantôme n'est pas une bonne solution car on ne sait parfois même pas si c'est une personne jeune ou âgée, masculine ou féminine.

A part ça, je trouve très dommage de devoir rester cacher. Défendre sa vie privée est certes un bon argument. On sait bien, comme dit Corélande, que le monde peut être méchant et sans pitié. Finalement, à chacun son style. je prends le risque pour ma pomme. A chacun de doser sa prise de risque. Et comme ma prise de risque est importante, je ne peux m'empêcher de penser à mes proches quand je les implique. Mais voilà. Où on parle de son existence en faisant une fiction dont personne ne sait si c'est la réalité. Où on écrit sa réalité et on entraîne ses proches dans le sillon pipolesque. C'est compliqué. C'est un terrain de jeu explosif qui peut à tout moment péter à la figure.

Enfin, pour les divers blogs, sachez tous que je ne gère que celui-ci sur la Tribune et 24 Heures. J'ai deux autres blogs abandonnés dans l'océan Internet qui sont inanimés depuis longtemps (4 ans pour le premier, 2 ans pour l'autre).

Écrit par : pachakmac | 13/04/2010

" On me rétorquera: « Et le risque de perdre sa place de travail? » Oui. C'est hélas possible car tout reste de l'ordre du possible dans ce monde brutal et sans pitié. Mais alors si je ne veux pas prendre le risque, je m'abstiens de tous commentaires...car le silence est d'or. "

Bravo ! Bravo ! C'est avec des réthoriques comme la vôtre que commencent les dictatures. En somme "l'ordre" que vous défendez revient de fait à ne laisser s'exprimer que ceux qui peuvent prendre le risque de perdre leur travail, ça ne doit pas faire beaucoup de monde ! Les autres devant continuer à se taire ! C'est dans le fond une forme d'aristocratie que vous voulez instituer ! Seuls les gens qui ont votre "courage" de parler le visage découvert ayant le droit à la parole. Magnifique ! Vos propos sortent tout droit du temps passé. Il n'y a dedans aucune compréhension ni aucune tolérance.

Ce qui nous intéresse ce n'est pas de savoir qui est qui, qu'est ce que l'on en a à faire ? Le narcissisme, le personnalisme nous n'en avons rien à faire en politique, ce qui nous intéresse c'est le contenu du propos, c'est la vérité et les arguments qui mènent à la vérité, le reste on s'en fout et dans un monde où malgré ce que nous nous plaisons à croire " la liberté d'expression " n'est socialement pas encore si permise que cela (1).
D'ailleurs il me semble même voir une règle où plus les locuteurs ou blogueurs parlent à visage découvert plus leur propos sont confondants de conformités, en somme plus ils sont a-révolutionnaires et totalement stériles en considération d'une vraie volonté de changer ce qui pourrait être changé.

En ce sens l'anonymat que permet internet est une véritable aubaine qui permet à des voix qui juqu'ici n'avaient que le moyen de se taire, d'enfin prendre la parole, de se faire écouter, d'amener des arguments que les "courageux" détenteurs de l'ordre se plaisaient à rapidement menacer d'un dommage s'ils entendaient dire autre chose que la doxa et l'opinion commune. L'anonymat devrait même être une garantie offerte par toute véritable démocratie. Au lieu de cela l'on entend des discours passéistes comme le vôtre qui voudrait que seuls les "forts" et les "courageux" aient le droit à la parole. Félicitations ! C'est exactement ce que l'on professait dans l'Antiquité.

Etant dans le fond étranger à l'essence intime de la démocratie je ne peux que vous encourager à aller professer vos conceptions sur la liberté d'expression dans des pays où seuls les plus audacieux osent - comme de juste - prendre la parole à visage découvert, en Iran ou en Chine par exemple. Voilà des systèmes qui seraient en parfaite adéquation avec votre thèse.

nocommento


(1) Je vous enjoins à aller lire certaines de mes notes sous mon propre blog et de me dire ensuite si ayant affirmé ce que j'y ai affirmé j'aurais encore la possiblilité, moi ou mes enfants, de trouver par exemple un poste ou une situation intéressante au Départment des affaires étrangères, à l'Etat dans un dicastère dirigé par un vert ou dans la presse en Suisse romande ? ( La Tdg m'a déjà relégué à fond de cale, plus jamais repris en invité, depuis que j'ai soulevé de manières relativement précises des questions sur son impartialité dans le débat européen de la Suisse. C'est sans commentaires... )

Écrit par : nocommento | 13/04/2010

Cher Monsieur, on peut très bien dire ce qu'on pense sur le net en donnant son vrai nom, la preuve!

Je n'imagine même pas le contraire, je critique surtout la lâcheté de nos politiciens, alors je ne vais pas usé des même artifices!

Écrit par : dominiquedegoumois | 13/04/2010

Ce n'est pas vraiment comme ça que je le voyais, nocommento. je le voyais justement dans le style "si je me tais, je suis planqué comme un bon bourgeois qui en dit juste assez pour être conformiste et conforme à la norme". Donc, mon silence est d'or si en réalité je pense autre chose. Quand je dis que l'on se tait, c'est pour nous éviter les ennuis si on n'a pas envie d'avoir des ennuis. Ne pensez pas que je n'ai jamais souffert de ma liberté d'expression. Vous ne savez strictement rien de ma vie. J'encourage les gens à parler. Certaines personnes le savent très bien. Mais si vos craintes de perdre votre job sont supérieures à votre désir de vous exprimer à découvert, vous parlerez dans le vide car à un fantôme pseudo les gens ne font généralement jamais référence...à part sur les blogs. C'est pourquoi mon allusion d'aller à la plage plutôt que d'écrire pour nada. Ce que même dans la transparence, je me pose comme question... La démocratie exige justement une présence citoyenne et non un anonymat, un secret, une chape de plomb permanente.
Pour Monsieur Degoumois, mon pseudo était la correspondance au titre de mon blog et de mon adresse e-mail. Mon nom, comme je l'ai déjà écrit, apparaissait en clair sous "écrit par". je ne sais pas qui a modifié ce passage et pour quelles raisons. Cela n'a pas été un problème pour moi jusqu'ici. Mais si cela le devient, je demanderai au modérateur de remettre mon nom en clair. Je ne vais pas être du côté des anonymes alors que j'écris un billet sur la transparence!

Écrit par : pachakmac | 13/04/2010

C'est quoi qui défini si l'auteur du commentaire n'est pas anonyme? Si le fait de mettre un prénom suivit d'un nom, fait office d'identité sur un blog, qu'est-ce qui empêche de le signer avec de faux nom et prénom?

Écrit par : D.J | 13/04/2010

Merci beaucoup pour votre billet qui est fort intéressant. Je soulève quant à moi un problème que j'ai personnellement rencontré : mon conjoint qui ne partage pas mon engouement pour les blogs a été tenté de faire deux billets en tout, signés par lui, et que j'ai publiés sur notre blog à fatima et moi (on aurait pu le faire sans signature, mais cela aurait été malhonnête vis à vis des lecteurs). Résultat des courses, un individus qui nous hait "grave" cherche à jeter le discrédit sur mon mari, alors qu'il ne le connait même pas! Mon mari a trouvé cela complètement ridicule et m'a conseillé de ne jamais répondre ou d'accorder de l'importance à ce genre de troll. Il ne craint absolument rien ni personne car il est honnête et apprécié de tous, mais moi, je déteste ce genre d'individu qui n'ont d'autre but que de nuire à autrui. Je suis presque sûre de savoir qui il est, car ses écrits le trahissent. Je le confondrai le moment opportun, patience!

Nous nous exprimons en tant que musulmans et cet individu, comme tant d'autres sur cette plateforme, nous traitent d'islamistes, sous entendu, extrémistes et bientôt terroristes qu'il faut dénoncer et harceler. Si cela continue, le fait d'être musulman croyant sera un délit passible de prison ferme! Ces crétins n'ont pas compris que celui qui veut nuire ne le crie pas sur les toits!

Moi qui pensais de temps à autre arrêter, ils me donnent toutes les raisons de continuer car je déteste le chantage et la menace!

Écrit par : zakia | 13/04/2010

Bien joué, Zakia! J'aime bien votre détermination. D.J. a aussi raison. Même un com signé d'un nom et d'un prénom n'est pas encore une preuve absolue que le commentateur s'appelle bien ainsi. En fait, la seule manière d'en être sûr est effectivement d'exister en tant que citoyen ou citoyenne connu(e) et reconnu(e). Toutes les autres formes d'ombres plus ou moins camouflées poussent soit à la prudence, soit à entretenir une forme de correspondance dont on ne connaîtra jamais l'identité réelle de notre interlocutrice ou interlocuteur. C'est dommage et peu profitable à un vrai échange entre personnes adultes et critiques.

Écrit par : pachakmac | 13/04/2010

Tsk,tsk,tsk,Pachakmac, Teufel! Vous connaissez le vrai nom du sous-commandant Marcos? tsk! Et vous vous rappelez emile Ajar? Unt miche!

Écrit par : redbaron | 14/04/2010

Unt ja, ch'ai un alibi pour la lybie, che ne suis pas fotographe...
Nachste Pachakmac

Écrit par : redbaron | 14/04/2010

Achhh Redbarbon! Pseudomino dominus sanctus! Amen. A toute règle, ses exceptions du tonnerre de Dieu. Le sous-commandant Marcos, l'ange masqué zapatiste a sauf erreur une identité démasquée - Rafael Sebastian Guillen Vicente -. Et le chevalier masqué, l'homme au masque de fer...vous vous souvenez? Machiali... Grand frère du roi, déchu par lui de sa position légitime d'héritier du royaume? Voilà. Si c'était "question pour un champion", j'ai répondu. Merci Wikipédia. So, Redbaron, ich liebe provocation, bizuter la nomenklatura des anonymes pour voir... Ich manipuliere polito presto meine fidèle lectorat, histoire de lire petits commentaires de nouveaux survivants qui sont arrivés depuis longtemps mais qui disent jamais rien. Accoucheur Socrate, levez-vous! Un peu de cigüe et tout ira mieux... Bien à vous. A plus.

Écrit par : pachakmac | 14/04/2010

Sérieusement @Père siffleur, qui vous dit que je ne clique pas sur les "A propos" des blogueurs ?

Et est-ce que cela va changer l'intérêt que suscite la lecture d'un billet, de savoir qu'il ou elle s'appelle Trucmuche ou Machin ? Pas pour moi.

Je préfère ceux qui prennent la peine d'en dire un peu plus sur les motivations qu'ils ont eues à vouloir créer un blog, plutôt que ceux qui mettent juste le nom, prénom et une photo. Même si cela peut-être sympa découvrir qu'untel était un camarade d'école ou un autre un ancien collègue de travail.

Écrit par : Loredana | 14/04/2010

@Pachakmac

Vous vous contredisez. D'un coté vous arguez que c'est la plateforme qui a supprimé vos généralités (soi-dit en passant : elles sont toujours là), vous traitez de lâches ceux qui signent les commentaires d'un pseudo, alors que vous ne faites pas mieux. Et en plus vous acceptez que certains le fasse (moi par exemple). Avouez que votre billet n'est pas clair du tout.

Dans votre comm. à Redbaron vous dites que c'était une manip pour tester vos lecteurs/lectrices ... J'ai plutôt l'impression que vous essayez de vous rattraper ! Ce n'est que mon impression.

Bonne journée

Écrit par : Loredana | 14/04/2010

Loredana

Dans un premier commentaire, vous reprochez à Pacha K Mac (un pseudo que tous les internautes qui passe sur cette communauré connaissent pour son blog) de ne pas donner son vrai nom qui, pourtant se trouve sur son "à propos" et puis ensuite vous dites:
"Et est-ce que cela va changer l'intérêt que suscite la lecture d'un billet, de savoir qu'il ou elle s'appelle Trucmuche ou Machin ? Pas pour moi."

Alors ????... je ne comprends plus!

Écrit par : Père Siffleur | 14/04/2010

@Père siffleur

Moi je reproche ??

C'est vrai que de lire des propos dépourvus de persiflages ou de manipulations peut-être déroutant et incompréhensible pour certains.

J'en suis vraiment vraiment désolée pour vous ;o)

Écrit par : Loredana | 14/04/2010

Sifflotin, Sifloteur

Dans un ancien billet vous avez écrit, je cite :
"La démarche vers une alternative globale est axiomatiquement subséquente à une démythification du signifiant".
Ben voilà, nous sommes maintenant en plein dans le sujet et je me demande comment vous allez pouvoir dénouer les aiguillettes.
A vous.

Écrit par : Rabbit | 14/04/2010

1. À Loredana,

Zut! Il faudra que je réapprenne à lire!

Premier commentaire de ce billet, signé Loredana, daté du 13.04.10:
"Dites "Pachakmac" vous vous y mettez vous aussi à jouer les pères moralisateurs? Il me semble pas avoir vu vos noms et prénoms sur les commentaires que vous faites chez les autres blogueurs?!?!
Faites ce que je dis mais pas ce que je fais, c'est la devise actuelle de la plateforme TG/24H. Pas vrai?"

... J'avais totalement compris ce commentaire de travers! Il ne s'agit pas de reproches, mais de dithyrambe!... Ou alors ce n'est pas vous, loredana, qui avez écrit celà! Vous avez à faire à un usurpateur!


2. Au plus Rabbit de tous les lapins de garenne,

N'avais-je pas plutôt dit: "La démarche vers une alternative du signifiant global est l'axiome subséquent de toute démythification"... Ce qui, vous me l'accorderez, facilite grandement le dénouement des romstecks.

Je ne puis en être certain,car si j'écris, je ne sais pas lire!

Écrit par : Père Siffleur | 14/04/2010

Attention l'embrouille! Non. Je n'ai pas envie d'embrouiller quelqu'un. Et surtout pas vous, Loredana. Avec Redbaron, je déconne à fond. Mon billet à vraiment un fond de sérieux. On peut être lâche de répondre de manière assassine à quelqu'un en restant anonyme; et tout-à-fait sympa en critiquant sous anonymat (comme vous Loredana) de manière pertinente et intelligente. L'anonymat me dérange quand son seul but est de fracasser quelqu'un qui est à découvert. Trop facile par exemple de détruire un blogueur en lançant des accusations sur lui alors que l'accusateur n'a pas d'identité! Diffamer sous anonymat est lâche. C'est tout. J'ai peut-être été maladroit dans mon titre en généralisant l'anonymat comme quelque chose de lâche. J'aurais du choisir un autre titre. Mais je fais des erreurs comme tous le monde. Bonne journée à tous.

Écrit par : pachakmac | 14/04/2010

Au Père siffleur,

Je sais pas si c'est vous qui savez pas lire ou moi qui sais pas écrire, mais visiblement nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde. On capte pas la même chose.

Donc, quand j'écris "Il me semble pas avoir vu vos noms et prénoms sur les commentaires" je parle bien de COMMENTAIRES chez d'autres blogueurs et pas de son propre blog.
Je ne m'amuse pas à aller lire tous les blogs et les "A propos" de la TG ou 24H pour savoir si le commentateur d'un billet a de 1) un blog et de 2) si il a eu le "courage" de mettre son véritable nom, prénom ... sans oublier la photo. Là ça va ? c'est plus clair ?

Sur ce ... j'vous laisse à vos grandiloquent écrits

Écrit par : Loredana | 14/04/2010

No souci Pachakmac, il n'y a pas d'embrouille pour moi. Juste que je vois rouge lorsque le sujet des pseudos est abordé ;o(

L'anonymat n'est pas dérangeant en soi, c'est l'utilisation qu'on en fait qui l'est. Pour cela, vous et ceux qui disposent d'un blog avez quelques outils pour arrêter le massacre auxquels se livrent certaines personnes (qui usent et abusent de divers pseudos juste pour pourrir l'ambiance ... et ça marche du tonnerre de Zeus !) Mais pour des raisons qui m’échappent rien n'est fait par les détenteurs de blogs ! Alors lire des billets généralisateurs sur les affreux pseudos qui n’ont pas le courage de s'identifier ... cela commence à me gonfler grave !

De plus, comme l'a écrit D.J, ce n’est pas parce que l'on met un nom et prénom qu'ils sont réels ou que cela freine les attaques. Il n’y a qu’à voir ce que le détenteur d'un blog, dont le nom et prénom sont affichés sur ledit blog, peut se permettre comme attaques personnelles (divulgation d’adresse IP en prime !!) et infondées sans que cela fasse réagir le responsable de la plate forme (responsable de quoi ? je me le demande. Vu qu’à part réitérer les « conseils sur comment gérer les commentaires discourtois », rien ne bouge pour améliorer la qualité des échanges !)

Voili voilà cela sera tout ... pour l'instant ;o)

Je vous souhaite d'agréables échanges Pachakmac. Pour ma part j'attends des jours meilleurs

(o_o)

Écrit par : Loredana | 15/04/2010

Difficile l'exercice des blogs, chère Loredana. J'ai pour principe de ne pas censurer, sauf s'il y a diffamation sur une personne identifiée, méchancetés répétitive sans aucun fondement, appel au meurtre (difficile parfois de faire la différence entre humour et réalité de l'appel), haine flagrante et répétitive sur une personne ou une communauté. Jusqu'à aujourd'hui, je n'ai menacé qu'une seule fois quelqu'un de le censurer s'il diffamait encore. Cette personne a stoppé nette ces commentaires disgracieux. Autrement, c'est parfois limite. Entre autre cette fâcheuse manière d'usurper des pseudos. Dans l'ensemble, pourtant, je trouve que sur mon blog, les gens se comportent admirablement bien. Ce qui n'est pas le cas sur certains autres. La notion de respect est je pense évidente pour éviter les méchants dérapages. Et plus on est provocateur, plus on se doit de faire sentir le côté provocation plutôt que le manque de respect à une personne ou un groupe de personne. C'est peut-être l'exercice le plus difficile pour un blogueur. Savoir ce faire bien comprendre est un art qui s'apprend sur des années de fréquentation et d'échanges. Pour les nouveaux venus, c'est souvent aller au casse-pipe dans les premiers temps. Voilà. Bien à vous, j'espère que vos jours seront bientôt meilleurs et plein de bonheur partagé. Vous êtes une personne de grande qualité et d'estime que j'ai appris à reconnaître malgré votre pseudo définitif... :)(:

Écrit par : pachakmac | 15/04/2010

Les commentaires sont fermés.