19/04/2010

En Iran, les femmes légères provoquent les séismes!

 

Si nous étions sourds et aveugles, on dirait volontiers que c'est la faute aux femmes légères si nous ne lisons ni n'entendons les absurdités de certains imams islamiques.

Et qui a fait sauter le volcan islandais? La fille de l'iceberg, peut-être? La religion a des côtés absurdes et des effets burlesques. Chez Moi, les filles légères, elles provoquent un autre genre de séisme et de tremblement. Elles ont le don d'allumer les vésuves, de me transporter dans des régions chaudes, de me faire oublier les malheurs de ce monde.

Et à l'époque des dinosaures, qui est-ce qui provoquaient les séismes? Les grues, les grèbes huppées, les cigognes? Et comment des gens qui font l'université peuvent-ils gober des âneries pareilles? Enfin, chez nous, il y a bien eu des gens très intelligents qui ont gobés les bêtises du Temple Solaire et qui en sont mortes transitées vers je ne sais plus quelle planète grâce à Jouret et consort. Méfiez-vous des religions, braves gens. Lisez les livres sacrés et faites-vous votre propre idée de la spiritualité. Et n'entraînez personne derrière vous. Gardez votre liberté de rêver, d'imaginer l'au-delà, en demandant à vos propres enfants de ne suivre que leur chemin à eux. Ainsi va la modernité et notre idée de la quête spirituelle chez l'être humain.

P.S. Ces imams ont vraiment une trouille bleue d'être cocufiés par leur(s) épouse(s). Inventer une histoire pareille! Même mes enfants quand ils étaient petits, qui aimaient que j'invente des histoire juste avant l'heure du dodo, m'auraient dit que je leur racontais des blagues et que je faisais des filles des sorcières à brûler sur le bûcher des religions! Alors si des universitaires de Téhéran gobent ça, il faut vraiment s'inquiéter de l'avenir et de la bombe atomique. Parce que ça, ce n'est pas du tout un conte de sorcières pour enfants.

Je repasse la fille de l'iceberg. Histoire de raconter aux enfants la même histoire d'une femme complètement givrée qui voulait aimer un prince charmant et qui fut si déçu de voir que son prince restait pauvre et inconnu sur la planète Terre, qu'elle l'abandonna finalement pour un autre...glaçon. Vivre sous Les tropiques du Coeur sans argent n'était pas donné à cette fille... Et son Prince Charmant, si malheureux, fit  alors partir en fumée son pluis beau volcan qu'il avait réservé tout spécialement pour elle. Dès lors, les avions de toute l'Europe furent cloués au sol et ne purent plus s'envoyer en lair durant 4 longs jours. Le monde entier compris alors la puissance divine de ce prince inconnu que personne ne voulait accueillir : ))))

Le conte que j'aurais inventé pour mes enfants ce soir avant qu'ils ne s'endorment...

 

23:18 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (39) |

Commentaires

L'imam fou a encore pris ses désirs pour la réalité... Il aimerait être entouré de femmes légères et vivre son tremblement de terre... Ah, quand la psychanalyse fera le ménage chez les imams!

Fille de l'iceberg, cool. Ca m'a fait penser à ça:

http://www.youtube.com/watch?v=qKB2DU-MPZo&feature=related

Au fait île volcan?...

(∅∠⊙)

Écrit par : hommelibre | 20/04/2010

À Pacha K. Mac et Hommelibre,

Attention la fatwa vous guette!... Et c'est vous qui allez trembler.

... Et si j'ai bien compris, pour un certain imam, les filles légères, c'est du lourd!

Écrit par : Père Siffleur | 20/04/2010

"Du lourd". Excellent Père Siffleur. En tout cas pour le business...:)) Au fait, l'équipe de France est dans de sales draps. A force de jouer à jeu de mains jeu de vilains, cette équipe se fait une sacrée réputation. Mais elle n'a pas de chance. Car je crois que les filles légères dans les bras des footeux, c'est un classique du machisme. La FIFA, elle-même, a besoin de ses escort girl pour tous les grands événements du foot. Les roses du Kenya ne supportent pas de retard. Et de quelles roses, on parle? Les fleurs, les vraies, pour Madame Officielle? Heuuu, les filles-fleurs en pot pour s'envoyer en l'air? C'est moche et c'est triste. Et le plus triste c'est que ces filles rêvent de ces types célèbres qui trompent leur femme sans vergogne et qu'elles dédaignent le bon travailleur amoureux qui aimerait en inviter une à vivre la grande aventure amoureuse avec lui. Comme quoi, le monde est mal fait. la fille admire le vicieux et relègue le vertueux. Mais elle demande encore le romantisme, la fidélité, la responsabilité au mâle. C'est à ne plus rien y comprendre dans ce monde de fou. Comme si seul l'argent pouvait encore rendre une fille amoureuse et romantique... Voyez, Père Siffleur, je viens d'éviter la fatwa et de sauver ma tête grâce à mon petit commentaire qui va dans le sens des bons imams voyant des tremblements de terre à cause de ces jolies filles légères:)))

Écrit par : pachakmac | 20/04/2010

Bonjour cher pachakmac

J'ai horreur de ce genre d'imam qui jette tous les maux de la terre sur la tête de la femme, mais avouez qu'il n'existe pas seulement dans le monde islamique, et que le monde chrétien, a fait pire en inventant que c'est à cause de la femme qu'Adam et elle ont été chassés du Paradis! Et je ne parle pas de tout ce qu'on trouve dans la littérature juive, le Talmud en particulier! J'ajoute encore qu'il n'y a pas que certains religieux, et j'insiste sur certains, qui racontent des idioties sur la femme, des hommes du monde profane, ne racontent peut être pas les mêmes mais qu'est ce qu'ils l'avilissent par des pratiques dégradantes!

Pauvre femme qui doit toujours se battre contre les machos de tous bords et de tout poil pour qu'elle soit reconnu pour ce qu'elle veut et ce qu'elle est, et non pour ce que les hommes veulent qu'elle soit!

Bien à vous

Écrit par : zakia | 20/04/2010

Pachakmac, j'ai assez envie pour ma part d'en rajouter une couche, du genre:

"Les filles légères révèlent aux hommes leur inconséquence, leur soumission à leurs sens, leur bestialité sexuelle... Et quand ils réalisent cela c'est bien un tremblement de terre!"

Comme quoi si les hommes sont des cochons c'est à cause des femmes. Ces dames sont les tentatrices désignées et les hommes leurs pauvres victimes.

Cela dit je me demande bien pourquoi et d'où vient cette fixation sur le moindre bout de peau féminine. Il y a bien d'autres cultures où une part de nudité existe, pas seulement chez nous, et cela semble intégré.

Écrit par : hommelibre | 20/04/2010

Je rajoute que cet imam ou n'importe quels religieux des autres communautés pourraient imputer les catastrophes naturelles ou sociales à tous, ce serai plus équitable! Nous sommes tous responsables devant Dieu de ce qu'on fait de la Terre et de Ses créatures. Que celui qui se sent innocent se lève! Personne n'est parfait et ce n'est pas en jetant les fautes sur les autres qu'on fait avancer le schmilblick !

Écrit par : zakia | 20/04/2010

Bien vu la chose Zakia: raison pour laquelle une révolution est le seul exutoire possible des envieux, des jaloux, des frustrés et des impuissants.

Écrit par : Rabbit | 20/04/2010

"J'ai horreur de ce genre d'imam qui jette tous les maux de la terre sur la tête de la femme, mais avouez qu'il n'existe pas seulement dans le monde islamique,"
"Je rajoute que cet imam ou n'importe quels religieux des autres communautés "
Exemple d'une leçon bien apprise chez T. Ramadan: ne jamais reconnaître une bêtise (pour un chrétien on dirait "une connerie") émanent d'un musulman sans montrer que l'on trouve tout aussi grave chez les religieux d'autres confessions, fût-elle d'une évidence indiscutable et les exemples a contrario manquent-ils. Pourquoi donc les musulmans sont-ils si mal défendus?

Écrit par : Mère-Grand | 20/04/2010

Ces femmes sont le bouc émissaire d'un dignitaire religieux. Il y a toujours eu des boucs émissaires ou des objets sacrificiels. Relire René Girard à ce sujet. En d'autres temps et d'autres lieux c'étaient les juifs, ou les rom, ou les athées.

Ce que je comprends des propos de cet imam, ou de prêtres chez nous dans le passé, c'est l'insécurité dans laquelle ils se trouvent ou se sont trouvés pour avoir à ce point besoin de juger et de gouverner la vie des autres et de les rendre responsables de la souffrance du monde. Cela n'a d'ailleurs plus rien à voir avec la religion mais avec la domination. C'est une moralisation stupide parce que indémontrable. S'il affirme une telle chose, qu'il la démontre s'il veut être crédible.

Je ne comprends pas bien ce que vient faire ici cette notion de responsabilité collective introduite par Zakia. Pour ma part je suis responsable de moi, pas des autres. A chacun sa propre responsabilité. Je ne partage pas de culpabilité collective, je ne charge pas les religieux, les hommes, les femmes, etc, d'une culpabilité collective.

La critique est individuelle et appropriée à chaque cas. Un prêtre aurait dit la même chose que cet imam, il recevrait la même critique. Et vu que celui-ci jette la faute (des tremblements de terre) sur les autres (les femmes légères), vu également qu'en affirmant cela il voue publiquement des femmes à la réprobation sociale ou pire, il est légitime de dire clairement que ses propos sont une imbécillité sans nom et que des hommes et des femmes sur Terre ne sont pas dupes de ce langage.

Écrit par : hommelibre | 20/04/2010

Mere

Vous et vos acolytes ne cesseraient jamais de déformer mes paroles ou de les interprétez à votre guise, car vous avez l'esprit tellement tordu que vous n'arrivez même pas à lire mot à mot mes écrits!

Je n'accepte JAMAIS de Maitre en dehors de DIEU! Ni Ramadan, ni un autre musulman ni vous ni qui que ce soit, et tenez-le vous pour dit! Depuis le temps que vous me suivez comme un toutou partout où je vais, vous devriez me connaitre et savoir que je peux sortir mes griffes dès qu'on veut m'imposer quelque chose!

Je n'ai aucune sympathie pour ceux qui déforme le message divin et je les dénonce toujours dans mes messages! Ceux qui prônent le meurtre contre le prochain ou toute autre monstruosité, je ne les aiment pas qu'ils soient musulmans ou autres. Ceux par contre qui prêchent la bonne parole, qu'il soient musulmans, chrétiens ou juifs ont tout mon respect et mon admiration! Et respect ne dit pas vénération!

En principe, je n'aime pas m'adresser aux gens pour qui je n'ai aucune admiration ni aucun respect dû leur machiavélisme avéré. Je vous conseille d'aller cherchez des noises à quelqu'un d'autre, et de dire à votre ami blogueur et Maitre, qui vous envoi ainsi que bien d'autres pseudos pour faire sa propagande haineuse contre l'islam, que son petit jeu n'a aucune chance avec moi! Vous voulez nous faire taire et nous traiter de propagandistes alors que vous vous donnez à vous-même ce droit! Vous parlez d'une équité et d'une justice!

Je ne vous salue pas

Écrit par : zakia | 20/04/2010

corrigé : "vous ne cesserez"

Écrit par : zakia | 20/04/2010

@hommelibre
Vous faites bien de citer René Girard, puisque c'est l'anthropologie qui nous offre les exemples les plus diversifiés et peut-être les plus primitifs (au sens de anciens ou premiers) de ce que j'appellerais "la mise à l'écart des femmes" et leur concomitante infériorisation. Lié en premier lieu à la jalousie du pouvoir suprême, celui de (pro)créer) et à la peur du sang menstruel qui y est lié, elle se manifeste notamment dans les peuplades ou tribus de divers continents par les habitations séparées pour les deux sexes, la mise à l'écart des femmes en menstrues et l'interdiction qui leur est faite d'enjamber une homme à terre, et va jusqu'à la simulation, sous différentes formes, des saignements féminins et l'appropriation du pouvoir de procréer, dont les hommes sont en fait jaloux. L'infériorisation que je mentionnais au début est alors, dans les faits, une manière pour les hommes de se rehausser et de retrouver socialement une place au moins égale et en générale supérieure à celle que leur ont fait perdre symboliquement le privilège féminin proprement scandaleux du pouvoir de (pro)création.
J'adresse, par ce petit exposé, pour incomplet et maladroit qu'il soit, un des aspects du problème soulevé par la déclaration de l'imam. C'est le plus important, bien sûr, et votre allusion au passé du christianisme rappelle à propos à quel point ce phénomène a marqué et marque toujours, hélas, les religions, comme elle a marqué et marque tout le reste des pratiques sociales et culturelles des peuples. Malheureusement pour l'Islam, c'est cette religion qui semble aujourd'hui encore, manifester le plus ouvertement cette maladie humaine, pour plusieurs raisons, dont peut-être son origine géographique qui lui assure une proximité très récente avec les moeurs tribales des peuples pasteurs. Quoi qu'il en soit, car je n'ai aucune qualité ni connaissance pour me prononcer sur cet aspect-là, il est indéniable que dans leurs lois et institutions, aussi bien que dans leurs pratiques quotidiennes qui en découlent, les peuples adeptes des autres religions dites du livre se sont plus affranchis dans leur évolution de ces conceptions et pratiques archaïques et que c'est là un des obstacles majeurs non seulement à une meilleurs intégration des musulmans dans nos sociétés (et vice-versa, dans quelques cas), mais même à une meilleure coexistence entre elles.
Le deuxième point, moins important, apparemment du moins, est celui du lien causal évoqué par l'imam entre l a conduite des femmes et les tremblements de terre. Il s'inscrirait évidemment parfaitement dans le cadre des croyances et pratiques anciennes (premières ou primitives) décrites auparavant. Elle est par contre totalement absurde à notre époque où la géologie rend parfaitement compte de l'origine des tremblements de terre, même si elle n'est pas encore capable d'en prévoir le moment précis. On peut s'offusquer qu'un imam, apparemment important dans sa communauté, puisse encore de nos jours confondre le tremblement de la terre avec le vacillement de son identité masculine, comme dirait peut-être hommelibre, ou alors qu'il manipule à ce point un auditoire ignorant pour maintenir son pouvoir et celui de sa religion. On peut aussi le prendre plus à la légère et s'en moquer: c'est en tout cas ce que nous ferions chez nous, chrétiens et juifs y compris si un représentant important de nos clergés faisait une déclaration aussi ridicule ou perverse. Il serait bien que les msusulmans proches de nous se donnent le droit de faire de même, sans honte personnelle et sans devoir de contre-attaque.

Écrit par : Mère-Grand | 20/04/2010

Autre chose, vous aimeriez que je dise que ma religion est la source de tous les maux du monde islamique pour que je mérite votre respect et votre crédibilité. Eh, bien! C'est NON! Car elle est innocente! Dieu est Innocent des comportements stupides des humains qu'Il a doté d'un cerveau pour réfléchir! Je ne condamnerai JAMAIS aucun prophète car ils sont venus tous avec le Message de vérité de leur Seigneur et Maitre. Nous sommes responsables de nos actes, vous êtes responsable de vos actes! Je suis libre de croire en Dieu et en Son Message et vous êtes libre de le rejeter. Je ne vous impose RIEN et vous ne m'imposez RIEN! Saperlipopette! Apprenez donc à avoir du respect pour ceux qui ne vous ressemblent pas et qui ne partagent pas vos idées, même si elles sont super connes!

Écrit par : zakia | 20/04/2010

Rien de mérite que vous vous énerviez comme ça et, en plus, c'est mauvais pour la santé: soyez comme le lotus dont le tête reste toujours au-dessus de l'eau boueuse.

Écrit par : Rabbit / Konijn / 兔 | 20/04/2010

@ Zakia
Pourquoi vous adresser à moi? Pourquoi répéter sans cesse vos âneries sur Philippe Souaille, dont vous voulez faire mon inspirateur? Pourquoi vous sentez-vous attaquée par moi?
Je ne m'intéresse pas du tout à vous en tant que personne. Si je prends le contre-pied de vos opinions c'est uniquement lorsqu'elles me choquent par leur fanatisme religieux et leur référence constante à de opinions et des personnes que je juge extrêmement nuisibles à un Islam qui se voudrait pacifique, égalitaire et compatible avec les valeurs culturelles actuelles de notre pays. Moins vous vous adresserez à moi, mieux je me porterai, vous n'avez donc pas à me saluer.

Écrit par : Mère-Grand | 20/04/2010

Zakia

Vous êtes entrain de discuter avec une personne qui a un problème d'identité grave. Elle se fait appeler Mère alors que c'est un homme en réalité.

Il faut lui laisser le temps de se découvrir et écouter Rabbit qui avec peu de mots, dit beaucoup de choses.

Écrit par : Fatima | 20/04/2010

@Fatima
Pour un commentaire sur le pseudo "Mère-Grand", je vous renvoie à la note assez longue sur ce sujet sur le blog de redbaron. Non, je vais même vous en faire un copier/coller, tout en rappelant à d'éventuels nouveaux blogueurs que cela fait bien une année que j'ai donné la première fois le renseignement "scandaleux" dont vous faites part à votre consoeur. Désolé pour votre scoop:
"*Note "historique": dans un certain nombre d'épisodes de "Chapeau melon et bottes de cuir*, série très britannique et maintenant vieillotte et pourtant charmante de télévision, mettant en scène l'agent secret John Steed et une complice féminine, jouée par plusieurs actrices différentes au cours du temps, notamment Emma Peel, actrice d'un certain renom, jouant même des rôles Shakespeariens à l'occasion et Tara King, dont les principaux atouts pour moi étaient ses magnifiques grands yeux innocents et sont maintenant son prénom qui a pris racine dans ma famille, apparaît leur chef, un personnage quelque peu mystérieux qui donne ses ordres à partir d'un lieu secret, assis dans un fauteuil roulant et nourrissant avec une certaine gloutonnerie son embonpoint d'homme à l'allure distinguée et moustachue. Son nom de code est "Mother" en anglais (rien à faire avec mon premier pseudonyme) et a été traduit par Mère-Grand (tout à faire avec le deuxième, bien que seuls un ou deux adjectifs utilisés siéraient à ma propre description)."

Écrit par : Mère-Grand | 20/04/2010

Il ne s'agit aucunement de Mr. Souaille mais du blogueur chez qui vous trainiez les mois de novembre et décembre! Cherchez bien et vous allez trouvez! Et montez-moi où j'ai montré mon fanatisme et mon extrémismes? Des preuves s'il vous plait afin que je puisse les contester! Il en est toujours ainsi avec des gens de votre espèce : accuser sans apporter des preuves !

Écrit par : zakia | 20/04/2010

Je rajoute que c'est en grande partie la propagande haineuse de ce blogueur qui nous a incitée à créer notre propre blog pour pouvoir défendre notre point de vue!

Écrit par : zakia | 20/04/2010

@Pacha K Mac
A tout hasard, permettez-moi de répéter ici une remarque que j'ai publiée hier sur un autre blog qui traitait d'un sujet dont les sous-entendus traînent encore sur le vôtre. A vous de juger s'il est opportun. Quant à moi, je me retire. Merci de m'avoir accueilli.
"Tous les articles qui ont traité de religion ont donné lieu à des échanges en majorité agressives et insultantes. Aucun véritable dialogue n'a jamais été suscité sur un tel sujet. C'est d'autant plus le cas lorsqu'il s'agit de l'Islam, et encore plus lorsque Monsieur Ramadan est mis en cause. La sagesse voudrait donc que les blogueurs publient l'information ou les opinions qu'ils désirent disséminer tout en fermant les commentaires, comme le font certains autres pour divers motifs. Cela éviterait aux lecteurs plus intéressés par des confrontations d'idées que par des affrontements d'affects une lecture souvent très pénible et de toute manière stérile du point de vue de la pensée."

Écrit par : Mère-Grand | 20/04/2010

Je suis absolument navrée mon cher pachakmac d'avoir utilisé votre billet pour ce "règlement de compte".

Écrit par : zakia | 20/04/2010

Bonjour à tous. Quand un être humain est touché directement dans sa fibre intime, il réagit d'abord, et réfléchit ensuite. Mère-Grand, vous touchez le coeur de musulmanes croyantes et fidèles à leur Prophète. C'est pourquoi leurs réactions sont orageuses et fiévreuses. C'est comme si vous vous attaquiez à l'homme qu'elles aiment de tout leur coeur. Je crois que le dialogue intelligent est tout-à-fait possible entre religions, et entre religieux et athées. Il faut juste un minimum de pédagogie, une écoute attentive des mots, une réflexion suivie d'une interrogation dans le style, par exemple: "Je suis athée depuis très longtemps et je trouve que la religion induit trop souvent les gens en erreur, les soumet à des lois trop rigides et parfois inhumaines. Mais je m'interroge tout de même sur cette force perpétuelle de la Foi qui règne au sein de l'humanité et dont je ne peux faire ni abstraction ni en tirer une conclusion rageuse et définitive sur un Dieu qui n'existerait pas." Voilà par exemple le genre d'introduction que vous pouvez faire avec des amis ou des connaissances religieuses pour engager une conversation à bâton rompue et fructueuse sur le sujet.

Hommelibre, montrer des bouts de peaux, c'est comme montrer un peu de l'objet du délit. En art, on dirait que c'est un savant dévoilement pour donner le désir d'en découvrir plus... Je crois que la tradition musulmane se réfère au mécanisme d'autosuggestion érotique des hommes pour interdire tout dévoilement. Se sachant diables, ils préfèrent rester saints en évitant la tentation d'une vision féminine trop provocante. C'est un peu se mettre volontairement derrière des barreaux (l'homme serait-il lui-même le prisonnier de ses désirs?) pour ne pas s'illuminer de tous les jolis colibris du paradis afin de ne jamais tomber dans la volupté, l'infidélité, et pire encore la luxure et la débauche. En soi, le monde musulman est l'antidote idéal au poison occidental, cette piqûre perpétuelle du serpent Pornoïa, qui nous entraîne nous les hommes dans des zones de plus en plus glauques et marécageuses. Maintenant, cela ne veut pas encore dire que les musulmans ont raison et que nous avons tort. Cela montre juste que le serpent est indispensable à la nature de Dieu tout comme son antidote, le vaccin sauveur d'une mort imminente. Je réponds ainsi indirectement à Zakia sur le sujet de la pomme et du serpent.

Zakia et Fatima, vous le savez, j'aime votre combat et votre détermination. Il faudrait, si j'ose vous l'écrire, juste moins vous énerver. L'homme et la femme occidentaux ont appris à se libérer des dogmes religieux. Ils ne vivent plus dans l'Eglise mais avec l'Eglise laïque qui a développé le sens critique tout en gardant des racines chrétiennes remixées au goût de la culture et des échanges intercommunautaires. Ils n'ont donc plus le même respect des clercs et des savants de la religion. Ils gardent un respect d'estime envers eux mais refusent tout dogmatisme infirmant et invalidant leur liberté d'expression. C'est vrai que cela peu être déstabilisant pour des femmes comme vous très proches de la Lettre du Prophète. Sans doute allez-vous développer encore l'Esprit de Mahomet à travers les réalités qui vous unissent de plus en plus au monde. En tout cas, je vous soutiens de tout mon coeur. J'avais une maman très dogmatique et très proche de l'autorité papale. Je vous dis pas comment le dialogue était parfois compliqué sur les sujets sensibles, entre autres sur la liberté sexuelle de tout être humain.

Voilà. Je suis content que cet article provoque la discussion même si des blocages et des rancoeurs persistent. C'est le propre de la démocratie. On ne peut pas être d'accord avec tout et avec tout le monde. Bonne journée à tous. En espérant voir encore d'autres commentaires respectueux se développer ci-dessous.

Écrit par : pachakmac | 20/04/2010

Avant d'occuper ce rôle statique, l'acteur jouant "Mère Grand" avait déjà fait une ou deux apparitions sur ses jambes, à l'époque noir-blanc de la série (65 ou 67). Son alter ego féminin est bien évidemment Grand Père, qui débarque dans un épisode de la 6e saison (68). On parle aussi du "Prisonnier" ou des "Shadoks" ?
A par moi, il n'y a que Géo à avoir vécu en des temps aussi reculés.

Pour les cinéphiles: "Règlement de compte chez Pacha K. Mac", ça ressemble beaucoup à "Règlement de comptes à O.K. Corral" (1957), non ?

Écrit par : Rabbit | 20/04/2010

Le Paradis, selon Mahomet:
*Près d'eux seront des vierges intactes, leurs beaux yeux MODESTEMENT baissés"...
Le paradis des Chrétiens:
"Au seuil du Royaume des Cieux se tient St-Pierre, le gardien qui détient les clés de la cité céleste".....Il y a aussi les anges au sexe indéfini.
Le paradis d'autrefois:
"En Egypte, les troupeaux de boeuf célestes traversaient les champs éternels où tout existait en surabondance"...C'était l'époque des Dieux animaux. Il en faut pour toua les goûts.
Le paradis raélien:
"notre destination est Alfoméga. Et là-devant nous une ville immense avec des palais prodigieux, une musique, des femmes merveilleuses, vêtues de voiles aussi troublants que transparents".....

Il y a aussi des cieux noélliens, mais la décence ne me permet pas de poursuivre...

Ah! les Religieux et leurs fantasmes! Ils pensent: Bienheureuses celles qui se laissent avoir....

Écrit par : oceane | 20/04/2010

Pacha K. Mac,
Moi être Femme naîve qui suis de tout coeur avec vous. Heu... Passons...
Apporter quelque chose à des vies en détresses me paraît plus solidaire... Alors voici ce que je pense de la colère: un bon moyen de proposer de l'aide. L'importance de ce fait réel est que tout le monde puisse s'y retrouver, se reconnaître ou la voir pour en faire usage d'unité. Je crois qu'ici et c'est clair, vous êtes fort bien nécessaire. Que votre calme vous garde.

Écrit par : Cristal Gagnante | 20/04/2010

Que voilà un bien beau commentaire, chère Cristal Gagnante. Vous me semblez beaucoup mieux aller qu'à une certaine époque et je suis très content de ça. Vous savez, je suis très touché par vos commentaires et notre liaison internet qui dure maintenant depuis 5 ans... C'est presque incroyable votre passion pour mes mots... Mais l'homme derrière les mots n'oublie pas l'honneur que vous lui faites. Un jour peut-être serons-nous appeler à nous rencontrer. Mais je ne veux pas vous laisser de faux espoirs et risquer provoquer une grave déprime chez vous. Je ne souhaite pas vous torturer l'esprit mais au contraire vous procurer d'agréables sensations. L'amour a beaucoup de formes. Admettons que notre amour est pur et sans effusions corporelles. Un peu glacial... mais bon. Vous comme moi naviguons sur des eaux ou nos navires ne se sont pas encore donnés de rendez-vous sur une île. Le monde virtuel est parfois bien cruel. Toute bonne soirée à vous, Carinette.

Écrit par : pachakmac | 20/04/2010

Cher pachakmac, cher pacifiste qui essaye - avec succès d'ailleurs - de ménager la chèvre et le chou!

Je dois avouer qu'il y a des choses qui m'énervent avec certains: c'est de me traiter de menteuse, de donner à mes propos des interprétations tordues et de me dire que j'obéis comme une débile mentale à un imam, etc...

Je n'arrête pas de dire et de répéter que les imams, les savants ne sont pas des prophètes et encore moins Dieu! Nous n'avons pas de Clergé et c'est très bien ainsi! Je ne nie pas qu'il y a des gens qui vénèrent tel ou tel personnage - imam, prêtre, rabin, chanteur, acteur, politicien, amante, amant, etc...- mais ce n'est définitivement pas mon cas. Mes seuls références sont le Coran et les paroles prophétiques justes! Je remercie Dieu de m'avoir donné un cerveau qui fonctionne encore bien et qui me permet de faire seule la distinction entre le message divin et celui inventé par les hommes, et qui est très souvent bourré de traditions absurdes. J'avoue que j'ai beaucoup d'admiration pour celles et ceux, juifs, chrétiens ou musulmans qui essayent tant bien que mal de rester proche du message divin originel, car ce n'est pas une tâche facile, et cela demande énormément de sacrifices. Ils ont choisi la difficulté dans un monde hostile à toute référence religieuse, un monde qui les clous au pilori! Mais que ne ferait-on pas pour l'Amour??

Maintenant, si d'aucuns jugent les message coranique et prophétique absurde, c'est leur choix. J'aime cette absurdité-là et j'adore m'y vautrer, et tant que je ne fais de mal à personne et je ne fais pas d'appel au meurtre, je pense que c'est mon droit le plus stricte.

On critique très souvent le fanatisme et l'intégrisme religieux, mais je pense qu'il y a de plus un fanatisme laïcard et athéiste qui est entrain de prendre le dessus sur tous les fanatismes et qui risque d'engendrer pas mal de problème par son manque de tolérance et de respect. J'aimerai bien qu'un blogeur intègre et surtout impartial, écrive un billet instructif sur ce sujet!

Bien à vous.

Écrit par : zakia | 20/04/2010

Ah, Pachakmac, en est-il vraiment du poison occidental (chrétien?) avec son serpent Pornoïa, et de l'angélisme salvateur du monde musulman comme vous le dites? Permettez-moi de proposer un autre angle de vue, afin d'éviter de tomber dans un manichéisme déjà trop souvent affiché de par ces temps simplificateurs, ces temps de guerre cachée.

Je vais tenter de rendre cet occident hideux un peu moins hideux, déjà que les femmes cultivées ne s'y comptent que sur les doigts d'une main alors que dans l'autre monde merveilleux elles abondent telles les grains de sable dans le désert.

On dit que nous sommes dans une société hypersexualisée, décadente, obsédée par le sexe.

Que faut-il penser alors de la société indienne où les frontispices des temples regorgent de bas-reliefs que l'on qualifierait ici de pornographiques: yoni et linguam exposés, fornications dans de multiples positions, à deux ou plus. La société indienne est-elle donc la plus dépravée de la planète?

Notre occident décadent avec si peu de femmes cultivées (alors que dans l'autre monde si haut et grand, si plus mieux, elles abondent comme les oiseaux dans le ciel) a connu des périodes où les femmes étaient très habillées. Périodes où les choses se faisaient en secret, et produisaient des névroses telles que Freud les a décrites.

Nous apprivoisons peut-être davantage la nudité en occident qu'ailleurs, qu'elle soit présentée sous forme de tenues assez découvertes ou sous la forme de lieux où elle est largement autorisée (plages, piscines, etc).

Peut-être parce que nous en avons moins peur, moins peur aussi de la sexualité que nous apprivoisons en l'étudiant, en en parlant ouvertement. Peut-être parce que nous en sommes moins malades, justement parce que nous la montrons davantage. En occident les périodes avec le plus de tabous et d'interdits sur le corps (le corps féminin en particulier) étaient les périodes où les femmes étaient le moins respectées socialement et où les névroses étaient élevées au rang de philosophie ou de morale quand elles auraient dû rester au rang de maladie. Je pense par exemple au 19e siècle.

Dans cette perspective, l'occident n'est plus du tout un poison, il est une partie du remède! Et dans le remède on peut s'élever à la volupté sans tomber dans l'infidélité ni la luxure (encore ce terme mériterait-il mieux qu'un jugement moral sous-entendu).

Là réside le vrai travail intérieur. Il s'agit non pas d'enfermer l'autre sous prétexte de ne pas succomber à sa tentation, mais d'apprendre à vivre avec les femmes et les hommes en sachant où l'on est en soi, sans besoin de maîtresses ou d'amants, juste en étant positionnés clairement dans notre coeur et notre esprit. Là est le vrai travail. L'interdit ne fait que contourner ce vrai travail.

Comment vivent les africains noirs? Dans beaucoup d'endroits les femmes ont la poitrine nue. Cela ne choque ni n'excite dangereusement qui que ce soit.

Cacher, cela correspond à enfouir. Pas à déraciner. On cache ce que l'on considère comme mal. On cache la femme parce qu'elle suscite le mal dans l'homme. Ce "vaccin" me semble au moins aussi dangereux que le mal qu'il est censé soigner, car en réalité - et parce que l'on cache - on rappelle en permanence que la tentation est là. Cacher développe donc le mal qu'il est censé soigner.

Piètre thérapie à mon avis. Mais enfin, chacun son chemin. Personnellement j'aime celui de l'occident, qui assume son chaos sans le cacher derrière des interdits pleins de souffrances, et qui assume aussi ses contradictions, sa part de génie, sa beauté.

J'ai trouvé une très grande beauté au palais de l'Alhambra de Grenade, architecture maure magnifique, ou aux maisons de l'Atlas. Je trouve aussi une très grande beauté à des maisons toscanes ou des églises romanes. Pourquoi dis-je cela? Pour terminer ce comm sur la notion de beauté, et chasser de mon esprit le fait que les femmes occidentales cultivées se comptent sur les doigts d'une main en occident hideux alors que dans l'autre monde, elles sont aussi abondantes que les étoiles dans le ciel... Ces pauvres femmes occidentales incultes, si peu de choses comparées à celles de l'autre monde. Ces femmes occidentales incapables de susciter l'intérêt. Ces femmes qui doivent encore plus se battre contre d'autres femmes qui ne leur attribuent aucune culture que contre les hommes.

Enfin, c'est ce que j'ai cru comprendre de ces deux passages d'un commentaire écrit sous un billet de Charly concernant la révolution silencieuse des femmes arabes:


"dans le monde arabo-musulman, le nombre de femmes cultivées et émancipées est très important!

...

Quant au niveau de la culture, je suis désolée, cela va faire bientôt seize ans que je suis en Suisse, et des femmes ayant une culture vraiment riche, je les comptes sur les doigts de la main!"


Pouète pouète...

Écrit par : hommelibre | 20/04/2010

La question est: Est-ce qu'on est prêt à entendre l'histoire des Religions?

Par exemple:" Ayant ainsi construit tout un monde d'esprits dont la nature réelle et les intentions lui demeuraient inconnues, l'homme primitif songea à gagner leur bon vouloir et à s'en faire aider. C'est ainsi qu'à l'animisme, qui est l'essence de la religion primitive, vint s'ajouter la magie, qui est l'âme des rites primitifs" Will Durant.

Écrit par : oceane | 20/04/2010

Petite précision: j'ai vécu à Moutier, à Bienne où j'ai aussi travaillé, à Porrentruy, et je suis dans la région Lausannoise, avec pas mal de famille du côté Genevois. Les seules femmes qui s'intéressent à autre chose qu'à leur nombril, aux hommes, aux fringues, aux séries télévisés, à la danse, etc... se comptent (pour Moi) sur les doigts de la main, et elles sont généralement allemandes, françaises, anglaises, indiennes, arabes, japonaises ou américaines, et on la double nationalité! Je suis heureuse de lire qu'elles existent et qu'elles font le bonheur et la joie d'un tel! C'est pour cela qu'il publie des billets plein d'amour et de gentillesse sur elles! Il faudra qu'il nous les présente afin qu'on le croit!

Écrit par : zakia | 20/04/2010

Pach oh Pacha,

M'avez vous bien lu? je n'ai pas participé à ce débat et pour vous dire la vérité, je n'ai pas lu aucun commentaire à part les vôtres, car vous êtes, modeste, pacifiste. Vos mots dénotent de l'humilité.

J'ai eu ma part de confrontation hier soir avec une gentille dame que je ne connais pas. Cette confrontation m'a pris toute mon énergie.

J'essayais seulement de calmer le jeu dans votre palais féerique.

Les personnes qui nous jugent et jaugent sont souvent imbues de leur petite personnes, nous accusent sans réserv, et nous nous voyons dans l'obligation de riposter.

J'ignore les propos de certaines car je trouve qu'elles se valent et ne valent pas la peine. Elles me suivent en général d'un blog à un autre, je quitte illico, car je ne veux plus être liée à elles. J'ai 41 ans, mon fils aura le mois de juin 18 ans, j'ai pris de l'âge pour ce type de débat.

Enfin, je n'ai pas votre patiente et votre ouverture d'esprit, je vais apprendre.

Il n'y a que deux personnes sur cette blogosphère dont j'apprécie le caractère et la tolérance, vous et Santo.

Écrit par : Fatima | 20/04/2010

L'injustice, le viol, l'adultère, les relations sexuelles en dehors du mariage, la corruption, la pédophilie, l'inceste, l'homosexualité, les intérêts bancaire,....etc.

Bref la violation des lois de Dieu, sont la cause principale de sa colère et sa colère se manifeste dans les catastrophes naturelles

Dieu est le maitre de l'univers

Écrit par : natalie | 20/04/2010

@ natalie:

Si les catastrophes naturelles manifestent la colère de Dieu, étant donné que ces catastrophes tuent aussi des innocents, Dieu est injuste. Or Dieu ne supporte pas l'injustice.

Dieu devrait donc mettre fin à sa propre existence afin qu'il cesse de commettre des injustices.

Écrit par : hommelibre | 20/04/2010

@Rabbit
Toujours ravi d'en apprendre plus sur les figures qui ont émaillé certaines années de ma jeunesse (ou un peu plus tard). En ce qui vous concerne vous-même et Géo, je doute fort que votre année de naissance soit antérieure à la mienne. Mais qu'importe, puisque ici c'est la vivacité des souvenirs qui compte
Merci encore.

Écrit par : Mère-Grand | 20/04/2010

Cher Pachakmac,

Puisque-vous dire à Zakia, qui fait semblant de ne pas me parler tout en me parlant à travers vous, qui refuse de dire mon nom, qui montre qu'à ses yeux je n'existe pas, puisqu'elle est exemplaire de lâcheté, puisque ses comm à mon égard tournent à la schizophrénie, je lui laisse la place, je vous laisse ensemble.

Cette femme qui joue très bien de l'ambiguïté agresseure-victime a trouvé en vous le parfait Saint-Bernard bobet.

Bonne chance! Je ne reviendrai pas, je perd mon temps ici.

Je vous aimais bien, Pachakmac.

Écrit par : hommelibre | 20/04/2010

Oups, lire au début: "Puisque Z..."

Écrit par : hommelibre | 20/04/2010

C'est ce que je disais il y a peu. Dur, dur, l'exercice du blog. John, je vous apprécie et ne sait pas trop pourquoi Zakia vous boude. j'en saurai peut-être plus bientôt. Quittons les problèmes d'ego et revenons à la nudité. Vous savez comme moi que le serpent c'est aussi le tentateur du fruit de la connaissance. Par son péché originel, son désir de connaître le monde en rejetant l'ordre de Dieu, l'homme se condamne à la liberté mais aussi à la souffrance perpétuelle. Qui dit souffrance dit Art et Beaux-Arts... Hors l'antidote à la nudité, le voile, celui qui protège et non dissimule comme vous l'écrivez, celui qui laisse libre cours à l'imagination plutôt qu'à l'exhibition est aussi un exercice de liberté intérieure. Qui de la femme exhibitionniste ou de la femme très pudique a raison? Aucune des deux, évidemment. Elles vivent chacune une expérience intime, une évolution contradictoire, une différence assumée sans l'intervention d'une quelconque soi-disant valeur culturelle qui serait supérieure à l'autre. Le problème arrive quand une des valeurs, pour nous celle assumée par les musulmans, vient se frotter à nos modes de vie occidentaux. Quand, où, et pourquoi accepter une autre façon de vivre, de manger, de se vêtir? On en revient au grignotage dont je vous entretenais tout à l'heure, à la défense de nos valeurs propres pour éviter la soumission, la manipulation, et finalement la capitulation. C'est sur la défense de nos valeurs que nous devons savoir agir avec sagesse afin d'offrir aux autres cultures un espace d'expression et de liberté dans nos contrées devenues mixtes. Hors, nous préférons l'attaque en mettant l'accent fort nationaliste et le dribble par des buts marqués très humiliants pour l'autre (par exemple la votation sur les minarets). L'attaque, il faut la voir comme un échange interactif et interculturel et non comme une destruction massive des intérêts d'autrui... Si l'Autre nous fuit, se défile, nous ignore ou au contraire est agressif avec nous, il y a un problème des deux côtés. Et comme en couple, la faute est toujours partagée avec quand même un des deux généralement plus fautif que l'autre. Maintenant, je ne me sens ni manipuler par vous ni par ces dames qui viennent poser leurs commentaires chez moi. Je me sens apprécié, contesté, désapprouvé, mais pas ignoré ni inintéressant. Et c'est en soi une belle satisfaction de bloguer. Quant à moi, John, je n'hésiterai pas à venir vous rendre visite et à commenter chez vous. je n'ai absolument rien contre votre personne. Au contraire, vous êtes quelqu'un de fort intéressant. Quant au problème d'égo, je m'en balance parce que dans toute équipe, tout groupe de personnes, toute bande de copains, des conflits stupides surgissent pour des broutilles. je n'ai vraiment pas envie de me laisser envahir par ce genre de gonflettes musculeuses masculines-féminines... A plus tard.

Écrit par : pachakmac | 21/04/2010

Que pour vous Pacha,

J'aime votre savoir vivre et votre humilité. Vous êtes une personne bien et ne laissez pas les gens vous changer.

Ce sont des paroles sincères et honnêtes. Je ne fais pas dans la politique, ou j'aime ou je déteste. je pense que vous l'avez senti dans mes propos.

Vous essayez toujours de réconcilier entre les gens et bien faire, je tiens à vous remercier.

Malgré le fait que vous ne soyez pas d'accord avec Zakia et moi, vous ne nous poussez pas à changer et nous accepter comme nous sommes.

vous avez une si grande ouverture d'esprit, qui vous permet de poster dans notre blog même si certaines personnes malhonnêtes nous traitent d'extrémistes et menteuses.

vous pouvez être un bon thérapeute car vous savez écouter et découvrir le bien chez les gens.

J'espère que nous aurons la chance de se connaitre et vous pouvez vous faire une idée générale sur moi.

J'aimerais toutefois soulever un point, vous vous trompez un peu sur moi, j'aime la vie, rigoler et les gens trop sérieux je les évite. J'aime l'humour propre et décent. J'aime la pudeur mais pas l'extrême tout de même.

Au plaisir de vous lire le plus souvent et vous souhaite bonne chance

Écrit par : Fatima | 21/04/2010

Chère Fatima, je l'avais bien compris votre sens de l'humour. J'ai assez de recul sur la vie pour savoir que nous avons tous nos pétages de plomb personnels. Cela ne suffit pas à faire de nous des êtres trop sérieux, sans humour, et loin de savoir rigoler en privé ou en communauté. Je devine vos humeurs sombres quand les gens vous traitent si mal et abusent de vous avec leurs mots assassins et sous le sceau du pseudonyme. C'est la loi de la jungle. Il y a les charognards qui dépècent la proie une fois blessée et dans une position qui l'empêche de se défendre réellement. Ne pas jouer le proie, donc la victime. Juste conserver sa dignité et passer plus loin sans se retourner sur la bêtise, la mesquinerie, la lâcheté de certains. bonne soirée. A bientôt. et merci de vos mots.

Écrit par : pachakmac | 21/04/2010

Les commentaires sont fermés.