03/05/2010

Louisiane piégée par notre système de vie

Personne ne s'attendait à imaginer un jour que l'exploitation du pétrole pourrait, avec l'évolution, se montrer aussi nocive que l'exploitation des centrales nucléaires. Entre CO2 et pétroliers qui chavirent, on gardait dans nos esprits une certaine marge sécuritaire et une confiance relative parmi les populations en faveur de l'exploitation pétrolière. Même des rues en Louisiane portent des noms issus directement du business lié au pétrole. Aujourd'hui, malgré le désastre, une partie de la population touchée par l'explosion de la plate-forme continuent à penser qu'il faut poursuivre les forages... y compris les pêcheurs qui dépendent directement de quantité de pétrole non-négligeable et à bon marché.

Cette catastrophe va peut-être réveiller l'administration Obama pour cette fois se lancer à fond dans les énergies renouvelables. Les lobbies nucléaires et pétroliers vont continuer à se battre pour que rien ne change. Mais les populations sont de plus en plus sensibles aux désastres qui se succèdent. Si la catastrophe actuelle peut servir de déclencheur vers de nouveaux modes de vie et de consommation, elle n'aura pas été entièrement négative.

Si l'Amérique se réveille, le monde entier suivra. Et du côté de la Chine, on fera aussi ce qu'il faut car les sociétés modernes ne veulent pas être à la traîne de la technologie. Regardons du côté des fusées pour s'en convaincre. Après l'Amérique, les grandes puissances se sont toutes lancées dans l'exploitation de l'espace.

Cher Président Obama, nous attendons un discours fort de votre part qui débouche sur des résultats et un vrai virage vers l'énergie verte.

 

Les commentaires sont fermés.