05/06/2010

Rachel Corrie: la non-violence d'une mémoire assassinée

 

Comme prévu, le Rachel Corrie a été arraisonné par l'armée d'Israël. Un concert de trompettes a raisonné dans le ciel... ou était-ce un concert de vuvuzela sud-africaine, trompettes de l'apocalypse d'une politique faite de brutalité, de mépris, d'arrogance, d'apartheid, et d'ignorance souveraine du droit d'un peuple à vivre en paix sur ses terres.

Israël a raisonné aussi... Netanayou a pu affirmer qu'il n'était pas un petit voyou mais un président digne de son pays. Le Rachel Corrie n'a posé aucune résistance lorsque les militaires sont montés à l'abordage du cargo. Rachel Corrie n'aurait pas non plus opposé de résistance si le pilote du bulldozer qui l'a écrasée et tuée avait fait appel aux soldats pour dégager la jeune dame pleine d'espérance en son coeur. Hélas, le pilote a agi en fonçant sur la cible sans se préoccuper de savoir si la jeune femme avait une chance de s'en sortir ou pas... Un peu comme cela est arrivé sur le bateau turque ou les militants étaient chauffés à blanc par les hélicos de nuit, et les vedettes marines qui les narguaient. Des Turques qui avaient la parole haineuse et immorale dans le micro en s'adressant au porte-parole des militaires (« sale juif, retourne dans les camps » ou « rappelle-toi du 11 septembre »)Des Turques dont on connaît, en Suisse particulièrement, le sang bouillant quand il s'agit de football, d'honneur, et d'interdiction de perdre une partie...

Manque total de psychologie israélienne. Manque de recul sur l'assaut imprévisible, de nuit, et sans réflexion, de ses propres troupes. Sur un terrain de foot, à la fin de la partie, si jadis les Suisses avaient réagi avec la même force brutale que les Turques défaits, il y aurait eu des morts des deux côtés...

Résultat: 9 morts du côté turque, dont certains par des balles tirées à bout portant à quelques centimètres du crâne, autant dire une exécution sommaire, 48 blessés par balles, 6 disparus, de toutes nationalités, sans doute jetés dans les flots après avoir reçu eux aussi des balles.

Et maintenant beaucoup de problèmes pour Israël avec l'ancien « ami » turque devenu un Etat qui n'oubliera jamais l'affront et la mort de ses ressortissants, une nuit de printemps 2010 sur un bateau en partance pour la liberté et la paix... Et beaucoup de problèmes avec le monde entier. Israël ressemble de plus en plus au régime de l'avant de Klerk de l'Afrique du Sud...

 

 

18:09 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (14)

Commentaires

Le régime "d'avant De klerk" était intimement lié à Israël pour ce qui concerne l'armement. Suprême ironie, le Pouvoir aux abois SA parlait même de "solution finale" pour en finir du "swart gevaar!" Menace ou danger noir.
Mais en Israel comme en Afrique du Sud, il s'agit du système et du pouvoir, PAS des gens!

Écrit par : cmj | 06/06/2010

"Sur un terrain de foot, à la fin de la partie, si jadis les Suisses avaient réagi avec la même force brutale que les Turques défaits, il y aurait eu des morts des deux côtés..."

Les Suisses ne pouvaient pas réagir "avec la même force brutale que les Turques défaits", parce que les Suisses ne sont pas des Turcs.

Vous être vraiment incapable de comprendre, K Mac, que, pour réagir comme des Turcs, il faut être Turc ?

Écrit par : Scipion | 06/06/2010

@Scipion

"Vous être vraiment incapable de comprendre, K Mac, que, pour réagir comme des Turcs, il faut être Turc ?"

Vous voulez dire que le comportement des Turcs (comme des Suisses d'ailleurs) est écrit dans leur gènes ?

Écrit par : Ah bon ? | 06/06/2010

"Vous voulez dire que le comportement des Turcs (comme des Suisses d'ailleurs) est écrit dans leur gènes ?"

On ne peut l'exclure, mais entre les gènes et la culture, ce n'est pas facile de trancher.

On trouve des gènes de tant de traits de caractère. On parle de gène de la colère, de la violence, de la jalousie, et il est possible que certains peuples en soient davantage pourvus que d'autres.

Mais on ne se donne pas trop de mal pour les identifier, tant certains ont peur de ce qu'ils pourraient trouver de "raciste"... :o)

Écrit par : Scipion | 06/06/2010

Dites Scipion, et les gènes en question, ceux de Turcs, seraient à votre avis récessifs ou pas ?

Écrit par : Ah bon ? | 06/06/2010

"Dites Scipion, et les gènes en question, ceux de Turcs, seraient à votre avis récessifs ou pas ?"

Je n'ai pas d'avis sur la question et je m'en fous. Que les gènes en question soient récessifs ou non, ne modifient en rien ce que la Turquie est et ce que les Turcs sont.

Toutes les observations ne sont pas à aller chercher au fin fond des microscopes électroniques.

Écrit par : Scipion | 06/06/2010

"Je n'ai pas d'avis sur la question et je m'en fous."

Reste que cela pose un problème au cas un Turc se marierait avec une Suissesse pure souche. Il faudra savoir si ces fameux gènes sont récessifs ou pas pour autoriser ou interdire leur union. Sinon on risque de se retrouver avec des Suisses avec de gènes "à la turque".

Écrit par : Ah bon ? | 06/06/2010

Bonsoir. Turc ou pas Turc, la culture cela se travaille en commun. Quand, bien sûr, on a la volonté de travailler en commun. Sur ce bateau, les Turcs n'avaient pas vraiment envie de bosser avec les Israéliens et réciproquement. Israël savait très bien cela et en entendant les commentaires haineux de certains passagers turcs, Israël avait le devoir d'agir de jour et en toute transparence avec la communauté internationale en précisant que tout (c'est-à-dire les scènes qui arrangeaient Israël) serait filmé et diffusé sur You Tube). Rien n'a été entrepris dans ce sens. Israël voulait faire un exemple. Il l'a fait. On s'arrête au bilan et aux responsabilités de cette descente militaire sur un bateau civil. Et je crois vraiment qu'Israël est ce soir dans ses petits souliers vis-à-vis du résultat catastrophique de son intervention et de l'opinion internationale.

Écrit par : pachakmac | 06/06/2010

"Reste que cela pose un problème au cas un Turc se marierait avec une Suissesse pure souche."

Pour vous, peut-être. Pour moi, le seul problème, c'est en cas de difficulté entre la Suisse d'une part, la Turquie ou l'Islam d'autre part, de savoir à qui ira sa loyauté. Pour le reste, je vous laisse à vos fumeuses théories.

Écrit par : Scipion | 06/06/2010

@Chie-pion "On trouve des gènes de tant de traits de caractère (...) et il est possible que certains peuples en soient davantage pourvus que d'autres.

Mais on ne se donne pas trop de mal pour les identifier, tant certains ont peur de ce qu'ils pourraient trouver de "raciste"... :o)"

Vous pouvez enlever les guillemets à raciste et je me demande ce qui justifie le petit smiley à la fin, c'est un sourire de satisfaction après avoir dit une immense connerie?

Ces histoires de gènes c'est du bullshit inventé par des généticiens en mal de financement et récupérés par tout ce qui se fait de plus pourri en matière de politicien xénophobe.

De mon métier, je connais bien le domaine de la génétique, et encore mieux celui de la statistique (qui est l'unique méthode utilisée pour essayer de trouver de résultats qui ne contredisent pas trop lourdement ces théories fumeuses) et l’immense majorités des spécialistes s'accordent à dire que c'est du grand n'importe quoi.
Mais c'est sur que ce n'est pas la première fois que la recherche déconne à ce sujet, surtout quand elle est récupérée pour donner une "base scientifique" à une ségrégation subjective, je pourrais en citer 200 je me limiterais aux mesures des dimensions du visage qui pouvaient, disait-on, détecter le niveau de "juivitude" d'un individu.

Mais que vous ayez sauté sur ce genre de théories ne m'étonne guerre, à voir vos interventions sur ces pages, ça vous rassure d'avoir trouvé ce que vous pensez être une légitimation scientifique.

Écrit par : J. Guignard | 07/06/2010

Nous nous retrouvons tous dans le même bain turc et dès qu'on cherche des gènes apparaît Harlem Désir. Mais au train (bleu) où c'est parti en Suid-Afrika, le nombre de victimes collatérales du Mondial va dépasser avant le match final celui des victimes putatives de l'Apartheid. Quelle époque épique !

Écrit par : Rabbit | 07/06/2010

« Ces histoires de gènes c'est du bullshit inventé par des généticiens en mal de financement... »

...et qui lorgnent du côté du trésor des SS, immergé comme chacun sait, dans le lac Toplitz, en avril-mai 1945, je connais.

"...et récupérés par tout ce qui se fait de plus pourri en matière de politicien xénophobe. De mon métier, je connais bien le domaine de la génétique..."

Qu'est-ce que vous voulez que je réponde à ça ? Je suis sans voix, écrasé, Maître, par l'autorité qui se dégage..., que dis-je ? qui émane... que dis-je ? qui irradie de votre altière énonciation.

"Mais que vous ayez sauté sur ce genre de théories ne m'étonne guerre, à voir vos interventions sur ces pages, ça vous rassure d'avoir trouvé ce que vous pensez être une légitimation scientifique."

Mon pauvre ami, Je n'ai pas besoin de sauter sur une « légitimation scientifique » pour savoir :

- que les pays déficients sont l’expression de peuples déficients et que les pays efficients sont l’expression de peuples efficients,

- que l'Italie, à la différence des autres pays méridionaux d'Europe, est entrée de plain-pied dans la révolution industrielle parce qu'elle avait une réceptivité à l'innovation dont les autres étaient dépourvus

- que de nombreux pays d'Amérique latine sont rédhibitoirement pénalisés par la médiocrité de leurs ressources humaines

- que 82 millions d’Allemands, ça donne l’Allemagne, tandis que 72 millions de Turcs ça ne donne que la Turquie, en dépit de 87 ans de paix et de la volonté affichée de son fondateur d’en faire un pays « occidental »

- qu'avec certaines communautés, les différents modèles d'intégration échoue les uns après les autres

- et qu’un territoire squatté par des gens provenant du tiers monde, devient un territoire du tiers monde avec taudis et insalubrité incorporés.

A partir de là, il ne s'agit pas de donner des bases scientifiques à des politiques qui n'en ont pas besoin, mais d'en finir une bonne fois pour toutes avec l'escroquerie existentialiste.

« et l’immense majorités des spécialistes s'accordent à dire que c'est du grand n'importe quoi. »

Quand on connaît les idéologies dominantes dans les milieux académiques, on n’est pas vraiment estomaqué. On comprend aussi que Mme Badinter soit extrêmement contrariée quand on découvre le gène de l'instinct maternel.

Et on peut être sûr que la question posée par Jacques Monod, prix Nobel de médecine angoissé –
- « Faut-il persévérer si la génétique doit divulguer, sur la différenciation des races, des secrets dont la portée morale, politique et psychologique nous déborde?» -
a été résolue dans un sens favorable à tous les utopismes universalistes et niveleurs à la mode… Ce n'est pas ce qui les empêchera de s'abîmer, un jour prochain, dans les culs-de-basse-fosse de l'histoire des chimères et illusions.

Écrit par : Scipion | 07/06/2010

"lorgnent du côté du trésor des SS"
non, du côté des nombreux organismes de financement dirigés par des gens qui, comme vous, traînent les théories des scientifiques du passé à une époque ou pourtant on a arrêté de faire des saignées.

c'est marrant cette tendance des petits fachos de se sentir seuls contre tous alors qu'ils sont majoritaires, on a vraiment de la chance qu'ils ne soit pas trop souvent capable de s'organiser. C'est peut être génétique?

Bref, j'ai du plaisir à parler génomique et, surtout, épistémologie, mais avec des collègues, pas avec une vieille décrépites qui, mécontente d'avoir raté sa vie se rassure en se claquemurant dans une monde ou au moins elle a réussi sa naissance.

"d'en finir une bonne fois pour toutes avec l'escroquerie existentialiste"
je me cotise avec mes collègue du "milieu académique" qui si ils sont tous lobotomisés et endoctrinés savent se montrer généreux, et on vous paye Exit, fin de l'existentialisme garanti et en douceur.

Écrit par : J.Guignard | 08/06/2010

"...pas avec une vieille décrépites qui, mécontente d'avoir raté sa vie..."

Plus pour longtemps. Dès ce matin, je vais me brancher sur un, ou deux, "des nombreux organismes de financement dirigés par des gens qui, comme (moi), traînent les théories des scientifiques du passé à une époque ou pourtant on a arrêté de faire des saignées."

Merci pour le tube :o)

Écrit par : Scipion | 08/06/2010

Les commentaires sont fermés.