24/06/2010

Les Etats Généraux du foot renversent la France!

 

Est-ce que Napoléon aurait fusillé ses Bleus mercenaires qui se sont mal comportés en Afrique du Sud?

A force d'intégration bâclée, de footage de gueule sur le gazon vert, d'identité nationale déballée jusqu'à l'Assemblée nationale, la France se met hors-jeu toute seule et se crée un bel auto-goal. Le foot, c'est de la politique pour autant que l'on ne place pas le débat sportif au coeur du débat politique. Est-ce que les sponsors d'une équipe descendent sur les terrain du foot et se retrouvent au centre de tous les débats? Est-ce que les joueurs sont au coeur du Gouvernement pour dire à Sarkosy comment il doit gouverner? Quoique... On n'en arrive là avec une telle dérive et de tels dérapages émotionnels. Thierry Henry s'est invité, ou convoqué, ou reçu, par le Président Sarkosy ce matin même. Est-ce pour dire à Napoléon comment il doit faire la politique pour intégrer ses troupes de citoyens issus du Continent africain? La France fait tout faux. Président, Ministres, Médias compromis avec le pouvoir, se lancent dans une attaque en règle des « Caïds » de l'équipe de France. Ils amplifient les tensions entre Français. Hors ce n'est pas en créant des Etats Généraux du foot que l'état général de la société s'améliorera. Au contraire. La récupération politique à droite et à gauche, la récupération verbale dans les banlieues par les Beurs ou parmi le milieu des intellectuels juifs va diviser davantage la France.

Sarkosy a tout faux. De Gaulle se serait contenté de tenir un discours aux footballeurs, un discours tinté de fermeté et de souplesse avec un brin d'humour à la fin. Je l'aurais bien vu leur dire:

« Messieurs, avec un Général à la tête de notre nation qui porte par chance aristocratique le patronyme de DE GAULLE, j'aurais aimé que sur le terrain de la Coupe du Monde, les Français puissent brandir ce slogan cher aux commentateurs brésiliens: « DE GOOOOOOAL! ». Cela aurait suffit à penser que je fais du bon boulot au pouvoir. Hors je dois faire la constatation que vous n'aviez pas envie de voir ces pancartes. Peut-on savoir le fond du problème? »

Zemour donne sa réponse. L'équipe de foot a répondu par la débâcle. « La France de race blanche, catholique, de culture gréco-latine » ne peut pas rester sur son passé pour ignorer la nouvelle France. Faire du lepénisme à outrance sur les chaîne TV, ne pouvait amener que ce que l'on a vu sur le terrain. La France a-t-elle envie de faire comme Israël? La France a-t-elle envie d'ériger des murs entre communautés? La France ne veut-elle disposer à l'Assemblée nationale que de politiciens de race blanche ou correspondant exactement à la déclaration de De Gaulle qui date de 50 ans? Si oui, il faut le dire clairement et arrêter de prétendre et d'affirmer que la France est un pays multiculturel et multiconfessionnel.

« Je ne vous dis pas Merci la France », aurait pu écrire les Irlandais, Monsieur Sarkosy...

 

 

 

Les commentaires sont fermés.