26/06/2010

Alexandrie, Alexandrin pour la bande à Blitzfeld

Bloemfontein aura été la fontaine de Cloclo au Capitaine Alex Frei et son équipe. On attendait monts et merveilles. On a reçu une hydrocution au final.

Les magnolias n'ont pas fleuri en bouquet final. Nous en garderons qu'un seul dans un vase souvenir en mémoire de ce but magique sur l'Espagne.

Pour terminer sur le thème « La Suisse, l'impuissance puissance 11 » (pardon pour Diego qui avait la classe mondiale dans ses buts et qui nous a réjoui de ses arrêts prodigieux) on s'offre le dernier tube fabuleux de Cloclo avant de disparaître. Ah, si la Suisse était morte de cette manière contre le Brésil, on en aurait eu les larmes aux yeux, l'émotion vibrante, la gratitude éternelle pour nos Redfishes. Hélas, ils n'ont pas su nous dire « Je t'aime » avec la rage du désespoir...

 

 

 

Les commentaires sont fermés.