27/06/2010

La Droite mexicaine de Blocher et Pelli

 

Se sont-ils concertés? Ont-il réalisé un "une-deux" entre deux chambres fédérales pour défendre un ballon d'essais semblant être plus flotttant encore que Jabulani. En tout cas, ça y va, et fort. Ils taclent dans les 16 mètres, font le coup des sombres héros révolutionnaires et des pistoleros. Ils bottent en touche et par dessus les buts de la solidarité internationale et de la défense des intérêts de la planète bleue. Pour l'un, Bruxelle est le diable communiste qui nous dira ce que nous devons déclarer, faire, et penser. Pour l'autre, les Verts sont la nouvelle religion hérétique qui mettra à genoux l'économie suisse!

Rien que ça! Alors Pan! Pan! sur tous ces traîtres importateurs d'idées nouvelles, ces prêtres chamans de monde plus propre et plus doux.

Pas d'exfiltration pour Blocher! La police jurassienne le protège lui et son parti dans son bunker aménagé et protégé de Delémont.  Quoique... Pour rire, je verrais bien le Front Révolutionnaire du Jura organisé une exfiltration afin de prendre Blocher en otage. Cela ferait rire le monde entier...sauf Blocher et ses amis, bien sûr. Car Blocher, franchement, on croirait Lénine et son cuirassé de train rouge débarquant chez ces Indiens de Béliers qui bêlent encore mais on finit définitivement de se révolter contre la justice de Berne.

Jura libre! C'est si loin déjà. Aujourd'hui, l'UDC a gagné ses galons aux pays des Apaches francs-montagnards. On pense Suisse, on agit Economie Suisse, on gère Union de Banques Suisses.

Finalament, on est très heureux d'être Suisses sauf que notre Nati a perdu. Pour le reste, on fait confiance à Blocher et Pelli. Ce ne sont pas des fleurs bleues. Ce sont des mecs. Des vrais. Des mecs qui sortent les pistolets pour flinguer sur tout ce qui ne va pas dans le sens d'Idéologie Suisse. Idée Suisse? Non. Idéologie Suisse. En attendant, l'Europe n'attend plus la Suisse, pressée qu'elle est par sa propre débâcle financière, elle prend le taureau par les cornes du cocufiage exercé par le dogme permanent des escrocs banquiers. En attendant, la Chine produit du solaire. Ces sales communistes, acquis aux bienfaits du marché, sont tellement utopistes qu'ils s'enfoncent dans le rêve bleu des écologistes!

Pendant ce temps, la Suisse rayonnante et radieuse annonce un joyeux réveil. Heuuuu. Ils sont bien dans l'avion ce matin, nos gentils joueurs de la Nati? Blocher et Pelli leur réservent d'ailleurs un acccueil mexicain à nos braves soldats envoyés en terre sud-africaine. Et on va encore entendre la bonne parole de l'Evangéliste Blocher sur nos ondes radio-TV:

"Mais c'était complètement kamikaze leur mission là-bas à Johannesburg. C'est Micheline, cette folle, qui a organisé tout ça, et sans rien dire à Merz, ce bon avard qui protège trop bien mes sous. Vous auriez pu créer des actes terroristes, un soulèvement des passions, une révolution, des femmes et des hommes ivres en Suisse qui n'allaient plus au travail si vous aviez libéré le pays avec deux balles placées dans le but du Honduras. Il faut revoir votre copie, Mr Hitzfeld. Plus de match hors du territoire. Nous, on veut nos hommes en Suisse, prêts à se battre en Suisse, avec un ballon suisse, un gazon suisse, pas vert hein, tout brun ou tout noir ou bleu pétrole....non...je voulais rester à brun, sinon ça fait trop de couleur et on ne sait plus où on est. Et surtout des adversaires suisses à nos Suisses pour qu'on puisse montrer au monde entier que la Suisse gagne toujours".

En fait, la gueule de bois, c'est Pelli et Blocher qui vont nous l'offrir sur un plateau rouge à croix-blanche. Mais quand ça arrivera, les deux mesieurs auront pris leur retraite et seront sur un des îlots des Caraïbes helvétiques. Gstaad, Zurich, Lugano, ou tout autre endroit où il fait bon vivre quand on a de l'argent bien gagné et très bien gardé.

Argentine – Mexique, c'est pour aujourd'hui. Il faudra bien que l'argent gagne encore ou meurt devant les Mexicains. Pas de repos pour les guerriers du blog.

 

 

Photos-0080_1.jpg

Pistoleros, version gauche argentine

pistoleros, version droite mexicaine

Faites vos Jeux avec l'Inca!


Commentaires

Allez vous faire dorer au soleil, Pacha de blog toujours !
Oui, Monsieur.
Révérence à un Général éméché par sa plume qu'il s'envoit bec au cul ???
Wouaou! Pourvu que ça dure!
Au plaisir! Jusqu'ici.

Écrit par : Cristal Gagnante | 27/06/2010

"...notre Nati a perdu...

Rediffusion :

"Notre Nati" regroupant des Méditerranéens, des Balkaniques, des Turcs, des Subsahariens et quelques Helvètes, évoluant pour la plupart dans des clubs étrangers, est aussi suisse qu'une Rolex fabriquée à Tch'eng-tou dans le Sseu-Tch'ouan.

Je ne suis donc pas plus heureux de ses succès que marri de ses échecs. Cette sélection est juste faite pour satisfaire les hurluberlus qui se croient citoyens du monde. Et qui se font jeter sèchement de tous les pays étrangers où ils prétendent faire valoir leur appartenance.

Écrit par : Scipion | 27/06/2010

"En fait, la gueule de bois, c'est Pelli et Blocher qui vont nous l'offrir sur un plateau rouge à croix-blanche. Mais quand ça arrivera, les deux mesieurs auront pris leur retraite et seront sur un des îlots des Caraïbes helvétiques."

Si c'est à quoi aspirait ce guerrier-né qu'est Christophe Blocher, il y a belle lurette qu'il ferait le feignant cousu d'or là où vous dites, en se reposant sur les lauriers qu'il s'est mérités en sauvant la Suisse de l'EEE.

Il est d'ailleurs, avec Jämes Schwarzenbach - qui nous a sauvé, lui, du chômage à deux chiffres -, le seul politicien helvétique qui mériterait une rue, une place ou une avenue, dans chacune de nos villes.

Écrit par : Scipion | 27/06/2010

Cher Scipion, je sais bien que Mister Blocher est un énorme bosseur qui ne pourrait s'empêcher de travailler. C'est pour rire, la plage. C'est une image. Car en attendant, il bosse pour tous les milliardaires et les millionnaires de notre pays qui ne sont pas forcément aussi travailleur et pétris de principes moraux...ou immoraux. Souvent juste amoraux. Pourquoi cette défense? Je n'en sais rien. Sans doute parce qu'on aime défendre les gens qui appartiennent à notre clan... bonne soirée.

Écrit par : pachakmac | 27/06/2010

Je ne comprends toujours pas comment vous pouvez laisser s'exprimer sur ce blog des gens aussi racistes et extrêmes que Scipion. Cela me révolte...

Écrit par : Géo | 27/06/2010

@scipion

"Il est d'ailleurs, avec Jämes Schwarzenbach - qui nous a sauvé, lui, du chômage à deux chiffres -, le seul politicien helvétique qui mériterait une rue, une place ou une avenue, dans chacune de nos villes"

J'suis pas féru de politique historienne ... mais James il s'est pas fait clouer le bec ? donc le pas ou peu de chômage, à l'époque, elle est due à tous les helvètes qui ont rejeté son initiative, non ?

Écrit par : zelig | 27/06/2010

"J'suis pas féru de politique historienne ... mais James il s'est pas fait clouer le bec ? donc le pas ou peu de chômage, à l'époque, elle est due à tous les helvètes qui ont rejeté son initiative, non ?"

Moi, je vous parle du chômage dans les années 80-90. L'initiative Schwarzenbach a été rejetée, le 7 juin 1970, par 54 % des voix contre 46..., mais elles a été prise très au sérieux !

Les autorités avaient eu très peur et, après le vote, beaucoup ont pensé que l'initiative aurait été acceptée si le suffrage féminin avait existé à ce moment-là.

La politique migratoire a donc, par le suite, tenu compte et de la forte minorité qui avait accepté l'initiative, et du risque réel d'en voir une autre être acceptée, si on ne tenait aucun compte de la première.

Ainsi, par exemple, les organisations patronales n'ont-elles pas pu faire pression sur le Conseil fédéral pour qu'il dégage de nouveaux contingents d'immigrés venant de plus en plus loin - le peuple l'avait à l'oeil - pour fabriquer des tas de produits que la Suisse pouvait sans dommage continuer d'importer des pays voisins, dès lors que nous n'avions pas la main d'oeuvre nécessaire à leur fabrication.

Or, si la Suisse n'a pas pu disposer de cette main d'oeuvre supplémentaire, c'est "grâce" à Jämes Schwarzenbach et à la peur salutaire qu'il a inspirée. Et c'est ainsi qu'à la fin des trente glorieuses, grâce en partie aussi au statut de saisonnier, la Suisse ne s'est pas retrouvée avec quelques dizaines de milliers de chômeurs étrangers supplémentaires.

Écrit par : Scipion | 27/06/2010

Bonsoir Géo, on a envie de plaisanter? J'aime bien rire... Et j'essaye de le faire avec le plus de monde possible afin d'oublier nos divergences de fond. Cela évite à la haine de s'exprimer et de s'exporter partout sur la Terre. Quant à Blocher, il mène son combat. Je le respecte même si je n'approuve de loin pas sa vision. Le respect, c'est la seule façon de garder une démocratie vivante et viable. Sinon, on va à la dictature. Et j'ai horreur de la dictature. Plus il y aura de poètes sur la Terre, plus je serai satisfait. Car après tout, si mourir sans aimer est possible, vivre sans aimer est impossible.

Écrit par : pachakmac | 28/06/2010

Les commentaires sont fermés.