30/06/2010

Quand personne ne parle d'une énorme simulation...

 

Dernières minutes du match Espagne – Portugal. Un joueur espagnol se roule dans les 16 mètres et se tient le visage. L'arbitre siffle et expulse le joueur portugais qui le marquait.

Il n'y a strictement aucune faute. Nada! Le joueur portugais est même à un bon mètre du joueur espagnol quand celui-ci feint un coup de coude volontaire de son adversaire. Et l'arbitre marche. Au lieu d'expulser l'Espagnol pour énorme simulation de jeu, il expulse le Portugais! Mais comme le Portugal est déjà quasi éliminé à ce moment-là, personne ne dit rien. Dans les articles des principaux médias, rien non plus sur cette expulsion scandaleuse et cette simulation encore plus scandaleuse.

Quand il n'y a plus d'enjeu, tout le monde s'en fout. Mais j'écris ce soir que cet Espagnol ne mérite absolument pas de jouer le quart de final qui l'attend... et que l'arbitre, une fois de plus, a commis une énorme injustice. La même faute au début du match, et tous les journaux du monde parleraient de cette expulsion franchement insensée.

Mais pourquoi les arbitres sont-ils parfois si aveuglés et impressionnés par la mauvaise foi des joueurs et les joueurs aussi bas dans leur façon de vouloir éliminer un adversaire? Car franchement, cet Espagnol simulateur a gâché mon plaisir de voir l'armada espagnole en quart de final.

Méritée cette qualification? Oui. Mais rien que pour le geste, on dira que certains joueurs n'aiment pas le fair-play et l'honnêteté sur un terrain de football. C'est déplorable.

Dommage pour l'équipe d'Espagne. Savoir jouer, elle sait pourtant...

 

Ne pas abuser d'une fille

et lui raconter des bobards.

Ne pas abuser d'un arbitre

et lui jouer  la comédie du Docteur Connard...

 

C'est tout l'art de la Beauté et de la Chanson de Geste


Les commentaires sont fermés.