01/07/2010

La dernière révolution posthume de Nicolas Hayek

 

En Suisse, il y a peu, très peu de pères de famille qui trouvent en leurs filles des dignes successeurs à leur empire ou tout simplement à leur petite entreprise. Successeur ne connaît point de féminin mais la situation de Nayla Hayek la place tout simplement à la tête de la présidence du très puissant Groupe Swatch.

Si successeur est masculin, success story est féminin! Et on peut écrire cela de la famille de Nicolas Hayek. Avec Nayla, Hayek Père et Mère ont donné une fille à la succession de la très grande entreprise helvétique.

Et dans la lumière de Nicolas Hayek, à ses côté, il y a donc encore une femme: Marianne. Prénom prédestiné pour éviter au Groupe Swatch de se perdre dans le labyrinthe de la succession qui risque d'être tumultueuse. Nicolas Hayek inspirait le respect à tous. C'est moins sûr pour Nick Hayek, directeur opérationnel du Groupe. La révolution permanente n'est peut-être pas terminée. Et Nicolas Hayek, du Ciel, réussira peut-être le coup de Dieu en tirant encore sur les ficelles de l'entreprise royale. Une montre ne donnait pas le temps pour lui. Elle offrait de la beauté. Avec ses 4 montres aux poignets, Nicolas Hayek donnait les 4 points cardinaux sur les I de la réussite artistique: Imagination, Innovation, Ironie, Iconographie.

Et pour relancer la gamme Swatch Irony, j'ai déniché un piano céleste chez Nicolas, une perle pour Swatch, sur You Tube. (Poser une montre « swatch irony » sur le fauteuil présidentiel à la fin du clip, et vous aurez tout imaginé de la puissance marketing fondamentale de cette chanson pour l'élection de Nayla Hayek à la tête du Groupe Swatch. Madame Nayla Hayek osera-t-elle contacter ce groupe pour réussir encore une fois un coup de maître magistral en faveur de la publicité Swatch Group?

N.B. J'y ajouterais comme image finale le chien avec papa Hayek assis dans le fauteuil avec ses quatre montres fumant son havana et montant au Ciel dans les volutes de fumée...

 

Même l'image d'un périscope pour périr en paix dans un scoop du sous-marin jaune...

08:07 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

La Pacha attitude se surligne I comme Intéressant, Influent, Inouï et, Inspirant.

Écrit par : Cristal Gagnante | 01/07/2010

c'est fou je le croyais éternel ce type!

Un "postume" 3 pièces pour le dernier voyage?

Héhéhéhéhéhé!

Écrit par : dominiquedegoumois | 01/07/2010

Et Ben, Pfff ! A la folie de l'argent !
Boo ! C'est infini, oui ? Ha ! L'argent !
Nous monte, nous montre en une foi et encore une course contre la montre !
Bravo ! Bravo !

Écrit par : Cristal Gagnante | 01/07/2010

Cher Pacha
Je vous remercie pour vos article, et même que je ne connais pas cette personne(Nicolas Hayek), mais selon les opinions qui ont fait preuve de respect pour lui, il semble que les "races" disparaissent quand il y a une haute considération morale!

Bonne soirée.
M.FTELINA.

Écrit par : M.F. | 01/07/2010

COR./ vos articles...

Écrit par : M.F. | 01/07/2010

Les commentaires sont fermés.