11/08/2010

Le prix de l'amour...

Jean-Paul Belmondo serait-il devenu un bon pigeon? L'acteur français, très amoureux de Barbara Gondolfi, ex playmate de 34 ans, semble être perçu désormais comme un homme très romantique, voir beaucoup trop romantique. La belle est en fait une femme d'affaire qui n'en est pas à sa première expérience amoureuse... Loin s'en faut. Elle fricote encore avec son ex-mari spécialisé dans les affaires louches, escort-girls et gros business.

Le cinéma ne semble pas avoir rendu Bebel sage et attentif à l'amour d'une femme qui saurait le protéger. Il préfère jouer le flamenco fatal avec une femme qui sait lui soutirer son argent. Belmondo finira ses jours comme il a tourné dans ses films. Debout, en jeune homme fringuant et séducteur malgré les années qui passent, la maladie, puis la mort inéluctable.

Belmondo est devenu un pigeon...mais un pigeon consentant qui, sentant la fin proche, désire s'éclater encore sur cette Terre qui nous désole si souvent de ses misères quotidiennes. Jean-Paul n'a peut-être plus l'âge pour éblouir une jeune fille. Il lui reste le porte-monnaie et le charme pour séduire la belle Barbara. Elle en profite, elle en abuse, elle n'est pas très honnête. C'est le lot de beaucoup de jeunes femmes aujourd'hui. Et il est peut-être mieux pour de vieux beaux que ce genre de femmes existent. Ainsi la vieillesse semble passer beaucoup mieux pour tous ces hommes qui ont si peur de ne plus avoir à leur bras une beauté qui leur font croire qu'ils sont restés les rois du monde malgré les années...

 

Les commentaires sont fermés.