20/08/2010

Déclarez-vous en état de catastrophe...et bingo!

Un maire d'une région de Bahia do Bresil a eu la lumineuse idée de lancer un S.O.S. international en raison, et c'est à la mode, de pluies diluviennes qui auraient ravagé sa contrée et arrosé ses concitoyens des bienfaits célestes de façon un peu trop intempestive.

Hors, tout était faux. La région n'a pas connu la pluie depuis pas mal de temps. Ce serait plutôt en raison d'une sécheresse sévère de liquidité dans son portemonnaie que cet homme politique aurait fait appel à l'aide internationale. Sa déclaration lui aurait permis de recevoir 900'000 euros d'indemnités pour cause de catastrophe.

Car la catastrophe, Mesdames et Messieurs, ça paie dans le coeur des parlementaires européens qui ouvrent les cordons de la Bourse comme des dieux descendus du Ciel pour offrir la manne publique à plus pauvres et malheureux que soi.

Mesdames et Messieurs qui rêvez d'argent et de pouvoir sur les gens, plus besoin de faire un casse dans une bijouterie ou une banque. Dites simplement à l'Etat que vous souffrez d'un état de catastrophe permanent, que votre femme vous trompe, que vos enfants ne vous respectent plus, que votre patron vous a foutu à la porte, que le chômage ne vous indemnise pas, que vos amis s'éloignent de vous, que votre chat s'est cassé la patte, que votre maîtresse vous a abandonné, que vous souffrez d'un mal de dos chronique, que le cancer vous bouffe la prostate, que votre assureur maladie refuse de vous rembourser parce que vous ne payez plus vos primes, que les poursuites se présentent à votre domicile tous les deux mois, que l'aide sociale trouve que vous traînez la patte, que vous déprimez depuis des années, que vous faites une grève de la faim pour le droit à la dépénalisation du chanvre et que vous êtes prêt à vous suicider si cela ne se réalise pas... Qu'enfin, vous vous êtes récemment râpé les genoux sur les gravillons en tombant à bicyclette, que vous vous prenez pour le Shérif alors vous êtes en réalité un Petit Poucet anarchique semant ses cailloux blancs pour échapper à l'ogre de la Justice et retrouver votre chemin pour vous et vos enfants qui ont un papa bien bizarre pleurant toutes les nuits comme un soul pleureur lunaire jouant de la trompette verbale comme Louis d'Or Ame S$trong ayant perdu le sens de l'honneur.

Et alors, Bingo! L'Etat vous offrira un million deux cents mille francs pour vous reposer sous les Tropiques. Indemnités à charge de l'Etat. Et pour vous, repos bien mérité car vous aurez entretenu très régulièrement la page « Desaster People » des journalistes du « Matin Orange », le défoliant naturel des stars, qui eux seront restés froids et pingres face à vous malgré vos années de disette financières et vos histoires à coucher dehors par tous les temps. Un Pacha dans un hamac? Pourquoi pas à Bahia do Bresil sous les palmiers avec quelques beautés de là-bas pour vous faire oublier toute la misère du monde en général, et la vôtre en particulier...

L'Etat m'aime fiscalement. Les médias m'aiment idéalement. Il est grand temps qu'ils m'aiment tous les deux amicalement.

Oubliez donc tous vos péchés de cupidité. Zaz, avez-vous vu passé Mirza? Je vous invite à Neuchâtel, pas dans un château. Mais pour tourner le clip de « Bahia do Bresil ». Je suppose que vous et moi écoutons la même chaîne du bonheur et les mêmes ondes amoureuses.

Et maintenant, il serait temps de récolter ce que l'on s'aime de la part de l'Etat et des médias. La Grande Catastrophe mène à tout. Même à l'amour, la richesse et la célébrité... Alors Pacha lance son S.O.S. et se déclare en état d'urgence pour cause de tempête tropicale de très longue durée s'abattant sur sa maison. Et Pacha attends tranquillement, ses pieds dans l'O, ses 900'000 euros d'indemnités...

 

 

27077jpg.JPG

La fille aux pieds dans l'O,

son coeur en état diluvien de catastrophe amoureuse...


08:30 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Bonjour et merci pour ce titre matinal très significatif.
L'humour jazz sérieux parfois, et surtout...
A le vôtre !

Écrit par : Cristal Gagnante | 20/08/2010

Les commentaires sont fermés.