25/08/2010

Le Nu féminin dans la société contemporaine

A notre époque, il paraît logique de connaître un affrontement interculturel concernant la représentation de la nudité, ses diverses formes d'expression et d'expressivité, ses différentes lignes de forces esthétiques, à chaque fois renouvelées, de contestation, de provocation, de scandale, voir de perversion. Pour la plupart d'entre nous, il paraît tout-à-fait dans la logique des choses actuelles de lire des choses anti-mâle, voir carrément sexiste envers la représentation fantasmique très hard qu'est devenu l'univers érotique masculin actuel. L'inverse est tout aussi vrai. Les hommes ne se gênent plus d'exprimer leur haine du sexe féminin à travers des diatribes très crues et sales, d'une vulgarité absolument dégueulasse, qui n'ont même plus rien à voir avec un érotisme hard d'un goût douteux mais restant tout de même dans le domaine des plaisirs charnels partagés entre les deux sexes et non rentrant dans la catégorie misogyne de la dégradation systématique du corps féminin et de sa soumission non moins systématique au pouvoir de l'homme.

En plus des douloureux déchirements contemporains que nous connaissons entre hommes et femmes, des séparations et des divisions dans les couples, vient s'ajouter une confrontation interculturelle qui mélange spirituel et charnel dans la même embarcation. Attention les dérives! Si nous, Occidentaux, avons pris l'habitude à l'exhibition du corps féminin, voir de sa sexualité crue et visuelle grâce à l'invasion du porno dans les chaumières, le monde musulman freine des quatre fers pour éviter de se faire envahir à son tour par des formes de représentations de l'art sexuel qui ont pour sujet la nudité exprimée sous toutes ses formes, y compris jouissive et orgasmique. Voile oblige, le monde musulman se drape de pudeur et se retire du jeu occidental!

Que peuvent bien faire les artistes pour tenter de donner une ouverture qui puisse rentrer dans les moeurs orientales et offrir une nouvelle modernité à notre société? La provocation, en islam, est bien plus grave que pour la chrétienté vaticane qui a appris, sans en accepter les outrages faits à sa religion, à vivre avec, malgré les colères de certains prélats et une population croyante, parfois très conservatrice et combative, qui refuse toujours la nudité, la vulgarité, et la culture porno sous toutes ses formes.

 

 

55.JPG

 

Il faut revenir ici à l'origine de l'art du nu. Il me semble que l'expression publique de la nudité féminine a d'abord commencé par la vision d'une cheville nue, puis d'un mollet, ensuite d'une cuisse, et enfin d'un mont de vénus. Ou, dans l'autre sens, par le dévoilement des cheveux, la vision du nez et de la bouche, puis du cou et des épaules, pour aboutir au nombril et enfin aux seins. Chez nous aussi, la nudité n'a pas été à toutes les époques d'une évidence naturelle. Sa représentation et son autorisation publiques ont fluctué au gré des courants de sociétés et de religions. Avec notre peu de sens du recul historique, nous n'arrivons même plus à nous souvenir que nos grands-mères portaient le fichu et étaient scandalisées par la vision d'une fille en mini-jupe... Il a quand même fallu Mai 68 pour que cela change un peu, voir énormément lorsqu'on se réfère au tsunami pornographique qui règne aujourd'hui sur Internet...

Pour le monde islamique, le nu public, c'est le diable ou l'absence de Dieu et l'entrée dans le monde de la perversion et de l'infidélité. Alors que dans l'intimité d'une chambre à coucher, la femme se pare naturellement des attributs de la séduction pour son mari, à l'extérieur, elle se doit d'être pudique en évitant les contacts charnels avec les hommes autres que son mari. Qu'est-ce qui fait que la nudité pose tant de problèmes à nous les êtres humains? Sa subversion civile, certes. On se rend bien compte qu'une personne se mettant à poil devant un public crée toujours un mini-événement... surtout s'il s'agit d'une femme. Mais au-delà de la vision première d'un homme ou d'une femme nu, que se passe-t-il dans nos consciences? L'expression d'une libido qui se met en mouvement alors que la situation paraît saugrenue ou illégitime? La peur que ce corps mis à nu devant nous, comme une offrande spontanée, tente de briser brutalement un tabou et percer une chape de plomb que nous abaissons nous-même pour protéger notre foyer et notre intimité de toute intrusion érotique extérieure? Un cri? Une douleur? Un désir inassouvi? Une liberté interdite? Une jouissance qui semble faire partie de l'obscurité ou de la diablerie? Cet obscur objet du désir... Le corps est effectivement une arme. Et c'est amusant de dire que lorsqu'on est nu devant l'autre, nous sommes désarmés. Cela dépend évidemment du contexte. Car un corps nu peut-être une arme redoutable de liberté. Sade l'a exprimé jusqu'au pires extrêmes à travers ses oeuvres où l'on constate que la liberté absolue d'un être humain mène à la dictature de cette personne sur autrui et à l'instrumentalisation des corps et des âmes. La liberté totale peut donc mener au pires perversions et au totalitarisme. Intéressant paradoxe à étudier pour un café philosophique...

 

 

5.jpg

 

Est-ce cela qui fait peur aux docteurs en Islam? Peut-être. Mais alors pourquoi y a-t-il plus de dictatures que de démocraties dans les régimes musulmans actuels? Est-ce la peur d'une nouvelle liberté acquise hérétique au détriment du dogme religieux de la non-représentation de l'image humaine demandée par Mahomet lui-même pour éviter l'idolâtrie transformant l'être humain en dieu? Car l'islam demande à l'homme la soumission à Dieu et surtout son humilité devant l'Eternel, sa condition humaine n'étant qu'un simple passage avant le paradis. Il faut donc ne pas se montrer trop, voir pas du tout, en représentation picturale. La nudité exhibée publiquement étant alors le pire affront que l'on ferait à Allah puisque celui-ci exigerait la plus grande des retenues face à la corporalité et son appel inévitable déclenchant sensualité, voir licence et débauche. Mahomet ayant vécu à une époque où les hommes, plus barbares encore qu'à notre époque, auraient été un danger permanent pour les êtres féminins, il aurait eu une illumination. En ces temps-là, le viol était souvent, voir même communément, une arme pour dominer la population locale ou étrangère. Mahomet aurait-il pu avoir l'inspiration de demander à Dieu s'il était préférable que les femmes se voilent plutôt qu'elles se dénudent davantage afin de préserver leur dignité? Je pense donc, mais c'est de l'investigation à travers les âges, que la parole de Mahomet sur ce sujet était plutôt un très bon conseil de sagesse pour les jeunes femmes qui voulaient garder leur virginité avant le mariage, alors que, après le mariage, le voile était un message providentiel de pudeur, de décence, et d'appartenance à l'homme qu'elles aimaient, message divin et sacré qui protégeait les femmes des assauts sexuels des autres hommes. Ainsi, elles n'étaient plus importunées par les mâles craignant eux-mêmes la punition de Dieu...et de la loi coranique en cas de non respect de la femme convoitée. Par contre, ces mêmes hommes n'hésitaient sans doute pas à saisir la première occasion venue de s'attaquer à la chair fraîche d'une jeune femme si celle-ci osait se dénuder un tant soit peu . Le prétexte était alors trop facile pour prendre cette pécheresse de force qui se déclarait, à travers sa tenue, à disposition des hommes puisqu'elle se présentait ostensiblement ouverte au désir des hommes... Nous connaissons encore ce réflexe machiste dans nos sociétés modernes d'aujourd'hui. Réflexe qui est aussi installé dans l'inconscient de certaines femmes qui absolvent les hommes osant s'attaquer par la force à des jeunes filles délurées dont la tenue a provoqué une agression masculine. Même si la fille est provocante, cela ne donne pas l'autorisation à un homme d'en abuser par la violence...

Revenons à l'art du Nu. Le monde oriental connaît aussi ses oeuvres érotiques, dont les Milles et Une Nuits, classique des classiques de la littérature arabe. Mais les mots utilisés par les auteurs arabes sont souvent, voir exclusivement poétiques. Le pornographique et l'expression crue des organes génitaux ne fait pas partie de la littérature classique arabes. La pudeur et la sensibilité de cette Civilisation est restée à un stade beaucoup plus littéraire par la force des choses puisque l'imagerie, le cinéma, et la photo n'ont pu s'introduire d'une manière aussi brutale et libre que chez nous. Le Coran protégeant les populations d'une propagande artistique exhibitionniste et libertine.

Rappelons ici que l'être humain est le seul être vivant qui se distingue des autres par le port de l'habit. Tous les animaux vivent nus dans la nature. En quelque sorte, l'habit est une émancipation libre de l'être humain vu par sa face sud exceptionnelle de décision et d'autonomie par rapport à la nature, ou une soumission à la demande de Dieu vu par sa face nord tout aussi exceptionnelle de notre Conscience du Mal. Adam tend la pomme à Eve. Eve accepte de croquer dans la Pomme... Ils sont chassés de leur paradis terrestre, de leur amour pur et réciproque... Et ils vont connaître les affres de la souffrance, de la jalousie, de la division. Cette image pourrait être celle d'un libertin tendant le fruit défendu à son épouse en lui proposant une partie échangiste avec un autre couple, par exemple... J'ai fait exprès de parler de face sud et de face nord car cette dernière, comme pour atteindre un sommet mythique, est en général bien plus difficile à conquérir que sa face sud. Absence de soleil, froid glacial, roche plus hermétique, courage démultiplié, résistance à toute épreuve, la face nord est réservée aux meilleurs soldats de Dieu. Mais au sommet, quelle victoire tellement plus éclatante. Le bruit des glaçons dans la glacière en attendant de déguster le champagne divin...

L'envers de la part cauchemardesque du décor présenté par la face sud idyllique préférée des Occidentaux (proxénétisme, bordels, tourisme sexuel, prostitution enfantine et adolescente à grande échelle), en islam, pourrait être le profit que tire un homme du fait de mettre son épouse sous une burqa ou un voile. Dans les deux civilisations, l'homme est trop souvent le tentateur et celui qui, soit débauche la femme, soit la rend servile et à son service exclusif. « Femme libérée, tu sais, c'est pas si facile et si visible que ça ». La nudité peut rendre esclave les êtres humains, tout particulièrement les femmes, d'un système sado-maso totalitaire comme représenté dans le film « Les 120 journées de Sodome » de Pasolini, oeuvre sadienne par excellence. La sexualité débridée peut voiler et même mettre le cerveau d'une femme sous une burqa fictive dans le sens où elle perd le sens commun de son intégrité physique et de son propre respect. Alors que le voile peut être l'expression d'une obligation subie les femmes par un système masculin mis en place pour soumettre la femme à une loi divine dévoyée. L'Iran d'aujourd'hui, par exemple, agit encore par force obligatoire du voile plutôt que par choix démocratique individuel de sa population féminine. Tout système qui tend à la domination masculine sur la femme, est un système pervers décidé des hommes et non par Dieu. La condamnation à mort par lapidation et pour adultère doit être partout exclue des lois civiles des Etats arabes (Tariq Ramadan, ce matin à 7.30h. sur la radio romande TSR1).

Pourtant le monde islamique bouge. La jeunesse d'aujourd'hui n'a plus forcément envie de vivre comme leurs parents ou leurs grands-parents. Elle surfe sur Internet, s'informe des autres modes de vie, apprend beaucoup des courants culturels alternatifs ou underground et ne se laisse plus seulement et uniquement influencer par les textes sacrés du Coran. Le monde musulman est en ébullition. Les courants conservateurs affrontent les courants réformistes, les filles exigent plus de liberté et de nudité permise. Comme pour tout, cela peut aller du meilleur au pire. Pourtant il serait temps que l'Islam apprenne à vivre avec notre temps tout en conservant ses convictions et son âme spirituelle. Tout est possible en islam aujourd'hui. Et l'Occident, au lieu de dénigrer l'islam et son Prophète Mahomet par des caricatures idiotes, devrait échanger sa culture avec celle de l'Orient, mêler les courants d'idées et les spiritualités afin d'avancer vers un nouveau monde plus libre et plus respectueux des possibilités humaines et des possibles philosophiques ou spirituel. Dieu est Grand. C'est écrit dans toutes les religions. Et s'il est Grand, c'est la preuve que son ouverture offre de nombreuses possibilités de s'ouvrir à son Amour. La femme est l'avenir de l'homme. Ce ver du prophète poète Aragon est plus que jamais d'actualité.

Par l'Art et la Littérature, une vie spirituelle libérée de ses intransigeances dogmatiques, nous arriverons à mieux nous comprendre et à nous apprécier entre Orient et Occident. C'est ma conviction intime qui me porte à écrire cela.

 

Photos-01355.JPG

 

08:18 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (13) |

Commentaires

Eh bien, tournez vos talons qu' on puisse mieux voir le monde dans l' rouge...
Bonjour la s'melle aux yeux !

Écrit par : Cristal Gagnante | 25/08/2010

Bonjour Monsieur Louboutin,

Depuis quelques jours, vous avez investi l'espace "commentaires" de mon blog "pachakmac" sur la plateforme journalistique 24 Heures.

Personnellement, je n'ai pas envie de vous censurer vu que vous offrez des objets d'art à nos compagnes. Cependant, vous comprendrez que la publicité commerciale sur les blogs n'a pas forcément bonne presse auprès des blogueurs qui construisent jour après jour leurs sites et qui voient d'un mauvais oeil les attaques commerciales sur les lieux de leurs propres créations.

Je vous ai laissé deux messages sur pachakmac qui concernent directement vos propositions commerciales sur mon blog auxquels vous n'avez pas encore pris la peine de répondre. Je vous prie donc de bien me contacter dans les prochains jours afin de clarifier, commercialement parlant:), vos droits de visite...

Etant assez heureux que votre maison ait le bon goût de faire sa pub directement sur mon blog, il ne me manque que le contact personnel avec vous pour votre proposition commerciale afin de continuer à produire votre pub sur mon site, et de connaître les raisons qui vous ont poussé à faire votre pub sur pachakmac.

Veuillez recevoir, cher Monsieur Louboutin, mes plus cordiales salutations.

P.S. J'ai voulu utilisé l'adresse mail que vous proposez en bas de votre page, http://www.christianlouboutinsoldes.com/. Malheureusement, je n'ai pas réussi à vous envoyer personnellement ce courriel. Au cas où vous ne me répondez pas, je serai dans le regret de vous supprimer l'autorisation de mes commentaires et de signaler vos messages comme spam...

Écrit par : pachakmac | 25/08/2010

Bonjour Pacha,

J'ai lu et relu votre billet mais je dois vous dire que je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous au sujets de plusieurs points.

Il n'a jamais été question de barbarie à l'époque de notre prophète que la prière d'Allah soit sur lui. Les femmes en ce temps, juifs, ou païennes, portaient le voile, le coup n'était pas couvert. Il faudra vous renseigner.

De plus, malgré le fait que le monde bouge, j'ai décidé de porter le voile alors qu'au Maroc, j'étais ce qu'on appelait une femme émancipée,jupe courte, maillot de bains... Dans mon cas, ce fut un choix longuement réfléchi. Je n'ai pas été influencée par personne. D'ailleurs, mon père et ma famille n'arrivent toujours pas à comprendre ce changement. Je me sens bien et je l'assume.

J'ajoute que ce n'est pas une question de pudeur non plus, vu que je ne le suis pas.

Écrit par : Fatima | 26/08/2010

Bonsoir cher pacha,

Je viens de lire ton billet (comme il est assez long, je voulais avoir un peu plus de temps devant moi), et je trouve qu'il contient pas mal de questions ainsi que quelques affirmations sur le monde islamiques qui ne sont pas tout à fait exactes. Nous aurons probablement l'occasion d'en discuter de vive voix. Je tiens quand même à préciser un détail d'une très haute importance : tu t'es posé cette question "Est-ce cela qui fait peur aux docteurs en Islam?"

Saches cher ami que ces derniers ainsi que tous les croyants profondément convaincus que le Coran Est la parole de Dieu par excellence, obéissent strictement à la morale coranique. C'est Dieu Seul qui nous montre le chemin qui lui plait et non les docteurs qui doivent le suivre comme tout musulman pratiquant. Les seuls modèles que nous suivons sont les prophètes, et bien sûr, Mohammed, paix et bénédiction de Dieu sur lui, l'est particulièrement. Ceux qui craignent Dieu et respectent Ses commandements ne sont absolument pas frustrés sexuellement comme certains aiment à imaginer. Le mariage permet de satisfaire sa libido avec la bénédiction de Dieu. Celles et ceux qui, dans la communauté musulmanes, cherchent des plaisirs éphémères sont libres de la faire. Les commandements divins ne concernent que les croyants, car en Islam, il y a une grande différence entre croyant et musulman : on est musulman par la prononciation de la profession de foi, mais l'état suivant qui est celui de croyant exige plus de sincérité et d'effort (ce qu'on appelle le jihad) contre le soi et ses multiples passions, pour se rapprocher toujours plus du Créateur.

Très bonne soirée à toi et à très bientôt.

Écrit par : zakia | 26/08/2010

Bonjour Mesdames. Chère Fatima, il me semble avoir précisé que le voile pouvait être aussi un objet d'émancipation pour une femme qui décide de le porter. Emancipation par rapport à la norme collective, aux préjugés des populations, etc. Je crois que chaque fois qu'un être humain fait acte d'indépendance dans sa vie, il s'émancipe, que ce soit dans le rapprochement à Dieu ou, plus souvent, quand il veut rompre les carcans rigides d'une société qui l'oppresse. C'est pour cela que j'aime tant la démocratie et que je ne supporte pas la dictature. Laisser à chacun et chacune le choix de ses attitudes et de ses égarements. C'est bien la Parole de Dieu qui est Amour et qui laisse à l'homme son autonomie pour s'autodéterminer tout au long de son existence. Pour la barbarie, je voulais dire que nous vivons aujourd'hui encore dans un monde barbare malgré la démocratie. L'être humain n'est pas naturellement bon. Il peut le devenir grâce à l'appel spirituel, que l'on appelle Dieu, cet attrait spirituel ou simplement désir de s'élever et de grandir en Amour.

Zakia, oui je me réjouis de parler avec vous de l'Autorité en terre islamique. Si, comme tu dis, les docteurs suivent la ligne de Mahomet, ils ont quand même la responsabilité du libre choix de l'interprétation des textes sacrés. D'où toute la différence de vue entre un Tariq Ramadan, par exemple, et un imam extrémiste d'Afghanistan ou d'Arabie Saoudite. La démocratie permet à l'être humain de découvrir les textes sacrés de manière moins dogmatique et surtout plus en phase avec l'époque que nous vivons. C'est vrai que l'exégèse existe depuis plus longtemps en Chrétienté qu'en Islam. Mais aujourd'hui, des personnes comme les Ramadan ont fait un immense pas vers une nouvelle dimension spirituelle du Coran. Et je pense que cela est et reste nécessaire pour éviter les incompréhensions, les guerres de Civilisations, et toutes ces horreurs guerrières et ses Jugements de lapidation ou d'exécution que l'on attribue à tort à la Croyance en Dieu.

Très bonne journée à vous deux.

Écrit par : pachakmac | 27/08/2010

Bonjour cher Pacha,

Je crois qu'on s'est mal compris mais c'était prévisible car ce genre de discussion doit se faire en direct. Je ne voulais pas parler de l'interprétation du texte en général, mais uniquement de la moral. Dans le Coran, les versets qui concernent ce sujet sont claires pour tout un chacun et resteront valables pour tous les temps. Exemple : ne pas forniquer, ne pas convoiter ce qui appartient aux autres (femmes, hommes, biens, ...), ne pas voler, ne pas tuer, ne pas frauder, être pudique, etc... des versets à appliquer à la lettre par les docteurs et tous les croyants. Il n'y a aucune interprétation à voir ou à revoir les concernant. Voilà ce que je voulais dire. Pour le reste, je partage entièrement la ligne préconisée par Mr. Ramadan qui est la même que celle de nos plus grands oulemas du juste milieu tel que le Dr. Quaradawy et bien d'autres oulemas méconnu dans le monde occidental, et celle-là même que Dieu exige des croyants.

Il y a une parole prophétique qui dit que la pudeur est la moitié de la foi. Quelles raisons ont celles et ceux qui exposent leur nudité à part celle d'exciter le regard des autres? Si je peux trouver une "excuse" aux jeunes qui sont à la recherche d'un conjoint dans un monde où la compétition est rude entre les femmes (qui étalent à qui mieux-mieux leur beauté pour séduire le plus et le plus vite, surtout les bons partis!) je ne peux comprendre les femmes mariées qui exposent leurs charmes aux regards des autres hommes. Que cherchent-elles à prouver ou à se prouver? Le regard amoureux de leur conjoint ne suffit pas? Et il y a pire : c'est quand le conjoint lui-même pousse sa femme à être attirante pour rendre envieux les autres mâles! Quoique qu'on dise, les hommes et les femmes ne sont pas pareils. L'homme est très visuel et la femme la très bien compris. Dieu nous a créé ainsi mais ne nous a pas défendu de profiter l'un dans un cadre licite. Si on choisi un autre voie, cela ne peut qu'apporter des problèmes, et même de très graves problèmes! La vie est très coutre, et il faut être insensé pour la gaspiller à courir derrière des plaisirs non licites et éphémères alors qu'on peut avoir une personne à aimer et avec laquelle construire quelque chose de solide et de bien.

Très bonne journée à toi

Écrit par : zakia | 27/08/2010

Que de bonté de vouloir relever la beauté des goûts malicieux de l' homme à travers la femme.

Écrit par : Cristal Gagnante | 27/08/2010

Bonjour chère Zakia, je ne peux que t'approuver dans ton dernier commentaire. L'amour, pour être réussi, doit son succès à la part de sagesse qu'on y introduit. Les comportements déviants et pervers peuvent avoir leurs plaisirs partagés. Ils sont hélas comme une drogue dangereuse pour les utilisateurs de plaisirs charnels démultipliés. J'ai connu cela. J'ai eu beaucoup de mal à en faire le deuil et, surtout, cela m'a coûté la perte de ma famille ainsi que ma situation déjà fragile économiquement à l'origine avec 4 enfants à faire grandir. Perdre la maîtrise de son couple est comme se crasher dans un arbre avec sa voiture suite à une nuit d'ivresse. L'image est forte. Elle est véridique. Aujourd'hui, comme ancien toxico du sexe, je peux mettre mon témoignage à disposition des jeunes personnes attirées par les comportements sexuels débridés. Le fun, le sexe libre, et toutes les expériences liées à ce monde, ne peuvent nourrir sainement un couple amoureux l'un de l'autre. Il ne peut que mener au désastre à court ou moyen terme, et cela même chez le plus uni et le plus complice des couples. En fait, introduire l'intrus ou l'intruse dans le nid, c'est comme dire à l'autre, l'étranger ou l'étrangère, que le nid est communautaire et ouvert au monde entier. Et quand les hommes (surtout eux) sentent ça, ils ne se gênent pas pour s'introduire quand ils veulent et comme ils veulent dans la maison. C'est sans doute très conservateur comme réflexe mais c'est la base même de la solidité d'un couple. Expériences vécues à l'appui, je ne peux que donner raison aux tenants du conservatisme en la matière. C'est aussi, indirectement, une image politique puissante contre les politiques du néolibéralisme, le libre-échangisme, l'ouverture systématique des frontières à toutes et tous sans plus aucune protection (là, je vais faire très plaisir à l'UDC, à Scipion, Géo, et Corélande aussi:)) Comme quoi nos comportements amoureux sont aussi à l'échelle des schémas représentatifs de nos politiques de gouvernance. Il serait faux cependant de vouloir poser des interdits et rigidifier la morale publique à coups de préchi-prêcha et retour massif du religieux sur la place publique. La laïcité et la liberté de vivre comme on en a envie est la plus belle des expressions de l'autonomie chez l'être humain. Pour un philosophe, affronter la montagne avec toute la liberté et le goût de l'aventure, est le meilleur moyen de grandir dans la vie. C'est clair que les maitres d'apprentissage et les guides sont nécessaires pour l'enfant et l'adolescent. Ensuite, libre à l'homme et la femme de tomber dans la crevasse, de recevoir une corniche sur la figure, ou de se retrouver comateux à la suite d'une chute de pierre reçu sur le crâne. Tout ce qui n'a pas tué rend plus fort, les blessures aguerrissent et donnent l'expérience; la durée de vie accordée par Dieu, de la sagesse en plus. Dans les pays islamiques, c'est peut-être d'un manque de confiance en leur propre foi que les Gouvernements et les populations redoutent le plus quand ils ont peur de l'invasion des moeurs occidentales. Ces pays-là ne doivent pas redouté l'invasion occidentale. Sur le court terme, il est possible que l'ouverture propage toutes sortes de dérives malsaines, stupides et dangereuses, des types de comportements allant contre le sens du Coran. Mais sur le moyen et long terme, je suis certain que la sagesse islamique sortira vainqueur des troubles moraux qui ne manqueront pas d'envahir certains esprits attirés par des modes de vie débridés. Laisser aux gens la liberté de mener leur vie en toute liberté est la plus belle des façons pour eux de revenir à Dieu par leurs propres moyens spirituels de penser Dieu et d'aimer la vie dans toutes ses dimensions. Le monde a besoin de leaders spirituels convaincus que la démocratie est la meilleure façon de gouverner le monde et de mener à Dieu. La dictature théocratique éloigne les gens de Dieu car ils se sentent dans l'obligation d'obéir à des lois qui sont décrétées par des hommes et non par Dieu lui-même. Les populations ressentent l'arbitraire de certaines décisions, la corruption active et passive de ceux qui ont le pouvoir, les condamnations à mort et la répression. La dictature ou la monarchie a plus éloigné les foules de Dieu qu'elles ne les ont rapproché. Si les pays laïcs et démocratiques ont parfois peur des religions et de leurs clercs, c'est à cause de toutes ces injustices faites aux êtres humains par des hommes au nom de Dieu. Il est temps de changer la vision sur la façon d'aimer Dieu. Et pour moi, la meilleure façon, c'est de vivre en démocratie.

Je te souhaite une excellente journée, chère Zakia.

Écrit par : pachakmac | 28/08/2010

Merci, à vous aussi cher Pacha.

Écrit par : Cristal Gagnante | 28/08/2010

Bonjour cher Pacha,

Ouh là là ! Ouh là là ! Ouh là là ! Qui a dit que les croyants musulmans étaient pour une dictature théocratique ??? L'Islam est une religion du juste milieu, qu'il s'agisse de la pratique religieuse, de la vie sociale ou du système politique adopté. La concertation est une base de la vie communautaire. Si l'Islam encourageait les croyants à vivre sous une dictature théocratique, il n'y aurait pas que les éternels Iran et Arabie Saoudite à citer en exemples.

Pour comprendre vraiment ce qu'est l'Islam, il faut aller à la source. Il faut lire les livres qui expliquent ses bases et ne pas se fier au comportement de quelques illuminés ou aux critiques malveillantes de ses pires détracteurs.

Concernant les jeunes, je suis d'avis qu'un cadre moral est indispensable. Si la société n'offre pas de cadre moral, c'est la porte ouverte à toutes les dérives, aux injustices et à l'anarchie. Les sociétés occidentales sont d'ailleurs du même avis puisqu'on assiste à un certain retour de balancier après le libéralisme moral échevelé qui a suivi Mai 68. Par contre, ce cadre moral ne doit pas s'imposer par la force (du genre police des moeurs) mais par l'éducation et l'exemple. Cela n'empêchera pas les gens de faire des erreurs. Mais Dieu est Miséricordieux, et la société devrait aider ces personnes au lieu de les enfoncer dès le premier faux pas.

Tout le monde connaît ce principe de base de l'Islam : pas de contrainte en religion. De plus, l'Islam interdit d'espionner les citoyens et déconseille fortement de dévoiler leurs turpitudes. On est loin de la dictature théocratique !

A tout bientôt!

Écrit par : zakia | 28/08/2010

Heureusement qu' au départ de notre vie, on est tous analphabète. Ainsi Dieu, par notre innocence nous veut la personnalité qu' il veut se produire. Seulement, le problème est qu' il faudrait enfin un jour reconnaître ceci, même après des années d'apprentissage ! Le jour où quelqu' un comprendra qu' il se veut libre en nous et comme nous alors il pourra lui aussi jouer comme un enfant.
Nu de DIEU!

Écrit par : Cristal Gagnante | 28/08/2010

"Nu de Dieu!" Très joli jeu de mots, chère Cristal Gagnante.Je retiens! Zakia, on est bien d'accord tous les deux. Et je m'en voudrais d'insulter les Musulmans en imaginant que le monde islamique ne peut être régi que par des dictatures de type théocratique. Bien évidemment que des musulmans comme toi et beaucoup d'autres connaissent la maturité de la démocratie, l'intelligence de l'éducation, et la lecture des textes sacrés avec la liberté de l'être humain qui désire aimer Dieu et les êtres humains. c'est pourquoi j'attends aussi monts et merveilles de pays comme l'Iran et l'Arabie Saoudite, et d'autres comme l'Irak, l'Afghanistan, la future Palestine-Israël, pour qu'un jour la Terre des Humains cherche à nouveau Dieu plutôt qu'elle insulte Dieu par le crime, la trahison, le viol, et toutes les violences découlant de la haine entre les hommes. Cela est aussi valable pour l'Occident qui, bien que démocratique, a aussi sa manière fort immodeste et scandaleuse d'insulter Dieu. Nous sommes tous imparfaits. Mais ce qui distinguent les imparfaits entre eux, c'est de rester soit dans la catégorie de ceux qui se complaisent dans l'imperfection et les attitudes scandaleuses soit de chercher à s'améliorer sur les erreurs de son passé. J'ai de la peine avec les gens qui ne cherchent pas à bouger leur code de conduite pas toujours très reluisant et qui critiquent sans cesse celles et ceux qui tentent d'apporter un autre éclairage sur la morale, la sexualité, le mariage, etc. Comme tu dis, Mai 68 a vécu avec ses bon côtés et ses dérives. Aujourd'hui, on peut en tirer un premier bilan. Personnellement, je ne regrette pas mes expériences de vie. Elles m'ont beaucoup appris. Par contre, il serait idiot de ne pas faire l'analyse et le résultat humain de la liberté à n'importe quel prix, du libertinage à outrance et de toutes les expériences plus ou moins perverses. Le monde de nos fantasmes peut nous mener très loin si nous ne prenons pas garde à chasser certaines scènes d'érotisme de la réalité de nos vies. En fait, c'est un peu comme si Dieu nous testait aussi dans nos capacités à résister à la tentation. Et ça, c'est une chose que j'ai de la peine à comprendre. Pourquoi offrir le péché de la tentation à l'homme... Il aurait pu créer un être un peu plus parfait au départ...:))) A-t-il commis une erreur dans la chimie moléculaire de son être le plus perfectionné? Je rigole, tu comprends. C'est pourquoi, je garde une distance nette par rapport aux fous de Dieu qui se voudraient être les représentants d'une humanité soit disant pure et parfaite alors qu'ils sont encore plus dangereux qu'un pécheur moyen. Dieu pardonne à l'être qui sait faire preuve de courage, d'audace, et de renouveau dans son existence. Dieu est Amour et il connaît le coeur de celles et ceux qui le cherchent tout au long de leur existence, même hors des religions, même hors d'une mosquée, d'une synagogue ou d'une église.

On aura encore de nombreuses discussions. Je le sais. A plus. Bonne après-midi à toi et toute ta famille.

Écrit par : pachakmac | 28/08/2010

Tentation, tentation, pourquoi tentation ? Pour donner une pêche au péché à pêcher ?! Je crois que le péché est présent en nous pour tester notre résistance, sinon comment pourrions-nous se savoir efficaces tout au long de notre existence. Nos forces se conçoient dans le péché déjà illustré dans notre tête qui a pour but de pouvoir faire des choix par notre âme, d' où la raison de se savoir aussi intelligent, car l' infidélité commence bien dans notre tête, et c' est ainsi que vaillent les secrets, les surprises à partager par la suite des humeurs de chacun. Le péché sert d' humilité à la honte de nos fantasmes dérangés et/ou dérangeants si refoulés entre la vie et la mort et quand ils sont exprimés verbalement dans le respect, quelle liberté ! Hein !
Très bonne soirée à tous.

Écrit par : Cristal Gagnante | 28/08/2010

Les commentaires sont fermés.