02/11/2010

« Nique Ta Bitch » et lol generation, la folie

 

Deux jeunes filles viennent de se promener en plein Paris, Niquab sur la tête, et short mini. Niquabitch, ou le dernier buzz de You tube. A première vue, cela fait rire beaucoup de monde, un peu comme si c'était le carnaval qui s'emparait du thème des talibans. Après tout, on a déjà vu, dans la vraie vie, des bonnes soeurs fréquenté des bordels pour une raison ou une autre, et parfois en période de guerre pour sauver des personnes.

C'est alors justement qu'on se met à imaginer le pire dans la vraie vie pour ce détournement mineur de l'humour, et que l'on pourrait assister, grâce à cette tenue loufoque, à un détournement majeur de gardes de sécurité placés devant une ambassade ou un endroit stratégique pour permettre à des terroristes de pénétrer en des lieux interdits (centrales nucléaires, parlements, etc.).

On pourrait croire que la liberté d'expression est en jeu et que l'humour est en droit de montrer sa capacité de provocation. Hélas, cela marche seulement s'il y a une population en paix et tolérante sachant vivre en démocratie libérale. Mais si en face, on a à faire à des gens très sérieux perdus dans la défense extrême de leur religion, peut-on se permettre d'être insouciants et de jeter de l'huile sur un feu déjà très bien nourri? Le mépris gratuit est une bêtise que chaque jeune devrait avoir en horreur. Pourtant ça marche à fond. Société malade de sa liberté d'expression insouciante affrontant des soldats de Dieu malades de leurs convictions absolues. Lol!

Tout va pour le pire. Perversion, quand tu nous fais lieu de religion occidentale et orientale. Et rien ne semble plus arrêter la progression de l'ignorance, de la provocation scandaleuse et du terrorisme ignomineux. La mort, en Irak, de femmes et d'enfants dans une Eglise chrétienne sous les balles de terroristes islamiques, en est un témoignage macabre de plus.

 

La danse macabre des fiancées du trottoir

 

Elles déambulent sur leurs escarpins,

jambes déshabillées, visages et têtes recouverts.

 

Ce sont des funambules ridicules.

Elles gesticulent sous leurs cagoules

et feignent une attitude de tapineuses.

 

Elles s'imaginent déjà le buzz énorme

sur la net attitude et l'instinct animal des quidams.

 

Je vois tout autre chose que leur chaud bzzzz.

Je vois leurs jolies jambes bousillées par une bombe.

 

Et leurs cris d'effroi.

Sauf que dans les tombes,

elles n'y seront pas.

 

Ce seront des bébés innocents,

des femmes enceintes,

des passants lambda,

qui ramasseront la bombe sur la figure.

 

En représaille de leur grande bêtise inconsciente.

LOL!

Le Mouvement Syndical pour la Liberté du Con

"Mi P*** Mi Soumise"

LOL!

 

 

Commentaires

Faut quand-même ajouter qu'elles l'ont fait pour s'opposer à la loi visant à interdire le niqab...

Une façon amusante pour deux jeunettes (dont une est musulmane) et en plus relativement sage de montrer que le port du niqab peut faire autre chose que peur... Bref de l'humour.

:-B

Écrit par : Pascale | 02/11/2010

Bonjour Pascale. Oui. On est d'accord pour prendre le parti du rire, vous et moi.. Mais le trash libéral et l'extrémisme religieux de tous bords ne font pas bon ménage commun. Et le but, en démocratie, c'est quand même le respect des idées de chacune et de chacun. Quand le Christianisme s'est laissé piétiner, il s'est liquéfier dans la masse inculte (joli jeu de mots). C'est cela le combat de l'islam. Ne pas accepter le n'importe quoi s'installer parmi nous. Bien sûr, on peut y voir de l'humour et du sarcasme dans l'attitude de ces demoiselles. Si après cela, elles sont aussi capables de fréquenter les musulmans croyants en toute amitié et respect, et vice versa, c'est gagné. Mais c'est bien là que je doute des capacités humaines car notre relativisme ne pousse pas à la tolérance mais plutôt au mépris d'autrui et des idées des autres. Par contre, et je reviens toujours là-dessus, la relativité philosophique, la prise de recul, permet de lire le monde autrement et de rapprocher les gens, même lorsque leurs idées intimes et leurs idéaux de vie ne correspondent pas du tout. Utopique? Oui, je le revendique, comme Jésus, Moïse, et Muhammad le revendiquaient en leur âmme et conscience au nom de l'Amour de Dieu. Ils laissaient les gens vivre, fussent dans l'erreur, afin qu'ils expérimentent par eux-mêmes leurs échecs et leurs illusions perdues. La guerre, en l'islam, n'a été déclarée qu'à l'issue d'un écrasement systématique de la pensée musulmane et des agressions physiques qu'ils ont subi à l'époque du Prophète. Muhammad a hésité à faire comme Jésus avant de recevoir l'Ordre divin de protéger et défendre sa communauté par les armes s'il le fallait. Cela n'a pas empêché qu'à chaque fois qu'il le pouvait, il renonçait aux meurtres inutiles, les tortures sur les ennemis, la haine envers l'Autre. Dieu voulait ça. Et Dieu veut toujours ça. La non-violence est valable aussi longtemps qu'elle amène à des résultats effectifs pour la communauté. Si au-delà d'une certaine souffrance morale, il n'est plus possible d'accepter l'attitude non-violente, c'est les armes qui parlent. Malheureusement.

Voilà pourquoi, il est indispensable de faire très attention avec l'humour dans les périodes de grands troubles, comme aujourd'hui. Car finalement, ce sont souvent les innocents qui payent le prix pour des actes insensés commis... par des collégiennes en goguette, pour ne citer que cet exemple.

Bonne journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 03/11/2010

Les commentaires sont fermés.