17/11/2010

Roche et Cie, le temps des dinosaures, stade terminal

 

Ce matin, l'industrie pharmaceutique restructure à travers son géant Roche. Plus de productivité pour moins d'employés. Plus de pression en Bourse pour plus de gains en faveur de ses actionnaires.

Pendant ce temps, Kevin Grangier, l'homme Providence de l'UDC qui va nous sortir du merdier, disculpe les pollueurs automobilistes helvétiques ayant reçu la plus mauvaise note européenne concernant leur gros véhicules bouffeurs de pétrole et laissant des traces nauséabondes dans notre atmosphère. Kevin a la réponse simple: « Regardons plutôt du côté de la Chine qui s'industrialise à la vitesse grand V avant de s'occuper du petit taux de 1% que la Suisse occasionne dans le calcul de la pollution mondiale. 1 % pour 7 millions d'habitants = 700 millions de personnes pour 100% en cas d'égalité de pollution. Hors, nous sommes dix fois plus d'habitants sur la planète. Facile est le calcul arithmétique et démocratique de la pollution: 1 Suisse pollue globalement pour 10 habitants planétaires. C'est pas mal. Et ce n'est qu'un taux moyen parce que bien entendu il y a 1 millions de pauvres en Suisse qui ne peuvent pas polluer leur quota autorisé et qui le transmettent automatiquement à celles et ceux, Suisses ou résidant en Suisse, qui ont les moyens de polluer.

Et voilà où ce cher Kevin veut nous faire arriver. La phrase subliminale qu'il n'osera jamais dire en public de peur du scandale énorme qu'elle provoquerait:

« Mesdames et Messieurs les Chinois et autres peuples sous-développés du monde entier, restez sous-développer, cela nous arrange grandement à nous les 20% de privilégiés qui avançons avec la technologie la plus performante du monde ».

Mais le monde a décidé qu'il ne resterait plus sous-développé sous le vocabulaire égoïste du citoyen Grangier et de tous les autres qui pensent de même mais ne l'avoueront jamais. Le monde se développe malgré eux. Et il se développe pour le pire et pour le malheur de tous. Car la Chine est en train de développer par 30 fois son parc aéronautique tout en se laissant dans la construction de gros et de moyens porteurs. Les aéroports chinois poussent comme des champignons par un soir de pleine lune. Tout va soudain horriblement trop vite. Les populations du monde entier sortent du marasme économique, s'enrichissent, s'embourgeoisent, recherchent le luxe et le confort comme nous en Suisse qui profitons depuis un certain temps déjà des bienfaits des révolutions technologiques.

Il y a un énorme hic à cela. Nous nous développons comme une espèce jadis disparue. Avec nos cerveaux froid et reptilliens, notre rationalité et notre pragmatisme, nous faisons de moins en moins appel à notre zone spirituelle que Dieu nous a accordé, à notre âme, qui nous alarme sur la réalité actuelle. Il est pourtant impossible de réussir notre révolution globale sans un investissement massif dans les énergies renouvelables. Hors, tout le discours actuel de l'économie et de la politique ne fait que donner encore plus de poids à notre conception financière du monde ultralibérale: soit le maximum de gains et de rendement en un minimum de temps; un maximum de profits pour un maximum de consumérisme. Une boule de neige extrêmement nocive qui va nous entraîner dans une avalanche mondiale avec guerres globales et gaspillages des dernières ressources pour obtenir la victoire et l'accès aux dernières matières disponibles permettant de faire marcher notre style de société. Cela dans une pollution chimique et nucléaire totale et des centaines de millions, voir des milliards de morts sous les bombes et les maladies déclarées. C'est un scénario très noir et pourtant le plus rationnel et pragmatique au regard de notre manière moderne de vivre et de penser. Une avalanche qui nous entraînera vers une zone de chaos indescriptible. Il n'est pas sûr que parmi les dinosaures, quelques survivants atterrissent dans une lamaserie, dinosaures à l'agonie retrouvés vivant par des moines habitants dans un monastère tibétin. Il est plus sûr d'imaginer qu'avec des personnes comme Kevin Grangier, nous avons aujourd'hui des guides spirituels qui vont continuer à nous donner toutes les armes de l'exclusion de l'Autre afin que nous réapprenions à nous servir de fusils d'assaut, de bazooka, d'avions de combats, d'ogives nucléaires. Mais Kevin Grangier comme son mentor, Christoph Blocher, sont trend et tellement tendance.

Ah le beau combat politique futur que voilà! Aujourd'hui, c'est au spirituel qu'on fait un procès d'intention. Quand on s'en prend à la mosquée ou à l'église, c'est à l'arsenal de Dieu que l'on s'attaque. C'est plus facile, c'est inoffensif, ça ne mange pas de pain, ça prie, ça vit sobrement, ça échange de l'amour, de l'amitié, du bien recherché. En tout cas, pour celles et ceux qui vivent sincèrement de leur Foi. Et quand des terroristes islamiques font sauter des bombes, la mosquée et l'église tremblent et se rejoignent car jamais, ô grand jamais, ni la mosquée ni l'église demandent la violence. Mais Satan s'est installé partout dans le monde. Et dans la mosquée comme dans l'église il a ses suppôts qui l'aident à accomplir sa dévastation globale.

La lapidation de la Terre et de ses populations par les forces démoniaques qui agissent globalement ne permettent plus d'être d'un optimisme béat. Nous avons créé notre propre météorite, nos propres boules de feu qui s'abattent sur nous. Pas besoin du Ciel et de ses anges pour nous rayer de la planète. Nous faisons nous-mêmes le boulot. Continuons... ou alors commençons par réfléchir autrement en donnant un peu plus de crédit aux forces spirituelles qui nous entourent et nous encouragent à changer notre mode de vie. Dieu n'aide que celles et ceux qui se soumettent à son droit chemin. Alors au boulot!

 

Commentaires

Wouai!

Écrit par : Cristal Gagnante | 17/11/2010

Les commentaires sont fermés.