20/12/2010

Assange: comme l'Archange Gabriel des Puissants

 

Ainsi donc Julian Assange se fait inviter par le World Economic Forum! Le criminel, le délateur, le fouteur de bordel parmi, le scandaleux qui ose toucher au sein sacré de la diplomatie mondiale est honoré par la direction du plus puissant forum capitaliste au monde!

Qu'est-ce que cela veut dire? Qu'est-ce que l'on veut nous vendre durant ce raout mondialisé? De l'escroquerie et de la supercherie à l'échelle universelle. En fait, tandis que le monde gazouille sur toutes les fuites futiles et soi-disant secrètes, d'une banalité affligeante, et que les médias s'emparent de ce scandale de pacotille, les élites peuvent continuer à commettre leur travail de sape pour diriger le monde vers plus d'inégalités, plus de frustrations, plus d'esprits angoissés pris dans la tourmente du harcèlement au travail, du productivisme à outrance, du risque de licenciement et de délocalisation, de prestations en baisse en échange d'un engament en hausse, tout cela réuni sous la menace de l'Autre, cet Autre qui me piquera mon travail ou mon poste de responsable, qui me captera mon âme rebelle par sa présence spirituelle différente; celui ou celle qui viendra, tel le barbare sans culture, me retourner mes valeurs déjà complètement déstabilisées par les visions relativistes et matérialistes du monde, me soudoyer par quelques tours de passe-passe transfrontaliers et séducteurs.

STOP! Si Assange est l'invité du WEF c'est qu'Assange est de mèche avec le système. Le paria, le renégat, est en fait un instrument du pouvoir, un ange examinateur puis exterminateur, qui permet au dit pouvoir de délivrer au monde des révélations sur son mode de fonctionnement tout en cachant l'essentiel: les vrais infos qui pourraient montrer au peuple comment on le manipule sans cesse au moment d'une votation ou d'une élection présidentielle. Le soldat américain à la base des données volées est un agent du pouvoir engagé pour créer la diversion parmi les foules déjà passablement gavées comme des oies d'élevage.

Wikileaks est un écran de fumée noire qui cache la merde brune en train de prendre le pouvoir sur la planète. Tandis que des dizaines de milliers de journalistes se fatiguent pour rien et tentent de découvrir le bon scoop dans toutes ces laitues écrites par du personnel diplomatique, qu' Assange est la personnalité de l'année avec quelques autres futiles personnages, et que la presse dite et prétendue de qualité donne à mâcher aux rotatives imprimantes des révélations à hauteur de Closers et autres Gala, la planète des grands ptérodactyles exterminateurs est tranquille pour organiser le carnage en volant en toute liberté sur la planète Terre. Les journalistes occupés dans le jardin d'enfants d'Assange n'ont plus le temps de s'occuper des mafias et des dangers qu'elles font courir au monde entier. L'enfer est pavé de bonnes intentions. Assange vise la transparence mais en réalité il permet à l'opacité de gagner encore plus de terrain. Par sa zizanie, Assange est le bon apôtre des puissants et du Parrain qui a envoyé un élément perturbateur pour mystifier la presse critique et intellectuelle. A un monde athée, il lui signifie que Papa d'Amérique est un dieu tout-à-fait comparable et convenable à soi-même. Mesquin, traître, arriviste, cupide, vicelard, dépravé, alcoolique, cocaïnomane, pervers, licencieux. Quand nous serons tous devenus des lecteurs accrocs de Closers et de Gala sous sa version presse sérieuse, que notre esprit n'aura que ça en tête dans nos activités quotidiennes, que les journalistes ne verront plus au-delà du grand bout du nez de la célèbre Cléopâtre Lady Gaga, la charmeuse planétaire de serpents pseudo-artistiques, l'archange Assange aura donné aux hommes la certitude que la Puissance capitaliste nous a été envoyée sur Terre pour sauver notre âme et  qu'elle devra nagée en toute transparence auprès d'Elle. Car dieu  Big Brother est au courant de tout ce que nous faisons et pensons...

L'archange Assange parlera au World Economic Forum. Oubliez la religion capitaliste ordonnée par et révélée par Assage et devenez Croyants. C'est votre dernière chance de plaire à Dieu avant sa grande colère naturelle qui elle ne fera pas dans les détails pour retourner toutes les usines à gaz du monde entier fabriquant de l'inauthentique, du parjure, du mensonge, du pervers, du trouble, du dommage intégral.

Assange est un imposteur et les puissants lui ont permis d'être ce qu'il est aujourd'hui. Puissants qui n'hésiteront pas à l'écraser par des faux-témoignages, de viols par exemple, ou autres. Cela a déjà commencé. Mais attention. On joue à je t'attrape juste un peu mais je te laisse encore respirer pour faire durer le plan auprès des foules pendues aux lèvres des bonimenteurs et bonimenteuses marketing. Et cela continuera. Car tel un pantin descendu du ciel, Assange est désormais tenu par les ficelles de son dieu qui n'hésitera pas à le laisser s'écraser au sol quand il ne sera plus utile à dieu le père.

Car telle est cette fois la Parole du Dieu authentique. Celui qui se laisse séduire par les habits de Satan, jamais il ne sera secouru par Satan au moment critique de sa vie.

Assange au WEF. Cela sonne faux comme une bande de criminels qui inviterait Jésus en son sein pour festoyer et l'inviter à devenir criminel.

 

12:49 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Assange,

Espérons que c'est le premier d'une longue série. La raisons d'État c'est l'État qui perd sa raison.

Écrit par : pensif | 20/12/2010

Excellent, excellent...et que c'est lent !

Écrit par : Les Dix Gagas | 30/12/2010

Les commentaires sont fermés.