13/01/2011

La fierté du renouveau tunisien

 

Arrêt immédiat des violences policières outrancières, diminution des prix sur les denrées alimentaires de base, départ du président Ben Ali pour 2014, liberté totale de la presse, démocratisation de la société tunisienne, Le Président a parlé juste et fort afin de sauvegarder la paix civile. Reste, de son côté à tenir les promesses faites, et du côté des manifestants à accepter de laisser une ultime chance de révolution douce au régime Ben Ali.

Le Président y a mis le ton de la sincérité, de la volonté, et l'allure présidentielle lors de son 3ème discours et allocution solennelle de la semaine. Le Président Ben Ali a pris toute la mesure et la température des revendications populaires. Il est sur le chemin, le chemin de la liberté, avec tout le peuple tunisien.

Tunisiens de tous bords et de toutes conditions, retenez ce discours. Gardez-le en mémoire pour le ressortir à chaque fois que le gouvernement avancera trop lentement dans les réformes. Et regagnez vos maisons et vos occupations. Votre vigilance ne sera plus jamais prise en défaut. Vous saurez tenir votre rang de citoyennes et de citoyens en refusant de vous taire, en écrivant sur les blogs et dans les journaux les injustices et irrégularité du pouvoir et de l'administration en place. Utilisez vos intelligences, vos plumes, votre parole, votre savoir pour faire avancer et fortifier la démocratie. Ne pillez plus les commerces, ne saccagez plus les bureaux, retournez au travail, pour celles et ceux qui en ont, et faites de la Tunisie un projet d'avenir communautaire et non une terre saccagée et mouillée par le sang de vos soeurs et frères tombés pour rien , mais pour la cause, dans des émeutes insurrectionnelles.

Allah veille sur la Tunisie et demande à tous ces habitants de tenir leur rang de bons musulmans prêt à défendre l'honneur de la constitution et des lois démocratiques d'un peuple nouveau et d'un pays magnifique, fierté et perle représentative de l'ensemble des pays arabes.

Cette chanson merveilleuse d'Elissa pour toutes les plaies subies et le deuil tunisien en cours.

21:22 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

A vos souhaits...
Et bonne nuit, cher Ali.

Écrit par : Cristal Gagnante | 13/01/2011

Les commentaires sont fermés.