15/01/2011

L'Etat citoyen arabe et démocratique est né en Tunisie

 

L'armée tunisienne ne peut malheureusement pas protéger tout le pays des pilleurs téléguidés qui ont sévi ces dernières nuits dans les quartiers des villes.

Ce soir, la population a sorti les gourdins, couteaux, et autres armes artisanales pour défendre les familles, les biens, les commerces. La Révolution de Jasmin ne veut pas sombrer dans le chaos et la récupération sécuritaire d'un régime despotique. Ce qui se passe en Tunisie tient de la grâce. Les habitants s'unissent sans regarder à leurs couleurs politiques ou leurs convictions personnelles.

Celles et ceux qui ont pensé que la rue tunisienne ne tiendrait pas le coup face à un régime dur, injuste, super organisé, rompu aux mensonges d' Etat, se sont tous trompés. Les sceptiques, dont j'étais, sont subjugués, en ce 15 janvier 2011, par la volonté populaire de ce peuple. Les Tunisiens savent où ils vont et ce qu'ils veulent. Il n'y a plus de capitaine mais des centaines de milliers de marins prêts à tirer à la même corde pour éviter au navire de couler.

Dans la tempête, les Tunisiennes et Tunisiens sont fiers, déterminés, capables du meilleurs en ignorant le pire. Intrépides, honnêtes, tels des guerriers défendant le retour d'Ulysse, ils ont frappé à la tête le dictateur usurpateur et tous les prétendants illégitimes au trône. Demain, la Tunisie aura un autre gouvernement multi-partis, un Président élu au suffrage universel, et une constitution inédite.

Qu'Allah protège ce peuple béni des mouvances terroristes et qu'Il le guide vers la paix et la prospérité.

Merci la Tunisie. Vous méritez votre victoire sur la résignation, la peur, la honte d'être soumis à un gouvernement injuste et cupide...

Et l'âme de votre vrai capitaine tombée sous la suffocation provoquée du régime vous regarde du Ciel.

 

Photos-02044.JPG

Photos-0204.jpg

 

21:46 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.