30/01/2011

Jazzmine de Bouazizi en l'honneur de Rached Ghannouchi

 

O Jazzmine de Bouazizi

sur ta charrette de fruits

le feu céleste des armées de Dieu

avait pris rendez-vous pour monter vers les cieux.

 

Jazzmine danse pour Mohamed

et pour le peuple de Sidi Bouzid

Jazzmine de Bouazizi

Allah t'es venu en aide.

 

Jamais si terrible catastrophe humaine

c'était transformée en si splendide victoire.

 

Fallait-il un ange pour changer le monde?

Fallait-il un archange pour une nouvelle alliance?

Fallait-il ce sacrifice humain pour purifier la bête immonde

de sa corruption, de sa mafia, de sa débauche?

Fallait-il l'immolation de Mohamed pour cette Renaissance

à la vie et à Dieu?

 

Une aile de papillon peut toujours tout changer

mais combien de battements d'ailes avant le changement?

 

Jazzmine de Bouazizi

fille imaginaire et rêvée du désert

née de la Révolution du Jasmin

et de son héros national tunisien Mohamed Bouazizi.

 

Bienvenue au monde à toutes les futures Jazzmine de la Terre.

 

« Mon mouton, je l'appellerai Vendredi

Evasion spéciale île occidentale

Sac à dos partir loin d'ici.

 

J'aurai toujours les youyou qui résonnent dans ma tête

à la quête du bonheur

à la quête d'un grand amour

loin de ma misère sociale.

 

Viens mon amour hors de ma misère

mon plus fidèle compagnon

limite frontière noire.

 

T'es qu'un malade mental

plus rien à perdre en orient

sur cette route pour gagner mon eldorado.

 

Perdu les otages d'une dictature

revenu à la maison avec toi au fond du coeur

rose et jasmin pour l'été suivant.

 

J'mens pas

valeur sentimentale

ça va de soi.

 

Moi je suis de Kabylifornie

Algérie Maroc Tunisie

Maghreb United tous unis derrière lui

Viens avec moi Jazzmine mon amour.

 

Lève-toi et danse

avance comme ça

ça fait plaisir tu vois.

 

Me lâche pas

Laisse-moi vivre toujours

au pays de tes jasmins.

 

j'me considère heureux d'être encore en vie

pourvu que ça dure

des lustres de miel entre toi et moi.

 

Un beau bébé pour l'heure

caché au monde

Jazzmine

Révolution de Jasmin

Renaissance

Maghreb United

pour Ennahda »

 

 

picture04222.jpg

En souvenir de Djerba et d'une chanson d'amour, 31 décembre 2009 (Réveillon en blanc d'une future union bénie).

P.S. Vendredi 17 décembre 2010, immolation de Mohamed Bouazizi + 7 = 24 décembre, première victime de la révolte populaire, Mohamed Ammari est tué par balle par la police + 7 = 31 décembre, la fleur de jasmin arrive à sa maturité + 7 = 7 janvier, Kasserine et Thala, à la veille des tueries, vont être les villes de la 1ère vague de la Révolution partie sur Tunis + 7 = 14 janvier 2011, jour de la fuite de Ben Ali + 7 = 21 janvier, 2ème vague de la Révolution caravane de la libération en route vers Tunis pour faire sauter le gouvernement provisoire + 7 = 28 janvier, lendemain de l'annonce de l'exclusion au pouvoir des ex-ministres du parti de Ben Ali, à l'exception du 1er Ministre Mohamed Ghannouchi lui-même auto-exclu du parti RCD. La rue est en fête. Fin des manifestations. Préparation des élections présidentielles et législatives par le gouvernement provisoire. Retour au calme à Tunis.

Rappelons ici que le 7 était le chiffre fétiche de la magie noire des Ben Ali Travelsi. Et que leurs illusions du veau d'or ont été vaincues à travers le messager envoyé par Allah, Mohamed Bouazizi.

Rappelons aussi l'importance du 4 dans le déroulement des évènements avec le 24 décembre et le meurtre de Mohamed Ammari, le 4 janvier, mort de Mohamed Bouazizi, le 14 janvier, départ de Ben Ali, le 24 janvier avec la grève générale des lycées et des universités.

La révolution islamique ce n'est pas la prise du pouvoir du religieux par des barbus du Moyen-Age mais la prise du pouvoir de l'intégrité et de l'engagement personnel, de la dignité et la fidélité à l'amour, de la démocratie, de la spiritualité, de la beauté, et de la vérité sur la corruption et la démission des élites, leurs débauches, leurs dictatures, leurs bassesses des instincts, leur laideur, et leurs mensonges. Fasse qu'Allah protège la Révolution de Jasmin des mauvais sentiments et de la perversion.

LE SINGLE DU GRAND ORDRE DE LA KARABOUM

 

10:24 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.